Des quantités de cocaïne et d’héroïne saisies par l’ANP à Tamanrasset

carburant
Des véhicules tout-terrain dans lesquels ont été enfouies 2,2 kg d'héroïne, 195 g de cocaïne et 320 l de carburants ont été saisis. New Press

Par Hani Abdi Un détachement des forces de l’ANP a appréhendé dans la nuit de mercredi 19 à jeudi 20 septembre à l’extrême sud du pays, dans la wilaya de Tamanrasset, trois narcotrafiquants et saisi des quantités de drogue.

En effet, les forces de l’ANP, stationnées à la frontière avec le Mali, ont pu saisir six véhicules tout-terrain dans lesquels ont été enfouies 2,2 kg d’héroïne, 195 g de cocaïne et 320 l de carburants.

La saisie de la cocaïne dans cette zone prouve qu’il y a des pourvoyeurs de l’autre côté de la frontalière.

Véritable no man’s land, tombé entre les mains de groupes criminels, le Nord-Mali reste une plaque tournante de tous les trafics dont celui de la drogue dure.

On se souvient encore de l’affaire du Boeing «Air cocaïne» et de son épave retrouvé le 2 novembre 2009 dans cette zone désertique de Tarkint, aux reliefs accidentés et difficiles d’accès, à 200 km au nord de Gao.

Il s’agissait d’un appareil qui effectuait plusieurs vols entre la Colombie et le Mali.

Selon un télégramme diplomatique américain, ce Boeing 727 avait été loué au Venezuela, était immatriculé en Arabie Saoudite mais volait sous licence de la Guinée-Bissau.

L’Algérie, qui a déjà été confrontée à une tentative d’introduction d’une grosse quantité de cocaïne en mai dernier, est appelée à redoubler d’efforts afin de faire face à ce type de trafic ravageur pour la société, particulièrement les jeunes.

Par ailleurs, des éléments de la Gendarmerie Nationale ont découvert à El Tard, à la frontière avec la Tunisie, un atelier de préparation de munitions contenant 825 cartouches de différents calibres, des armes blanches et des substances de détonation.

Neuf fusils de chasse, 5670 cartouches et une quantité de poudre noire ont été également saisis.

H. A.

Comment (11)

    bedraham
    21 septembre 2018 - 15 h 05 min

    la douane algerienne et les GGF que font t-ils ? ou s’est la loi martiale dans ces territoires? mystere et boule de gomme!

    5
    1
    chark
    21 septembre 2018 - 12 h 47 min

    Recherchez les commanditaires , et peloton d’exécution , il faut éliminer la racaille une par une !

    9
    2
    Anonyme
    21 septembre 2018 - 9 h 07 min

    Deux fleaux qu il faut absolument aneantir…Le trafic des drogues….et la corruption…c est aux citoyens d y participer…une veritable guerre contre ces deux fleaux..Tous nos compatriotes doivent founir tout renseignement succeptible de debusquer ces groupes criminels et leurs filiales en Algerie..La drogue et la corruption sont des armes redoutables pour detruire une societe..un peuple…un Etat. Tous nos medias doivent denoncer les trafiquants et les corrompus et corrupteurs par leurs noms et leurs positions..Idem sur les reseaux sociaux.
    Nos legislateurs doivent absolument legaliser la peine capitale avec execution des jugements sans possibilte de grace presidentielle.Il n y a pas d autres choix….c est eux ou l avenir de nos enfants et nos familles. …..
    La legislation du petit Etat de Singapour est l exemple qu il faut suivre,une democratie autoritaire, liberale, sociale sans aucune ressource mais a atteint par le travail intelligent et bien fait les sommets du developpement moderne et futuriste.

    9
    2
      Anonyme
      21 septembre 2018 - 15 h 55 min

      Vous semblez sous-estimer la gravité grave de la migration clandestine subsaharienne qu’il faut éradiquer avant tout autre fléau.

      6
      2
    Anonymeplus
    20 septembre 2018 - 23 h 59 min

    L’ANP devrait s’atteler à faire voler des drones tout le long de nos frontières. Des drones armés pour arrêter le trafic au km zéro. L’Algérie est devenue une passoire parce qu’elle ne dispose pas de beaucoup de drones, il faut des centaines de drones qui sillonnent toutes les frontières jour et nuit pour sécuriser ces dernières. Actuellement, les zones contrôlées sont minimes, avec des drones armés ont peut facilement quadriller toutes nos frontières, il suffit d’avoir la volonté politique de le faire et ça coûte pas cher.

    10
    2
    Pas de quartier !
    20 septembre 2018 - 21 h 47 min

    Pas de quartier ! il faut tous les bousiller, quels qu’ils soient !!!

    15
    7
    Anonyme
    20 septembre 2018 - 21 h 19 min

    Mon Dieu, c’est très grave ce qui se passe dans notre pays avec la drogue… : « on » veut clairement empoisonner notre peuple. 🙁

    12
    8
    Anonyme
    20 septembre 2018 - 15 h 48 min

    Cette porte de Sud ne nous crée que des problèmes, y aurait il un moyen pour la blinder et en finir avec tous ceux qui la franchissent pour nous détruire (migrants, drogues, narco trafiquants …).

    16
    10
      Anonyme
      20 septembre 2018 - 18 h 37 min

      il faut construire un mur entre le nord et le sud.

      11
      15
        Anonyme
        20 septembre 2018 - 19 h 24 min

        Oui, je serai une des premiers à y poser une brique.

        9
        14
    karimdz
    20 septembre 2018 - 13 h 23 min

    Bravo à notre valeureuse ANP, qui ne cesse de traquer les terroristes. Cette cocaïne visait à renflouer leur caisse, au détriment de la santé de jeunes algériens.

    26
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.