Affaire Skripal : deux autres espions russes arrêtés aux Pays-Bas

agents russes
Les deux agents russes Bochirov et Petrov, suspectés par Londres d’avoir empoisonné les Skripal. D. R.

Les quotidiens néerlandais NRC et suisse Tages-Anzeiger ont révélé vendredi 14 septembre que deux espions russes, présentés comme des membres des services de renseignement militaires (GRU), ont été arrêtés aux Pays-Bas, il y a plusieurs semaines. Ils devaient se rendre en Suisse et étaient en possession de matériel visant à pénétrer le réseau informatique du laboratoire de Spiez, près de Berne.

Celui-ci, mandaté régulièrement par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), procédait notamment aux analyses sur l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, le 4 mars, à Salisbury, en Angleterre. Il enquête également sur l’usage d’armes chimiques par le régime syrien.

Les deux hommes ont été arrêtés fin mars, comme l’a indiqué le Premier ministre Mark Rutte, sans livrer de détails sur l’affaire ou l’identité des intéressés.

L’opération avait été conduite par le renseignement militaire néerlandais (MIVD), en coopération avec des services européens. Le service helvétique de renseignement (NDB) a confirmé l’arrestation de deux espions. Elle a permis, indique-t-il, de prévenir «des actions illégales contre une infrastructure sensible» et résulte d’«une coopération active» avec des partenaires néerlandais et britanniques. Une enquête pénale a été ouverte dès mars par la justice suisse.

Le laboratoire de Spiez, inauguré en 2010, est rattaché à l’Office fédéral de protection de la population et est spécialisé dans l’étude des menaces nucléaires, bactériologiques et chimiques.

L’OIAC lui avait confié la mission de vérifier des échantillons prélevés à Salisbury et de confirmer la possible utilisation de l’agent neurotoxique Novitchok.

Deux Russes, Rouslan Bochirov et Alexandre Petrov, suspectés par Londres d’être les agents du renseignement militaire qui ont empoisonné les Skripal, ont nié, jeudi 13 septembre, être impliqués dans cette affaire. Ils ont affirmé, dans une interview à la chaîne de télévision RT, qu’ils faisaient du tourisme dans la ville du Wiltshire.

R. I.

Comment (3)

    Vroum Vroum
    15 septembre 2018 - 10 h 03 min

    Skripal est un coup monté par les Services Anglais..gros comme une maison…

    Anonyme
    14 septembre 2018 - 15 h 50 min

    Espions, et services secrets russes envahissant toute l’Europe, ?!,…., Quoi ca ?, une Paranoia anti-russe ?
    Où c’est du Mac Carthysme campagne anti-communiste américaine dans les années cinquante
    Qui a atteint son apogée lors du procès des « Rosenberg » militants communistes, et juifs américains
    Accusés d’intelligence avec une grande puissance communiste,…..
    En matière de conception, et de fabrication d’armes atomiques ….

    2
    3
    Felfel Har
    14 septembre 2018 - 13 h 53 min

    C’est l’effet de la paranoïa, on voit des espions russes partout. Bravo les services secrets occidentaux! Et vos espions en Syrie, en Irak, en Iran, en Ukraine, au Yemen, au Sahel, les avez-vous vus, sont-ils des enfants de choeur? A ce rythme, vous n’allez pas tarder à entrer dans l’antichambre de la folie! May, la mégère non encore apprivoisée, a réussi à vous convertir à sa nouvelle religion, mentir toujours et encore dans l’espoir de faire éclater « sa » vérité. Quand on suit des fous aussi aveuglément, pas étonnant de se retrouver devant les portes de l’asile.

    6
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.