Le bouffon Missoum

Tahar Missoum
Tahar Missoum. D. R.

Par Lina S. – Le député qui voulait affamer les chats et les chiens est de retour. Tahar Missoum, l’éleveur de poules converti à la politique, ne caquette plus depuis que le régime a décidé qu’un mandat lui suffisait à l’APN. Mais c’est par la grande porte que «Spécifique» compte revenir aux affaires : l’élection présidentielle !

Ce député qui s’est fait connaître par ses interventions loufoques et farfelues mais tout à fait obsolètes et inutiles, a gagné la sympathie de certains médias arabophones auprès desquels il est allé pleurer le déni de droit dont lui, le faiseur de lois, a été victime pour, disait-il, avoir crié haut et fort la vérité sur les travers du système et les perversions des hommes du pouvoir.

Mais Tahar Missoum est un clown. Car ce n’est pas par les braillements et les gesticulations fantaisistes que l’Algérie sortira de son marasme actuel qui plombe tout effort de sortie de crise. Ce n’est pas avec les vociférations spécifiques de cet énergumène que la corruption sera combattue. Au contraire, ce genre de bouffons sert de moyen de diversion pour détourner les citoyens des vraies raisons de leur malheur dont ils n’arrivent pas à s’extirper.

Tahar Missoum est l’exemple même du député parvenu que le système a fabriqué pour se maintenir. Les accusations lancées à l’emporte-pièce par ce comique de cirque contre des responsables du gouvernement n’ont en rien gêné ceux à qui les flèches de ce chasseur à l’arc factice étaient destinées. Des amuseurs de galerie comme lui, il y en a eu et il y en aura toujours. C’est bien grâce à ces bouffons que les rois ont toujours ri de leurs sujets et ont toujours tenu la basse-cour d’où Tahar Missoum puise ses poules et auprès desquelles il a appris à piailler.

L. S.

Comment (20)

    Anonyme
    15 août 2018 - 9 h 48 min

    mieux vaut un bouffon qui dit la vérité que des clowns qui on la langue aussi fourchue que des serpents sonnettes et crachant leurs venin a longueur d année

    Juste de passage
    13 août 2018 - 10 h 47 min

    Pourquoi un titre et un contenu article aussi agressifs et injurieux? Misdoum fait peur à qui?

    16
    4
      Anonyme
      15 août 2018 - 9 h 57 min

      moi je pense que si quelqu’un dit la vérité ça ne fait peur qu aux voleurs et menteurs

    Hamid
    13 août 2018 - 1 h 08 min

    Dear Abou Stroff, thank you for your comments and the views you expressed nationally and internationally .You have shown the ability to understand, think, reason and write. Well done !

    1
    3
      Abou Stroff
      13 août 2018 - 10 h 01 min

      thank you for your compliment. I’m just trying to awaken the consciences of Algerian lambda

      1
      2
    صالح/ الجزائر
    12 août 2018 - 19 h 11 min

    C’est-à-dire à force de rechercher et d’imposer des lapins présidentiables dans le but d’escroquer Al ghachi , la fonction du président est devenue banale .
    Bientôt ça sera le tour de la présidente du (PEP) , d’annoncer sa candidature , en faisant semblant d’ignorer que » le mâle a la chance de deux femelles » .
    Il semble que la candidature à la présidentielle coûte moins chère que la candidature à la députation .

    4
    5
    Anonyme
    12 août 2018 - 18 h 09 min

    Avec ce Missoum président l’Algérie sera réellement un cinéma grandeur nature de l’Est à l’Ouest.

    Notre scène théâtrale se fera avec les citoyens, vous serez tous ses clowns car incapable de régler vos problèmes il va vous faire rire ou pleurer H /24 avec ses histoires et blagues bien salées.

    Ety quand il sera à court d’histoires et de blagues après 5 ou 6 mois. Là on va se bouffer entre nous. Car ce Missoum ne se retrousse les manches que pour parler pour la tchatche pas pour aller travailler.

    7
    15
    MELLO
    12 août 2018 - 13 h 10 min

    Facile, tres facile de pianoter pour pondre un texte sans saveur. Mr Missoum , « le specifique » est d’abord un citoyen Algerien , forme’ par cette ecole Algérienne, ses droits d’être candidat aux presidentielles lui sont conférés par la Constitution. S’il est clown , pour vous, il n’y a rien de mal puisque les clowns font rire les enfants , et vous savez que c’est de cette bouche des enfants que sort la vérité. Mr Missoum , nous fait rire certes, mais ne nous fait pas pleurer comme ces voraces et rapaces qui nous dépècent. Demandons aux sociologues ou autres psy pour nous dire si nous n’avons pas besoin de ce genre de personnage pour nous faire aimer la politique. Ce que nous vivons depuis 1962, c’est le rejet total de cette politique politiquement « correcte ». Nous avons perdu des Hommes tels, Feu Hocine Ait Ahmed, Feu Mohammed Boudiaf, et bien d’autres ,qui pouvaient nous apprendre cette politique au sens noble du terme. Je ne peux que me situer en porte a faux par rapport a ce pamphlet sur ces personnalités .

    46
    27
      Chibl
      12 août 2018 - 17 h 34 min

      il faudra juste lui prévoir un costume avec manches.

      9
      14
        MELLO
        13 août 2018 - 19 h 04 min

        SPECIFIQUE n’a pas besoin de ce décors made in. Tony Blair, sans commune comparaison, ne porte pas de costume.

        6
        1
      Geronimo
      14 août 2018 - 9 h 43 min

      La libye a aussi eu droit à un tel clown comme dirigant, en El Gueddafi (Allah yarhmou). Regardez ce qu’est advenu de ce pays et de son peuple! Vous ne voudriez certainement pas que nous choisissions le même chemin?

      1
      8
    Khaled
    12 août 2018 - 13 h 02 min

    Lui, au moins, il dit tout haut ce que les autres khobsistes du FLN et mouwallat pensent tout bas. Décidément,depuis un certain temps, j’ai remarqué qu’ ALGÉRIE PATRIOTIQUE est en train de faire un virage a 180° ANTI-PATRIOTIQUE. Il pratique la censure a ceux qui envoient des commentaires anti-système.

    38
    53
      Anonyme
      12 août 2018 - 23 h 14 min

      Il dit « tout haut » des âneries! Tu le soutiens donc tu lui ressembles !

      5
      17
        Anonyme
        15 août 2018 - 9 h 39 min

        Etre honnête et dire des âneries, moi ça me va, c est mieux que ce qui croient dire quelque chose et ne font que des conneries

      Ahmed
      12 août 2018 - 23 h 30 min

      Il n’y a qu’une certaine catégorie de gens,éveillés, érudits qui le comprennent et trouvent ces interventions sensées, intelligentes et futuristes … rares sont ceux qui saisissent sa pertinence et son ‘avant-gardisme’! Tu en fais partie!….Il nous reste beaucoup à appendre pour atteindre votre niveau!

      13
      3
    anti khafafich
    12 août 2018 - 11 h 16 min

    je lui suggère si abdelkader e secteur comme ministre de l’extérieur pour collaborer avec le marrok, lui qui va la bas pour amuser les marrokis

    22
    22
    LOUCIF
    12 août 2018 - 9 h 43 min

    Au point où où se trouve le pays, et avec le constat de la grave situation dégradée sur plusieurs plans (politique, institutionnel, gouvernance, culturel, social …) pourquoi pas tonton Tahar Missoum Président !! Hein ??!!!

    39
    5
    Abou Stroff
    12 août 2018 - 9 h 41 min

    « Le bouffon Missoum » titre L. S..
    je pense que, depuis quelques années, les sphères politiques, dans beaucoup de pays, ont été envahies par des clowns.
    en effet, en algérie, nous avons les sieurs missoum, ould abbès, saadani, nekkaz, benyounès, djaballah, bouguerra, benhadj, madani, mokri, etc… (j’arrête la liste pour éviter de déclencher le courroux des gardiens du temple)
    tandis qu’à l’étranger, il y a sarkosi, hollande, berluskoni, les jumeaux Kaczynski, bush fils, Grillo, Wilders, farage, trump, etc..
    il semble ainsi que les « politiques » ne font plus rêver les foules et pour compenser l’absence de perspectives, les politiques deviennent des clowns, font rire les foules et participent à la diversion généralisée.
    en d’autres termes, au niveau international, la crise du capital financier mondial, fraction dominante du moment du capital mondial et l’absence d’alternative crédible à la domination du premier fait que les systèmes politiques tournent en rond, d’où l’émergence du « populisme » clownesque pour juguler le ras le bol généralisé.
    quant au niveau national, la crise du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation et la volonté des couches rentières à ne pas s’éloigner de la mangeoire ne peut produire que des clowns dont le rôle essentiel est de divertir les algériens lambda pour que ces derniers ne posent pas les questions qui fâchent.
    moralité de l’histoire: les clowns peuvent servir pour un temps, mais les clowneries ne peuvent pas servir de politiques sur le moyen et long terme.

    40
    8
    Gatt M'digouti
    12 août 2018 - 9 h 23 min

    Et pourquoi pas? Quand l’ainé joue de la derbouka, pourquoi empêcher le jeune de danser? au point ou nous en sommes, peut être pourra t il réaliser le programme de Si Makhlouf el Bombardi, à savoir, exporter la « RWINA » et importer des Pepitos :

    43
    5
      Anonyme
      14 août 2018 - 9 h 48 min

      Ahahahahaha! J’adore! Je n’ai pas ri autant depuis longtemps. Merci!

      4
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.