Formation professionnelle : 400 000 places pour la rentrée 2018

formation professionnelle passerelles
Apprendre un métier pour réduire la déperdition scolaire. D. R.

Pour la session de septembre 2018, 400 000 postes de formation sont prévus, un chiffre en progression par rapport à l’année précédente et qui pourrait augmenter en cas de nécessité en faisant appel aux possibilités qu’offre l’apprentissage, a indiqué le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, dans une interview à l’APS dans la perspective de la rentrée de la formation professionnelle, prévue le 23 septembre.

M. Mebarki a précisé, en outre, que le ministère s’attelle à «prendre en charge les besoins en ressources humaines nécessaires au fonctionnement de l’entreprise et du développement économique et à répondre à la demande sociale de formation professionnelle aux côtés des autres segments du système éducatif national», d’autant que, a-t-il ajouté, près de «450 000 jeunes quittent, annuellement, l’enseignement général classique sans diplômes et sans qualification». Il s’agit pour le ministre de «réorienter le maximum de ces jeunes vers la préparation de qualifications et diplômes professionnels», considérant que «la vraie déperdition scolaire, c’est ceux qui quittent l’enseignement général et n’intègrent pas la formation ou l’enseignement professionnels».

R. N.

Comment (3)

    MELLO
    3 septembre 2018 - 17 h 28 min

    Le seul projet a entamer c’est la fusion de l’education nationale et la formation professionnelle pour une meilleure prise en charge des eleves. L’echec en 9 AF et en 3 AS , permet d’orienter directement l’eleve vers la formation professionnelle. Cela permet de gagner en effectif, en locaux et en efficacite’. De ce projet, decoule l’intronisation des entreprises publiques ou privees qui sont dans la circoncription territoriale des etablissements scolaires, lesquelles offriront toutes les capacites, de postes de travail, eventuelles.

    1
    3
    Anonyme
    3 septembre 2018 - 15 h 41 min

    Il faut reformer le systeme de formation professionnelle et s inspirer du systeme Allemand ou les chambres de metiers sont responsables de la formation des apprentis car ils savent exactement les besoins des entreprises Algeriennes…

    5
    1
      Anonyme
      3 septembre 2018 - 21 h 49 min

      Tout a fait..le systeme Allemand est l un des meilleurs du monde pour la formation professionnelle…Les chambres des metiers sont les tetes pensantes de la formation des apprentis..
      chaque chambre dispose de ses centres de formation theorique en pool avec les formations alternativement dans les entreprises directement.c est a dire la formation dure 3 ans,6 mois de theorie puis 6 mois de pratiques dans l entreprises puis retour au centre pour 6 mois de theorie……etc 1,5 an de theorie et 1,5 an de pratique..au terme desquels l examen final.en cas de reussite un diplome sera delivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.