Une Algérienne séquestrée pour avoir voulu se marier avec un fils de harki

harkis médias
Les harkis ont commis des atrocités que les Algériens ne pardonnent pas. D. R.

Par Lina S. – Tous les médias français en parlent. C’est que l’affaire est inédite. Une élue française d’origine algérienne a été séquestrée par sa famille pour avoir voulu se marier avec un fils de harki. La femme, âgée de 29 ans, cadre administratif dans un hôpital, est conseillère départementale sous la bannière du parti fondé par le président français, Emmanuel Macron, La République en Marche !

Mounia Haddad, c’est son nom, affirme avoir été séquestrée par ses parents qui lui refusaient de quitter le domicile jusqu’à ce que son fiancé signale sa disparition à la police. Les médias français indiquent que la jeune femme a été retrouvée ce jeudi dans une chambre au domicile parental où son père, son frère et ses deux oncles l’ont enfermée. Elle ne doit son salut qu’à une bagarre qui a éclaté dans la rue entre son fiancé et des membres de sa famille, ce qui a poussé les policiers à pénétrer dans le domicile où elle était retenue de force.

Ces faits, au-delà du drame familial, révèlent le poids des souvenirs de la Guerre d’indépendance qui demeurent vivaces plus d’un demi-siècle après la fin du conflit armé. La blessure est encore ouverte, et les Algériens refusent de tourner la page tant les affres du colonialisme et les atrocités commises par les forces coloniales et leurs supplétifs d’origine algérienne sont difficiles à oublier.

Les conséquences de la guerre d’Algérie sont perceptibles jusqu’au jour d’aujourd’hui. Et les Algériens sont particulièrement remontés contre les harkis qui se sont rendu coupables des pires abus, torturant, violant et assassinant. De douloureux souvenirs qui font de nouvelles victimes. Les enfants de harkis subissent les crimes commis par leurs parents alors qu’ils ne sont aucunement responsables des faits ignobles qui ont été commis avant même qu’ils soient venus au monde.

Le cas de la jeune Mounia Haddad est une preuve supplémentaire que les crimes coloniaux sont loin d’être derrière nous. Leurs répercussions sont plus présentes que jamais.

L. S.   

Comment (126)

    Mme CH
    31 juillet 2018 - 0 h 57 min

    C’est un mariage d’intérêt….!!! Cette élue a cru peut être qu’en épousant un Harki (de père en fils) serait plus bénéfique pour elle….elle gravirait les marches qui mènent vers le sommet plus vite, car mariée avec un algérien tout court , elle ne pourra pas occuper certains postes…!! Ce sera bénéfique pour lui aussi, car marié à une élue, il profitera de certains avantages…!

    Certains fils de Harkis et certaines filles de Harkis sont plus Harkis que leurs pères, car, ils ont à la fois été contaminés par le virus du Harkisme et les germes pathogènes de l’ex-néo-colonisateur…qui les a nourris au fromage puant….et ce ne sont pas les exemples qui manquent: Jeannette Bougrab et souvenez-vous aussi du livre de ferial Furon Bengana qui a tenté de réhabiliter le Bachagha coupeur des oreilles de ses compatriotes…!
    Donc, cette famille avait raison d’empêcher ce mariage…mais bon, même si elle se marie avec lui, ils le regretteront tous les deux après un bout de temps…!

    Il est vrai aussi, qu’il y a des harkis en Algérie qui sont en lune de miel avec leurs Maîtres d’antan…!

      Zombretto bis
      1 août 2018 - 10 h 27 min

      Ya Madame @Mme CH , vous qui êtes une femme vous devez quand même savoir que l’amour peut existe entre deux êtres humains ! Il n’y a pas que les intérêts qui priment, il y a aussi l’amour avec un grand , grand A.

        Mme CH
        1 août 2018 - 16 h 52 min

        Ya Si Zombretto Bis, Oui je connais l’amour avec un grand A et avec un petit a…! L’Amour Rah M3a Moualih..comme toutes les autres belles choses d’ailleurs….il ne reste que l’artificiel et ses artifices..! C’est pour ça, que le nombre de divorces s’est multiplié par « 1000 »….! Aujourd’hui, il et elle disent qu’ils s’aiment, ils se marient en été et en automne tu les retrouves dans un tribunal…! Karitha…!

        ….
        « Les tribunaux enregistrent annuellement près de 14 000 cas de divorce, après seulement 3 mois de vie commune. Une dure épreuve pour les uns, un moment de délivrance pour d’autres, le divorce en Algérie enregistre une hausse d’environ 7% par an. Le nombre des désunions est passé de 29 731 en 2004 à
        31 133 en 2006 et 41 549 en 2009…….Surprenant, la période du mariage devient de plus en plus courte.  » D’après vous, pourquoi c’est surprenant ya Si Zombretto Bis…???

        Et encore, l’Algérie par rapport à d’autres pays connaît un taux plus faible de divorce même s’il est alarmant environ 20% en 2017 Selon le ministère de la Justice, en nette progression par rapport à 2016 puisque le nombre = 62.000 cas.

        J’espère que vous avez trouvé votre Grand A. ….!

    mouatène
    29 juillet 2018 - 19 h 16 min

    pour etre bref, un harki est un traitre et pas autre chose. c’est la définition du dictionnaire algérien et on n’y peut rien, et vous n’y pouvez rien.

    Anonyme
    29 juillet 2018 - 16 h 24 min

    Tous les harkis ne sont pas des traitres. Y- en- a qui le sont à fond et d’autres qui ont été ‘poussés » à le devenir par les pseudos moudjahidines qui ont abusé d’eux et de leurs femmes. Pour celà, il faut juger au cas par cas. L’histoire rapportée par l’article présent est une occasion en or pour faire le distingo en faisant une enquête sur le père ou grand-père harki du jeune homme. Je tiens à préciser que je suis fils de moudjahids de ceux qui ont la préfèrence de bien parceque ils le font avec leur personne et leurs biens.

      Anonyme
      30 juillet 2018 - 9 h 09 min

      iL FALLAIT LIRE DE de DIEU et non de BIENS, parce-qu’ ils le font avec leur personne et leurs biens.

    Ali6
    29 juillet 2018 - 3 h 04 min

    Les pires et les plus dangereux Harkis;ils se trouvent en Algérie en particulier aux plus haut de l’état Algérien;ceux qui ont rejoint leur maitre les colons en France;se sont que des analphabètes misérable personne;

    yassine
    28 juillet 2018 - 17 h 36 min

    Dans la culture occidentale , votre vie vous appartient et personne n’a le droit de vous juger !
    D’ailleurs les francais ne comprennent pas comment on peut s’opposer a une femme de 29 ans de choisir
    avec qui elle veut se marier!

    Dans la culture arabo-islamique , votre vie appartient d’abord a votre famille et votre clan !
    D’ailleurs meme les internautes algeriens pensent avoir un droit sur cette femme car elle est d’origine algerienne !
    Le clash est inevitable !

    .Mohamed El Maadi
    28 juillet 2018 - 16 h 40 min

    Je comprends la famille.C’est assez dur de donner sa filles au descendant d’ ordure du commando georges.Dans les familles revolutionnaire on marie sa famille a un patriote.Mon epouse son pere est un ancien de l’ALN.

    Combien de fois je vous ai dit mariez vous avec des algeriennes !

    Anonyme
    28 juillet 2018 - 16 h 28 min

    Bref , cette Mounia Haddad n’est pas très fufute …
    C’est comme si tu demande à une femme juive de ce marié avec un fils de Nazi ….O_o
    Non mais t’es sérieuse là ? O_o
    Ben les parents on du lui martelée la tête en lui disant prend un juifs c’est mieux qu’un harki ou fils harki …Qui sont les mêmes que leur descendance .
    Je ne comprend pas la logique de cette meuf , elle veut faire la femme model Française , n’oublie pas d’où tu viens et surtout qui tu es ! -_- .

    Résultat elle va ce marié avec un fils Harki et en plus , c’est parents vont faire de la prison ferme !
    Bravo . Quelle Honneur !
    Tu a des millions de mecs non elle va voir un Harki à vomir cette meuf .

    Leroy
    28 juillet 2018 - 13 h 39 min

    Ca fait longtemps que la France et l’Allemagne se sont réconciliées. Dans un siècle, vous vivrez toujours avec votre haine.
    Au fait, le FLN a lui aussi commis quelques crimes, contre les civils européens mais aussi contre les civils arabes, pour terroriser.

      Anonyme
      28 juillet 2018 - 14 h 03 min

      Personne ne vous a sonné. On pense ce qu’on veut. Ici on est entre nous, chez nous, vos chantages à la bien-pensance nous indiffèrent. Ce n’est pas de la haine, c’est une question : est-il facile de se marier avec le fils d’un parti ennemi, quand celui-ci n’a encore jamais fait d’examen de conscience sur ses crimes. Quand au FLN il était chez lui dans son pays et était dans son droit légitime de recourir à la force après 124 ans de colonisation féroce (expropriations, déplacements, déportations, enfumades, analphabétisme organise, prostitutions, paupérisation, exil forcé des élites algériennes, un génocide de plus de 8 millions d’algériens). C’est une réaction à une barbarie coloniale sans nom. Donc doit-on épouser les enfants des ennemis de sa famille ? C’est une question que tout le monde peut se poser… Et vous, vos enfants sont-ils mariés avec les ennemis de votre famille ?
      Qu’en est-il de votre haine d’état quand aux enfants de l’immigration nord-africaine, spécifiquement algérienne et sub-aharienne ?
      La haine est plus présente chez vous. A titre personnel, je considère que se marier avec le fils des ennemis de sa famille, c’est intenable sur le long terme.
      La prochaine fois, gardez vos jugements et apprenez à raisonner avec le réel. Le réel entre vous et nous c’est l’histoire d’une colonisation violente, barbare, criminelle et sanguinaire. Ne venez pas dans ce site.

        Yabou Tedj
        1 août 2018 - 10 h 32 min

        Cher @Anonyme 28 juillet 2018 – 14 h 03 min , l’internaute @Leroy a le droit lui aussi de donner son avis , sans nécessairement lui …. « sonner » !

      Algérienne-DZ
      28 juillet 2018 - 14 h 06 min

      Mais l’Allemagne ne s’ingère pas dans les affaires de la France
      Mais l’Allemagne ne considère pas la France comme une ex colonie à reconquérir….

      Anonyme
      28 juillet 2018 - 19 h 53 min

      Dans un siècle nous serons en bonne santé InchaAllah et vous supplierez pour immigrer chez nous, c’est ça la vérité. Votre remarque ne sert qu’à vous donner de la contenance, vous croyez encore que votre avis hexagonal a de la valeur. Continuez à le croire, personne ne peut forcer quelqu’un d’autre à sortir de ses illusions.
      Pourquoi d’après vous les harkis sont un sujet sensible ? Car votre pays a poussé la perversité à dresser des frères contre leurs propres frères. Réfléchissez à la valeur de ce crime et pesez-le. Nul ne sait pas si le karma existe pour les nations aussi, mais dans ce cas précis votre karma est bien noirci par les crimes coloniaux.

      Hamid1
      29 juillet 2018 - 12 h 47 min

      @ leroy
      Vous avez le chic de traiter les autres ce que vous êtes, c’est votre miroir et rien d’autre.
      N’accusez pas les autres de ce que vous êtes et nous n’avons aucune haine, vous faites comme vos protégés qui commettent des crimes de guerre, qui chassent des êtres humains de leurs terres, comme ce que vous faisiez à l’époque des colonies, les méthodes sont les mêmes, mais les personnes ont changé, assistés par les experts du colonialisme.
      Pendant que vous êtes rivé sur nos moindres mouvements, chez vous le renouvellement de population a commencé de manière irréversible et n’ayez crainte, ce n’est pas par les nôtres qui sont l’arbre qui cache le forêt.
      pour votre information, regardez la balance commerciale de votre pays comment elle est positive avec le notre contrairement à beaucoup d’autres pays ou vous vous ruinez en nous tenons pour responsable. (…)

      ‘est comme vous maintenant qui nous prenez pour des monstres pendant que d’autres mangent et labourent vos champs fertiles.

      Sam Degout
      2 août 2018 - 2 h 31 min

      Ces verites sont dures à accepter par des musulmans incapables d’autocritique.

    yaz
    28 juillet 2018 - 12 h 09 min

    arreter de collecter les infos des medias francais C de la pub pour les harkis .
    la france a renier ces enfants pieds noir sans raisons et ils nous poussent a reconnaitre les harkis qui ont toujours ete contre nous!! non et non
    ce sont vos choix et le choix de vos parents!

    Anonyme
    28 juillet 2018 - 10 h 03 min

    Et le gars qui a brûlé le drapeau algerien et a vanté Israel sur youtub, c’est un petit fils de harki zélé. Il est retourné en Algérie et plein d’oranais lui l… Je ne comprend pas pourquoi nos autorités restent sans reaction. Ce type a brulé le drapeau algerien et a fait bien pire que bruler le drapeau. Ma grand mere m’avait dit que c’est une famille juive et qui travaillait avec la main rouge et l’OAS. Maintenant je la crois vraiment. Enfin, je n’en rajoute pas car c’est tellement grave contre l’integrité et l’histoire de notre pays que je ne comprend pas la non réaction de notre pays. Je pense que c’est au peuple de surveiller l’integrité du pays. Les responsables parachutés sont incompétent ou tout simplement corrompus pour ne pas reagir. Ce type n’a même pas été convoqué à l’ambassade et n’a même pas été intercepté à la PAF quand il s’est rendu en Algérie. Il s’enfle en se filmant avec ses pote algériens. Je ne comprend pas vraiment la non réaction de nos autorités.

      Anonyme
      28 juillet 2018 - 10 h 37 min

      Oui, il a brulé le drapeau algérien et s’est essayé avec … et a brandi le drapeau Israelien. Nos responsables n’ont rien fait. Apres cet acte grave, il est devenu le chouchou des sionistes en France et s’est filmé avec Amir et autres israeliens. Il est entré en Algerie et s’est filmé ensuite avec des algeriens ses potes. Les autorités algeriennes ne lui ont rien fait alors que ce qu’il a fait est un acte tres grave. Puis ensuite il est parti à la Mecque et a fait une Omra pour effacer ce qu’il vient de faire. Apres il a dit qu’il est fou. Non, moi je dis qu’il n’est pas fou et ne l’a jamais été. Il a juste montré ses vrais origines et sa vraie croyance. Ce qui m’inquiete ce sont nos autorités qui ne bougent pas.

    Anonyme
    28 juillet 2018 - 9 h 54 min

    Les fils de Harkis n’étaientpas acceptés dans les concours nationaux d’administration et dans les grandes écoles militaires, polytechnique ou administration ni à l’INITA ou à l’INH. Aujourd’hui et depuis environ 15 an, ce n’est plus le cas. Non seulement ils sont acceptés mais promu illico à leur sortie d’école aux meilleures poste de haut fonctionnaire. Depuis un peu plus de 15 an, l’Algerie accepte mieux les enfants et petit enfant de harki mieux que le reste de la population algerienne dont les parent et grand parents ont souffert des affres des harki. Vraiement, je ne comprend plus rien. J’ai même appris que la fille d’un harki notoire connu pour son zele contre l’ALN a sa carte aujourd’hui au FLN et son pere alors harki pendant toute la période de la révolution est honoré à titre posthume et une rue porte son nom à Oran. J’ai vérifié si c’est juste un homonyme. Non, c’est bien le nom du harki en question à qui on a fait honneur en donnant à une rue son nom.

      omar
      28 juillet 2018 - 13 h 47 min

      Chez moi il y a un « chahid » mort en octobre 1961 au combat en ayant sauvé un groupe de soldats ALN. Son père était HARKI.
      Que ceux qui font leur l’adage « tel père tel fils » regardent leur histoire depuis 1830; s’ils trouvent un collaborateur (un harki?) parmi leurs aieux qu’ils sachent que ce n’est pas de leur faute et ils n’ont pas à culpabiliser!

        @Omar
        28 juillet 2018 - 17 h 41 min

        En 1961, il n’y avait presque pas de combat et l’independance etait acquise. L’OAS a joué les prolongation. Les brais moudjahidines c’etait ceux qui ont decidé de se battre avant mars 1958. Apres, c’etait les combattant du dernier quart d’heure. C’est à dire ceux qui avaient compris dans quel sens le vent soufflait.

      Fils de Harki
      28 juillet 2018 - 14 h 41 min

      @Anonyme 28 juillet 2018 – 9 h 54 min , cher anonyme moi je vous ai donné un point négatif parce que je crois que vous mentez ! Où on vous a appris que des fils de Harkis sont promus au grandes écoles algériennes ! Vous avez rêvé ou quoi ???

        Anonyme
        28 juillet 2018 - 16 h 58 min

        Avant, c’était niet s’il y avait le moindre soupçon. Aujourd’hui, je connais au moins 2 cas fils de harkis notoires qui a torturé les algériens qui ont aidé et d’autre qui sont mort sous la torture par ses soins. Mais nous sommes un groupe qui allons déposer une plainte contre ceux qui ont validé les inscription à l’ENA de fils de harkis zélés. Nous allons déposer plainte contre ceux qui ont donné le nom d’une rue à un harkis médaillé pour avoir assez tué des algeriens. Wait and see.

        @Fils De Harki
        28 juillet 2018 - 17 h 38 min

        Je connais une femme fille et petite fille de Harki qui a une carte au FLN. Le grand pére et le pere travaillait contre la cause algerienne pendant la révolution. Le grand pere travaillait ouvertement avec la legion etrangere pendant que le pere faisait son service militaire dans une region en Algérie ou les combat étaient intenses. Elle a eu une carte du FLN pendant les election du 4 eme mandat. Elle a fait la campagne du 4 eme mandat et se prepare au 5 em mandat.

    Fils de Harki
    28 juillet 2018 - 9 h 34 min

    Il faut cesser cette accusation infondée , ce délire exagéré de la part des algériens et du pouvoir politique algérien de considérer les enfants des Harkis comme des harkis , c’est à dire comme leur père ! D’ailleurs cette appellation « fils de harki » porte un grand préjudice moral aux enfants ! Certes leurs parents sont condamnables , mais leurs enfants et leurs descendants n’ont rien à voir dans la traitrise des parents ! Soyons un peu « civilisationnel » comme disait quelqu’un et faisons preuve d’intelligence et de discernement pour faire cette distinction importante ! Ce n’est pas parce que je suis un criminel que mon fils l’est automatiquement ! Arrêtons ce cinéma de sous-développé haineux !!!

    Anonyme
    28 juillet 2018 - 9 h 01 min

    Certainement une énième tentative française de remettre le dossier des harkis sir la table.

    Aguellidh
    28 juillet 2018 - 4 h 59 min

    La complexite du problème ne sont pas les harkis mais la France et son laboratoire de manipulation qui a divisé pour mieux depuis 1830. En tout cas ce problème de colonisation restera dans l’histoire et que personne ne pourra effacer. La question des harkis est un problème franco français, ils ont fait un choix lorsqu’ils avaient cru que nous ne gagnerons pas la guerre, donc ils ont donné le dos à leurs frères et retardaient l’inévitable indépendance. Leurs noms sont inscrits à jamais sur le registre de la traîtrise. Toutefois, Chadli leur a bien permis de rentrer au pays en annulant les fameuses fiches bleues sur pression de Mitterand. Encore les statistiques montrent aussi que plus de 100000 harkis n’avaient pas quitté l’Algérie en 1962, ils avaient été lâchés par degaulle. Quant à leurs enfants ou petits enfants ils vivent toujours dans la honte sans le montrer. Une chose pourra les sauver c’est de créer une association de h fils de harkis et de petits fils de harkis déclarant qu’ils condamnent les actes de leurs parents ou grands parents.

      Hamid1
      29 juillet 2018 - 13 h 13 min

      @ Aguellidh
      28 juillet 2018 – 4 h 59 min
      Il faut cesser de remuer le couteau dans la plaie et passer à autre chose, cher ami, d’autres ont fait pire que les harkis sans jamais être inquiété et les auteurs de la décennie noire qui narguent tout notre peuple en toute impunité. On trouve des circonstances atténuantes pour certains monstres quand pour les harkis certes leurs comportements est condamnable, mais beaucoup ont été manipulé et d’autres se sont retrouvés catalogués harkis sans l’avoir jamais étaient.
      Que faut-il dire des ces centaines de milliers de moudjahid qui étaient planqués bien loin du pays avec un titre cessible jusqu’à la fin du temps et avec des priviléges que même les vrais milliardaires n’ont pas.
      Les harkis ne doivent pas servir de balle de ping pong et il faut savoir pardonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.