Choléra : le directeur de la Santé de Tipasa contredit le ministre

choléra Hasbelaoui
Le ministre Mokhtar Hasbelaoui. New Press

Par R. MahmoudiToutes les déclarations du ministre de la Santé et de son département au lendemain de l’apparition de l’épidémie de choléra sont démontées, l’une après l’autre, par des cadres du secteur.

Dernière contradiction en date, celle portée par le directeur de la santé de la wilaya de Tipaza. Celui-ci a, dans une déclaration, jeudi, à une chaîne de télévision privée, démenti catégoriquement que la source de Sidi El-Kebir, dans la région de Hamr El-Aïn, soit à l’origine de la propagation de l’épidémie de choléra, contrairement à ce qui avait été affirmé par le ministère de la Santé il y a une semaine.

Ce directeur exécutif a assuré que «les analyses approfondies» qui ont été effectuées ont montré qu’il n’y avait aucun lien entre les bactéries détectées chez les personnes infectées et celles présentes dans la source.

Pour rappel, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, avait, dans un communiqué daté du 25 août et se référant à des analyses bactériologiques, affirmé que l’eau de source de Sidi El-Kebir a été «condamnée et interdite à la consommation», après avoir révélé la présence du vibrion cholérique. Le ministère se référait à des analyses bactériologiques.

Le département de Mokhtar Hasbelaoui avait également recommandé de ne pas s’approvisionner au niveau des points d’eau non traités et non contrôlés tels que les sources et les puits et conseillé qu’en cas d’apparition de diarrhée et vomissements, de se présenter impérativement dans une structure de santé la plus proche.

R. M.

Comment (18)

    Anonyme
    1 septembre 2018 - 18 h 50 min

    C EST TRÈS DOMMAGE ET REGRETTABLE QUE EL KHAROUBI N A PAS LAISSER D HÉRITIER
    Je n avais pas beaucoup apprécié sa politique qui n était compatible avec la mentalité des algériens sauf pour sa justice expéditif et le fait qu in faisait doré le blason algérien de tout ses éclats a l étranger

    anonyme
    1 septembre 2018 - 0 h 03 min

    On ne sait à qui se fier dans ce bled à mensonges?

    koléria
    31 août 2018 - 21 h 43 min

    excusez moi mais le ministre de la santé n’est pas responsable , lui il s’occupe de soigner les gens malades , les vrais responsables sont le ministre des ressources en eaux celui des égouts heu pardon travaux publics et aussi celui de l’agriculture qui laie proliférer l’arrosage à l’eau pleine de merde!je crois qu’avec ça l’exportation de denrées agricoles est devenue impossible !

    9
    1
      @Koleria
      1 septembre 2018 - 0 h 06 min

      Exact, la responsabilité est partagée entre le ministère de l’agriculture qui aurait du détecter les exploitation irriguées par l’eau des égouts, le ministere des ressources des eaux qui a l’obligation de traiter les eaux usées aux lieu de les jetter à la mer et n’importe ou empoisonnant ainsi les nappe phréatiques, le ministere des travaux publicc et de l’urbanisme qui a laissé la mafia du foncier sévir et bâtir là ou c’est interdit de le faire comme le littoral et ainsi les fosse sceptiques se sont multiplié pour recevoir les eau usées de ces bâtisse illegalement construite puis regularisé par la force de la corruption des fonctionnaires qui preferent recevoir la tchipa, la piece. Il n’y a plus d’état. Tout est à reconstruire et reinventé.

    Anonyme
    31 août 2018 - 21 h 24 min

    Maroc : Selon H24info, les faits se sont déroulés le 10 août dernier. Quinze garçons mineurs, âgés de 7 à 15 ans, ont violé une ânesse, à Sidi Al Kamel. Si le pauvre animal n’a pas pu se défendre, il leur aurait tout de même laissé un «cadeau empoisonné»… En effet, les quinze jeunes garçons auraient été évacués d’urgence à l’hôpital, afin d’être traités contre la rage. Les adolescents n’ont pas réfléchi au fait que violer cette ânesse pouvait mettre en danger leur santé. Interviewé par Chouftv, l’un des auteurs du viol a expliqué son acte par l’ennui : «Si on avait un endroit où on pouvait s’amuser, on n’aurait pas fait ce qu’on a fait avec l’ânesse».

    .

    2
    4
    Anonyme
    31 août 2018 - 19 h 56 min

    Regardez moi ce mister ministre islamiste avec sa zabiba sur le front qu’il arbore comme une distinction honorifique delivré par Allah lui même. Ce triste sir attend qu’Allah va éteindre l’épidémie du choleras. Il crie partout pour accuser l’autre triste sir pas moins competent que lui. La zabiba et comptons sur Allah pour tout faire à notre place.

    Anonyme
    31 août 2018 - 19 h 15 min

    A ce que je me souviens, il y a toujours eu des cas de cholera à Oran en été. Helas, ce n’est pas divilugué. Ca l’est aujourd’hui car la révolution internet est passé par là et les informations arrivent en 24 heure à tous.
    Je me souviens des exploitation de pasteques volontairement irrigué à l’eau d’égout car parait-il et d’apres mister prof paysan, la saleté des égout fertilise la terre et la production est genereuse. Oui, la saleté fertilise la terre mais empoisonne le consommateur. L’hopital d’Oran a connu chaque été des cas de cholera et la source est cette pasteque irrigué au égout pour fertiliser la terre. Avant c’est quelques paysans qui par gout du lucre empoisonnaient quelques consommateurs. Aujourd’hui, la fertilisation de la terre par les eaux d’égout est monté en exponentielle et apparemment cette pratique est devenu une norme chez les exploitant. Oui et apres tout, pourquoi pas si c’est un bon fertilisant, l’eau d’égout. Tout le monde fait ça et voila, au lieu de quelques cas de cholera, aujourd’hui ce sont es centaines e cas à cause e cette moe e fertilisation e la terre par l’eau es égout.
    Avant, cela n’etait pas connu et tant pis pour les quelques cas en été. On y est habitué.
    Helas, la revolution internet est là et rien ne peux être caché. L’information fait le tour du monde entre 24 heure et 48 heure. Le mone est evenu un petit village.
    Aujourd’hui, si la presse et tous les meias en parle, c’est parceque cette pratique d’eau d’egout fertilisant la terre est s’est generalisée et s’est installé chez les paysans sans scrupules ni conscience. Cela en fait es centaines de cas aujourd’hui et internet est là pour relayer l’information.
    On n’a donc pas le choix. On oit avouer qu’il y a le choléra et ce n’est pas quelques cas seulement.
    Mais une question me taraude. Parler de choléras ou d’éventuel contaminations en été aurait dérangé quel responsable soucieux e garer sa place ou gravir les échelons? Cela aurait fait du m&al à qui? Qu’aurait risqué mister le ministre de lâcher ses sbirs dans toutes les administration sanitaires pour faire le job. Qu’aurait-il risqué? Rien, sauf que l’immobilisme et la parano sont le seul critère qui distingue ces triste sir. C’est lâche! C’est irresponsable!

    4
    1
    Nostalgia
    31 août 2018 - 19 h 13 min

    Le choléra ? Le gouvernement s’en lave les mains ; selon la ministre (?) de l’environnement (?), c’est une question de civisme : c’est-à-dire que les citoyens sont les seuls responsables. Ahurissant : imaginez qu’un père de famille vous dise qu’il n’est pas responsables des actes de ses enfants !

    7
    2
      Anonyme
      1 septembre 2018 - 8 h 42 min

      Comment peut on tenir de tels propos  » Le citoyens responsable ». Oui mais le citoyen, il lui faut des moyens pour évacuer les dechet, des poubelles partout comme en occident, des sanitaires automatique dans les villes et des entreprises avec des moyens pour nettoyer. Des ministres irresponsables à ce point, moi si j’avais un peu de pouvoir, je les aurait viré.

    Metek
    31 août 2018 - 12 h 57 min

    Quelle cacophonie!!!! et on nous parle encore d’une republique,d’un etat et de continuitè :
    – 701 kg de cocaine qui debarquent et « l’enquete » est laissèe aux mains de chaines tv de droit etranger et clandestines afin de tromper l’opinion sur les vrais coupables.
    – Des  » gininars  » qui se livrent une lutte feroce,se nomment et se limogient dans l’opacitè totale et les scoops sont annoncès non pas par les canaux officiels mais par ces kanawetes clandestines.
    – Des parkingueurs, des plagistes, des parasoleurs qui rackettent les citoyens au vu et au su des autoritès et si vous refusez vous risquez vitre vie.
    – Des pedophiles kidnappeurs et tueurs d’enfants qui proliferent partout.
    – Le cholera et d’autres maladies du siecle dernier qui refont leurs apparitions et les differents services de santè ainsi ne sont meme pas capables d’accorder leurs violons et tenir le meme language de facon a rassurer le citoyen et eviter les paniques.
    L’etat de delabrement de notre chere Algerie ne vous fait pas mal au coeur Mrs et Mmes du pouvoir? wine rayhine biha hakdha?
    Nb : Honte a vous Mr Hesbellaoui, vous etes un professionnel du secteur, votre seul fait d’arme est d’avoir humiliè et reprimer vos collegues residents

    20
    4
    Moi
    31 août 2018 - 12 h 20 min

    Le choléra est la maladie de la saleté et la saleté est devenue une culture donc pas de panique, on finira par l’accepter

    15
    9
    Anonyme
    31 août 2018 - 9 h 50 min

    Tous les services et départements ministériels vont se contredire sur ce le sujet du choléra mais la solution est simple « rayer » la source de ce terrible problème, c’est à dire INTERDIRE formellement l’accès en Algérie par la frontière sud, plus de migrants qui sont à l’origine de nombreux problèmes.

    14
    22
      Anonyme
      31 août 2018 - 16 h 42 min

      tu n est qu un petit raciste ! les africains n ont rien a avoir la dedans ! le problème est algero algerien !le choléra c est ce pouvoir qui gouverne l algerie et le pays est sale depuis quelques années au sus et aux vues de tout le monde !la seule maniere de montrer leurs opposition a ce pouvoir c est une greve passive sur les ordures et ça commence a donner ses fruits : pas de touriste en Algérie , les maladies prolifèrent , le pouvoir panique , el harraga tout les jours ,la cocaïne , !!!!!!!!!!!!!!!vous voulez rester de force au pouvoir ; alors gérez notre immondice ou c est le suicide collectif ! et c est notre seule arme les ordures afin de vous discréditer a l étranger semble dire le peuple algerien ! le pays le plus sale du monde gérer par le fln et le rnd !

      15
      7
        Anonyme
        31 août 2018 - 18 h 28 min

        Vous vous permettez de me qualifier de petit raciste mais moi je ne me permets pas de vous qualifier d’ignorant.

        3
        10
    Zaatar
    31 août 2018 - 9 h 13 min

    N’a t’on pas ce genre d’anarchie et de déclarations à tout va à chaque fois qu’une catastrophe survient dans ce pays ? Rappelez vous simplement les inondations de Bab el oued en 2001, le séisme de boumerdes en 2003. Chacun des responsables ne connaît aucune réalité du terrain. On balance des informations et des chiffres à tort et à travers juste pour dire qu’on communique et qu’on a rien à cacher alors que c’est tout le contraire dans la plupart des cas. Car comme tout le monde le sait, chaque événement chez nous, même une catastrophe, doit servir le régime. Comme il y a Avril 2019 qui approche, la communication sur tout doit être de rigueur. En bien ou en mal pour le peuple, Mais certainement bénéfique au régime.

    13
    3
    icialG
    31 août 2018 - 8 h 16 min

    IL EST TROP TARD LE CHOLÉRA EST LA ,,MAINTENANT FAUT VIRE TOUT IRRESPONSABLE LIÉ A CETTE CATASTROPHE CEUX DES EAUX DE L HYGIÈNE DE LA SANTE ET LES PRÉFETS DES RÉGIONS ATTEINT ET PARTICULIÈREMENT CELUI DE BLIDA VU SON COMPORTEMENT LÂCHE ET INDIGNE AVEC SON AIR HAUTAIN DEVANT LA DAME CONTAMINÉE EN LA TRAITENT COMME UNE PESTIFÉRÉE ET DE LA FAÇON DONT IL A ESSAYER DE LA CONSOLER ,,,, Y A DE QUOI CHOPPER LA RAGE

    23
    6
      Anonyme
      31 août 2018 - 10 h 08 min

      Un wali pas meme capable de formuler une phrase. Rassou faregh, il ne trouvait pas le mot juste.
      Il est à l´image de tous ceux qui dirigent l´Algérie: des tetes vides et mal faites!!!
      Rabbi yarehemek ya Boumedienne! On sait ce qu´on avait en toi!
      Y aurait il quelqu un de ta trempe pour donner de l´espoir á ce peuple mal-aimé par ses dirigeants.

      15
      10
        mouatène
        31 août 2018 - 14 h 48 min

        cher compatriote bonjour. votre intervention ne me laisse pas inérte et elle me faire réagir. oui !!! il existe un homme sans peur et sans REPROCHE qui est à la stature de notre défunt Président Boumédienne. c’est le Grand Patriote Algérien Khaled NEZZAR. arriverons nous à le convaincre ? peut etre !

        5
        26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.