Changements dans l’armée : le président Bouteflika a-t-il changé d’avis ?

ANP changements
La liste des changements est-elle bouclée ? New Press

Par R. Mahmoudi – En l’absence de communication officielle, les supputations vont bon train sur les motifs des changements déjà opérés et ceux en cours au sein de la hiérarchie de l’ANP.

Ainsi, après les révélations faites par le quotidien panarabe à capitaux saoudien Al-Charq Al-Awsat, prédisant «des changements plus substantiels» dans les prochains jours, qu’il qualifie de «plus vaste mouvement» depuis le départ du général Toufik Mediene et la restructuration de l’ex-DRS, son alter ego Al-Hayat rapporte dans son édition de dimanche, en citant des sources algériennes «informées», que la liste des principaux changements qui ont lieu ou envisagés au sein de l’armée «a été réduite» suite à un accord entre les représentants des trois principaux pôles de décision, à savoir le président Abdelaziz Bouteflika, le vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd-Salah, le chef du Département de surveillance et de sécurité (DSS), le général Bachir Tartag.

La même source indique qu’une «liste initiale» prévoyait des changements autrement plus vastes visant, notamment, de nombreuses structures des services de renseignements. C’est ainsi que, d’après le correspondant du journal Al-Hayat à Alger, le président Bouteflika s’est résolu à «épargner» à certains hauts responsables de l’armée limogés récemment des décrets mettant fin à leurs fonctions. C’est le cas, selon la même source, des généraux Chérif Abderrazak et Saïd Changria, respectivement commandant de la IVe et de la IIIe Régions militaires. Car, ce qui est connu officiellement, jusqu’ici, c’est que le président de la République a mis fin aux fonctions des chefs de la Ire et de la IIe Régions.

R. M.

Comment (20)

    Felfel Har
    27 août 2018 - 15 h 08 min

    Soyons clairs, le président a été tellement affecté par la sévérité de son AVC qu’il lui est impossible de réfléchir, de concevoir un tel plan et de décider en connaissance de cause! Arrêtons de nous voiler la face, il est pris en otage par un groupe composé de membres de sa famille et d’amis intimes qui décident pour lui et de manière tout à fait inconstitutionnelle, puisque leurs fonctions ne leur permettent pas de se substituer à lui! Ceux qui continuent à prendre de telles décisions mettent le pays en danger car ils soufflent sur les braises pour attiser le mécontentement populaire et provoquer des évènements d’une extrême gravité, préjudiciables au pays si l’on accorde du crédit aux rumeurs d’une intervention étrangère. Si la presse nationale entendait conserver son devoir de vérité, elle devrait s’interdire de diffuser de fausses informations sur de prétendues activités/décisions du président. Qu’elle s’arrête de prendre les Algériens pour des nouilles!

    58
    63
      Anonyme
      29 août 2018 - 11 h 35 min

      Bouteflika n’est plus. C’est un mort qui n’a ni discernement ni faculté mentale et physique. C’est une momie. Le mecontentement du peuple sera tellement grand que ces gens là vont tous êtes jetté en prison ou lynché ou extradé pour avoir organisé cette mascarade. Il iront peut être se refugier dans les emirats mais qui sait que ces emirs ne les livreraient pas un jours pour garder de bonnes relations internationales.

    Moutas
    27 août 2018 - 14 h 35 min

    Messieurs ,
    Apparemment vous n avez rien compris ou vous faites semblant de ne pas comprendre.
    Ouvrez grand vos yeux , le système est entrain de changer de mains.
    Salutations

    30
    53
    Anonyme
    27 août 2018 - 13 h 18 min

    L’âme de notre chère Algérie est bien tourmentée. Nous espérons qu’elle continue à garder la tête haute et le regard vigoureux.

    16
    10
    Kahina-DZ
    27 août 2018 - 12 h 52 min

    Espérons que notre ANP ne va pas nous décevoir. Le peuple lui fait encore confiance. Mais il faut savoir préserver cette confiance qui peut devenir fragile vu la situation des Algériens qui se dégrade de plus en plus.

    31
    8
    metek
    27 août 2018 - 11 h 26 min

    Depuis des mois la seule actualitè du pays est faite par les miltaires et l’armèe sur fond de cocaine-gate, de planche a billets et de cholera , tout celà sous les gesticulations et les inepties du moudjahed el hey ould abbes, medecin imaginaire de son etat, qui ne cesse de se prosterner devant la photo de fakhamatouhou.
    Avec tout cela ils osent encore nous parler de republique qu’ils auraient sauvèe a maintes reprises depuis 62!!! Ech del 3ar a3likoum

    44
    5
    Anonyme
    27 août 2018 - 11 h 21 min

    Les Algériens souffrent d’une épidémie de Cholera en 2018 en plein 21ème siècle. Epidémie éradiquée même dans les pays les plus pauvres d’Afrique. Et les Bouteflika ne s’intéresse qu’à leur réélection en 2019. On se demande si l’Algérie et les Algériens sont dans les pensées de ce clan?

    52
    65
    icialG
    27 août 2018 - 11 h 10 min

    très intrigant tout ça ce n’est pas coutumier, 701 en cause ?? du déclenchement ou/et réel changement et mise en ordre… peut être que c est moi qui louche ? va savoir !! les mauvaises langues restent perplexes et muettes

    13
    13
    Anonyme
    27 août 2018 - 10 h 09 min

    Rien n est clair en Algérie,la Tambouille se fait entre eux et Bouteflika ,sans le dédouaner ,n a rien à voir avec ces changements ….
    Il est malade et impotent…

    40
    58
    serpat
    27 août 2018 - 9 h 54 min

    Il n’y arien de plus sain qu’un corps (d’armée) où il ya du mouvement et des changements, cela prouve la bonne santé et le dynamisme de cet organisme, réjouissons-nous de cette saha ! Vive l*ANP et nos généraux en service où a la retraite.

    118
    50
      Gatt M'digouti
      27 août 2018 - 10 h 01 min

      On ne change pas une équipe qui gagne !!!!

      28
      19
      Anonyme
      27 août 2018 - 10 h 50 min

      L ANP a eu le soutien de toutes la population depuis l arrêt du processus électoral et son combat acharné contre les assassins islamistes mais malheureusement le ver est entré dans le fruit et nous avons vu la connexion de certains militaires avec les affairistes comme Kamel le boucher qui a travers lui finançaient la construction de mosquées pour faire plaisir aux salafistes au lieu d insfrastructures utiles.
      Est ce que cette confiance aveugle du peuple en cette institution n a pas été trahi?

      34
      16
        gregg papy boyington
        27 août 2018 - 12 h 02 min

        Silence on change, l’immobilisme dans le changement et sans vous! vous n’existez pas
        les choses vont àreculons, le mythe s’écroule , le despotisme , la perversion , le mensonge , le narcissisme , le mépris , la trahison, la fausse fierté, la médiocrité et la paranoïa sont rois.
        La manipulation, l’impunité, hypocrisie , le mensonge l’imposture l’inculture le lèche-bottes, la soumission sont une règle. l’archaïsme, l’incivisme, la clochardisation, la régression, la violence, le crime, la dégradation, l’intégrisme, la schizophrénie, l’épidémie sont une conséquence
        les mosquées et les casernes sont propres. « l’opium et le bâton »! viva zapata viva la revolucion !!

        15
        14
    Rayés Al Bahriya
    27 août 2018 - 9 h 35 min

    J en suis plus que convaincu que l’opération
    Toufane 2018 , alla sonner de glas des officiers les plus compétents….de l’armée nationale.
    Le message de fraternité de boutef au roy mokoko m.6 etait le message sibyllin, pour apaiser les peurs du voisin ouest terne.
    Les USA suivent avec intérêt ces manoeuvres contre nos militaires…
    Y a anguille sous roche…

    31
    44
      Ouverture des frontières
      27 août 2018 - 10 h 07 min

      Multiplication des messages moelleux et bas vers le Maroc, coups bas contre nos officiers les plus compétents et anti Marocains, appels à une candidature commune pour la coupe du monde avec le Maroc et la multiplication des lignes aériennes et maritimes avec le Maroc rentrent dans le cadre d’une prochaine ouverture des frontières ouest en contre partie d’un cinquième mandat…

      24
      9
    Anonyme
    27 août 2018 - 8 h 26 min

    En l’absence de communication officielle, voila toute la problématique de nos institutions. Toutes les nominations et les mises a l’écart restent dans un climat givré. On a tendance a aller pécher l’information auprès des « sources crédibles » ou encore auprès de ces médias étrangers auquels on donne la primauté. En effet contrairement au congres de la Soummam, c’est la primauté de l’extérieur sur l’intérieur.

    12
    2
      Anonyme
      27 août 2018 - 10 h 06 min

      Non le congrès de la soumam a donné la priorité à l intérieur et non à l Exterieur…
      Cela a été le mal profond de l Algérie de 1962 à nos jours que l Exterieur prenne le dessus sur l intérieur ( armée des frontières sur armée à l intérieur)

      17
      5
    Anonyme
    27 août 2018 - 8 h 17 min

    Bouteflika continue son programme de modernisation du pays et de son armée et en cela personne ne peut l’influencer ou le dévier de son plan de route. Le dynamisme de Gaïd-Salah a constamment rappeler aux ennemies potentielles que notre armée est au top de sa forme. Il a surtout inculqué aux troupes le respect de la légalité constitutionnelle et qu’elles ont un seul chef suprême : le président élue par le peuple. Ainsi le mutuel support armée-peuple est bouclé.

    13
    48
      Anonyme
      29 août 2018 - 11 h 38 min

      @ Anonyme
      27 août 2018 – 8 h 17 min
      Arrete de dire n’importe quoi. Bouteflika est pratiquement mort et ce sont des personnes sans aucune légitimité qui parlent à sa place en émettant des messages par écrit. C’est du faux et usage de faux en bande organisée.

    Gatt M'digouti
    27 août 2018 - 8 h 14 min

    Jusqu’à maintenant, la nécessité et l’utilité de ces « limogeages » ne répondent à aucune logique et demeurent un mystère.
    A moins que, dans tout ça, un seul général était dans la ligne de mire et pour faire passer la pilule, on a enrobé ces mouvements dans un cadre légal et global.

    22
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.