Les rues portant des noms algériens créent un conflit politique en Irak

Assemblée Irak
Les députés hostiles à l'Algérie ont été désavoués. Archives/D. R.

Par R. Mahmoudi – Le quiproquo provoqué par les slogans scandés à la gloire de Saddam Hussein par des supporters algériens face à une équipe irakienne, dimanche dernier, est venu se greffer à la grave crise politique que traverse actuellement l’Irak.

Ainsi, au moment où les différents groupes parlementaires s’entredéchirent autour de l’élection d’un nouveau président de l’Assemblée nationale, qui doit intervenir ce samedi, un de ces groupes a profité de cette période de vacance pour tenter de faire passer une proposition de loi portant débaptisation des rues et places publiques portant des noms algériens au niveau de la capitale, Bagdad, en réponse à ce que les politiques irakiens qualifient d’«humiliation» et d’«atteinte à la dignité du peuple irakien».

L’information, annoncée par un député sur une chaîne de télévision locale, a fait des vagues en Algérie. Mais un membre du Conseil du gouvernorat de Bagdad vient de démentir l’information, en affirmant, vendredi à la chaîne russe Russia Today, que le Conseil de Bagdad «n’a ni changé ni n’envisage de changer aucune place ni rue portant le nom de l’Algérie ou celui de ses wilayas». Appelant à faire prévaloir la raison, l’élu irakien ajoutera : «Une petite poignée de supporters ne représente pas l’opinion publique algérienne. Aussi l’Irak est-il un Etat qui a ses institutions et ne peut, de ce fait, être influencé par des slogans ou des propos qui n’appellent pas à la communion entre les deux peuples.»

Pour rappel, un membre de l’Assemblée nationale irakienne, choisi peut-être pour son nom, Fellah Al-Jazaïri, avait révélé, jeudi, que le bureau du Parlement venait d’approuver une proposition présentée par un groupe parlementaire de débaptiser un certain nombre de rues et de places publiques à Bagdad portant le nom «Al-Jazaïer» ou ceux d’autres villes algériennes.

Il a précisé que le nom de la place «Wahran», située dans le quartier populaire à majorité chiite, Sadr City, à l’est de la capitale, s’appellera désormais place «Al-Suqûr» (Faucons) du nom des joueurs de l’équipe des Forces aériennes qui s’est retirée de la fameuse rencontre de football à Alger. Aussi une rue dans le quartier «Al-Hurriya», au nord de Bagdad, portant le nom «Al-Jazaïr», devrait-elle porter, selon le député, le nom d’un des «martyrs» des forces de sécurité irakiennes.

R. M.

Comment (27)

    Expert.
    16 septembre 2018 - 12 h 18 min

    Vu que l’Irak a été pris par l’Amérique et ses toutous c normal qu’ils ne veulent pas de nom Algériens dans leurs nouvel rues. De plus certains nationalistes et les partisant d’un Irak indépendant assoiffé de révolution soutiennent les Algériens dans tout les domaines même sur des noms de rues légitime Algérien.

    TARZAN
    16 septembre 2018 - 10 h 36 min

    maintenant, je crois que l’Etat algérien doit absolument mettre les pendules à l’heure. la réaction des irakiens et totalement disproportionnée, indécente et répugnante. c’est un comportement totalement lâche et traitre. du coup les irakiens se sont définitivement grillés avec le peuple algérien qui ne comprend pas que vouloir honorer les irakiens en scandant le nom de sadam hossein en l’associant à la palestine « chouhada », qui constitue donc la fierté des arabes, et là je parle du peuple arabe et non pas de l’intelligentsia ou dirigeants arabes qui demeurent antithétique en générale, et se retrouve accuser de tous les maux avec des gesticulations contraires au tempérament d’Homme. je dirai que les irakiens eux même ont poussé les algériens à scander le nom du feu président irakien en brandissant le drapeau irakien avec ce allahou akbar rajouté par sadam hossein lui même durant les attaques lâches sur fond de mensonge américain sur la détention d’arme nucléaire par sadam. le pire et là où tous les algériens sont choqués, exaspérés et indignés, c’est les excuses totalement déplacés et malsonnants de mustapha beraf aux irakiens. ce sont ces excuses qui ont jeté de l’huile sur le feu en irak, car les irakiens pensent que nous admettions que nous avons fauté et qu’on les a insulté sciemment, ce qui n’est pas vrai. beraf soit être démis de ses fonctions. c’est d’une logique indiscutable. c’est un incompétent sur le plan sportif et incompétent sur le plan politique. DEHORS. il est clair que derrière cette histoire rocambolesque et tramée dans les laboratoires du mossad, on cherche à casser les bonnes relations entre l’algérie et l’irak, et l’investissement de sonatrach en irak dérange certains pays. l4Etat algérien doit demander à son homologue irakien d’informer le peuple irakien que la conduite des supporters de l’USMA s’inscrit dans une logique amicale et non pas d’agression, en plus le match était gagnant d’avance.

    ... الهوارية في كندا
    16 septembre 2018 - 8 h 24 min

    Ces débiles irakiens ne savent pas qu’ils sont des dictateurs puisqu’ils s’offusquent quand des jeunes stadistes supporteurs marque le coup pour saluer leurs idéaux qu’ils aiment du fond du cœur…Ernesto Che Guevara, Larbi Ben M’hidi, Houari Boumédiène, Gamel Abdenasser, Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi Yasser Arafat, Patrice Lumumba, Nelson Mandela, Mohammad Ali (Boxeur) Malcolm X, Hugo Chavez, Pierre Vergès etc….
    Tous ces personnages qui ont défiés l’Occident et qui ont marqué l’histoire avec un grand H; ont droit d’être cités et honorés salués en toute occasion par leurs fans ou les supporters sportifs. Ces idéaux politiques ou sportifs appartiennent à chacun de nous et à l’Humanité entière, personne n’a le droit d’interdire à un Club Sportif de l’honorer lors d’un Match National ou international. Ça suffit la dictature, de Tito, Mussolini, Franco, Ceaușescu, Pol Pot, Sharon, Netanyahou Bush et Sarkozy, BHL et toute la clique criminelle…

    kebch bounetah
    15 septembre 2018 - 23 h 12 min

    avec des abrutis de « supporteurs » au départs , voilà que des députés censés être plus intelligent et donc faire la part des choses , mais malheureusement les Arabes aiment tendre le bâton pour se faire battre ou se flageller , ils adorent partir de quelques chose d’insignifiant à l’échelle international au buzz à l’exemple des versets sataniques qui permirent à salman rushdis de devenir sir de la couronne britannique et millionnaire tout ça à cause de quelques abrutis qui lui ont fait le buzz alors que son livre sortis plus d’un an auparavant était inconnus , les caricatures du prophète de l’islam , parut dans un petit journal , mais sortit au grand jour par quelques abrutis sois disant Musulman et donné une si mauvaise image de l’islam , et j’en passent et des meilleurs , à ces Arabes vraiment incorrigibles

    5
    3
    karimdz
    15 septembre 2018 - 19 h 27 min

    La raison doit prévaloir sur le ridicule, l irak ne s en sortirait pas grandi, et les observateurs ne sont pas dupes, c est juste un prétexte pour détourner l attention de l opinion publique des véritables problèmes.

    J ose espérer que le peuple irakien saura faire preuve de discernement.

    12
    1
    Chachi
    15 septembre 2018 - 17 h 54 min

    Là, je trouve que ce moment de leur histoire leur a profondément laisser des séquelles, et en même temps, laisser un complexe, bien-sûr après l’échec de cette révolution qui a pris une tournure aussi létale et 10 fois plus que celle sous le règne de Sedam .dur de s’en sortir, il naviguent dans un brouillard total et tout ça leur a Inculqué une haine qu’il ressortent
    Après que nos supporters leur ont fait rappeler le début ou la cause de leur cauchemar et qui n’en fini pas

    5
    2
    Kahina-DZ
    15 septembre 2018 - 14 h 58 min

    Que les supporters de l’USMA arrêtent de se mêler des conflits qui rongent les quartiers de Bagdad ( chiite -wahhabite).
    Espérons que l’USMA a retenu la leçon de s’occuper que tu FOOT.
    Idem pour les rencontres de l’USMA et les équipes du makhzan. Que L’USMA arrête de nous scander ce KHAWA KHAWA qui n’existe que dans son imaginaire.

    53
    9
    Bouzorane
    15 septembre 2018 - 14 h 16 min

    Nos militaires donnent des noms étrangers à leurs manoeuvres et bâtiments de guerre
    99% de nos mosquées portent des noms etrangers
    Et avec ça, ont trouve le moyen de critiquer les autres!!!!!
    Le comble de la schizophrène, du déni de soi et du déni de réalité!!!

    37
    5
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 12 h 01 min

    Franchement nous les Algériens nous sommes fatigues des conflits interminables inter arabo musulmans Qatar contre Arabie saoudite Yémen contre les emirates Iran contre les pays du golt …..etc tout ça est le résultat d une fausse fraternité basée sur le mensonge et nous dans tout ça? nous sommes des nord africains des méditerranéens je le dis et le répète nous n avons rien a faire avec ces sanguinaires.soyons nous même ,les arabes eux même affirment que nous ne sommes pas de Vrais arabes alors arrêtons de leur coller comme des puces sur des Chiens,réveillez vous !!!!!!!!

    63
    8
      Anonyme
      15 septembre 2018 - 15 h 40 min

      Se revendiqué  » d’Arabe  » est le résultat de plus de 60 ans de clivage culturel que le peuple algérien majoritairement berbère dans sa ethnie à subit..C’est la faute de pouvoir politique post indépendance qui à fait des algérien un peuple d’allogène .Sinon comment expliquer une partie de la société algérienne que radicalise pour défendre les intérêts de la chimérique Ou ma islamiya ou détriment des intérêts de notre nation ( L’Algérie) , il y’a aussi l’autre clan qui revendique l’appartenance de l’Algérie au monde arabe , sachant que le monde arabe n’est qu’une invention coloniale de 19 ème siècle .Les malheurs de notre pays viennent de la mauvaise interprétation de l’islam que nos politicards ont imposé au peuple algérien est la preuve est juste là dans les commentaires de certains débiles mentaux qui croient que tant que tu es musulman .. Forcément tu es un arabe et pour être un bon musulman tu doit se revendiqué un arabe. Ps: l’Arabe , est un nom péjoratif utilisé en Europe occidentale depuis première croisades pour désigné ou donné une idée négative et dépréciative d’une personne de confession musulmane.

      44
      3
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 11 h 43 min

    Franchement nous les Algériens nous sommes fatigues des conflits interminables inter arabo musulmans Qatar contre Arabie saoudite Yémen contre les emirates Iran contre les pays du golt …..etc tout ça est le résultat d une fausse fraternité basée sur le mensonge et nous dans tout ça? nous sommes des nord africains des méditerranéens je le dis et le répète nous n avons rien a faire avec ces sanguinaires.

    27
    6
    Rachid Alger
    15 septembre 2018 - 11 h 30 min

    Tous ceux qui ont des problèmes intérieurs essayent de nous utiliser pour faire diversion entre eux. Iraq, Libye, Maroc…
    Laissons tomber, on a mieux à faire !

    44
    5
    Rachid Alger
    15 septembre 2018 - 10 h 48 min

    A quoi ça nous sert de donner un nom algérien à une rue quelque part dans le monde ?
    En quoi est ce que ça nous dérange que ce nom soit retiré et remplacé par quelque chose d’autre ?
    C’est quoi ces bêtises ? Donner un nom ne rapproche pas les peuples, retirer ce nom ne les éloigne pas non plus.
    L’Algérie a reçu les arabes dont les pays sont entré en guerres civiles, est ce qu’un pays arabe a accueillis les algériens dans les années 90 ? Au contraire on nous traitaient de terroristes ou comme des terroristes, et j’en ai fais moi-même l’expérience.
    Quand à la guerre de libération dont chaque pays arabe réclame un morceau, à part les pays voisins (Tunisie, Maroc et Libye) aucun pays arabe n’a « aidé » l’Algérie sans intérêts cachés. N’est-ce pas suite à une tentative de coup d’état contre le GPRA fomenté par Nasser et son agent Fethi El Dib qui visait à installait un nouveau gouvernement provisoire roulant entièrement pour l’Egypte que le gouvernement provisoire a été déplacé à la Tunisie et les espions jugés et exécutes.
    Maurice Audin est mort pour l’Algérie, sous la torture et sans enterrement. Des français et des suisses ont organisé un réseau qui faisait parvenir l’argent de 200 000 travailleurs algériens en France jusqu’à la Suisse. Ça par contre c’est du concret. Et c’est avec cet argent que l’Algérie achetait ses armes, ce sont les algériens et ses vrais amis qui ont libéré l’Algérie, et personne d’autres.

    76
    10
    Kenza
    15 septembre 2018 - 10 h 13 min

    Une tempête dans un verre d’eau. Ainsi vont les relations entre les pays dits  » arabes » et ça a toujours été ainsi….en fait, rien de nouveau sous le soleil: Une tempête qui va vite passer et qu’on va vite oublier avant l’arrivée de la prochaine!

    36
    3
    At'hane Oumou
    15 septembre 2018 - 9 h 53 min

    Pourquoi ce Site insiste à nous parler d’un fait divers entre l’Algérie et l’Irak pour faire plaisir aux ennemis de ces deux pays alors qu’il n’ose pas dire un mot sur un important Rapport sur les IDH pour 2018 que le PNUD vient de publier et qui suscite actuellement un large mécontentement du peuple marocain envers leur roitelet M6 et ses sbires du Makhnez???

    27
    40
      Ziad ALAMI
      15 septembre 2018 - 15 h 34 min

      @Athane oumou. Surtout quand on sait que le déficit de la balance commerciale du Régime MakhNazi pour les 8 mois de 2018 (janvier à août) est de 13,8 Milliards de dollars avec des prévisions records de déficit pour l’année 2018 de plus de 22 mIlliards de dollars.
      D’ou la tournée de mendicité de Momo6 dans les féodale monarchies du golf même si ces dernières ont voté contre le Maroc pour la Coupe du monde 2026.

      27
      14
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 9 h 41 min

    C’est comme si les habitants de la planète Mars répondaient à ceux de Jupiter ????!!

    16
    2
    HOUMTY
    15 septembre 2018 - 9 h 32 min

    SALAM L’KHAWA……. Ohhhhhh, Ohhhhh arrêté de vous chamailler et de vous battre ! ON S’EN FOU débaptisé toutes vos Rue, Ruelle,Impasse,Avenue qui portent un Nom lié a LA MÉRE PATRIE L’ALGERIE , a cause d’une poignée de supporters qui ne représente pas l’ensemble des ALGERIENS vous nous faite une tempête dans un verre d’eau ! votre saddam était un assassin qui a abattue notre glorieux M.A.E MOHAMED SEDDIK BENYAHYA et les personnes présentes a ses côté dans l’avion (rahimahoum ALLAH) et BOUMEDIÉNE ? ! ? ! votre préocupation devrait être la reconstruction du pays et non cherché des poux a notre ALGERIE Tahya L’Djazaïr et VIVE L’ A.N.P

    176
    9
    MOHAMMED BEKADDOUR
    15 septembre 2018 - 9 h 15 min

    Les (Z)Irakiens ne savent plus où ils ont mal, d’où vient leur mal, mais veulent-ils guérir !!! En effet, les humains sont bizarres, parfois ils trouvent le confort dans la maladie, tout le monde les plaint et dispense d’effort, je pense qu’ils ont besoin d’un électrochoc, ILS doivent descendre sur Terre et : Discuter avec l’état d’Israël ! Eh ! Oui, El Jazaîr, tous corps confondus, sur tous les terrains, est innocente, même ses illustres voleurs sont innocents !!! Faire comme aurait dit De Gaulle « La paix des braves », bref avoir en eux des négociateurs du calibre de ceux des Algériens qui à Evian… Proposons leur : Les accords de La Mer Morte, pour qu’ils mettent fin à La Mort… S’ils y parviennent, Irak sera baptisé JAZAÏR à titre honorifique !

    10
    8
    Anonimi
    15 septembre 2018 - 8 h 38 min

    Tout d’abord ce député irakien du nom « El Jazairi » doit commencer par changer son propre nom car il ne le mérite pas et nous le lui refusons. Pour le reste le gouvernement irakien peut donner les noms qu’il désire aux rues, places, monuments et cités en Irak. D’ailleurs pour des gens qui ont trahi leur propre État face aux agresseurs étrangers les noms de baptême de rues ou autres ne manquent pas. Citons par exemple Bush père et fils, Tony Blair, Général Schwarzkopf, Sharon, Moubarek, Khomeiny, Khamenei et la liste est longue. Nous n’avons rien à faire des relations avec ce pays vaincu, occupé et vendu.

    96
    8
    Ch'ha
    15 septembre 2018 - 8 h 24 min

    PS : hooligans c’est en Europe pas en Afrique of course.

    4
    2
    Ch'ha
    15 septembre 2018 - 8 h 23 min

    Faux problème faux débat.
    L’Irak a bien d’autres difficultés à gérer vu le bourbier dans lequel se trouve le pays causé par l’entité sioniste pour rappel pas le pays !
    D’autant qu’il s’agit d’une poignée de supporters pas du pays et encore moins du gouvernement algérien.
    Faut faire la part des choses comme mentionné sur RT par ce politique irakien.
    Ah le foot ! Le rugby le basket c’est beaucoup plus jovial au niveau supporters pas de hooligans et cie mais beaucoup moins populaire enfin pas pour moi vive le basket 😉

    19
    4
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 8 h 19 min

    entre les représentants des pays arabes tout est prétextes a un conflit ou a une querelle , faut croire q ils vivent avec une allumette et une mèche dans leurs poches et au moindre regard risque d être mal interpréter ,,,,Q ES QUE TU REGARDE d ou tu sort toi,c est mon commentaire !?! d accord,,?, va voir ailleurs si j y suis OK,

    20
    3
    TARZAN
    15 septembre 2018 - 7 h 48 min

    là ça devient grave! c’est à la fifa maintenant d’intervenir pour pénaliser l’irak pour son comportement anti sportif et puéril. alors que les supporters algérois scandé le nom du créateur du drapeau irakien que les joueurs irakiens eux mêmes brandissaient, les voilà ces irakiens qui déplace un match de football en véritable faux problème politique. il est clair que derrière, certains partis politiques irakiens et agents des services étrangers tirent les ficelles pour entrainer l’algérie et ses institutions dans une crise qui n’a rien à voir avec le sport mais à but politique. en réalité c’est une guerre entre chiites et sunnites et ils veulent impliquer l’algérie. qui cherche à créer un conflit entre l’algérie et l’irak? la fifa doit prendre maintenant des mesures contre l’irak pour que les irakiens comprennent que le problème vient de chez eux. là ça dépasse l’entendement

    37
    7
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 7 h 36 min

    Tout a fait exact…..mais l homme Saddam Houssein n a rien fait pour democratiser le pays et faire respecter les libertes ,il s est comporte en dictateur sanguinaire autocrate n admettait aucune contradiction et imposer son pouvoir par les assassinats et l elimination de tous ceux qui se sont oposes a son systeme dictatorial….Un peuple ne peut veritablement evoluer que dans un espace de liberte,democratique ou l Etat doit proteger toutes ces valeurs republicaines……
    Jamais et toujours jamais on ne doit s imiscer dans les affaires interieures de pays voisins ni les attaquer……Hier c etait l Irak et aujourd hui la Turquie….attaquer ou permettre et aider la subversion chez ses voisins c est preparer sa tombe et la destruction de tout ce qui a ete construit…..Saddam Houssein a ete un dictateur destructeur criminel .L histoire nous a enseigner ce qu a fait hier Hitler proportion gardee en attaquant la Pologne et le reste du monde…et Saddam en attaquant le Koweit …plus de 70 millions de morts en 1939/45 et grace au plan Marshall l Europe s est relevee.Pour les pays Arabes le probleme c est les dictatures feodales primitives et la dilapidation des richesses des peuples.

    27
    3
      Ch'ha
      15 septembre 2018 - 8 h 14 min

      @Anonyme 7h36
      Saddam Hussein Allah Yarhmou un dicateur sanguinaire bla bli bla bla
      Parce que vous croyez qu’en Occident c’est la démocratie ?!! Certes se n’était pas un.saint, mais un nationaliste qui a oeuvrait pour les intérêts de son pays pas du sionisme d’où son assassinat comme le Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou.
      Les irakiens avaient accès à l’éducation vivaient bien sous Saddam pas dans ce chaos sans nom, ce bourbier innommable voulu et imposé par l’entité sioniste à l’origine du 11/09 des armes de destruction massive soi-disant en Irak (Netanyahu).
      Cessez de vous leurrez. Les arabes ont besoin de dictateurs car sans cette fermeté ce ne sont que des pantins de l’axe occidentalosioniste.
      Je ne cherche pas à défendre Saddam mais sous sa présidence son pays n’était pas un champ de ruine, les irakiens avaient l’électricité l’eau courante ….et ne vivaient sous les attentats quotidiens les kurdes irakiens étaient des irakiens et non pas un Kurdistan indépendant projet SIONISTE ! Qui essaie de même avec son MAK = mossad et BHL !!!!
      Regardez l’ex yougoslavie ce qu’elle est devenue et la poudrière des balkans … après dislocation serbes croates et cie….alors qu’avant un magnifique pays puissant.

      19
      109
    Anonyme
    15 septembre 2018 - 7 h 12 min

    Il ne faut absolument pas repondre a ces malheureux incidents de l histoire….laissez du temps au temps et calmons nous….ne jamais repondre aux provocations pour ne pas faire d une souris un elephant……car la mentalite en orient est tres sensible pour chercher la moindre erreur d appreciation et en faire un sujet politique.
    Nos diplomate se chargeront d arrondir les angles….

    23
    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.