Mission du Parlement européen dans les territoires sahraouis occupés : les précisions du Front Polisario

Sahraouis
Les Sahraouis sont dans une situation de grande vulnérabilité. D. R.

Par Sadek Sahraoui − La représentation du Front Polisario pour l’Europe indique, dans communiqué rendu public ce matin, qu’une mission du Parlement européen entame aujourd’hui une visite de deux jours dans les territoires occupés du Sahara Occidental pour s’assurer une meilleure connaissance de la situation. A cette occasion, le Front Polisario dit saluer cet «effort qui montre la volonté de réunir le plus d’informations possibles avant de prendre les décisions».

Les auteurs du communiqué rappellent toutefois que «le royaume du Maroc, qui est puissance militaire occupante au sens de la IVe Convention de Genève, n’a aucune capacité pour exercer un quelconque acte de souveraineté sur le territoire». «Les autorisations qu’il croit pouvoir donner, spécialement pour l’accès au territoire, sont sans valeur au regard du droit international et du droit européen.  De même, les interlocuteurs relevant du droit marocain que rencontrera la mission ne peuvent, par hypothèse, donner le moindre avis au nom du peuple du Sahara Occidental», précise le Front Polisario dans son communiqué.

La représentation du Front Polisario pour l’Europe souligne en outre que «la Commission européenne travaille dans l’illusion en évoquant une ″consultation des populations″ à la recherche des ″bénéfices″ liés à l’application de l’accord, alors que la seule question qui se pose est le ″consentement du peuple du Sahara Occidental″, qui est souverain, comme l’a dit la CJUE au paragraphe 106 de l’arrêt du 21 décembre 2016».

Enfin, les responsables sahraouis mentionnent que relève du territoire du Sahara Occidental toute la partie libérée de l’occupation marocaine, où vit la grande majorité des Sahraouis. Aussi, insistent-ils sur le fait que «la mission du Parlement européen ne pourra avoir une juste vision que si elle se rend également dans la partie libérée du territoire, où l’attendent plus 170 000 personnes vivant dans les camps de réfugiés et qui subissent durement le soutien apporté par l’UE à l’occupation militaire du territoire». Le Front Polisario dit renouveler cette invitation, le Parlement ne pouvant en rester à une information partielle.

S. S.

Comment (3)

    Ziad ALAMI
    4 septembre 2018 - 9 h 18 min

    Encore une fois je le dis et redis que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que Mimi6 est en train de mettre à profit pour un changement de la composante démographique du Sahara occidental par le transfert de colons marocains selon le modèle israélien en Palestine.

    5
    7
      Ch'ha
      4 septembre 2018 - 21 h 20 min

      @Ziad Alami
      Toujours sur la même longueur que vous.
      Complètement d’accord.

      1
      4
    TARZAN
    3 septembre 2018 - 18 h 08 min

    une réponse magistrale qui ferme toutes les portes de magouilles franco marocaines. c’est net, carré et logique, transgressé c’est une poursuite devant les tribunaux internationaux à coup sûr et les dommages et intérêts poursuivront l’europe et la france même après l’indépendance du sahara occidental , peuplé de sanhadjas depuis l’arrivé de l’islam au maghreb et jadis le sahara occidental était un territoire libre de toute occupation marocaine jusqu’à 1975!

    17
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.