Ould-Abbès : «Les changements dans l’armée sont une chose normale»

ANP changements
Djamel Ould-Abbès. New Press

Par R. Mahmoudi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a réagi, jeudi, aux changements opérés récemment par le président de la République au sein de la hiérarchie de l’armée. Dans une déclaration à la chaîne de télévision Ennahar TV, il tient à rassurer que ces changements sont une «chose normale» et que les changements «touchent l’ensemble des institutions».

Le patron du FLN est l’un des rares responsables politiques à commenter ce sujet traité par les médias officiels comme un tabou. Sans donner aucune explication précise quant à la série de décisions annoncées jusque-là de façon officieuse, le patron du FLN répondait à ceux qui, nombreux dans les médias et sur les réseaux sociaux, s’interrogent sur la portée politique de ces changements qui ciblent l’institution militaire dans une conjoncture marquée par un remue-ménage tout aussi flou autour de la présidentielle de 2019, sur fond de crise morale provoquée par le scandale de la saisie des 701 kg de cocaïne en juin dernier au large d’Oran.

Dans la même interview, Djamel Ould-Abbès a accusé, sans le nommer, le royaume du Maroc d’avoir «inondé l’Algérie de drogue qui est parfois plus dangereuse que les armes». Le chef du FLN a tenu ces propos dans le contexte de sa réponse à une question sur l’appel du président de la République pour la constitution d’un «front populaire». Selon Ould-Abbès cet appel du chef de l’Etat vise à préserver, à la fois, «les acquis réalisés durant ces vingt dernières années», la stabilité, la sécurité du pays, et à combattre des fléaux comme la corruption et la drogue.

R. M.

Comment (19)

    Lghoul
    25 août 2018 - 10 h 38 min

    Tous les changements sont normaux sauf les changements en mensonges qui sont toujours les memes et les changements de vieux a la tete de nos institutions en commençant par sa personne: à 84 ans il ne prend toujours pas sa retraite…

    DZLander
    24 août 2018 - 21 h 25 min

    Décidément ce clown «politique» n’arrètera pas de jouer à la bète foraine. Quand, enfin, les responsables concernés encore crédibles de l’Etat algérien lui signifieront qu’il a déjà commis des faux et usages de faux en 1962, et qu’à ce titre, il devrait se taire aujourd’hui plutôt que de continuer d’aboyer à tout-va, ce qui risque de le faire débusquer davantage quant à son faux passé d’ancien « moudjahid » du 19 mars?

    Ch'ha
    24 août 2018 - 20 h 34 min

    C’est très bien qu’il ait parlé de la drogue de la narcomonamerde pédophile makhnazi.
    La Tunisie a démantelé un réseau de corruption israélien espionnage-trafic de drogue cocaïne-traite d’enfants impliquant des hommes d’affaires tunisiens des responsables sécuritaires des hauts responsables des enfants de ministres de juges etc..(lu sur al manar).
    Donc très important de cibler ce suppôt de satan le makhnazi sioniste.

    2
    7
    karkouri
    24 août 2018 - 18 h 45 min

    ould abbes tu fais tu cinema de quartier arrete ton cirque tu n as pas honte a ton age tu leches encore hchouma

    Flicha
    24 août 2018 - 18 h 22 min

    Ceux qui ont porté la bannière et le flambeau de la victoire et qui sont morts maintenant me font de la peine. Pour les concitoyens auxquels il essaie aujourd’hui de faire avaler des couleuvres de temps à autres, je dis simplement, dégueulez lui sur ses souliers tant qu’il est encore temps.

    Anonyme
    24 août 2018 - 17 h 28 min

    La colère du peuple s’est transformée en choléra.

    11
    1
    mouatène
    24 août 2018 - 16 h 06 min

    ya si el-kateb el aam, rassurez vous, vous etes dans le prochain train (rapide). ça je vous le certifies. preparez vos valises et faites passer le mot.

    7
    1
    Gatt M'digouti
    24 août 2018 - 12 h 45 min

    Djamel Ould Abbès, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), le parti au pouvoir en Algérie, a appelé à l’application de la peine de mort contre les violeurs d’enfants. Le responsable a tenu ces propos dans une déclaration à la chaîne satellitaire Ennahar Tv, le 23 août, en réagissant à l’assassinat, le 19 août, d’une petite fille de 9 ans à Oran.

    «Le FLN soutiendra la justice pour qu’il y ait fermeté dans cette affaire en particulier», a déclaré le premier responsable du FLN. «Ceux qui ont commis le meurtre de cette petite fille, après l’avoir violée, n’ont pas le droit à la vie», a-t-il affirmé.

    7
    10
    Zombretto Bis
    24 août 2018 - 12 h 10 min

    Seul le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès a le droit et l’ultime privilège de parler ou de commenter sur l’armée ! Il en parle quand il veut et où il veut. Les autres allez ouste, à l’étable ou à l’abattoir !! Celui qui n’est pas content, tant pis pour lui, il n’a qu’à frappé sa tête contre son « mur des lamentations » !

    23
    6
    Gatt M'digouti
    24 août 2018 - 10 h 41 min

    Il veut dire :  » le changement c’est maintenant avec 20 ans de retard ! « 

    17
    Anonimi
    24 août 2018 - 9 h 56 min

    Oui ya ould Labess, le changement est normal dans toute organisation humaine mais il faudrait toutefois que ce soient les plus jeunes qui poussent leurs aînés vers la sortie et non l’inverse. C’est incroyable et unique au monde, tu débutes ta carrière il est déjà chef depuis longtemps, tu pars en retraite c’est toujours ce même Chef qui t’accompagne à la porte de sortie. Cette réalité amère se vérifie dans toutes les institutions du pays, n’est ce pas Ould Labess?

    26
    Anonyme
    24 août 2018 - 9 h 31 min

    rajoutes le choléra sur ton bilan de fakhamatouhou ; quand a votre front patriotique il est dépassé par l ampleur des dégâts du pouvoir de fakhamtouhou et des khobsistes de ton espèces ! l armée sait que tu est un sénile sans poids et le moment voulu tu sera éjecté comme un sale mouchoir de poche ! c est le destin qui décidera de l avenir du peuple algerien !

    23
      Anonyme
      24 août 2018 - 13 h 10 min

      Non pas le destin c est les hommes,les vrais hommes qui decident de l avenir d un pays…nous jusqu à aujourd’hui on n a eu que des comploteurs pour rester au pouvoir…
      Ce Ould Abbès est l exemple type de ceux qui nous ont gouverné,des khobzistes qui ne voient que leur bout du nez…
      Aucun projet de société sauf celui basé sur la religion pour abêtir le peuple et le mener comme un troupeau de moutons…

      12
      1
    Anonyme
    24 août 2018 - 9 h 28 min

     »Selon Ould-Abbès cet appel du chef de l’Etat vise à préserver, à la fois, «les acquis réalisés durant ces vingt dernières années» »

    Le pays s’enfonce dans le choléras la maladie des pauvres, Ould Abbes nous chante ses acquis fantômes
    Quelle sécurité? L’Algérie est envahie par des migrants clandestins narco-trafiquants. Le pauvre citoyen ne peut même pas stationner en paix et ne peut même pas regarder les vagues de la mer calmement.
    Quelle paix et quelle sécurité
    Restez silencieux et arrêtez de nous faire monter la pression sanguine et le taux de glycémie.

    42
    2
    Anonyme
    24 août 2018 - 9 h 01 min

    tien t es réveillé toi, et t a trouver ça tout seul ou avec ton équipe en plus personne ne prétend le contraire alors je ne vois pas l interet de ton intervention ou juste pour passer a la telé , ,avec ,bac +50 en porch d un copain ,, retourne dormir t es fatiguer

    16
    1
    Spontanément
    24 août 2018 - 8 h 52 min

    Anonyme : 7:59
    Mais le Doktor Von Ould Abassen, sent un besoin impérieux et même vital de faire de la grosse lèche dès à présent, aux nouveaux promus de l’ANP. On ne sait jamais … De plus, je crois que c’est une habitude, un réflexe. Il ne peut pas vivre sans cela. Et d’abord est-il conscient de ses travers et de sa maladie? C’est pour cela qu’il réagit involontairement, donc sans attendre « qu’on le lui demande ».

    15
    1
    Zaatar
    24 août 2018 - 8 h 14 min

    Ould abbés ! Mais quel comique. On ne s’en lasse pas de ses interventions rigolotes et délirantes en même temps.

    16
    1
    Anonyme
    24 août 2018 - 7 h 59 min

    Ould Abbas, personne ne t a rien demandé.

    15
    1
    anti khafafich
    24 août 2018 - 7 h 40 min

    donne les percentiles pour qu’on sache de quelle normalité il s’agit et puis la normalité est elle étalée, centrée réduite….faut qu’on sache

    9
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.