Djamel Ould Abbès : «Bouteflika dirige le pays comme un maestro»

Par Hani  Abdi − Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, réagit aux propos de l’ex-directeur de la DGSE et ancien ambassadeur de France en Algérie, Bernard Bajolet,  selon lesquels le président Bouteflika «est maintenu en vie artificiellement». Des propos qui ont été largement repris en France et en Algérie.

Intervenant lors d’une réunion avec les mouhafadhs du parti, Djamel Ould-Abbès dément donc formellement les déclarations de Bajolet sans le citer. «Le président Bouteflika, que Dieu lui prête longue vie, dirige le pays comme un maestro», a-t-il lancé aujourd’hui devant un parterre de journalistes. Djamel Ould-Abbès réitère ainsi l’appel insistant de sa formation politique au président Bouteflika afin de briguer un nouveau mandat. Ould-Abbès dit que le FLN ainsi que ses partenaires politiques s’échinent à préparer un «front populaire en faveur de cette candidature de Bouteflika». «Nous allons tout faire pour tenter de convaincre le président Bouteflika de continuer à la tête de l’Etat. Nous allons lui demander un sacrifice supplémentaire dans l’intérêt du pays et de la nation», affirme-t-il, lui qui nous a habitués à des déclarations saugrenues sur le chef de l’Etat.

Dans une sortie après la visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Alger, Djamel Ould-Abbès avait commenté l’audience qu’elle a eue avec le président Bouteflika. «Vous avez vu la chancelière allemande tendre l’oreille au président Bouteflika et l’écouter attentivement. Nous avons un Président géant, écouté par les grands de ce monde», avait-il lâché, estimant que pour cette raison, le FLN tient toujours à ce qu’il continue à diriger le pays.

Pour Djamel Ould-Abbès, ce qu’a donné le président Bouteflika à l’Algérie n’a été fait par personne d’autre. Il considère que le chef de l’Etat a réussi sur tous les plans. Il a réussi, selon lui, à redonner à l’Algérie ses lettres de noblesse et la faire revenir sur la scène internationale. N’ayant pas peur du ridicule, le secrétaire général du FLN assure que l’Algérie n’a jamais eu un Président aussi lucide, perspicace, sage et avisé que Bouteflika.

H. A.

Comment (39)

    Anonyme
    24 septembre 2018 - 12 h 52 min

    Un orchestre de muets et d’aveugles mene par un maestro a la chaise roulante .Basta y a Ouliad abbés assez de mensonges et de chita, tout le monde te connaît. Maestro!! garde ça pour ta famille pour ne pas dire autre chose!!!

    Anonyme
    23 septembre 2018 - 15 h 41 min

    @ Ould Abbès,
    Tous le monde sait que les chefs d’orchestres dirigent et guident leurs musiciens debout, avec les deux mains et les deux bras. Et il ne peut tout particulièrement pas en être autrement pour les… «maestros» !
    En tout cas, l’indigence de vos déclarations prouve à quel point vous êtes, vous et vos semblables, ignorants de l’art de diriger quoi que ce soit.

    Anonyme
    23 septembre 2018 - 11 h 48 min

    si le président est un maestro l orchestre joue faux et beaucoup de ses membres ne savent pas se servir d instruments qui leurs sont attribuer d ailleurs même le drabki a étés éjecter et beaucoup on suivi et parmi les prochains y un bouffon

    Anonyme
    22 septembre 2018 - 22 h 16 min

    Si ce Ould Abbas est comme ca,comment sont les partisans du FLN?

    Abou Langi
    22 septembre 2018 - 21 h 20 min

    c’est un orchestre à deux instruments: la moitié pisse dans le violon l’autre joue du pipeau.

    10
    1
    ZORO
    22 septembre 2018 - 20 h 38 min

    On peut plus parler de Chiyat quand il s agit de Ould abbes, les academiciens de toutes les langues doivent se reunirent pour lui trouver un qualificatif qui sied a son unicite dans ce monde de bassesse vers lequel il nous tire lui et ses comperes.
    SigneZORO. …Z…..

    15
    2
      Gatt M'digouti
      23 septembre 2018 - 12 h 55 min

      Pas la peine de bruler les neurones des académiciens pour qualifier cette cro… ! le seul qualificatif qui lui convient est : P. C.. !!!!!

    Anonyme
    22 septembre 2018 - 20 h 36 min

    Je crois que ce ould abbès vient ainsi de battre les plus zélés des chiyatines attitrés… du royaume du maroc.
    Vive fakhamatouhou wa hachiyatouhou !
    ————————————————————
    P.S : Si le ridicule ne tue point, il y a fort à parier qu’il finira peut-être par commencer bientôt à le faire en… Algérie.

    12
    2
    Anonyme
    22 septembre 2018 - 20 h 26 min

    Je demeure convaincu que la sortie de Ould Abbès, au vu notamment de la grande crédibilité dont il jouit à l’intérieur du Pays comme à l’étranger, va finir par obliger Bernard Bajolet à se rétracter sur le champ !

    10
    4
    didou
    22 septembre 2018 - 18 h 51 min

    Djamel Ould Abbès : «Bouteflika dirige le pays comme un maestro».
    Kayna ouatkoune,ya ould abbes,et n’oubliez surtout pas d’énumérer la composition de l’orchestre symphonique tel que le choléra,les inondations,les écoles sinistrées les universités inclassables,les harragas noyés,les retraités déboussolés,etc,etc..et n’omettez pas la corruption qui joue la soliste et dirige la musique que vous savez jouer a merveille.

    23
    5
    Anonyme
    22 septembre 2018 - 18 h 12 min

    Si Bouteflika vire Ould Abbas on votera pour le 10 eme mandat.

    12
    9
    Slam
    22 septembre 2018 - 18 h 04 min

    Nous avons compris ya si Abbés ! comme tous les chyattines qui appellent au 5e mandat, vous défendez votre part de la Rente. Car si Bouteflika part, vous partez tous. Mais c’est pas sûre, un chiyatte trouve toujours le moyen de passer d’un Maître à l’Autre en se reniant pour garder son outil de travail, echitta.

    22
    3
    Vulpis
    22 septembre 2018 - 17 h 56 min

    On sombre vers le ridicule !! On ne comprend pas cet acharnement à rester immobile 🤔🤔

    21
    3
    Aile brisée
    22 septembre 2018 - 17 h 26 min

    Serrons les rangs

    11
    5
      Farida
      22 septembre 2018 - 20 h 34 min

      Pour prier ou idolatrer ?

      6
      1
    Hakikatoune
    22 septembre 2018 - 16 h 50 min

    On rappelle ici que Bernard Bajolet, ancien ambassadeur de France à Alger et ancien Secrétaire Général de la DGSE a dit à propos du pouvoir algérien, issu ou héritier de la guerre d’Algérie, ainsi que ses sbires, ses laudateurs , ses encenseurs, ont toujours besoin de se légitimer en permanence au nom d’une « légitimité révolutionnaire » qu’ils sont octroyé à eux depuis 962 et qu’ils ont toujours besoin de se légitimer en exploitant les sentiments à l’égard de l’ancienne puissance coloniale.

    Il a dit aussi que la richesse de l’Algérie est accaparée par des clans du pouvoir qui se succèdent depuis l’indépendance, en gaspillant le rente pétrolière dans des projets souvent mal conçus et mal gérés, dans le clientélisme, la corruption et les prélèvements excessifs indus.

    Justement, Bernard Bajolet parle d’individus comme ce Ould Abbès et Ould Abbes le sait très bien. C’est pour cela qu’il s’est empressé de lui répondre ! Qui se sent morveux se mouche, dit le dicton !

    26
    4
    Il reste du boulot
    22 septembre 2018 - 16 h 46 min

    Je suis tout à fait d’accord.
    Il a fait beaucoup pour l’Algérie.
    Mais pas assez.
    Car le jour jour où nous nous suffirons en autosuffisance alimentaire.
    Et que nous diminuerons de 50% nos importations.
    Et que nôtre PIB 75% sera réalisé grâce et uniquement par une production de biens manufacturés nationale vers l’exportation dont les matières premières Pétrole/Gaz ne seront pas pris en compte dans ce taux.
    Là , la boucle sera plus ou moins bouclé, tout du moins sur l’aspect indépendance économique.

    12
    3
    Rabah
    22 septembre 2018 - 16 h 39 min

    Comment on en est arrive ou nous sommes ? Les rigolos du monde dans tous les domaines.

    15
    2
    GHEDIA Aziz
    22 septembre 2018 - 16 h 38 min

    Je me demande pour quoi on fait toujours cas de ce que dit ce sieur. Le gars est atteint d’une démence sénile, il n’est plus responsable de ses tribulations et la presse, pratiquement dans toute sa diversité, écrite, audiovisuelle, francophone, arabophone, électronique, numérique et cybernétique, continue à lui tendre les micros et à faire de gros plans sur son visage. Djamel Ould Abbes peut raconter n’importe quelle sornette, sa parole n’est pas celle de l’Évangile selon Mathieu….

    16
    4
    Yacine
    22 septembre 2018 - 16 h 35 min

    Désolé monsieur Ouled Labes , un président qui ne tient même pas debout , qui ne sait plus faire un pas devant un autre , qui ne s’adresse plus à son peuple de vive voix depuis 2013 , ne peut rien gérer , encore moins comme un maestro !
    La seule chose qu’il sait gérer , et par l’intermédiaire de son cabinet noir (son frère Said et sa tribu de l’ouest ) c’est son règne qu’il veut prolonger jusqu’au dernier souffle , et par tous les moyens possibles et imaginables!
    Sinon , tout votre discours n’est que du Bendir pour plaire en haut lieu , et prolonger par la même votre squat du parti de Abane et Ben M’hidi que vous avez transformé en vulgaire appareil de propagande au service de vos maîtres !!

    25
    3
    Lghoul
    22 septembre 2018 - 16 h 16 min

    Biensurtout va trop bien madame la marquise. C’est pour cela qu’on est propere et que personne ne fuit le pays. Et puis, et ta promesse qu’il va marcher dans 3 mois, il y a de cela 12 mois ? Ou est elle ?

    17
    2
    lhadi
    22 septembre 2018 - 15 h 59 min

    Quel est le comportement qui s’impose face aux griots qui manient l’illusion, le trompe l’oeil, le mensonge avec une adresse diabolique afin que le règne de leur « génie incompris » ne s’achève dans une atmosphère crépusculaire ?

    Je réponds qu’on ne à peut, sans honte, y être associé.

    L’Algérie adamantine est sous la tutelle des tailleurs de pierres qui ont érigé l’obésité du médiocre comme une valeur suprême.

    La maison Algérie a besoin d’être désinfectée des remugles de la mal gouvernance. Par conséquent, il est de mon devoir de citoyen de faire appel à l’insurrection des consciences : condition sine quoi non pour sortir le pays du pandémonium voulu et entretenu par le Louis XIV algérien et ses Rastignac des temps modernes qui considèrent l’Algérie comme leur latifundium.

    Il n’est plus temps de s’abandonner au balancement apaisant « des vies parallèles » de Plutarque.

    13
    3
      ZORO
      22 septembre 2018 - 21 h 39 min

      C est sur qu il n en reste aucun ,de vrai militant FlN ou d authentiques moujahid ,sinon comment comprendre qu ils se taisent au point de devenir complices des agissements et des declarations louffoques et insultante d un taré envers le plus faible QI de tout etre humain sur cette terre .Ould Abbes dans son cynisme exagéré , agissant de la sorte semble etre paye par des forces occultes pour tourner au ridicule ,l Algerie le peuple et son president .
      Signe ZORO. ..Z….

    Ifri Body
    22 septembre 2018 - 15 h 53 min

    Des Général Majors ont été sanctionné, qu’attend on pour sanctionner cet incompétent qui traîne des casseroles de corruptions derrières lui? De plus il n’apporte aucune valeur ajoutée à son parti, au pays, au peuple Algérie et au pays. Ce personnage qui ferait rougir Pinocchio, en disant qu’il avait fait ses études avec Merkel. Il devait lui porter le cartable et lui apporter l’eau, on ne peut pas comparer une des femmes les plus brillantes, intelligentes dans le monde à un canasson (dixit our famous General) et son valet.

    18
    3
    Larnaque
    22 septembre 2018 - 15 h 52 min

    La légende de la photo prétend que « La chancelière allemande « écoute attentivement » le président Bouteflika. D. R. » Erreur sur la personne ya Si D.R. En effet, la chancelière semble bien écouter attentivement quelqu’un mais pas du tout le président Bouteflika qui, tête baissée, semble se trouver sur une autre galaxie. Regardez bien la photo et dites-moi comment on peut prétendre que Merkel écoute Bouteflika. Elle ne regarde même pas. Que Ould Abbes s’échine à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, c’est dans son ADN et dans l’ordre des choses du sérail. Que des journaliste, soi-disant indépendants, participent à la grande farce est carrément désolant.

    20
    2
    Zaatar
    22 septembre 2018 - 15 h 16 min

    Bouteflika dirige le pays comme un maestro, moi j’aurais juste aimé connaitre qui est à la trompette…

    19
    4
      Souk-Ahras
      22 septembre 2018 - 17 h 42 min

      Gaïd Salah à la basse
      Tliba à la grosse caisse
      Ouyahia à la derbouka
      Zemali au violon à un fil
      Hasbellaoui à la trompette
      Hadjar au clairon
      Medelci au qanoun
      Louh à la flute
      Kaouane au 3oud
      Bedoui aux castagnettes

      Le chœur est assuré par :
      Feraoun
      Aïssa
      Zitouni
      Hattab
      Temmar
      et la grande………….. voix Ould Abbes

      23
      2
        Zaatar
        22 septembre 2018 - 19 h 11 min

        Je tiens mon bonhomme…je ferais part aux résidents en médecine…
        Saadani apparemment est remplaçant..

        8
        1
        Lghoul
        22 septembre 2018 - 20 h 31 min

        N’oubliez pas tata louiza et Belkhadem pour la chorale et derrière les coulisses ainsi que le drebki saidani pour les repetitions.
        Ghoul va couvrir le tenor principal a cause de sa voix grave et aigue.

        9
        1
        Souk-Ahras
        22 septembre 2018 - 21 h 06 min

        Pour des raisons de « culture » générale, la direction de l’orchestre est déléguée à Mihoubi.
        La partition « la berceuse du système » se jouera naturellement à « tempo lento ».
        Chut ! Il dort !

        5
        1
      Karamazov
      22 septembre 2018 - 19 h 26 min

      C’est pour ça que ça marche comme sur des roulettes!

      8
      1
    Anonyme
    22 septembre 2018 - 14 h 59 min

    La farce officielle!

    12
    3
    MDR
    22 septembre 2018 - 14 h 46 min

    c’est vraiment prendre les Algériens et le monde pour des crétins finis. Ce sinistre personnage fait plus de mal au président, aux Algériens et au pays en tenant des propos puériles. Nous sommes tous au courant de la situation et nous savons tous que le président n’est plus en capacité de tenir son poste mais le plus dangereux est qu’il est très mal entouré: prédateurs, mafieux , incompétents, médiocres,… Quand on voit d’après les différents médias, la corruption qui a gangrené le MDN, DGSN et les autres corps d’Etats, alors on peut imaginer le pire ailleurs. D’ailleurs ce Mr Ould Abbes a été interpellé par la corruption de son fils qui vendait des accès des postes de parlementaires!!!! Il est le premier impliqués dans la corruption, pris dans les filets il n’a pas d’autres choix que de faire le clown et de nous prendre pour des coins coins!!!!

    16
    4
    bedraham
    22 septembre 2018 - 14 h 25 min

    tu dois faire partie de l’orchestre qu’il dirige depuis plus de vingts ans qui joue la meme symphonie qui a ruiné le pays par la corruprion la cocaine le cholera l’immigration clandestine de centaines de milliers de citoyens la fuite vers l’etranger de milliers de cadres la gestion desastreuse de l’ensemble des projets de developpement du pays la dilapidation de plus de 1000 miliards de dollars..Bravo Maestro.

    19
    4
    salah
    22 septembre 2018 - 14 h 14 min

    ALLA YAHDIK
    Quel personne même la plus moins impliqué dans la politique peux encore croire cet homme que l’histoire est entrain de le jeté dans la poubelle

    12
    5
    Tredouane
    22 septembre 2018 - 14 h 10 min

    Décidément,je respecte mon chef d’ETAT ,mais je lui recommande fortement de nous débarrasser des chiyatin ,des incapables,et opportunistes;qui n’ont aucune conscience des événements qui se déroulent autour de nous ,sans aucune vision de perspective d’avenir;vous devenez un lourd fardeau;rares son les personnalités politiques qui savent vraiment ce qu’ils fonds ,toutes tendances confondue,yazina men lab.

    8
    12
    Anonyme
    22 septembre 2018 - 14 h 04 min

    ca vous derange les propos de oul abbes .parceque on sait ce que vous representez.

    4
    22
      Anonyme
      22 septembre 2018 - 16 h 55 min

      Tu dois etre ould abbas sous couvert de l’anonymat.

      9
      2
        Farida
        22 septembre 2018 - 20 h 36 min

        Ca se reconnait par le style et l’orthographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.