Autoroute Alger-Bouira : déviation provisoire au niveau de Khèmis El Khechna pour travaux

déviation, Autoroute
Les péages ouvriront de nouvelles perspectives de gestion de l'autoroute. D. R.

Une déviation provisoire sur une distance d’un (01) km, avec réduction de trois à deux voies de circulation, aura lieu sur l’autoroute est-ouest au niveau de Khemis El Khechna, dans le sens Alger vers Bouira, et ce, pour raison de travaux qui débuteront mercredi, a indiqué mardi l’Algérienne des autoroutes (ADA).

Cette déviation intervient dans le cadre du lancement des travaux de réalisation de la première partie centrale de la gare de péage en pleine voie (BPV) de Khemis El Khechna, dans le sens Alger vers Bouira, qui seront engagés à partir du mercredi 8 août en cours dès 9 heures du matin, détaille l’ADA dans un communiqué. Ceci entre dans le cadre de la poursuite des installations et équipements d’exploitation de l’autoroute Est-Ouest, lot centre, précise-t-elle.

La déviation provisoire reportera le trafic des véhicules sur la partie sud déjà réalisée de la gare de péage en pleine voie (BPV) de Khemis El Khechna qui sera mise en service, a continué la même source.

Un dispositif de sécurité ad-hoc, avec une signalisation temporaire de chantier adéquate de jour comme de nuit, a été mis en place, a-t-elle assuré. A ce propos, prévient l’ADA, la vitesse d’approche de la zone des travaux est limitée à 60km/h, de même que la hauteur limite des véhicules est permise à un gabarit de 5,25 m sous auvent.

D’autre part, l’ADA informe du lancement prochain des travaux de réalisation de la deuxième partie centrale de la gare de péage en pleine voie (BPV) de Khemis El Khechna, dans le sens Bouira vers Alger. L’ADA recommande la prudence et la modération aux usagers de vitesse aux abords des chantiers pour leur propre sécurité, ainsi que celle du personnel travaillant sur l’autoroute.

R. E.

Comment (5)

    MELLO
    8 août 2018 - 19 h 27 min

    D’un commun accord, tout les automobilistres sont unanimes pour constater que cette autoroute n’est en realite’ qu’une route de campagne 2 x 3 voies . Depuis son ouverture, des malfaçons apparaissent quotidiennement , pourtant les moyens financiers n’y manque pas ,puisque au cout du metre lineaire, c’est le chantier le plus CHER au monde. Une bonne partie est virée a Barcelone pour l’acquisition d’hotels de luxe. Aujoud,hui, l’ANA nous avise qu’une déviation est prévue pour créer encore et encore un embouteillage de quelques kms. De toutes les façons, les Algeriens que nous sommes, n’avons rien a faire puisque personne ne travaille.

    4
    1
    Anonyme
    8 août 2018 - 5 h 48 min

    DITE MERCI A GHOUL POUR LES TRAVAUX

    Felfel Har
    8 août 2018 - 0 h 23 min

    Le travail baclé finit toujours par trahir le manque de compétence de son maître d’oeuvre. Construire une autoroute suppose des connaissances avérées, une certaine technicité, un savoir-faire; ce n’est pas seulement répandre et étaler du goudon. Dans cette affaire d’autoroute, rien n’a été fait selon des normes et l’amateurisme s’est manifesté à tous les niveaux, de sa conception à sa réalisation en passant par l’adjudication du marché et le contrôle technique au fur et à mesure de l’avancement du projet. Quand la médiocratie triomphe, il faut se résoudre à défaire et refaire l’ouvrage, ce qui fait exploser sont coût. Nous payons le prix de l’incompétence généralisée. Et pourtant, Laurence Johnston Peter a bien défini le principe notoire qui porte son nom: « Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence corollaire: avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la compétence. » Tout est dit! Au fait, Ali el Goudroune paie-t-il des pénalités pour malfaçons et retards?

    11
    1
      nectar
      8 août 2018 - 22 h 13 min

      Il n’y a même pas de garantie décennale. « Dar khali Moh koul ou rouh » …

      Chicago2015
      9 août 2018 - 8 h 02 min

      Experts en corruption: les Bejaoui, Ghoul, Haddad, Boteflika, via le montage financier de la societe Angolagate de Pierre Falcone (Brenco, Paris, Toronto, Beijing, TelAviv, Dubai).
      Celui-ci etait souvent invite durant certains Conseil de Ministres, en deplacements a Alger (ex-fils OAS, accompagne d’agents ex-Mossad, service obligatoire de protection rapproche a tous possesseurs d’un passport Israelien, ainsi que son associer Arkadi Gaydamak):
      1 milliards de Dollars U$, payes a Pierre Falcone, pour services rendus a recouvrir la dette algerienne envers les banques chinoises!
      N’oubliez pas les pouces en bas!!! c’est l’Algerie qui a ete victime de ce vol au benefice d’Israel, grace aux nombreux corrompus du systeme en place!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.