MSP : Le consensus national, solution idoine face aux défis de l’heure

MSP Messahel
Abderrazak Mokri, président du MSP. New Press

Le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP) a affirmé, mercredi, que «le consensus national» demeurait la solution «la plus efficace» pour faire face aux différents défis que connait le pays, exprimant sa volonté de poursuivre la proposition de son initiative pour un consensus national auprès de la société civile et des citoyens à travers un travail de proximité local.

A l’issue de la réunion tenue par son bureau exécutif présidée par Abderrazak Makri, le MSP a précisé qu’il distribuerait son initiative de consensus national en version écrite auprès de la société civile à travers un travail de proximité local populaire à l’ensemble des partis politiques, des associations et des personnalités, a indiqué un communiqué du parti.

Le MSP a souligné, selon la même source, que le consensus national est «le moyen le plus efficace pour l’ensemble des Algériens», notamment dans des circonstances marquées une crise multidimensionnelle, mettant en garde «contre les répercussions que pourrait avoir la crise politique et économique sur la classe sociale».

Le parti a également invité à la promotion de la langue amazighe, souhaitant que la transcription de cette langue ne soit pas en caractère latin, et affirmant, par ailleurs, que le maintien des composantes de l’identité nationale «incombe à l’Etat avant tout».

R. N.

Comment (7)

    Hakikatoune
    20 septembre 2018 - 12 h 41 min

    Ya tonton Mokri , tu peux chercher le consensus avec qui tu veux, ceux que tu veux, c’est ton droit, mais tu ne le trouveras jamais avec les berbères, surtout les kabyles, après ton injonction, ta somation, ton ordre, ton oukase pour exclure et refuser de prime abord et sans discussion préalable, la graphie latine pour la transcription de son alphabet !

    Quand on cherche un consensus, un vrai, on discute d’abord et après on décide d’un commun accord ! C’est valable sur tous les sujets y compris sur le choix de la graphie de la langue berbère ! A propos, est-ce que toi tu acceptes la non utilisation du Coran et de l’islam à des fins politiques ! Hein ? Dis nous tonton , irham babek !!

    awrassi
    20 septembre 2018 - 7 h 14 min

    Pour participer à ce consensus, il faudrait déjà que le MSP arrête de distinguer entre la société civile et les citoyens ! Je suppose que la société civile est cette bourgeoisie composée d’intellectuels autoproclamée (avocats, juges, universitaires, etc.) et que les citoyens sont ces prolétaires qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts ?! Le consensus national servira à qui ? Aux dirigeants actuels, tous issus de la « société civile » …

    DYHIA-DZ
    20 septembre 2018 - 6 h 19 min

    C’est quoi la différence entre le consensus du FFS et celui de MOKRI ??
    Il faut bien souligner que le FFS est le premier à avoir l’idée du consensus national…MOKRI fait-il du plagia d’idées.
    À force de réciter le coran sans comprendre le contenu, les islamistes sont devenus juste des perroquets et des copieurs.
    MOKRI n’a aucune honte ni gêne par rapport à ce pillage d’idées. La conquête de l’autoroute ne connait pas de limite.

    Kahina-DZ
    19 septembre 2018 - 20 h 49 min

    Mokri s’agite comme une queue du lézard qui a perdu son corps.
    C’est quoi le problème de MOKRI au juste??

    14
    2
      @Kahina-DZ
      19 septembre 2018 - 21 h 03 min

      C’est facile à deviner : Il est jaloux de Amar Ghoul. L’autoroute ça rapporte !

      12
      1
        Anonyme
        20 septembre 2018 - 1 h 29 min

        Et pourtant ses sponsors sont généreux

        Anonyme
        20 septembre 2018 - 6 h 08 min

        L’autoroute vers le paradis terrestre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.