Bastion de l’islamisme

Daech monde
Un Tunisien fanatisé brandissant le drapeau de Daech. D. R.

Par Rabah Toubal – Chassés de leurs différents sanctuaires, éparpillés à travers le monde, les islamistes et leurs bras armés profitent de l’islamisation intensive des sociétés des pays du Maghreb pour s’y installer en grand nombre.

Ils y trouvent des populations majoritairement acquises à leur cause, influençables et manipulables à souhait, en raison du fort taux d’illettrisme qui les caractérise ainsi que des économies chaotiques qui rendent possibles toutes les transactions douteuses et les violations des lois qui les régissent. Ainsi qu’un système éducatif qui fait le lit de l’islamisme dans sa version la plus radicale.

L’ensemble baignant dans des maux et fléaux sociaux graves qui minent profondément et irréversiblement ces sociétés en gestation, dont la cohésion est sérieusement menacée par une émigration clandestine qui vide ces pays de leurs compétences et les inonde de réfugiés venus d’Afrique subsaharienne et de différents pays arabes déchirés par des guerres civiles.

Ces flux et reflux humains sont exploités par des puissances étrangères qui convoitent leurs territoires et leurs ressources naturelles et financières pour les déstabiliser, les diviser et – pourquoi pas – les occuper ou réoccuper.

A trop vouloir tirer le diable islamiste par la queue, on finit par se faire avaler par lui.

R. T.

Comment (21)

    Samy
    4 octobre 2018 - 9 h 53 min

    Je parle en connaissance de cause,l’Algérien est fanatisé et orienté délibérément vers le fanatisme et le fatalisme religieux islamiste par le régime en place depuis 1962.Maintenant toute la société est prise au piège des charlatans-affairistes qui la terrorisent et l’empêchent de regarder ailleurs,vers la lumière.Il ne faut donc pas s’étonner de ce qui nous arrive.Voyez le sort réservé au mouvement citoyen bête noire du régime et de ses alliés les plus sûrs:les intégristes islamistes.

    56
    Ch'ha
    3 octobre 2018 - 0 h 09 min

    Les commanditaires de l’attaque terroriste Al-Ahwaziya en Iran se sont vantés de leur crime à l’antenne d’une chaîne TV (Iran International) que l’UK abrite sur son territoire…

    1
    1
    Ch'ha
    2 octobre 2018 - 23 h 23 min

    Rien à voir avec l’islam.
    DAECH AL QAÏDA FRONT AL NOSRA…FIS GIA …etc….FRÈRES MUSULMANS…etc..= terrorisme sioniste.
    Terrorisme sioniste = RÉALITÉ INTERNATIONALE,
    Terrorisme islamique = MYTHOLOGIE.
    Ces mercenaires ne sont que le bras armé du sionisme pour un néocolonialisme.
    FERMETURE HERMÉTIQUE DES FRONTIÈRES.
    Interdire tous ces groupes groupuscules au pays FIS etc confrérie turque et cie…tous les interdire sans distinction.
    Enseignement de l’islam originel du pays qui n’a rien à voir avec le salafisme wahhabisme takfirisme et cie toutes ces merdes.
    Le pays, ayant combattu VAILLAMMENT la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire, a l’expérience machallah.
    Fermeture HERMÉTIQUE des frontières.

    13
    3
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 12 h 53 min

      « Rien à voir avec l’islam… » C’est quoi l’islam donc .Les daechiens font les 5 prières quotidiennes,font le ramadhan,disent la profession de foi « achhadou ana la illah ila allah wa mohamed rassoule allah » décapitent et massacrent les non musulmans comme s’est stipulé dans le coran et les hadiths.Alors pourquoi ils n’ont rien à voir avec l’islam ?

      2
      15
    Lghoul
    2 octobre 2018 - 20 h 48 min

    La seule raison qui les transforme en monstres n’est pas pour « liberer » le monde comme ils l’affirment mais simplement pour satisfaire leur refoulement sexuel car chez eux tout est haram sure point quand ils marchent quand ils voient une femme ils voient son bas ventre. Donc comme des beni hilal ils detruisent et violent tout sur leur passage. Imaginez des gens qui jouent leur vie comme a la lotterie pour satisfaire leur bas ventre. Ne me dites surtout qu’il y a quelque chose d’autre car il n’y a rien. Dommage que belahmar n’a pas de cliniques dans les forets.

    Felfel Har
    2 octobre 2018 - 17 h 57 min

    J’ai comme l’impression qu’on considère encore ces mercenaires comme des stratèges férus de géo-politique. Ce ne sont que des bidasses qui vont là où on leur demande d’aller, pourvu que la drogue qui leur sert de vitamine, leur soit fournie et que la propagande wahabo-israélo-qatarie assure la logistique et la promotion. Nos lois anti-terroristes doivent être appliquées dans toute leur rigueur: quiconque menace la sécurité et la stabilité du pays doit être jugé comme ennemi potentie,l porteur de violence et de doctrine empoisonnée. Quand les autorités concernées du pays le comprendront et décideront de sévir, le pays se sentira mieux défendu. Ne guérit-on pas le Mal par le Mal?

    14
    2
    UMERI
    2 octobre 2018 - 11 h 11 min

    On cite souvent les imams takfiristes, salafistes, wahhabites, ahmadis, comme étant responsables du développement du terrorisme dans notre pays, mais vous oubliez, que se sont les associations religieuses, non contrôlé par l’Etat, qui fournissent les moyens financiers,pour les encourager dans leur vile besogne, sans cela, ces imams ne feront rien. Les ministères des affaires religieuses, de l’intérieur et les renseignements généraux, doivent étudier sérieusement ce problème et sa gravité pour la société algérienne et l’urgence de procéder au renouvellement de ces associations, lesquelles agissent dans l’anonymat.

    40
    2
    yabdas
    2 octobre 2018 - 10 h 50 min

    « islamisation intensive des societes »,peut-on connaitre la confession de ces societes juste avant cette islamisation intensive??? islamiser,reislamiser,pourquoi reprendre ces cliches des occidentaux qui nous veulent beaucoup de bien!!!!

    3
    16
      Chaâbane
      2 octobre 2018 - 11 h 05 min

      C’est exactement la question que soulève l’auteur de cet article. Une société à plus de 99% musulmane n’a pas besoin de partis islamistes ni de leur prosélytisme.

      18
      2
        Anonyme
        2 octobre 2018 - 12 h 22 min

         » 99% musulmane » sur quel critères fiables tu te base pour proclamer cette absurdité ? 99% avec la terreur,l’emprisonnement et les menaces de peine de mort pour l’apostasie ? Laisser les gens libres de choisir leurs confessions ou leur athéisme et tu verras tes 99% s’ils resistent au vent de la liberté .

        11
        3
          Mahmoud
          2 octobre 2018 - 13 h 13 min

          1% de 40 millions donne 400 000 or le dernier recensement estime à 2000 le nombre de ressortissants algériens de confession chrétienne et à 70 ceux de confession hébraïque. Soit 0, 005%. Donc 99,995 % sont de confession musulmane.

          4
          7
          Anonyme
          2 octobre 2018 - 13 h 38 min

          … Je ne suis pas musulman mais si dans un recensement on me demandait ma confession je dirai musulman par peur des représailles.Donc ton recensement est bidon. Le jour ou l’Algérie deviendra démocratique et ou la liberté du culte sera réelle, ce jour là on en reparlera de tes 99,99 %

          13
          3
          Anonyme
          2 octobre 2018 - 16 h 20 min

          @ Mahmoud

          Recensement ??? C’est une blague !
          Dire en Algérie : je bois une bière, c’est déjà très dangereux. Affirmer sa chrétienté, son athéisme , son agnoctisme ou son bouddhisme dans le cadre d’un « recensement  » relèverait du suicide en Algérie. Recensement !!! Faut croire que vous « croyez » au père noël ya si Mahmoud vous qui semblez faire parti de ces 99% (pourcentage à l’image des élections algero-staliniennes).

          8
          2
        Anonyme
        2 octobre 2018 - 13 h 13 min

         » ni de leur prosélytisme… » Si vraiment votre religion est solide est véridique comme vous le prétendez ,pourquoi vous avez peur des autres croyances ? Vous avez peur que votre paradis aux 72 vierges reste désert ?

        10
        4
          Mahmoud
          2 octobre 2018 - 14 h 21 min

          Anonyme, tu peux toujours rêver pour te consoler de l’Algérie chrétienne que Charles Quint, dont l’armada a été défaite en face des sablettes, au niveau de la grande mosquée Bouteflika qui est le symbole d’une Algérie éternellement musulmane, voulait restaurer.

          3
          9
          Anonyme
          2 octobre 2018 - 17 h 55 min

          Les islamistes sont resté plus de 7 siècles en Espagne, mais à la fin ils ont été chassé .Il le seront aussi de l’Afrique du nord .

          9
          2
    awrassi
    2 octobre 2018 - 8 h 02 min

    Il n’y a pas d’islamistes. Dans tous ceux qui se proclament « musulmans », il y a actuellement des takfiristes, des salafistes, des wahhabites, des sunnites (plusieurs sectes), des chiites (plusieurs sectes) et les frères musulmans. Si j’en oublie, corrigez-moi ! Où sont nos oulémas, pour nous expliquer qui nous devons suivre pour mériter une place au Paradis ? Allo ? Personne ! En ce qui me concerne, il y a autant d’islams que de musulmans. Après moi le déluge …

    12
      Anonyme
      2 octobre 2018 - 8 h 52 min

      L’islamisme a vu le jour à Médine en 622, par la volonté d’Allah et de son prophète. Le salafisme et le wahhabisme ne sont que des copies conformes de l’islam de Médine au VII siècle.

      6
      47
    Anonyme
    2 octobre 2018 - 7 h 22 min

    L’Algérie avec ses centaines de milliers de mosquées est un terreau et un paradis pour les daechistes .

    16
    3
      Youcef
      2 octobre 2018 - 8 h 02 min

      Si on compte les mosquée homologuées, celles qui sont sauvages et les moussalah, on pourrait parler alors de dizaines de milliers et non pas de centaines mais cela est aussi grave que si elles étaient des centaines de milliers dans une société livrée pieds et poings liés aux islamistes en raison de l’absence des agents de l’Etat qui se livrent à toutes sortes de trafics.

      11
      1
        Anonyme
        2 octobre 2018 - 12 h 33 min

        J’avais écris des « centaines de millier » pas des centaines de mosquées .

        3
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.