Al-Jazeera censure un documentaire sur le lobby sioniste pour plaire à Trump

Tamim Al-Jazeera
Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani reçu à Washington. D. R.

Par Sadek Sahraoui Al-Jazeera, qui passe son temps à donner des leçons de journalisme aux médias arabes, a dernièrement fait l’amère expérience de la censure. Son propriétaire, l’émir du Qatar, a interdit en effet, entre fin 2017 et début 2018, la diffusion d’un documentaire consacré par une équipe de journalistes de la chaîne de télévision au poids du lobby sioniste aux Etats-Unis. Intitulé The Lobby – USA, le film revient avec preuves et témoignages à l’appui sur la manière dont les groupes de pression défendent au pays de l’Oncle Sam les intérêts d’Israël et la politique d’apartheid que mène la droite israélienne dans les Territoires palestiniens occupés.

Organisé en quatre épisodes de cinquante minutes, ce documentaire, qui a nécessité beaucoup de moyens et plusieurs mois de travail, est intéressant en ce sens qu’il est parvenu à mettre des noms et des visages sur les personnalités américaines hostiles à la création d’un Etat palestinien qui, tapis dans l’ombre, s’activent à saborder le processus de paix au Proche-Orient et «sioniser» la politique extérieure américaine.

La réalisation de cette enquête, qui promettait des révélations explosives, a été rendue possible grâce à un reporter infiltré dans leurs rangs et filmant en caméra cachée. «Le documentaire promettait de révéler les méthodes clandestines employées par ces organisations, très richement dotées, pour s’attacher le soutien quasi unanime du Congrès et contrer leurs adversaires dans la bataille pour l’opinion publique», rapporte Le Monde dans un article publié cette semaine.

Le quotidien français rapporte que «durant la fin de l’année 2017 et le début de l’année 2018, le sort de ce film, nimbé de secret, a obsédé les cercles militants pro-israéliens et pro-palestiniens aux Etats-Unis, les premiers se méfiant de sa diffusion comme de la peste et les seconds l’attendant comme le messie». L’auteur de l’article du Monde soutient que Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, dont le pays tente d’apparaître comme le défenseur de la cause palestinienne, a décidé de mettre le documentaire sous le coude pour ne pas fâcher ses amis américains.

La même source soutient qu’il n’y a pas qu’aux Etats-Unis où le lobby pro-sioniste est actif. Le Monde rappelle à ce propos qu’un documentaire du même genre a été aussi consacré en 2017 aux lobbys pro-israéliens au Royaume-Uni. Mais à l’inverse du Qatar, dont l’émir n’a pas voulu froisser la susceptibilité de Donald Trump et de Benyamin Netanyahou, la télévision qui a commandé l’enquête s’est battue pour le diffuser et Ofcom, le gendarme du paysage audiovisuel britannique, l’a défendu.

Le documentaire en question avait montré un diplomate israélien conspirant avec un haut fonctionnaire pour faire «chuter» un ministre aux positions jugées trop pro-palestiniennes. Pris en flagrant délit d’ingérence dans la vie politique britannique, l’ambassade israélienne avait dû d’ailleurs publier des excuses officielles et renvoyer au pays son très zélé employé. Au même moment, Al-Jazeera s’employait à faire la promotion de l’intégrisme et à déstabiliser les pays arabes progressistes.

S. S.

Comment (6)

    Hamid
    13 septembre 2018 - 22 h 48 min

    You have to use a magnifying glass to locate where Qatar is on the map .To me , it has never been a country per se , just an oil gas company with a population of 350,000 people , ruled by individuals from a business family who have made fortunes from mobile telephony ( Ooredo ) , football clubs ( Manchester City , Paris Saint -Germain ) , air travels ( employing foreign pilots , cabin crew…) .No invention.Without shame , they host an American air base for their own security .In order to justify their existence , they try to be a big frog in a small pond through their propagandist channel by spreading chaos , death and destruction across the Arab world.They are just pleasing their masters to be ( to be or not to be ) .Having said all that , my question is , is this microstate a country ? If you answer yes , give me a break .As always, tahia ElDzair !

    Anonyme
    13 septembre 2018 - 16 h 29 min

    Le ministère des moudjahidine censure aussi un film historique sur Larbi Ben Mhidi………..pour plaire à on ne sait qui….

      Felfel Har
      13 septembre 2018 - 17 h 53 min

      J’ai comme l’impression qu’en haut lieu, on n’aime pas tellement le film, car il ne leur fait aucune place dans l’histoire réelle de la révolution, eux qui tentaient de nous faire avaler des exploits qu’ils n’ont jamais réalisés pour se donner une légitimité historique. Ils râlent car le film ne les évoque même pas en tant que ….figurants. Salutations!

    Kritiki
    13 septembre 2018 - 12 h 16 min

    Les pays qui ne s’alignent pas (s’il y en a) à ces fauteurs de troubles ne sont-ils pas capables de créer une chaîne TV équivalente mais plus dans le réel genre RT russe?
    On dénonce, on critique mais on ne fabrique rien, on ne crée rien.
    Hemmala comme disait feu l’Inspecteur Tahar : allez zem femmek !

    Anonyme
    13 septembre 2018 - 10 h 23 min

    Donc vous voulez que les juifs américains financent le lobby Qataro-saoudien pour la propagation de l’islam et du terrorisme.

    1
    1
    HOUMTY
    13 septembre 2018 - 7 h 31 min

    SALAM L’KHAWA…..Rien ne me surprend, des imposteurs et des traîtres , ce pays gazier n’a que faire de la PALESTINE, son intérêt premier c’est d’investir ces milliards dans l’achat d’hotél particulier le sport, la telephonie etc…. etc…les causes humanitaire ne l’interesse pas, je suis mort de rire quand j’obsereve le conflit diplomatique qui l’oppose a l’arabie saoudite….BONNET BLANC et BLANC BONNET, Qu’ils aillent en enfer avec leur DOLLARS… ce qui compte pour moi c’est que VIVE LA MÉRE PATRIE L’ ALGERIE ainsi que sont A.N.P

    15
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.