Lahbiri veut donner plus de pouvoirs aux Renseignements généraux

Lahbiri Renseignements
Mustapha Lahbiri (à droite) avec le coordinateur des services de sécurité. New Press

Par R. Mahmoudi – Des sources ont indiqué que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) prépare un plan de restructuration profond des Renseignements généraux, qui prévoit le renforcement de ses pouvoirs, dans le cadre de sa nouvelle stratégie axée sur la lutte contre la criminalité et le travail de proximité.

Ce plan s’appuiera sur le bilan de l’ensemble des expériences de cette structure de la DGSN, et notamment sur une étude des raisons de l’échec d’anticipation de certains événements nationaux.

Selon les mêmes sources, le colonel Lahbiri a déjà programmé, dans le cadre de son plan de restructuration des Renseignements généraux, une série de rencontres régionales avec les responsables locaux en vue de la conférence nationale prévue avec l’ensemble des chefs des services opérationnels de la police.

Le patron de la DGSN entend par cette réforme donner plus de pouvoirs aux Renseignements généraux, dont le rôle était quelque peu marginalisé pendant des années au profit des chefs de Sûreté de wilaya, qui concentraient tous les pouvoirs durant le règne du général Abdelghani Hamel. Aussi le ministère de l’Intérieur avait-il, il y a quelques années, dessaisi les Renseignements des généraux des enquêtes d’habilitation concernant la promotion des hauts cadres de l’Etat et en avait chargé la Police judiciaire.

Cela dit, la réhabilitation des Renseignements généraux de la police aujourd’hui s’expliquerait par l’urgence d’orienter l’action de la police vers la prévention : un thème qui revêt une importance capitale dans la conjoncture actuelle, marquée par la montée des contestations sociales et l’ampleur prise par la violence urbaine.

Pour rappel, le colonel Lahbiri avait, quelques semaines après sa nomination à la tête de la DGSN, le 26 juin dernier, limogé l’ex-chef des Renseignements généraux de la police, Djilali Boudalia, et nommé à sa place Slimane Benyettou.

R. M.

Comment (8)

    Ch'ha
    4 octobre 2018 - 21 h 18 min

    Avec le MAK = mossad BHL, effectivement il faut plus de sécurité, sans oublier le terrorisme sioniste FIS et cie Frères Musulmans Confréries turques et cie …tous ces groupes et groupuscules.
    Fermeture HERMÉTIQUE des frontières.

    K. DZ
    3 octobre 2018 - 18 h 39 min

    Les missions et attributions des corps constitués ne sont elles pas prévues par la loi, alors à quoi bon tout ce remue ménage ?

    AVEROES
    2 octobre 2018 - 16 h 47 min

    (Lahbiri veut donner plus de pouvoirs aux Renseignements généraux), ce genre de choses n’arrive que dans les dictatures, cela veut dire mettre en place une police politique forte.

    7
    5
      Ch'ha
      4 octobre 2018 - 21 h 13 min

      @Averoes
      Du Grand N’importe quoi !
      C’est parce votre pays est gangrené par le sionisme et le mossad à tous les étages que vous venez déverser votre mal être profond sur AP, de grâce allez chez vos slaves makhnazis vous y serez en conformité.
      Le sionisme est une maladie mentale incurable.

    Anonyme
    2 octobre 2018 - 15 h 41 min

    La truffe. Avant( c’ est a’ dire quand les militaires se partageaient la tarte) l’ Etat dormait, voilà donc le recours a’ l’ ordre. Treve des braves.

    2
    1
    Mhand
    2 octobre 2018 - 13 h 53 min

    Je pensais qu’ils avaient déjà tout le pouvoir dont ils avaient besoin, et cela depuis 1960!

    Génération Sécurité Totale
    2 octobre 2018 - 12 h 58 min

    La génération du colonel Lahbiri mérite de perdurer, c’est La Bonne Graine du watan el Jazaïri, voilà un homme qui dès son âge de DIX SEPT ANS s’est donné au combat pour La Dignité Absolue de ses compatriotes, les nouvelles générations doivent l’aider, lui et ses alter ego !

    8
    9
    les mauvaises langues
    2 octobre 2018 - 8 h 09 min

    un peu de retenu ,ça veut quoi plus de pouvoir? ,pourquoi? pourquoi faire ? que chacun fasse le bulot qui lui a étés attribuer ça suffit largement et puis les algériens n aiment pas ces coureurs au pouvoir ,juste pour le pouvoir, être maître ,a l immunité droit a l abus a la mercedes blindée au vitres teintées ,,pour parachuté les cousins dans des postes au dessus de leurs compétences et de leurs capacités ,un petit loft a Paris les week-end pour le business les magouilles et les ragots dans les coulisses ,,nous on dit non merci les M L pas fourchus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.