MSP : «Messahel a porté atteinte à notre souveraineté en discourant en français à l’ONU»

MSP Messahel
Abderrazak Mokri, président du MSP. New Press

Par Sadek Sahraoui – Le Mouvement de la société de la paix (MSP) a dénoncé le choix du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, de parler en français devant l’Assemblée générale des Nations unies. Le parti islamiste considère, dans un communiqué rendu public ce week-end, que «le recours du chef de la diplomatie algérienne au français est une violation de la souveraineté nationale et de la Constitution».

Le MSP ajoute que «l’absence de mesures face à cette dérive témoigne du manque de sincérité des décideurs dans leurs discours fréquents sur le patriotisme».

Sur un autre plan, le parti fondé par Mahfoud Nahnah a appelé au dialogue avec les retraités de l’armée et à respecter leur droit de protester. «Il faut s’abstenir de traiter les demandes légitimes des citoyens par la violence», a soutenu le MSP qui évoque également «une incertitude persistante concernant l’élection présidentielle». Pour ses responsables, «c’est là la preuve que le système n’a pas de vision et manque d’anticipation».

S. S.

Comment (96)

    Abdelrahmane
    1 octobre 2018 - 22 h 34 min

    Dans son discours-fleuve digne de geert wilders, notre « ami » berberiste a volontairement escamoté et oublié d’évoquer l’imposture et le canular (dignes d’une grande escroquerie) de chèche-noque le pharaon égyptien, accaparé et approprié comme berbere et son calendrier de 2968 ans qu’aucun humain n’a compté, ni célébré, ni évoqué, ni observé, ni fété avant son invention en 1980 par amar negadi, dit amar le-chaoui.

    7
    2
    Abdelrahmane
    30 septembre 2018 - 21 h 47 min

    @ lamari mehd: A ton long discours raciste, racialiste, haineux et provocateur digne des lepen et de geert wilders, je ne répondrais que sur un point. Les autres points j’y reviendrais une autre fois quand le temps me le permettra et si AP me publiera.
    Vous, les berberistes, quand vous parlez des arabes (en Algérie), vous usez de ton, d’insinuations, d’allusions et de sournoiseries qui laisseraient entendre que vous parlez d’étrangers, envahisseurs, voire même de colons. Détrompez-vous, messieurs, ne restez pas coincés au 7° siècle, mettez vous au diapason du temps et de l’histoire, sortez de votre esprit et carcan tribalistes de douar. Faudra bien un jour (disais-je maintes fois ici) que vous vous y fassiez à cette réalité : les arabes en Algérie (comme dans tous les pays du magreb) sont autant chez eux ici, que les francs venus de germanie (en gaule, en belgique, pays-bas et luxembourg) sont chez eux en france, en belgique, au luxembpourg et pays-bas. Ils sont autant chez eux ici, que les anglo-saxons venus de germanie il y a de cela des siècles, sont chez eux en grande bretagne, autant que les slaves venus (je crois) de scandinavie sont chez eux en europe centrale et orientale, autant que les européens (et autres) sont chez eux en amérique du nord, centrale et du sud. Les arabes (c’est bien de vous de le répéter) sont autant chez eux ici que les turkmènes venus en anatolie du lointain turkestan il y a 8 siècles (à peine) sont chez eux en turquie. Les arabes sont autant chez eux ici chez nous, que les perses (qui ne font aujourd’hui que 40% de la population d’iran) venus en iran dans l’antiquité, sont chez eux (aujourd’hui) en iran. Et des exemples similaires, il y (en) a légion dans l’histoire humaine. C’est vous qui êtes restés arcboutés à un mythe et une uchronie qui ne convainc que vous seuls et que vous n’oseriez pas raconter dans un aréopage ou dans un amphi universitaire en europe, en amerique ou au japon. Sinon, allez parler dans un amphi universitaire de chechnoque le pharaon berbere (ou plutôt que vous vous êtes accaparés et appropriés berbere) ou le calendrier de chechnoque vieux de 2968 ans qu’aucun humain n’a compté, ni entendu, ni célébré, ni évoqué, ni observé avant son invention par amar negadi dit el-chaoui en 1980.
    Pour votre gouverne (vous les berberistes), la notion d’arabe au sens racial (génétique, biologique, race), géographique (liée exclusivement à l’orient et la péninsule arabique et le yémen), après tous les bouleversements, métissages, acculturations, migrations, déplacements, interactions, croisements, fusions, absorptions des ces 14 derniers siècles, cette notion est obsolète, caduque, inopérante et désuète (il n y a pas de race pure). Elle est, pour nous, comme pour vous, d’ailleurs, basée sur les 3 critères fondamentaux qui sont : la langue (ou le dialecte) maternelle, la culture du groupe d’appartenance et la civilisation de référence ou d’appartenance (lorsqu’elle existe). Donc, 3 critères : langue maternelle, culture de groupe et civilisation (quand elle existe, car chez certains groupes il n y a pas de civilisation d’appartenance propre). Aujourd’hui chez nous, il y a des arabes par descendance de migrants hillaliens, et des arabes par acculturation (donc arabisation linguistique, culturelle et civilisationnelles) d’autochtones puniques, berberes, rescapés de romains, de byzantins ou de vandales, et il ya des arabes (ne vous en déplaise), descendants de réfugiés andalous arabophones. Toute cette population qui répond à ces 3 critères, après des siècles, voire même un millénaire et demi d’existence, de production et d’accomplissements linguistiques, culturels, civilisationnels, patrimoniaux, traditionnels sont, ne vous en déplaise, arabes autochtones, autonomes par rapport à l’orient, ne vous en déplaise, encore, enracinée, établie et installée comme un baobab millénaire, elle constituent, (ne vous en déplaise une autre fois) plus de 85% de la population algérienne. Et les mêmes critères cités s’appliquent à vous aussi : quand vous vous êtes déterminés comme berberes chaouis, kabyles, mzabis ou targuis, vous n’avez pas attendu les résultats de vos tests d’adn, mais vous vous êtes basés sur vos dialectes berberes maternelles, votre culture berbere de groupe, pour la civilisation, çà reste à discuter.

    12
    8
      lamari mehd
      30 septembre 2018 - 23 h 27 min

      Vous me reprochez un long commentaire,alors que vous vous payez une diarrhée verbale digne des discours les plus vaporeux les plus mensongers que j’ai eu a lire pendant ces dernières années,je le dis dans mon commentaire precedent,vous etes des maestros en terme de manipulations et de falsifications historiques..meme le saint Coran..et le hadith n’ont pas echappés a vos méfaits..vous appelez a votre rescousse les peuples d’Europe…je qualifierai cela d’outrance,car la comparaison est non seulement inappropriée sur le plan purement historique,mais insultante sur la plan génétique..l’Afrique du nord et particulièrement l’Algerie est majoritairement de sang Amazigh..une étude commandée par une organisation onusienne prouve que le gènes arabe participe a 0,04% dans la formation de la population Nord Africaine…vous etes arrogant,pretentieux et comme tout arabe qui se respecte menteur et manipulateur…car,sans trop masturber mon cerveaux,ni emprunter comme toi,le chemin de la pédanterie..car aujourd’hui,toute personne,meme moyennement lettrée,peut acceder aux archives historiques..et savoir que vous etes des spoliateurs et des usurpateurs….et plus grave..vous etes les voleurs de la parole de Dieu

      6
      10
        Larbi
        1 octobre 2018 - 12 h 14 min

        et plus grave..vous etes les voleurs de la parole de Dieu!!!! depuis quand croyez vous à la parole de Dieu
        vous utilisez les mêmes stratagemes que les sionistes!!!! Tu n’as qu’à exterminer 40 millions d’arabe pour assouvir pour permettre un algerie kabyle.

        10
        4
          lamari mehd
          1 octobre 2018 - 14 h 56 min

          Ton pseudo indique clairement d’ou tu viens…mais tu es ou un ignorant ou juste un menteur prétentieux en prétendant que 40 millions d’Algériens c’est des arabe..alors que les statistiques les plus fiables indiquent que leur nombre ne depasse pas 1 ou 2 millions dans le meilleur des cas..et trés souvent issus de mariage mixte…si l’Algerie etait a 100% arabe..elle serait aujourd’hui dans l’etat de la syrie,de l’Irak ou de la libye…mais vue que les amazigh c’est l’écrasante majorité du peuple Algerien,ils n’ont pas pu etre manipulé par vos cousins d’arabie saoudite ou du Qatar…alors le mieux que vous avez a faire,c’est de cessez de vouloir imposer a un peuple amazigh,vos moeurs et vos traditions..car nous avons les notres et nous les defendrons…de 1962 a ce jour..c’est fini..Game over

          3
          8
    Et le turc ?
    30 septembre 2018 - 19 h 03 min

    Et que voulait Mokri que Messahel dise en turc ? (suivez mon regard) Et en français qu’est-ce qu’il a dit contre l’Algérie ? Arrêtez de nous mener dans vos dédales de faux problèmes ! Et vous, Mokri, en tant que MAE, ça vous conviendrait ? pour employer la langue de bois que vous chérissez tant. Nahyaou oua hna hiyine !

    4
    7
    Abdelrahmane
    30 septembre 2018 - 16 h 25 min

    @ anonyme 30/09 13:20 .
    Moi, descendant de beni-hillel ?! j’en aurais été très, très fier. Eux, au moins, ils ont arpenté et chevauché de vastes espaces désertiques, steppiques, de hauts-pateaux et de plaines et sont arrivés jusqu’en andalouise en europe et les cotes sud de la méditerranée en afrique du nord. ils ont tombé et soumis des peuples et des dynasties, conquis et occupé des contrées. Eux au moins, ils ne sont pas restés en hibernation, vissés à leurs palmiers dans leurs oasis comme d’autres peuples casaniers et inertes. ils ont apporté à l’humanité une oeuvre littéraire grandiose (lis un peu sur la Geste Hilllalienne) classée aujourd’hui par l’UNESCO comme patrimoine éternel universel.
    pour le terme « bédouin » que vous utilisez avec mépris et dédain quant il s’agit de désigner les arabes, pour ta gouverne, les numides que vous revendiquez et arborez fierement, il signifie « nomades » donc bédouins, originnelemnt des bédouns avant que les rois numides massinissa et ses successeurs n’en citadinisent une grande partie.
    Quant à ibn khaldoun l’arabe hadramaouti, il a parlé des a3rabs (pas des arabes), il a aussi parlé d’autres gens que les conquérants arabes ont trouvé dans des grottes, ils a aussi parlé de leurs moeurs et leur habitudes particulières. pour le t erme copnquerant j’ai topujours et firement utilisé le t erme conquérants et conquetes pour parler de la présence et installation des arabes ena frique du nord. relis bien mes posts, calmement et avec sang-froid.

    13
    12
      lamari mehd
      30 septembre 2018 - 17 h 51 min

      Tout d’abord,je tiens a te dire,que nous sommes habitués a ce genre de discours tronqué,a cette histoire que vous falsifiez comme bon vous semble et comme cela vous arrange..et que vous manipulez,comme vous avez manipulé le Coran et le hadiths…Et je tiens a te préciser que ibn-khaldoun a bien parlé des arabes,car aarabe ne signifie que le pluriel d’arabe et comme d’habitude,et a travers les siecles,vous excellez dans le mensonge et la traitrise…
      Et je vous rassure,vous etes bien un descendant des banou-hillal ou banou soulaim..ces tribus de beni-adess,ces djitanou d’arabie.chassées ou pousser a l’exil par Le calif d’arabie,a cause de leurs mauvaises moeurs,sans rentrer dans le detail,je dis donc que vous devez certainement etre un enfant naturel de ces pilleurs,pour faire preuve d’autant de malhonnêteté et autant d’arrogance.
      Quand aux prétendues batailles menées par ces vas-nues pieds pour conquerir l’andalousie,c’est un mensonge sans dignité,car la conquete de l’andalousie le fut par des troupes Amazigh a 100% et commandées par un amazigh..dont vous avez,comme toujours falsifié le veritable nom,en le nommant arbitrairement Tarek ibn ziad…
      Les plus grandes gloires scientifiques des musulmans furent le fait de perses et non d’arabe..les plus grandes victoires militaires furent aussi le fait d’amazigh et non d’arabe…et la plus grande défaite des Amazigh fut la traitrise arabe en Andalousie
      Mais comme toujours vous savez mentir,pour vous accaparer les biens des autres,cela ne m’etonne guère..on vous connait bien…et Ibn-khaldoun vous a bien décrit..et j’invite tout le monde a le lire pour situer le malheur qui frappent l’Afrique du nord

      15
      9
        Anonyme
        30 septembre 2018 - 22 h 06 min

        Bravo Lamari Mehd. Il faut leur clouer le clapet à ces fausseurs de l’histoire qui nous traînent dans les méandres de la médiocrité, de l’ignorance et de l’obscurantisme. On les comparerait volontier à des métastases qui depuis des lustres détruisent des cellules saines ( nous mêmes étant les cellules et le corps étant l’Algérie ).
        Puisse Dieu nous montrer le voie pour trouver l’antidote, la chimiothérapie, la radiothérapie qui va détruire « TOUTES  » ces métastases.

        5
        7
    DYHIA-DZ
    30 septembre 2018 - 15 h 51 min

    En Bref: MOKRI + NAIMA SALHI = 1 = Vendeurs de l’Algérie.
    Pour Naima Salhi et Mokri la souveraineté de l’Algérie est liée à l’identité de tous les pays arabes. ???
    C’est très grave. Cela prouve que ces deux harkis nouvelle version ne se sentent pas Algériens, mais leurs références identitaires se trouvent chez leurs sponsors.
    Qu’ils dégagent de l’Algérie.

    10
    8
    Kahina-DZ
    30 septembre 2018 - 15 h 43 min

    MOKRI ne défend pas l’Algérie, mais sa Oumma et ces gourous nourriciers. La souveraineté de l’Algérie n’est pas représentée par la langue des 22 pays arabes. La souveraineté de l’Algérie a été humiliée par ta coalition avec ceux qui veulent détruire l’Algérie, ya Mokri.
    Même les gourous de Mokri ne s’expriment pas en arabe.
    Erdogan s’exprime en Turc
    Les princes des pays du GOLF s’expriment en Anglais ou en leur dialecte respectifs.

    Je crois que Messahel doit s’exprimer en Tamazighth ou en dialecte Algérien. C’est ça la vraie Algérie.

    9
    10
      Apache
      30 septembre 2018 - 17 h 48 min

      @Kahina
      D’abord je n’ai rien contre Tamazight et je n’ai aucune envie de polémiquer sur les langues en Algérie. Je voudrais seulement préciser que notre Ministre des Affaires Etrangères en Français parce que c’est une des langues officielles de l’ONU. Les autres langues officielles sont l’Anglais, l’Arabe, le Russe, l’Espagnol et le Chinois. La Ministre des Affaires Etrangères du Danemark a fait son discours à l’ONU en Français parce que c’était probablement la langue qu’elle maitrisait le mieux parmi les langues citées plus haut. Elle ne pouvait pas utiliser le Danois et elle n’a pas été accusée d’avoir attenté à la souverainté de son pays par aucun Danois. Cela est l’apanage des esprits étroits des Algériens en général et des Islamistes en particulier.

      9
      5
    Anonyme
    30 septembre 2018 - 11 h 29 min

    Le Français et l’Arabes sont 2 langues étrangéres à l’Algérie donc parler avec l’une ou l’autre c’est la même chose. Et parler avec celle la mieux maitrisée est tout a fait normal.

    15
    13
    Apache
    30 septembre 2018 - 10 h 30 min

    Ce dégénéré sait ilque la Ministre danoise des Affaires Etrangères a fait son discours à l’ONU en Arabe sans que ses concitoyens, beaucoup plus civilisés que ce singe, ne l’accuse d’avoir porté atteinte à la souveraineté du Danemark? Cette Ministre a fait son discours dans la langue qu’elle maitrise le mieux parmi les langues officielles des Nations Unis que sont l’anglais, l’Arabe, le Chinois, l’Espagnol, le Français et le Russe. Le Danois n’en fait pas partie. Monsieur Messahel s’est aussi exprimé aussi dans la langue qu’il maitrise le mieux pour faire passer son message.Il n’ y a pas à en faire tout un plat.

    8
    13
    Anonyme
    30 septembre 2018 - 4 h 59 min

    A essayer de lire les chamailleries entre les commentateurs j ai oublier le titre et l article ,,,encore une chance que cette machine ne fonctionne pas a l encre

    4
    4
    Blakel
    30 septembre 2018 - 0 h 11 min

    Les conquérants musulmans à leur arrivée au VIIe siècle ont décrit 3 catégories de population en Afrique du Nord occidentale (Maghreb central) : Deux catégories minoritaires : 1) les RUM (les moins nombreux) essentiellement d’origine byzantine qui formaient l’élite administrative et militaire dans quelques villes et qui s’exprimaient généralement en Grec, 2) les AFARIQA (ou romano-africains) citadins locaux d’origine surtout amazighe, mais également romaine, carthaginoise, ou grecque, qui s’exprimaient surtout en latin (plus qu’en amazigh, punique ou grec), et une catégorie très majoritaire les BARBAR, ruraux berbérophones qui peuplaient les campagnes. Et la diffusion de la langue arabe dans les provinces romaines du Maghreb avait été nettement plus tardive que celle de l’Islam ; elle n’avait commencée à s’introduire dans les campagnes qu’après l’irruption, aux XIe et XIIe siècle, des tribus d’Arabes nomades (type Beni Hillal…) lâchés par le souverain fatimide du Caire, et elle avait entrainée une arabisation progressive du parler algérien, de la majeure partie du territoire entre le XVe et le XXe siècle.

    9
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.