Sahara Occidental : Federica Mogherini sermonne les leaders européens

UE Mogheni
Federica Mogherini. D. R.

De Rome, Mourad Rouighi – Le récent discours de Strasbourg de Federica Mogherini a eu de cela de clair, qu’elle a mis les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne devant leurs responsabilités, en les appelant de manière franche à faire respecter les décisions de la Cour de justice de l’Union européenne sur l’application de l’accord de pêche UE-Maroc, sans y intégrer le territoire du Sahara Occidental.

Durant cette même session du Parlement européen, consacrée à l’état de l’Union, Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, avait mis en garde les chefs d’Etat et de gouvernement européens, et ciblant précisément certaines capitales, de vouloir inclure les eaux adjacentes au territoire du Sahara Occidental. «Le non-respect des décisions de la Cour de justice luxembourgeoise est inacceptable», a-t-elle ajouté, tout en soulignant qu’il est de «notre devoir de mettre au clair, que nous ne pouvons pas intégrer des territoires du Sahara Occidental dans nos accords avec le Maroc, ce n’est pas possible ! Cela d’ailleurs nous coûtera très cher», a-t-elle conclu.

Federica Mogherini faisait référence là à l’utilisation des ressources naturelles de la région – phosphates, pétrole pêche – qui devrait s’effectuer, selon la diplomate, dans le respect du droit international et dans l’intérêt de la population qui vit dans la zone, dans un esprit de coopération constructive ; c’est pour cette raison que les points constituants de l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc, qui concernent les eaux territoriales du Sahara Occidental, doivent être, selon elle, revus et jugés inapplicables.

Selon des observateurs avisés, la diplomate italienne, en charge de la politique extérieure de l’Union européenne depuis novembre 2014, a pu réaffirmer en l’occasion les fondements de sa position en tant que militante acharnée et convaincue des droits sahraouis et de son attachement pour un futur de paix au Sahara Occidental ; elle y exprimait une préoccupation sincère pour le blocage diplomatique entravant l’aboutissement à une solution juste, équitable et durable de ce conflit basée sur le droit et la légalité internationale, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

De même, les déclarations de Federica Mogherini, dénonçant l’arbitraire et la politique du fait accompli, ont indiqué clairement ce que la communauté internationale et les parties intéressées s’attendent de l’Union européenne, à savoir qu’elle exerce un rôle important dans le cadre d’une nouvelle dynamique et d’une plus forte concertation amenant le Maroc et le Polisario à entamer des négociations directes pour, à terme, mettre fin au dernier dossier de décolonisation en Afrique, permettant le vote des citoyens sahraouis qui, eux seuls, trancheront, et une fois pour toutes, cette question.

M. R.

Comment (21)

    Thami 20/02/2011
    26 septembre 2018 - 23 h 34 min

    @Anonyme Dz. La personne assassinée par la marine marocaine sur cette embarcation espagnole n’est pas une vieille marocaine mais une jeune universitaire marocaine de 21 ans qui habite Tetouan et les 3 blessés par balles sont aussi des marocaines.
    La marine marocaine à évité de viser les 2 espagnoles responsables du navire pour éviter les problèmes avec l’État espagnol.
    Tout ceci pour dire que la jeunesse marocaine en a marre des M5, H2, M6 et bientôt son rejeton aux grosses oreilles.

    17
    1
    DZLander
    26 septembre 2018 - 17 h 02 min

    De trop nombreux concitoyens continuent de croire que c’est la narco- monarchie marocaine qui est en train de coloniser le Sahara Occidental pour pouvoir bénéficier directement de ses richesses. C’est faux ! En réalité c’est la France elle-même, par son protectorat interposé, -à savoir précisément cette narco-monarchie- qui est en train de tout faire pour perdurer dans la région et, pourquoi pas, s’installer durablement au Sahara Occidental, le motif ne devant ètre un secret pour personne. Il ne faut jamais perdre de vue que les deux pays en question sont toujours liés à ce jour- par un accord d’interdépendance qui date de l’année 1955. Or cet accord stipule, dans l’un de ses articles, que la monarchie marocaine ne peut prendre aucune décision, interne ou extérieure au pays, ou entreprendre quoi que ce soit, sans l’accord préalable du protecteur français. L’indépendance de 1956 est donc tout à fait fictive pour la narco-monarchie -autant dire, à ce titre, que le Maroc n’a jamais été réellement indépendant-, et si à ce jour l’ancienne puissance colonisatrice ne veut toujours rien làcher au Sahara Occidental occupé, en raison des richesses minières et pélagiques dont il est pourvu, ça ne peut ètre, en dernier ressort, qu’au profit exclusif de la France. Avec, bien évidemment, quelques miettes qui seront malgré tout rétrocédées au seul narco-monarque marocain qui, de ce fait, va augmenter davantage sa fortune personnelle et ce, au détriment des peuples marocain et sahraoui. Moralité : enlevez à la France, par tous les moyens légaux existants, la possibilité de continuer de soutenir mordicus mais de façon suicidaire son protectorat marocain au Sahara Occidental occupé et vous verrez que la soldatesque du roi ne tiendra pas longtemps le coup dans cette contrée on ne peut plus hostile à cet envahisseur de pacotille.

    32
    4
    Anonyme
    26 septembre 2018 - 13 h 02 min

    La France et l’Espagne les fervents opposant à un état Saharaouis.
    Vont déchantés lorsque l’indépendance du peuple Saharaouis sera proclamer haut et fort au sein du conseil des nations unis.
    Et reconnu par le monde entier.
    Ecxepter par ces deux pays la France et l’Espagne ils me feront de grès sans s’il vous plaît.

    32
    8
    HANNIBAL
    26 septembre 2018 - 10 h 04 min

    La preuve que la visite inavouée du commandeur des maztolènes dans les pays du golf traduite par une soit disant visite de courtoisie , pour essayer de récupérer 7 millards de dirham de ses soit disant alliés pour boucler le budjet de l’année 2018 mais il faut remarquer que Shlo-homo VI n’a pas mit les pieds en sahyoudie n’étant plus en odeur de
    sainteté depuis le vote de la coupe du Monde il vient de perdre son plus gros Allié qui a ne pas se tromper suivra a la
    lettre les recommandations de John Bolton , il faut dire dore et déja dire que les soit disant Accords sur la Peche sont
    Caduc et Fédérica Mogherini ne fait que répété ce que la CJUE a rendue dans son verdict le Sahara Occidental
    appartient bien aux Saharaouis et que le régime du makhnaz continu de faire prendre des Vessies pour des Lanternes aux mar’oké ce régime de mendiant ,dans son role de Pilier du $ionisme en Afrique du Nord est aux abois !
    Au royaume de Shlomo tout va bien madame la Marquise mais en réalité ! dixit Messahel Makane Walouuuuuuuuuu !!

    38
    7
    Actés les paroles
    26 septembre 2018 - 9 h 17 min

    C’est tout à votre honneur madame Federica Mogherini.
    Mais nous voulons des ACTES à la parole.
    Et à ce moment là nous y croiront et nous oublierons pas.

    34
    6
    Anonymeplus
    26 septembre 2018 - 2 h 11 min

    Méfiez vous des diplomates, j’ai toujours détesté cette fonction parce qu’on peut dire une chose et son contraire le jour même.
    L’art de la diplomatie n’est pas fait pour moi, il faut avoir énormément de temps à perdre et de la patience pour décoder un hypothétique message que l’interlocuteur d’en face aura soigneusement caché entre les lignes, c’est usant psychologiquement et surtout ça ne sert pas à grand chose.
    Pour ce faire, l’ue va encenser le maroc dans pas longtemps et vanter sa démarche constructive dans le processus sahraouis ! Preuve que la diplomatie est une succession de positions, très souvent diamétralement opposées pour essayer d’être le plus neutre possible.
    La diplomatie est une schizophrénie permanente qui ne permet aucune perspective.
    La guerre elle, donne des résultats immédiats et ne souffre d’aucune ambiguïté ou hypocrisie. Le monde a été créé et partagé à travers les guerres, la diplomatie est venue bien après, certainement pour maintenir un semblant de statut quo.
    En 40 ans de cessez le feu, le Sahara Occidental a laissé la place à la diplomatie pour l’organisation du référendum d’autodetermination, quels sont les acquis de ces 40 ans de diplomatie ? On a acheté du vent et vendu de l’air aux sahraouis pendant toutes ces années perdues et aujourd’hui on guète la moindre déclaration d’un scribouillard pour en faire une victoire éclatante !!!
    C’est pathétique d’en arriver là, les sahraouis avaient leur indépendance au bout du fusil, n’était-ce la roublardise d’hassassin dos, le Sahara Occidental aurait été indépendant en 1991, quel gâchis !

    36
    11
      Kml
      26 septembre 2018 - 10 h 45 min

      Je n arrive pas à comprendre de quel sahara et sahraouie vous parlez ?

      10
      40
    Ch'ha
    26 septembre 2018 - 0 h 16 min

    Prise de position claire et sans tergiversation de Federica Mogherini.

    40
    10
    Ils sont fort
    25 septembre 2018 - 23 h 00 min

    Flash info :
    Tirs de la marine marocaine contre une embarcation de migrants en Méditerranée: 1 mort (AFP)

    38
    12
      Anonyme Dz
      26 septembre 2018 - 13 h 54 min

      @Ils sont fort. A noter que la personne decedee est une pauvre vieille marocaine qui fuit son pays a cause de la misere et de l’humiliation imposee par le Regime MakhNazi

      31
      4
    TARZAN
    25 septembre 2018 - 20 h 27 min

    merci pour cet article, j’avais auparavant signalé son comportement digne d’une très grande dame qui mérite reconnaissance et respect. elle honnête, courageuse et très humaine: un ange! oui cet article permettra aux algériens de savoir que cette dame est belle extérieurement et intérieurement!

    57
    9
    Anonymous
    25 septembre 2018 - 19 h 19 min

    Maroc : les habitants des bidonvilles d’Aïn Sbaa menacent de demander l’asile à l’Algerie.

    Les autorités de Casablanca ont démoli ce 22 septembre les bidonvilles d’Aïn Sbaa dont les habitants se trouvent sur le qui vive et ont refusé la solution proposée par le Makhzen :parcelles à Sidi Hajjaj (Benslimaane) a une trentaine de km plus loin de leur lieu de vie originel. Une décision qui a suscité des vagues de protestations et de mécontentement de la part des habitants qui souhaitaient continuer de vivre à cet endroit.

    Dans un communiqué publié mardi, les habitants menacés d’expulsion des douars Hsibou, Rikki et Jdid, ont annoncé leur volonté de libérer volontairement leurs habitations et renoncé à la compensation proposée par les autorités et ils marcheront à pieds jusqu’à la frontiere avec l’Algerie pour réclamer a ce dernie l’asile humanitaire. La marche est prévue pour le 28 septembre.

    48
    17
      TARZAN
      25 septembre 2018 - 20 h 24 min

      il faut les refouler sans pitié! le maroc n’en veut pas et tu veux que c’est l’algérie qui ramasse leur misère? si on les prend demain on va ^^etre envahit par des millions de marocains! il faut les envoyer en france, oui! puisque la france aime le maroc et c’est sa continuité ! il ne faut pas oublier une chose, que les algériens en 1994 ont été expulsé et chassés dans les rue du maroc par le PEUPLE MAROCAIN. il ne faut pas oublier ça!! des amis à moi ont été dénoncé par leurs amis marocains à la police, pour les voler leurs biens après.

      56
      14
        Ch'ha
        26 septembre 2018 - 0 h 06 min

        @Tarzan
        Exactement.
        FERMETURE HERMÉTIQUE DES FRONTIÈRES
        Que ces makhnazis demandent asile à la France puisque le pays est soi-disant momifié etc… Donc la France sera en mesure de leur dérouler comme il se doit le tapis rouge.
        Que ces makhnazis aillent pleurnicher en porteurs de kippa qu’ils sont vers leur protectrice fafa qui ne cesse de présenter le makhnaz tel le royaume enchanté.
        Que ces makhnazis se battent pour leur droit face à leur majesté dans leur pays.
        FERMETURE HERMÉTIQUE DES FRONTIÈRES.

        39
        7
    Anonyme
    25 septembre 2018 - 18 h 35 min

    Cette charmante Dame est juste, compétente et visionnaire.
    Elle sait que cette dangereuse relation de fafa avec le roy cause beaucoup de mal à toute l’Europe.
    Franchement, que possède le waroc de si important pour craindre un chantage ? RIEN ! que des gesticulations stériles.
    Les migrants? il inonde l’Europe depuis des décennies sans parler des réseaux dangereux où tout se greffe.
    L’Europe veut des serres, des fruits ? bienvenus, le Sahara est grand !
    Phosphate, mines, fossiles, solaire? idem.
    Dessous de table et « tourisme » sur mesure…ça peut se faire avec ou sans le dossier Sahara.
    Comme l’a dit l’Allemagne, attention ce pays est trop intrusif ! A bon entendeur…

    51
    16
    Mohamedz
    25 septembre 2018 - 18 h 29 min

    Encore une grandiose victoire diplomatique pour le peuple du Sahara occidental et aussi une autre cinglante gifle pour Mimi6 et ses sbires du Makhnez.

    50
    17
    Paris 75011
    25 septembre 2018 - 18 h 26 min

    Cette dame vient de dire tres haut tous ce que tous les Chefs d’Etat de l’UE pensent tout bas a savoir : on ne peut pas passer outre les trois (03) Arrets de la CJUE et ce, quelque soit le niveau de sympathie qu’on peut avoir pour le Maroc pour diverses raisons d’ou la position embarassante de la France sur ce dossier.

    53
    14
    Ahmed ADDOU
    25 septembre 2018 - 18 h 18 min

    Les pays de l’UE a l’exception de la France viennent de comprendre qu’il serait dangereux de ceder au chantage multiformes (Haschich-Terrorisme- Subsaheliens) du Regime MakhNazi.
    Enfin c’est mon point de vue.

    50
    13
    Med Benhamou
    25 septembre 2018 - 18 h 08 min

    C’est a croire que l’UE veut appliquer le meme principe appliqué a « Israel » pour les produits palestiniens du moment que la Palestine tout comme le Sahara occidental sont sous colonisation respectivement d’Israel et du Maroc.

    47
    11
    Ziad ALAMI
    25 septembre 2018 - 18 h 04 min

    Cette position tres diplomatique veut simplement dire qu’il n’y aura jamais de prorogation des deux Accords EU-Maroc sur l’Agriculture et la Peche incluant le Sahara occidental.

    49
    9
    M'hamed HAMROUCH
    25 septembre 2018 - 17 h 43 min

    Merci a cette courageuse italienne Federica Mogherini pour son respect du droit international. Je ne peux pas dire la meme chose de tout ce qui est francais et a commencer par le Macron.

    63
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.