Sahara Occidental : des pourparlers entre le Front Polisario et le Maroc début décembre à Genève

Kohler
Horst Kohler, l'émissaire du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental. D. R.

L’émissaire de l’ONU, Horst Kohler, a convié vendredi le Front Polisario pour des premiers pourparlers avec le Maroc à Genève, prévus début décembre qui devraient marquer la relance du processus de paix au Sahara Occidental, au point mort depuis 2012. Le Front Polisario a reçu vendredi une invitation de l’ancien Président allemand pour se joindre à ces premières négociations directes prévues les 4 et 5 décembre dans la ville suisse, selon les mêmes sources. Jeudi, Kohler a informé une délégation du Front Polisario, présente à New York, des démarches qu’il compte entreprendre prochainement pour relancer le processus politique parrainé par l’ONU, y compris l’invitation des deux parties au conflit, pour un nouveau round de négociations directes avant fin 2018.

Lors de son dernier briefing au Conseil de sécurité, tenu en août, le médiateur onusien a promis d’envoyer ces invitations en octobre pour convier les parties au conflit aux premiers pourparlers vers fin novembre ou début décembre. Kohler a, selon l’APS qui cite des sources proches du dossier, expliqué au Conseil de sécurité que ces premiers pourparlers ont pour objectif de discuter du cadre général qui va servir de base pour les négociations à venir qui, elles, devraient aborder les questions de fond, révèle l’agenda prévisionnel du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre qui a consacré vendredi une note sur les derniers développements concernant le dossier du Sahara Occidental.

Mais «l’étape la plus importante», selon cette note, serait certainement la réponse donnée par les parties au conflit à ces invitations, rappelant, à ce titre, la disponibilité du Front Polisario à s’engager dans des négociations directes. La partie sahraouie a déjà exprimé cette disponibilité dans une lettre transmise le premier juin au Conseil de sécurité. L’autre question qui pourrait créer des divergences au sein du Conseil porte sur les recommandations que va présenter le secrétaire général pour rendre le fonctionnement de la Minurso plus efficace. Un examen indépendant des activités de la Minurso, commandé par le secrétariat général, a été mené juste après le renouvellement du mandat de cette mission onusienne en avril. Ses conclusions, qui n’ont pas encore été rendues publiques mais qui seront incluses dans le prochain rapport du secrétaire général sur le Sahara occidental, auraient mis en exergue le rôle joué par la Minurso dans la prévention des conflits au Sahel.

L’audit a conclu qu’un retour aux hostilités en cas de non renouvellement du mandat de la Minurso, coûterait beaucoup plus cher à l’ONU que les 53 millions de dollars qu’elle verse annuellement pour financer le fonctionnement de cette mission. Ainsi, le Conseil devrait proroger le mandat de la mission de six mois pour exprimer son soutien au plan de l’envoyé personnel pour relancer le processus politique, précise la même source.

L’examen a fait ressortir également la nécessité de moderniser la Minurso qui opère depuis 27 ans de la même manière, en la dotant de moyens technologiques pour mieux surveiller le cessez-le-feu. La note évoque aussi, les pressions exercées par les Etats-Unis au sein du Conseil de sécurité pour pousser à la reprise des négociations, rappelant le rôle joué par John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale, dans la décision prise en avril de ramener le mandat de la Minurso à six mois.

R. I.

Comment (30)

    M'hamed HAMROUCH
    30 septembre 2018 - 14 h 28 min

    @Thami. Vous avez entièrement raison sur les mensonges du Palais puisque la presse propagandiste de ce Palais (ma360) vient d’annoncer ce matin que Kohler à invité l’Algérie à discuter directement avec le Maroc sur ce dossier tout en invitant le Polisario et la Mauritanie en tant qu’ États observateurs pensant que nous sommes encore dans les années 70 et que l’avènement des NTIC ne sont pas passées par le Maroc pour vérifier entre le mensonge propagandiste et la vraie information en temps réel

    13
    5
    Felfel Har
    30 septembre 2018 - 14 h 23 min

    Je partage l’optimisme de nombreux internautes s’agissant des perspectives de paix au Sahara, maintenant que le Maroc est au pied du mur. C’est aussi une bonne chose que l’Algérie et la Mauritanie aient été invitées en tant que « pays voisins » et non « parties prenantes » à ces négociations. Nul doute que celà doit faire enrager le Maroc. Je m’attends même à une entourloupe de dernière minute (certainement inspirée par Macron) pour faire capoter ces pourparlers. L’UE a, en effet, beaucoup à perdre en cas d’aboutissement de ce processus, pourtant salutaire pour la région et pour toute l’Afrique. Ne vendons donc pas la peau de l’ours…..!

    11
    7
    Chaoui
    30 septembre 2018 - 11 h 28 min

    Vive le Sahara Occidental…LIBRE :

    14
    9
    Sid'Ahmed
    29 septembre 2018 - 21 h 27 min

    Maintenant que le vilain Kohler vient de violer la ligne rouge tracée par sa Majesté Mohammed VI en invitant le Polisario à la table des négociations directes avec le Maroc, que va faire sa Majesté ?
    La réponse est que Mimi6 va rejoindre cette table des négociations directes avec le Polisario à quatre pattes comme un toutou avec une laisse autour du cou et tenue par un certain John Bolton.

    19
    14
    Anonymous
    29 septembre 2018 - 20 h 23 min

    L’article aurait été plus complet en rappelant que Mr Kohler a fixé un ultimatum au Maroc pour donner sa réponse favorable avant le 20 octobre, soit 10 jours avant la réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU prévue pour le 30 octobre..

    Dans ce cadre, la RASD a déja donne sa réponse favorable.

    Par contre, l’Algérie et la Mauritanie sont aussi invitées en tant que pays voisins et non pas en tant que parties au conflit et ce, selon le meme dispositif lors des six rounds précédents avant l’interruption du processus par le Maroc en 2007.

    27
    15
    Anonyme
    29 septembre 2018 - 19 h 13 min

    Un peuple qui creve de faim et de soif et un roitelet qui se comporte en colonialiste envers un pays voisin.
    C’est aussi cela le Paradoxe Marocain.

    34
    17
    Fodil
    29 septembre 2018 - 19 h 03 min

    Encore une fois le Roitelet M6 et ses sbires du Gouvernement islamiste vont rejeter la responsabilte sur l’Algerie et son peuple dans cet enieme echec diplomatique.
    Le probleme est que le peuple marocain commence a comprendre les raisons de ce subterfuge.

    31
    15
    Houari31
    29 septembre 2018 - 18 h 55 min

    LA HONTE. Apres toutes ces concessions a l’administration Trump ( Dossier de rupture des relations diplomatique avec l’Iran, soutien aux USA sur le dossier du TPI, silence sur le dossier du transfert de l’ambassade US a Jerusalem etc….) et autres trahisons envers les pays arabes *Yemen, Syrie, Mauritanie, Algerie, Liban etc…) Donald Trump et John Bolton maintiennent le cap a vouloir punir Mimi6 pour son soutien financier a Hillary Cliton lors des dernieres presidentielles Yenkees.

    37
    15
    Mansour
    29 septembre 2018 - 18 h 34 min

    La sagesse aurait voulu que M6 organise le Référendum comme le voulait son pere en 1991 et éviter ainsi de jeter son peuple dans la paupérisation et la pauvreté devenue endemique ces vingts dernieres années tout en essayant sans conviction de faire porter le chapeau a l’Algérie dans cette pauvreté du peuple marocain.

    41
    14
    ALI
    29 septembre 2018 - 18 h 15 min

    QUE VA FAIRE M6 ? LUI QUI À ANNONCE QUE NÉGOCIER AVEC LE FRONT POLISARIO EST UNE LIGNE ROUGE.

    42
    14
    Badreddine
    29 septembre 2018 - 18 h 12 min

    Si feu Hassan 2 a piégé le Maroc en 1975 avec sa «Marche Verte» en acceptant de partager «son» Sahara occidental avec la Mauritanie et en signant en 1991 l’Accord de Cessez-le-feu avec mise en place de la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental); Med VI a piégé le peuple marocain en dépensant toutes ses richesses dans un lobbying stérile pour faire accepter la marocanité du Sahara occidental au détriment de son bien être et du développement humain.

    39
    13
      Anonyme DZ
      29 septembre 2018 - 18 h 41 min

      @Badreddine. L’histoire retiendra plutot que la fameuse « Marche Verte » de 1975 était motivée par la volonté du Glaoui H2 d’éloigner ses Généraux du Maroc apres les trois (03) tentatives de coups d’Etat militaire de 1971 (Général Benabid), 1972 (Général Oufkir) et 1973 (Général Dlimi).

      36
      15
        RasElKabouss
        29 septembre 2018 - 19 h 08 min

        @Anonyme DZ. Tres bien vu et excellente analyse.

        28
        12
          Anonyme
          29 septembre 2018 - 20 h 37 min

          je suis fier de voir le degrés d’analyse de mes compatriotes et lecteurs d’AP. Au dessus c’est le soleil comme on dis!

          15
          9
    Paris 75011
    29 septembre 2018 - 17 h 45 min

    Je pense que c’est le début de la fin du Régime Allaouite au Maroc meme si personne aujourd’hui ne peut dire si la fin de M6 serait au mieux comme celle de Ben Ali ou au pire comme celles de Kadhafi et ou Saddam.

    41
    17
    Othmane
    29 septembre 2018 - 17 h 40 min

    Ce geste de Kohler est une démonstration grandeur nature de l’isolement de M6 et du lâchage de son parrain Macron empêtré dans le bourbier Sahélien.

    41
    16
    Thami 29/02/11
    29 septembre 2018 - 17 h 35 min

    Que va nous sortir Med VI pour continuer à nous mentir sur une vérité que seul lui et sa prédatrice famille allaouite font semblant d’ignorer ?

    43
    17
    Hafraoui
    29 septembre 2018 - 17 h 31 min

    Moi je savais que tôt ou tard ce peuple aura son indépendance notamment depuis le jour où Mr Ben Ki Moon, l’ex SG de l’ONU, avait déclaré à partir de Bir Lahloum, en territoire libéré, que le Sahara occidental est sous colonisation marocaine.

    42
    16
    Hellali
    29 septembre 2018 - 17 h 26 min

    Les causes justes finiront toujours par vaincre du moment qu’on n’y peut rien contre la volonté des peuples.

    39
    15
    Sidali
    29 septembre 2018 - 17 h 23 min

    J’espère que le peuple Palestinien prendrait exemple sur la lutte du peuple du Sahara occidental s’il veut vraiment accéder à son indépendance.

    39
    16
    Makhloufi
    29 septembre 2018 - 17 h 02 min

    Je comprend mieux maintenant pourquoi Donald Trumtp à accepté avant hier de recevoir à New York et brièvement, le MAE de sa Majeski M6.
    Certainement pour lui transmettre la feuille de route en rapport avec la dernière Résolution du CS/ONU.

    41
    16
    Rachid Djha
    29 septembre 2018 - 16 h 55 min

    Et dire que «Amir El Mouminine» a juré à ses sujets qu’il ne se mettra jamais à une table de négociations directes avec Brahim Ghali et sa délégation du RASD.
    Sortirons notre thé et attendant la suite du feuilleton. Lol.

    45
    14
    Mohamedz
    29 septembre 2018 - 16 h 49 min

    Très bonne nouvelle pour le peuple du Sahara occidental auquel je présente par anticipation mes sincères félicitations pour son indépendance plus proche que jamais.

    41
    14
      Le Rifain
      29 septembre 2018 - 19 h 27 min

      Mohamedz, Espérant la meme chose pour notre République du RIF et permettre a notre peuple de vivre dans la liberté et la dignité.

      19
      10
        RasElHanout
        29 septembre 2018 - 20 h 40 min

        Rifain tu n’as qu’a prendre les armes si vraiment tu veux liberer ton peuple de la colonisation allaouite. Point barre.
        Les exemples des peuples algeriens et du Sahara occidental sont edifiants en la matiere et bon courage.

        16
        10
    Bennani
    29 septembre 2018 - 16 h 45 min

    Moralité, l’arrogance de Momo6 sur ce dossier commence à s’emousser face à la détermination de l’imprévisible duo Trump-Bolton !

    39
    15
    BabElOuedAchouhadas
    29 septembre 2018 - 16 h 39 min

    Les sbires du Makhzen et à leur tête Berouita, vont encore une fois essayer de transformer cet échec diplomatique en grandiose victoire politique grâce au génie de M6.
    On a eu la preuve avec l’adhésion du Maroc à l’UA alors que les raisons qui avaient prévalu au retrait de l’OUA en 1984 existent encore, à savoir la présence de la RASD devenue entre-temps membre fondateur de cette UA.
    Le comble était que la presse du Makhzen laissait croire aux marocains que l’adhésion du Maroc à l’UA en janvier 2017 serait immédiatement suivie de l’expulsion de la RASD alors qu’on ne voit rien arriver à l’horizon 20 mois après et aucun marocain n’ose poser la question du pourquoi !

    46
    15
    Med Benhamou
    29 septembre 2018 - 16 h 24 min

    Encore une autre magistrale gifle à Homomo6 qui pensait naïvement pouvoir imposer éternellement à la Communauté internationale ses caprices enfantins au détriment du droit international.

    45
    13
    Ziad ALAMI
    29 septembre 2018 - 16 h 17 min

    Voilà pourquoi j’ai toujours conseillé au fils du Glaoui H2 que quand on n’a pas les moyens de sa politique colonialiste, il est préférable d’opter pour la politique de ses faibles moyens et ainsi de se rendre ridicule auprès de la Communauté internationale tout comme auprès de ses sujets.

    45
    15
    M'hamed HAMROUCH
    29 septembre 2018 - 16 h 12 min

    Bizarrement la presse propagandiste inféodée au Régime MakhNazi n’a pas pipé un mot de cette relance de ces négociations directes entre le Maroc et la RASD pour décembre 2018 comme exigée par la dernière Résolution du Conseil de sécurité de l’ONU de peur de la réaction du peuple marocain au regard des derniers discours de Mimi6 laissant croire qu’une négociation directe avec le Front Polisario est une LIGNE ROUGE que jamais le Palais Allaouite ne franchira.

    46
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.