Maroc : décès de deux migrants maliens pendant un déplacement forcé

Maroc migrants
La situation des migrants au Maroc devient de plus en plus pénible. D. R.

Deux migrants maliens, dont un adolescent de 16 ans, ont trouvé la mort lors d’un déplacement forcé organisé par les autorités marocaines pour les transporter de Tanger (nord) vers le sud.

Les deux Maliens avaient été interpellés à Tanger début août, où ils se trouvaient avec des centaines d’autres migrants, majoritairement subsahariens, dans l’espoir de rallier l’Europe, a déclaré, un responsable de l’Association marocaine de droits de l’Homme.

Le Maroc a intensifié ces dernières semaines ses opérations de déplacements forcés de migrants du nord vers le sud, une méthode utilisée pour les éloigner des rives de la Méditerranée. Les deux Maliens ont trouvé la mort lors d’un de ces déplacements forcés en bus, début août, à l’entrée de la ville de Kénitra.

R. I.

Comment (6)

    Vroum Vroum 😤
    7 septembre 2018 - 22 h 03 min

    Ces deux pauvres migrants Maliens auraient dû rester chez eux . .Au Mali ils perdaient seulement leur temps et au Maroc C’est la vie qu’ils ont perdus !! . Nos condoléances aux familles. .

    Anonyme
    6 septembre 2018 - 10 h 07 min

    Moi ce sont ces migrants que je ne comprends pas, si leur propre vie a si peut de valeur à leurs yeux pourquoi s’attendent ils à ce que les autres, des parfaits étrangers, lui en accordent plus qu’eux mêmes. C’est à nous mêmes que l’on doit du respect si on ne se respecte pas les autres ne nous respecteront pas plus. Voilà des gens qui mettent leur vie sur une petite embarcation pour traverser l’océan, ils affrontent le désert pour débarquer chez des gens qui ne les ont pas invités et ils veulent être accueillis comme des héros. Ils ne sen rendent pas compte eux et leurs gouvernements que cette migration est vécue par les autres peuples comme une invasion. Que ce soit l’Europe ou l’Afrique du Nord les gens ont peur de cette migration sauvage. C’est vrai que l’Europe leur doit des choses puisque ce sont les européens qui les dépouillent mais dans cas ils n’ont qu’à exiger des européens des contrats de travail, d’accueil de je ne sais quoi pour qu’il puissent émigrer dans la dignité comme leurs parents et grands parents. Ou alors qu’ils se débarrassent de ces blancs qui leur sucent le sang, pourquoi diable vont ils se jeter comme des sauvages sur les gens? cette migration est incompréhensible à tous points de vue, économique, politique, social on comprends pas, à part mettre le chaos et pousser les autres peuples à la haine et au rejet à leur endroit. Et ces gouvernants ils font quoi, ils n’ont pas honte de voir leurs ressortissants égarés comme des sauvages se jetant dans des pays qui ne les veulent pas, ne peuvent ils pas intervenir? pourquoi se prêtent ils à ce jeux macabre.

    30
    10
    Anonyme
    6 septembre 2018 - 7 h 56 min

    Notre ANP devrait faire pareil pour les 450.000 clandestins marocains qui circulent en toute liberté à travers l’Algérie.

    39
    15
    Hocine
    6 septembre 2018 - 7 h 52 min

    C’est pire que la déportation des juifs par Hitler.

    34
    16
    Anonyme
    6 septembre 2018 - 4 h 31 min

    Silence Radio des ONG ??
    Ces ONG s’intéressent juste à l’Algérie !!

    48
    13
    Felfel Har
    6 septembre 2018 - 0 h 50 min

    Nous allons être surpris par le silence sidéral des media européens et des ONG qui se disent humanitaires. Ils ne se manifestent que quand c’est l’Algérie qui doit être clouée au pilori. Et pourtant, cette fois il y a mort d’hommes. Les Maliens vont-ils s’attaquer à l’ambassade chérifienne à Bamako? Macron et ses mignons veilleront à ce que rien de tel ne puisse avoir lieu. Il faut protéger le « pape des fous », ce personnage tout en couleurs que Victor Hugo a popularisé dans son roman Le Bossu de Notre-Dame.

    46
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.