Déni de réalité

Libye Jamahiriya
La crise libyenne est-elle partie pour durer ? Ici, combat entre milices rivales à Syrte. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Même animé de la plus grande des volontés, l’envoyé spécial de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, ne réussira pas à organiser des élections générales dans l’ex-Jamahiriya d’ici le 10 décembre prochain. Les affrontements sanglants qui ont opposé cette semaine deux grandes milices alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) dans le sud de Tripoli prouvent que les conditions politiques, législatives et sécuritaires pour tenir un scrutin dans ce pays sont encore loin d’être réunies.

Outre d’illustrer la situation chaotique dans laquelle se débat le pays et le poids des ingérences et des rivalités étrangères, ces nouveaux combats mettent notamment en avant le caractère illusoire des appels de la communauté internationale à des élections d’ici la fin de l’année, une des recommandations phares de la Conférence internationale sur la Libye qui s’était tenue au mois de mai dernier à Paris.

Dans le cas particulier de la Libye, la communauté internationale semble même faire preuve d’un déconcertant déni de réalité. Pourtant, il n’est pas difficile de comprendre que le pays va très mal et que la situation n’a pas évolué d’un iota depuis la conclusion de l’accord inter-libyen du 17 décembre 2015. Le statu quo a même bénéficié aux malfaiteurs et autres bandits qui mettent tout en œuvre pour aggraver un peu plus chaque mois la fragmentation de la Libye.

Dans un récent rapport intitulé «Capitale des milices », Small Arms Survey, une ONG spécialisée dans l’analyse des conflits armés, basée à Genève, estime à ce propos que «les grandes milices tripolitaines se sont transformées en réseaux criminels à cheval sur la politique, les affaires et l’administration». L’ONG ajoute que ces mêmes milices dirigées par des seigneurs de guerre «ont infiltré la bureaucratie et sont de plus en plus en mesure de coordonner leurs actions à l’intérieur des différentes institutions publiques».

Face à ces hordes criminelles, le gouvernement libyen est malheureusement impuissant. Certains analystes pensent même que ces milices sont aujourd’hui en mesure d’empêcher la tenue de toute élection si elle ne sert pas leurs intérêts. Autrement dit, si demain il y a des élections en Libye, il est à peu près sûr que le pouvoir échouera entre les mains de brigands et de mercenaires. Est-ce vraiment ce que veulent l’ONU et la tout autant illusoire communauté internationale ?

S. S.

Comment (6)

    227
    31 août 2018 - 22 h 38 min

    un gouvernement seraj parachute de nulle part,qui a de lybien juste la carte d’identite,un president francais qui a contribuee a la destruction du pays et un libanais qui n’as rien de lybien veulent resoudre le probleme de millions de lybiens,comme si ces derniers ne peuvent pas le faire par eux memes.

    Felfel Har
    31 août 2018 - 13 h 42 min

    Rares sont les pays arabes qui ont osé se battre contre leurs vrais ennemis pour leur émancipation, pour leur liberté, pour leur respectabilité. Ils ne font étalage de leur « bravoure » et de leur « savoir-faire guerrier » que contre leurs « frères » ou leurs compatriotes. Qui tire les marrons du feu si ce n’est les pyromanes européens qui, aprés avoir dilapidé leurs ressources, se mettent à lorgner du côté des pays comme la Libye. Les Libyens le comprennent-ils? Vont-ils enfin tourner le dos à leurs « conseilleurs » mal intentionnés et faire la paix?

    4
    3
    Rayah
    31 août 2018 - 13 h 23 min

    L’Algerie aurait pu prevenir l’intervention des vautours en Libye. Militairement la Libye etait fragile et une seule division de tanks partis de notre pays aurait redresse la situation et mettre les imperialistes devant le fait accompli. Alain Juppe avait a l’epoque menace Medelci et comme d’habitude celui-ci etait petrifie, helas notre pays n’etait plus celui de H.Boumediene. Les vautours occidentaux ont besoin de trois elements pour envahir un pays, la fragilite (militaire), l’instabilite et le butin (petrole et or). L’instabilite a ete offerte sur le plateau par certains traitres de Benghazi qui n’hesitaient pas arborer les drapeaux des imperialistes et suppliaient leur intervention, Ils ignoraient qu’une Revolution ne reussit que grace au soulevement national et populaire. Ils applaudissaient les ‘ Vive Benghazi ‘ de Sarko et Cameron, ceux la memes toujours prets a saccager la Libye et ils l’ont fait. Il faut egalement rappeler que quelques journaux francophones dans notre pays pousses par le regionalisme et le separatisme supportaient a l’epoque l’intervention en Libye et ils nous la souhaitaient aussi. Ces memes journaux avaient vite tourne la veste depuis comme si de rien n’etait. Le problem actuel en Libye est devenu helas notre probleme maintenant. Le gouvernement algerien l’avait certes anticipe mais il aurait du agir, les vautours ne sont pas invincibles, le vainqueur est celui qui n’abandonne pas. Je ne desespere neanmoins pas , la Libye nous apres tout donne dans le passe le grand Omar Al-Mokhtar et l’Histoire se repete.Courage au peuple libyen. Apres la pluie le soleil se levera.

    11
    5
    Ch'ha
    31 août 2018 - 10 h 44 min

    À qui incombe la responsabilité pleine et entière de ce chaos libyen et par extension sahélien avec l’assassinat délibéré du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou : la FRANCE L’ENTITÉ SIONISTE ET SBIRES OTAN Sarkozy BHL ….
    Donc ces pays ont intérêt à continuer le chaos qu’ils financent et arment terroristes sionistes mercenaires qui sont en lien direct avec l’entité sioniste qui a déjà main basse sur le pétrole libyen.
    Pour récupérer sa souveraineté la Libye ne peut compter non pas sur ces soi-disant faiseurs de bien France et cie mais elle doit s’organiser sans ingérence étrangère et LE RETOUR À SA SOUVERAINETÉ NE PASSERA QUE PAR SAÏF EL ISLAM KADHAFI, le reste se sont des charlatans mercenaires pantins sionistes.

    7
    4
    MOHAMMED BEKADDOUR
    31 août 2018 - 7 h 35 min

    Cette photo est effrayante, un tapis de douilles, c’est la mode ? Ce type de la photo mérite d’être évaporé avec Un Beau Lance-Flamme, Echoua Edoua ! Ah, C… Sarkozy, toi tu savais ce que contenait la boite de Pandore en Libye, et Les vrais Français sont des lâches, autrement ils t’auraient évaporé !

    8
    4
    PREDATOR
    31 août 2018 - 6 h 54 min

    POURQUOI CES MERDIQUES ONG AINSI QUE LE MACHIN N ONT JAMAIS CITE CEUX QUI ONT MIS A FEU ET A SANG LA LIBYE EN ASSASSINANT KADHAFI JE CITE LES SIONISTES : SARKO LE NAIN ET BHL, CAMERON, « LE CALIFE » MERDOGANE ET LES ROITELETS ET CHIENS DU GOLFE
    AVEC LA DESTRUCTION DE LA LIBYE C’EST TOUT LE MAGHREB ET LE SAHEL QUI SONT SOUS L’OEIL DU CYCLONE

    6
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.