Mohamed Aïssa : «L’Algérie, une école internationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme»

une école, aïssa
Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses. New Press

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé lundi que l’Algérie était désormais «une école internationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme» et qu’elle œuvrait, à présent, à la protection et à la préservation des jeunes qui n’ont pas connu ce fléau. «Aujourd’hui, l’Algérie est exportatrice de modus operandi en matière de lutte contre l’extrémisme et en matière de formation des Imams dans ce domaine, à travers la coopération avec de nombreux pays d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Asie», a soutenu Aïssa lors du Forum de la Radio nationale.

Soulignant les efforts de son secteur, en coopération avec celui de la Communication, pour contrecarrer le discours de l’extrémisme et du radicalisme en vue d’empêcher l’émergence de différends d’ordre confessionnel dans la société algérienne, le ministre a fait état de «l’exclusion, depuis 2015, de plusieurs Imams qui exploitaient les Mihrab pour propager le discours de la haine et de la discorde».

«L’Algérie, qui en a fini avec la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, s’attelle à présent à l’assèchement de ses sources et à la protection contre ses dangers, tout en combattant les dérives sectaires», a-t-il indiqué, soulignant que le terrorisme n’a aucun lien avec l’Islam, mais que ses causes sont d’ordre social, économique, psychologique et idéologique.

Par ailleurs, le ministre des Affaires religieuses a annoncé des ateliers pour débattre du référent religieux national afin, a-t-il dit, «de démontrer que l’Algérie est en droit de revenir au modèle religieux de ses aïeux, un modèle de modération et de juste milieu».

R. N.

Comment (26)

    awrassi
    3 octobre 2018 - 10 h 48 min

    Les causes du terrorisme seraient, selon notre ministre, d’ordre social, économique, psychologique et idéologique. Ben Laden ne manquait pourtant de rien !

    4
    1
    awrassi
    3 octobre 2018 - 10 h 44 min

    On aurait voulu être une école internationale de recherches, de sciences et de progrès. Contentons-nous de savoir reconnaître un barbu nuisible !

    6
    1
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 8 h 18 min

    Vous avez dit « Affaires », voici ce qu’il mériterait d’être fait :
    Ce ministère devrait être silencieux, se taire, se taire, il faut taire La Religion, car Le Problème est sur le terrain de la rationalité militaire et économique, le religieux a servi à nos ennemis, il leur sert, c’est leur unique arme contre nous, allez vas faire tes cinq prières sans cinéma ! Allez, montre par la pratique, par tes actes que tu es « musulman », mais pitié ménages ta langue, elle te demandera des comptes Le Jour de La Résurrection. Tu es plutôt l’école des â…, tu es plutôt l’exemple à ne pas suivre, tais toi, c’est le plus beau service que tu rendras à une patrie que ta parlotte torture, descends de ton piédestal, approches de « tes compatriotes » que tes administrations nient, malmènent, torturent, ruinent, et si tu en as le courage : Démissionnes, en faisant acte d’impuissance, et de mea culpa ! Tes zimams tout le monde les connaît, ils aiment l’argent des naïfs, ils aiment les bons plats « gratuits », bref ton ministère ne mérite que ceci : être juste une annexe du ministère de La Défense… ETC

    4
    2
    Le Français
    2 octobre 2018 - 18 h 55 min

    « Les femmes n’ont « pas leur place » dans un stade de foot, assène comme une évidence un jeune supporteur algérien, résumant l’opinion qui domine dans les tribunes. Si aucune loi n’en interdit l’accès aux Algériennes, le stade de football est un territoire exclusivement masculin en Algérie. »

    Le Parisien

    Malheureusement le terrorisme et l’extrémisme ont installés une nouvelle « culture » en Algérie.

    7
    2
      LeilatElKadr
      2 octobre 2018 - 20 h 44 min

      Vain Dieu Ces ministres De ouyahia ont-ils reçu des instructions pour dire des énormités et nous faire avaler es couleuvres.Apres que le ministre Necib déclara que la Capitale est sécurisée contre tout alea climatique ou naturel (alors qu’une simple averse demontra le contraire) voilà que notre lanceur de poudre aux yeux Mr Aissa qui en rajoute une autre énormité à s’en arracher les cheveux.
      Il dit que l’Algérie c’est à dire lui-mème œuvrait, à présent, à la protection et à la préservation des jeunes qui n’ont pas connu ce fléau(le terrorisme et l’extrémisme).Ces jeunes sont plutôt laissés entre les mains des salafistes radicaux qui ont pignon sur rue ,dans des écoles coraniques qui pullulent (car chaque mosquée en possède une..) et ces mosquées en principe sont sous le contrôle du département de Mr Aissa.Où est l’erreur.Qui a rendu les Algériens les plus intolérants au monde .C’est bien le laxisme du pouvoir algérien et principalement du département de Aissa envers les salafistes qui est la cause des dégats.Si L’Algérie arrive à travers la glorieuse ANP à contenir les terros et sauver l’honneur,par contre rien n’est fait pour contrer l’idéologie salafiste qui a pratiquement changé notre mode de vie ancestral .Notre Ministre de la Recherche scientifique lui,qui n’a pas besoin de prix Nobel devrait penser à en décerner à Mr Aissa,Mr Necibr et également à Mr Zoukh qui veut faire d’alger une SmartCity alors qu’elle croule sous les ordures.PAUVRES DE NOUS.

      4
      2
    Anonyme
    2 octobre 2018 - 15 h 48 min

     » Mohamed Aïssa : «L’Algérie, une école internationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme»  »
    Il ne se passe pas UN jour , je dis bien UN , sans qu’ils nous annocent avoir éliminér ou capturer des terroristes et decouvrir des caches d’armes et d’explosifs etc , et comble du comble , ils sont fier de leurs strategie … jusqu’a vouloir l’enseigner et meme l’exporter !!

    2
    3
    DYHIA-DZ
    2 octobre 2018 - 15 h 40 min

    Le jour où vous aurez le courage de dire que l’islam c’est le coran et non pas les parole de El-Boukhari et les charlatans de El-Azhar et ceux des wahhabites, ce jour là je dirais que vous combattez l’obscurantisme et l’extrémisme.
    Les mensonges de El-Boukahri ont remplacé le coran chez les islamistes.
    Il ya des intellectuels Syriens et Égyptiens qui lèvent la voix pour dénoncer les manipulations religieuses de El-Boukhari et de El-Azhar avec preuves à l’appui…Pourquoi on a pas ce courage de dénoncer cette manipulation en Algérie ??

    42
      Anonyme
      2 octobre 2018 - 18 h 09 min

      En Algérie on emprisonne celui qui ne croit qu’au coran et rejette Bukhari et Muslim .Mais sans ces derniers Mohamed ,ses compagnons,les koulafa errachidine etc…deviendraient des mystères puisqu’en dehors des récits de Bukhari et Muslim ils n’existeraient plus.

      6
      1
    Slam
    2 octobre 2018 - 14 h 18 min

    Ah ya Si El Hadj Mohamed Aïssa, si vous pouviez exporter tous ces imams, et créer des élevages destinés uniquement à l’exportation dans cette filière si rentable pour le pays, l’après pétrole serait assuré pour les générations futures.

    6
    1
    Anonyme
    2 octobre 2018 - 8 h 29 min

    L’algerie est une ecole de rien du tout. Sauf de la hogra des passes droits et de la corruption

    11
    2
    Anonyme
    2 octobre 2018 - 7 h 49 min

    Pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme il faut qu’en Algérie on abroge tous les versets guerriers et djihadiste médinois et n’enseigner que les versets mecquois de la tolérance .

    4
    6
      awrassi
      3 octobre 2018 - 10 h 54 min

      Hors sujet ! Le Coran ne dit pas de tuer mais de combattre les impies. Comme toutes les autres religions, dont l’athéisme ! Même si le terrorisme était d’essence religieuse, il est toujours armé et récupéré pour des besoins bien laïcs : le pouvoir et la soumission des peuples.

      1
      3
        Anonyme
        3 octobre 2018 - 13 h 49 min

        Lis bien ton coran : Athaouba /V5 : […], (((tuez))) les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade…
        فَاقْتُلُوا) الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدتُّمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ)))

        1
        1
          Anonyme
          4 octobre 2018 - 18 h 10 min

          les plus grands criminels c’est les athées et les laïcs.
          Les plus grands falsificateurs sont les laïcs et athées.
          On a pas besoin de lire le coran on sait ce qu’il contient, c’est a vous de le relire sans haine vous comprendrez, de quoi il s’agit. si vous ne savez pas lire , et c’est ce que je crois, faites vous aider, par des plus clairvoyants que vous, ça peut vous servir a voir plus clair .

          Anonyme
          4 octobre 2018 - 21 h 32 min

          Anonyme ; 4 octobre 2018 – 18 h 10 min: Nous les athées et les laïcs on peut t’apprendre ta religion et t’expliquer ton coran que tu ignore .C’est parce que on a lu le coran ,décortiqué et bien compris qu’on est devenu athées et laïcs.

    Anonyme
    2 octobre 2018 - 7 h 46 min

    Une école de dictature où une photo se fait élir president de rupublique

    9
    1
    AmiAhmed
    2 octobre 2018 - 6 h 54 min

    Mohamed Aissa fait référence aux aïeux au lieu et place de notre Prophète (A.S.S) et ses compagnons, et si les aïeux se sont trompés, comme le dit le noble Coran, il entraînera tous les Algériens vers la dérive religieuse, c’est un faute Religieuse grave pour un ministre.

    3
    4
      Anonyme
      2 octobre 2018 - 8 h 40 min

      Que dit le « noble coran » stp éclaire nous .

      3
      1
        Abou Stroff
        2 octobre 2018 - 15 h 55 min

        le noble coran, comme tout texte religieux qui se respecte, dit toujours la chose et son contraire. ainsi chacun peut y puiser ce qu’il cherche: la tolérance ou l’intolérance, la paix ou la guerre, l’amour ou la haine, l’égalité entre les êtres humains ou l’existence de super humains, etc…
        moralité de l’histoire: je ne comprends toujours pas pourquoi les humains lambda n’ont toujours pas compris que les religions, toutes les religions sont des produits humains qui répondent à des objectifs qui n’ont rien de « célestes ».

        5
        2
    Anonyme
    2 octobre 2018 - 5 h 55 min

    La lutte contre l’extrémisme en Algérie dans les mosquées :
    « O Allah ! Accorde-nous la victoire sur les juifs, qui sont tes ennemis mais aussi les ennemis de notre religion ! (Amen)
    O Allah ! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam ! (Amen)
    O Allah ! Eparpille leur nation ! (Amen)
    O Allah ! Disperse leurs troupes ! (Amen)
    O Allah ! Détruis leurs édifices ! (Amen)
    O Allah ! Fais périr leur récolte ! (Amen)
    O Allah ! Rend orphelins leurs enfants ! (Amen)
    O Allah ! Rend veuves leurs épouses ! (Amen)
    O Allah ! Fais tomber leurs biens et leurs fortunes comme butin entre les mains des musulmans ! (Amen) ! »

    5
    10
      Anonyme
      2 octobre 2018 - 13 h 27 min

      Ce dou3a se retourne toujours contre les pays musulmans : Libye, Syrie,Irak,Palestine,Soudan…Alors que les mécréants vivent dans la prospérité;la démocratie et la liberté.

      4
      1
      Gatt M'digouti
      2 octobre 2018 - 15 h 10 min

      Moi je perfere le dou3a culte de Si Makhlouf El Bombardi dans le film « carnaval fi dechra » :
      Rouh a sidi kima hawelna allah ihawel nassou (Ammmmmiiiiiine)
      Allah irayeb sassou ( Ammminnne)
      Allah igualeb kantassou ( Aminnnne)
      incha allah yamred ou noud el hab di rassou ( amiiine)
      Mdrrrrrrrr

      Anonyme
      4 octobre 2018 - 18 h 12 min

      si tu n’es pas content dezz ma3ahoum

        Anonyme
        4 octobre 2018 - 21 h 34 min

        Je ne suis pas content .

    aile brisée
    2 octobre 2018 - 0 h 51 min

    si j’étais president je raserais à tout jamais ce ministère qui n’apporte rien au pays
    rakoum taklou fiha bel messek

    16
    4
    DYHIA-DZ
    2 octobre 2018 - 0 h 40 min

    Sur le terrain on n’arrive pas à voir ce que vous déclarez. Travaillez vous à l’échelle nano.
    Le visage de l’Algérie a été changé par l’extrémisme…On trouve toutes les ramifications des sectes religieuses… on se croirait chez: les talibans, chez les wahhabites, chez les chiistes, chez les frères musulmans de Erdogan/Qatar/Égypte, sans oublier les El-Ahmadia ( Pakistan) et le groupe marocain de Karkariya que le makhzan nous envoie.
    Allah ibarek, nous avons diversifié notre extrémisme. Nous sommes devenus polyvalents dans le charlatanisme religieux.

    19
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.