Guitouni : lancement de l’exportation de 35% de carburant vers les pays africains au début 2023

carburant-Guitouni
Les projections de moyen terme de Mustapha Guitouni prêtent à l'optimisme. New Press

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a annoncé, jeudi à Saïda, que l’Algérie exportera 35 pc de la production du carburant local vers les pays africains au début 2023. Animant une conférence de presse dans le cadre de la visite de travail dans la wilaya, Guitouni a déclaré que l’Algérie procédera au début 2023 à l’exportation d’un taux de 35% de carburant vers les pays africains.

Le ministre a souligné, dans ce sens, que le pays se dirige vers l’autosuffisance en carburant, signalant la production au niveau local de 11,5 millions de tonnes de carburant. Mustapha Guitouni a indiqué que l’Algérie a enregistré un déficit en carburant estimé à 3,5 millions de tonnes par an, estimé à une valeur de 2 milliards de dollars US, affirmant que ce déficit sera rattrapé au mois de décembre prochain.

Par ailleurs, le ministre a annoncé le déplacement prochain des stations de stockage de Sirgaz hors des villes à travers les différentes wilayas du pays. Un programme a été élaboré dans ce sens et sera mis à exécution dans les plus brefs délais, a-t-il fait savoir, ajoutant qu’un accord a été convenu avec les autorités locales dans chaque wilaya en vue de fournir des assiettes à l’extérieur du tissu urbain pour abriter les stations Sirgaz.

D’autre part, Guitouni a souligné que l’utilisation de sirgaz au lieu du carburant ne suscite pas l’inquiétude des automobilistes, signalant que 270 000 véhicules fonctionnent au Sirgaz et qu’aucun accident n’a été enregistré. En inaugurant le centre de transfert de l’énergie des véhicules au Centre-ville de Saïda, le ministre a insisté sur la formation des jeunes dans ce domaine en vue de générer des emplois nouveaux.

En présidant une rencontre avec la société civile et les opérateurs économiques locaux au siège de la wilaya, Guitouni a salué les efforts colossaux fournis par l’Etat, depuis l’investiture du président Abdelaziz Bouteflika, en matière de couverture du territoire national en électricité et gaz naturel. Dans ce cadre, il a indiqué que le taux de raccordement au réseau d’électricité a atteint 99%, alors que celui au réseau de gaz naturel 60% à travers le pays.

Le ministre a procédé, lors de sa visite dans la wilaya de Saïda, à la mise en service du réseau de distribution de gaz au profit de 151 foyers à la nouvelle ville de Tifrit dans la commune d’Aïn Soltane, ainsi que la station-service Naftal dans la localité de Sid El Hadj Abdelkrim dans la ville de Saïda.

R. E.

Comment (4)

    Koursi
    17 septembre 2018 - 12 h 08 min

    Tous des fanfarons. Les déclarations de ce ministre rappelle celles de la ministre des télécommunications ( Mme Feraoun) qui voulait faire croire aux algériens que notre pays allait exporter et vendre de l’internet vers l’Afrique. Et il y a encore pire comme Omar GHOUL qui déclarait sans aucune honte ni gêne que son ministère du tourisme allait créer 1 million d’emplois. En vérité, ces sinistres passent leur temps à vous vendre de l’esbroufe. Comme dirait MESSAHEL  » makayne Walou »

    Vangelis
    14 septembre 2018 - 9 h 50 min

    2023 ….. Ya hay ya meyet ! Encore des promesses qui se révèleront creuses.

    Et puis, qui dit que ces pays africains en voudront de ces produits ? Et puis, à ce tarif, que ce ministre indique quels sont ces pays africains avec lesquels j’en suis sûr, il n’y a eu aucun contact.

    Cette sale habitude de divulguer des projets est néfaste pour le pays. Aucune société, aucun ministre d’un autre pays ne lance des paroles de ce genre. Ils attendent que les choses soient réelles pour les inaugurer et c’est à ce moment là que les gens intéressés et d’autres apprennent la chose. Heureusement que SH n’est pas cotée en bourse sinon il est clair qu’il y a là un délit d’initié et si le projet n’aboutit pas il y aurait fausse information, passibles de sanctions.

    11
    1
      Gatt M'digouti
      15 septembre 2018 - 0 h 22 min

      Algérie pays des miracles !
      On importe du carburant ! on va acheter une ruine en Sicile et on exporte, oups on offre gracieusement ce carburant aux Africains !
      La suppression de la subvention permet aux africains de rouler gratis !
      La Pub SH avec Miloud : ils sont nés chez nous, on peut leur faire confiance !!!!!

      2
      1
    La Baraka
    13 septembre 2018 - 22 h 29 min

    Voilà, c’est très bien ! c’est proche, utile et c’est réaliste.
    On veut de l’action, du lourd du sérieux.
    C’est agréable d’entendre des bonnes nouvelles autres que celles de promesses, de projets éternels dans des années…
    Oui il faut retenir les populations dans leurs régions par l’emploi et l’initiative.
    Ca serait bien d’avoir une banque Algérienne à l’étranger afin que tous les DZ fassent virer leur paye… dessus, si cela est simple.

    A cause du change parallèle (avantageux) les devises rentrent et ressortent du pays sans qu’il en profite et cause de l’inflation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.