Le Front Polisario donne une leçon de géopolitique au grand duc de Luxembourg

Luxembourg
Le grand duc Henri de Luxembourg et son épouse. D. R.

Par Sadek Sahraoui −Le grand duc Henri de Luxembourg devra certainement réfléchir à deux fois avant de se rendre de nouveau dans les Territoires sahraouis occupés illégalement par le Maroc pour y pratiquer du sport comme il vient de le faire récemment. Dans un communiqué relatant ses exploits sportifs, ses services ont commis «l’erreur» de dire qu’il s’était rendu au Maroc et non aux Sahara Occidental occupé. Or, ni les Nations unies ni même le Luxembourg ne reconnaissent l’annexion de ce territoire riche par le Maroc.

Cette visite privée du chef de l’Etat luxembourgeois dans le territoire occupé a donc été interprétée aux yeux de l’opinion comme un soutien au Maroc dans sa politique de normalisation de faits accomplis contraire au droit international. L’autre bévue tient au fait que le grand duc s’est rendu au Sahara occidental avec la permission du gouvernement marocain, qui contrôle militairement la ville de Dakhla. Le voyage du grand duc luxembourgeois n’est donc pas allé sans soulever des problèmes d’ordre juridique.

Le communiqué du palais a en tout cas surpris : la Cour peut-elle ignorer l’existence de ce conflit géopolitique ? Il est permis d’en douter : tous les voyages du grand duc sont encadrés par des mesures de sécurité importantes, même lorsqu’il part en vacances. Est-il possible que la Cour ait voulu prendre une position politique en approuvant en public l’annexion par le Maroc du Sahara Occidental ? Possible.

Ainsi qu’il fallait donc s’y attendre, le représentant européen du Front Polisario à Bruxelles, Mohamed Sidati, a vite réagi et envoyé une véhémente lettre de protestation au ministre des Affaires étrangères du duché du Luxembourg, Jean Asselborn.

Pour Mhammad Khaddad, un autre responsable du Front Polisario, la visite du grand duc à Dakhla est assurément une affaire politique : «Cette visite du grand duc à Dakhla occupée est un pas dans l’illégalité. C’est un manquement au droit international. Et à la décision de la Cour européenne, dont le siège est à Luxembourg, et qui dit que le Maroc et le Sahara sont deux territoires distincts et séparés. Et le Luxembourg, en tant que petit pays et petit peuple, qui a été plusieurs fois occupé, est bien placé pour comprendre ce que c’est que l’occupation. Et bien entendu, s’il existe aujourd’hui, c’est par respect de la légalité et du droit international».

Sollicité, le palais explique que le grand duc Henri ne s’est pas rendu à Dakhla pour une visite officielle, mais à titre «strictement privé». Mais pour beaucoup d’observateurs, l’argument ne tient pas la route. Le professeur Thomas Giegerich, spécialiste en droit européen et international à l’Institut Europea de l’Université de la Sarre, a expliqué à ce propos à un média luxembourgeois que le grand duc, en tant que dirigeant européen, représente toujours l’Etat luxembourgeois. Dès lors, même lorsqu’il est en vacances, ajoute-t-il, le grand duc est tenu de respecter les positions européennes. En l’occurrence, que le Sahara Occidental ne se trouve pas au Maroc.

Selon le professeur Giegerich, seul le Front Polisario, et non le gouvernement marocain, pouvait autoriser, au nom des Sahraouis, un chef d’Etat étranger à se rendre à Dakhla. Mhammad Khaddad regrette de ne pas avoir reçu de demande officielle en ce sens de la part du Luxembourg.

Acculé et face au vent de réprobation soulevée par cette virée sportive, le palais luxembourgeois a fini par rétropédaler et modifier les informations disponibles sur son site. L’annonce des vacances grand-ducales ne mentionne plus le Maroc comme destination, mais parle uniquement de Dakhla. Une cinglante défaite diplomatique de plus pour le Makhzen qui a gaspillé des millions de dollars en lobbying et en cadeaux. Cet argent n’a servi à rien puisqu’aucun pays de l’UE ne reconnait sa souveraineté sur le Sahara Occidental et la Cour de justice de l’UE (CJUE) qui est installée au Luxembourg (comble de l’ironie pour le grand duc) a clairement établi que le territoire du Sahara Occidental est séparé et distinct du Maroc !

Il convient également de noter que les plus hauts responsables européens ont réaffirmé à maintes reprises l’impératif du respect des arrêts de la CJUE. C’est le cas du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a affirmé à l’occasion de son discours sur l’état de l’Union devant le Parlement européen à Strasbourg le 12 septembre 2018, qu’«il y a un point sur lequel nous ne devons pas transiger : les arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne doivent être respectés et exécutés. C’est essentiel. L’Union européenne est une communauté de droit. Le respect de la règle de droit et le respect des décisions de justice ne sont pas une option mais une obligation.»

S. S.

Comment (10)

    TARZAN
    23 septembre 2018 - 14 h 15 min

    je vais être bref, tous ceux qui vont au sahara occidental ou qui reconnaissent ouvertement la marocanité du sahara par des mots ou par des gestes et attitudes, sont soit des pédophiles (victimes du chantage du makhzen) ou des corrompus sans scrupule, car le sahara occidental n’a JAMAIS appartenu historiquement au maroc avant 1975 et que le polisario avait commencé le combat (contre l’espagne) pour son indépendance bien avant la colonisation par la marche verte (marche des militaires déguisés en civils) marocaines. les sahraouis, c’est à dire les sanhadjas, ne se prosternent JAMAIS pour un roi, ils ne se prosternent que pour dieu soubhanou l’unique, alors quant aux arabes qui soutiennent la colonisation marocaine du polisario qu’ils sachent qu’ils se comportent en ennemis de dieu soubhanou en poussant des musulmans à se prosterner pour une autre divinité que dieu soubhanou! lisez le saint coran

    9
    9
    Vroum Vroum
    23 septembre 2018 - 11 h 01 min

    Cet Homme au-dessus des Homme , pour l’un Roi et l’autre Duc …ils sont différents des Hommes normaux car des pieds plats , et pensent lentement..Ces deux Hommes Supérieurs savaient pertinemment qu’ils étaient en territoire Polisario occupé..et le Grand Duc plus haut que les Hommes de par sa présence volontaire au Sahara occidental occupé , devant le fait accompli pour accréditer et Soutenir l’occupation Marocaine du Sahara occidental . .Derrière le Sur- Homme , Grand Duc se trouve en arrière plan l’OTAN que veut ce Sahara occidental Front Polisario….Donc le Sur-Homme Roi du Maroc a de temps à autres besoin d’un coup de pouce pour vampiriser , gloutonner , le Sahara occidental Front Polisario…Ce geste Du Sur-Homme Grand Duc du Luxembourg envers son Homologue du Maroc démontre la Soumission de Momo 6 Maroc envers le Camp Sioniste USA Otan….La Présence du Sur Homme du Luxembourg en Territoire Occupé Sahara occidental à été prémédité et est d’ordre Politique . .Si jamais en Été sous 40 ° vous croisez un Sur-Homme restez bien en dessous de sa Sublimicisme Hombre !

    3
    8
    Paris 75011
    22 septembre 2018 - 17 h 49 min

    Certainement que ce Duc n’a pas entendu la déclaration de Ben Ki Moon à Bir Lahlou disant que le Saraha occidental est sous colonisation marocaine, ni lu les 18 Résolutions du CS/ONU parlant du Référendum du peuple du Sahara occidental ni pris connaissance de l’Accord de cessez-le-feu de 1991 prévoyant ce Référendum pour 1992 d’où la mise en place de la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental).

    36
    20
    Anonyme
    22 septembre 2018 - 17 h 25 min

    « seul le Front Polisario, et non le gouvernement marocain, pouvait autoriser, au nom des Sahraouis, un chef d’état étranger à se rendre à Dakhla ». Laissez moi rire. Qu’il l’autorise à se rendre à Tindouf! Tout cela est pathétique, vous avez l’art de transformer les défaites (visite du roi luxembourgeois à Dakhla), en victoire. Vraiment, laissez moi rire.

    28
    112
    HOUMTY
    22 septembre 2018 - 16 h 38 min

    SALAM L’KHAWA…. Rien ne me surprend d’un pseudo-narco-royaume-sioniste le mal , le mensonge, la triche, la hogra, la manipulation , le khorty son génétique chez eux ! 67% des richesses de mimichette6 sont dans les coffres de la BIL et de ING luxembourg un paradis fiscal parmis temps d’autre et couvert par le statut banquaire particulier …. donc Mr le Duc s’avait qu’il se trouvé en R.A.S.D….. eh oui…a d’autre ! VIVE LE POLISARIO ET SONT ARMEE …VIVE LA R.A.S.D LIBRE ET UNIS , Tahya L’Djazaïr et sont A.N.P

    273
    30
    Vangelis
    22 septembre 2018 - 15 h 51 min

    J.C Junker, lui-même luxembourgeois, devrait arrêter de boire car il ne joint pas les actes de la C.E qu’il préside avec la parole, sa parole.

    En effet, la Commission a renouvelé l’accord sur la pêche dans les eaux territoriales du Sahara Occidental en dépit de l’arrêt de la C.J.E qui a pourtant clairement spécifié que les eaux de ce territoire sont distinctes de la narco-terro-monarchie et que s’il y a accord, il ne doit être passé qu’entre la l’Europe et le Polisario, représentant légitime des sahraouis.

    Bien que ce renouvellement n’ai pas encore force de loi, puisqu’il doit être approuvé d’abord par le parlement européen, force est de constater qu’il y a loin de la coupe à la lie puisque comme dit plus haut, il n’y a pas encore de ligne politique identifiée qui ne doit pas prêter à confusion.

    Un peu de courage de la part de la C.E et surtout de son représentant F. Mogherini ne ferait qu’avancer la solution du problème né de toutes pièces à la suite de l’invasion de vas nus pieds de la narco-terro-monarchie.

    39
    28
    mouatène
    22 septembre 2018 - 15 h 29 min

    la différence entre un président et un roi est grande. un président suit les directives de ses conseillés, par contre les conseillés d’un roi suivent les ordres de ce dernier. le duc henri du luxembourg, a été invité par le narco-médiouri du maroc pour ses vaccances, et ignorant les notions de géographie, a cru etre au maroc alors qu’il a été sciemment dirigé vers une ville du sahara occidental. l’enjeu est grand pour le narco. lui faire reconnaitre la colonisation malgrés lui. le duc quittant sa bourgade et se trouvant sur une cote paradisiaque a perdu le nord et n’a pu faire la différence. comme quoi, entre monarchies il y a pas grande différence.

    40
    31
    Med Benhamou
    22 septembre 2018 - 14 h 22 min

    Ce petit Duc doit retourner à l’école pour apprendre ses cours de géographie à moins que le chéquier de Mimi6 est passé par le circuit de ce petit Duc.

    90
    34
    salah
    22 septembre 2018 - 14 h 20 min

    BRAVO a la diplomatie SAHRAOUI
    VIVE LE PEUPLE SAHRAOUI !

    192
    33
    M'hamed HAMROUCH
    22 septembre 2018 - 14 h 19 min

    J’ai toujours apprécié le dynamisme et l’efficacité de la diplomatie de la RASD.
    Au fait, on en est ou avec la prorogation de l’Accord de pêche UE-Maroc qui a expiré le 14 juillet dernier et dont la presse propagandiste du Régime MakhNazi n’ose plus en parler tout comme sur le dossier d’adhésion du Maroc à la CEDEAO pourtant supposée actée en décembre 2017 et la même chose pour ce fameux Gazoduc Tanger-Lagos resté au stade des maquettes.
    Tout ceci pour dire MAKANE WALLOU (dixit Messahel).

    119
    32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.