Tayeb Belaïz à Saïd Bouhadja : «Vous avez le soutien du Président !»

APN source
Tayeb Belaïz. New Press

Par Mohamed El-Ghazi Une source proche du FLN a indiqué à Algeriepatriotique que le président de l’Assemblée populaire a le soutien du président de la République dans ce qui s’apparente à une guerre intestine au sein du FLN.

«Saïd Bouhadja a reçu un appel de Tayeb Belaiz qui lui a affirmé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est étranger à cette situation et qu’il doit rester à son poste», explique notre source qui nous assure que le président de l’APN ne s’est jamais «engagé» à déposer sa démission. «Les propos de Bouhadja ont été manipulés. Il n’a jamais parlé de démission car c’est le président de la République qui l’a désigné et ce sera à lui de le démettre.»

«Il est malheureux, voire grave que des députés ignorent la Constitution du pays», allusion faite aux présidents des groupes parlementaires du FLN, du RND, du MPA, de TAJ et des Indépendants qui ont adopté une motion de retrait de confiance au président de l’APN alors qu’il n’y a aucun article qui prévoit la destitution du président de la Chambre basse par les députés.

Face à la crise au sein de la Chambre basse, Saïd Bouhadja a décidé de geler les activités diplomatiques de l’APN. Le gel est venu donc du président de l’APN est non des groupes parlementaires de la majorité présidentielle, comme cela a été rapporté dans les médias. Selon notre source, le président de cette institution a voulu éviter de faire de l’Algérie la «risée» des autres pays.

Ce gel, à long terme, des activités diplomatiques pourrait-il mener à la dissolution de l’APN ? Notre source croit savoir que cette crise ne durera pas. Et pour cause. «Saïd Bouhadja a reçu un appel du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, lui signifiant que tout rentrera dans l’ordre d’ici jeudi», indique notre source.

M. E.-G.

Comment (35)

    Mus
    8 octobre 2018 - 19 h 52 min

    Un vaudeville grandeur nature! une tragi-comédie à deux sous! un mélodrame à l’eau de rose du genre « je t’aime moi non plus »! La risée et le ridicule dans leur sens le plus tragique! jeu d’incompétents et d’irresponsables ! Si ce que rapporte l’article est vrai sur les dires de Belaiz, ce serait le comble! Le premier des Ministres Ouyahia ne déclarait-il pas le contraire, hier? Et que deviendrait « barnamedj fakhamatouhou » du FLN? Sachant que ces deux pantins ne font que répéter ce qu’on leur dicte de dire et de faire, les propos de Belaiz intriguent au plus haut point! Enfin, qui a machiné cette ridicule et pitoyable mise en scène, pourquoi, pourquoi maintenant, pourquoi l’APN et au profit de qui? Certainement pas au profit de l’image de l’Algérie et du peuple algérien!

    Elbiour
    4 octobre 2018 - 16 h 00 min

    Tel sera pris qui croyait prendre.très bonne position de l’ONM.les hommes les vrais gardent toujours la tête haute,parlent peu et ne jacassent pas comme des oies.à bon entendeur salut.

    Question
    3 octobre 2018 - 23 h 35 min

    Il est toujours en fonction celui là ?
    Ils veulent tous mourir en fonction avec des immunités contre les poursuites.
    Plus de fonctions = Plus d’immunités, voila leur problème.

    Erib
    3 octobre 2018 - 16 h 41 min

    Tt ça n est que spectacle .le système veut annule les élections de 2019 et de maintenir Bouteflika a la tête du pays .car organisé des élections pour un 5 mandat d un homme maintenu artificielement .

    7
    2
    Felfel Har
    3 octobre 2018 - 14 h 47 min

    En provoquant cette crise, Ould Abbes n’a-t-il pas mis sa tête sur le billot? « Pour qui sonne le glas » alors maintenant qu’un des proches conseillers du président et le PM apportent leur soutien à Bouhadja au nom du président? J’ai toujours pensé que Ould Abbes, à force de vouloir trop étreindre le président, il finirait par l’étouffer ou, pire, lui créer des ennuis. Ce qu’il vient de faire est inadmissible, non seulement appeler à la démission du président de l’APN, mais ausssi en associant des partis-croupions pour exiger son départ, alors que les règlements ne prévoient pas ce cas de figure. Qui cherchait-il à défier? Pour le compte de qui? C’est une mutinerie, comme au bon vieux temps de la piraterie! Ceux qui, comme moi, ont vu le film « les Révoltés du Bounty » doivent se rappeler du sort réservé aux mutins.

    10
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 14 h 35 min

    de la constitution ils connaissent que l immunité sur toute ses coutures

    Anonyme
    3 octobre 2018 - 12 h 56 min

    « … car c’est le président de la République qui l’a désigné et ce sera à lui de le démettre. »
    Veuillez passer, il n’y a plus rien à voir, plus rien à dire.

    10
    1
    K. DZ
    3 octobre 2018 - 11 h 55 min

    Méfiez vous des attaques sous faux pavillon et des fake news. Comme dit l’adage: ce qu’il y de terrible avec Dieu, c’est qu’on ne sait jamais si ce n’est pas un coup du diable.

    11
    l'origine du mal-etre : FL..
    3 octobre 2018 - 11 h 37 min

    maintenant une chose est certaine à 100% : c’est en liquidant le FL… que le pays sortira de cette mediocrité qui dure depuis 60 ans !!! bien entendu qui dit fl…dit rn…etc

    24
    1
    Soldat Schweik
    3 octobre 2018 - 11 h 26 min

    Toute cette agitation et toutes ces manoeuvres et coups bas sont teleguidès dont le but de faire durer le systeme encore une fois :
    1 simuler et provoquer un blocage du parlement
    2 fakhamatouhoum dissout ce parlement
    3 creer un vide juridique et constitutionnel afin de permettre toutes les manoeuvres possibles et imaginables
    4 reporter les presidentielles de 2019 et installer leur  » istimrariya  » bien sur avec fakhamatouhoum jusqu’a ce que Dieu le rappelle a lui comme il en a toujours revè
    il n’y a pas de fumèe sans feu et ce pouvoir nous a habituè a ces coups fourrès auquel personne n’a pensè pour perdurer encore et encore et ce depuis l’independance.
    Ce n’est pas par hasard que toute la smala predatrice des mouwalate tirent tout d’un coup a boulets rouges sur un des leurs et que celui ci resiste, tout celà n’est qu’un scenario bien elaborè pour simuler une crise grave et insurmontable dans le but d’appliquer ce plan machiavelique… that’s all folks

    18
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 14 h 57 min

      @Soldat Schweik
      3 octobre 2018 – 11 h 26 min
      je crois que vous accordez trop d’importance à ces gens là, leur intelligence vole en dessous du niveau des pâquerettes, tout ce remue ménage n’est qu’une affaire de jalousie et de piston mal digéré entre ould abbes et bouhadja.
      On se croirait dans un CEM.

      4
      1
        Soldat schweik
        3 octobre 2018 - 18 h 00 min

        là est tout le drame de l’algerie, on se croit plus intelligent qu’eux alors que c’est eux qui se « foutent » de nous depuis 56 ans et personne n’arrive a les bouger….pour ma part comme on dit  » chat echaudé craint le froid »
        pour le reste lekhbar iydjibouh t’wala cher anonyme

    elhadj
    3 octobre 2018 - 10 h 48 min

    l omerta révèle son vrai visage pour imposer ses desideratas selon ses caprices du moment pour défendre ses privilèges au mépris des règles et valeurs républicaines .elle tente de désorganiser l équilibre régional au sein des institutions républicaines pour que le groupe d une région donnée s accaparer intégralement de l ensemble des leviers de commande par ses hommes liges.c est la première constatation qu on se fait suite a l acharnement entrepris contre un patriote moudjahid dont nous admirons et soutenons le courage et la fierté pour faire face avec dignité a la campagne de dénigrement dont il est la victime .avec ces manœuvres et ces comportements le pays n avancera jamais et risque d Etre expose a tous les dérapages possibles ,les citoyens qui observent avec mépris et dégoût ces remous inopportuns espèrent une dissolution urgente de cette organisation, et non institution, inutile.M BOUHADJA merci pour votre comportement d homme libre,digne et fier qui nous rend cette fierté nationale de citoyens et non un troupeau de moutons corvéable a merci

    12
    2
    amir
    3 octobre 2018 - 10 h 39 min

    Tout cela n’est que subterfuge. les députés ne veulent que des priviligés: des passeports diplomatiqueq, des voitures, des billet d’avion a gog etc. c’est tout. tL’Algerie ils s’en foutent. leur salaire avec augmentation, des lots de terrains et gare au wali qui refuse!!! jamais on a vu une APN comme celle-ci

    16
    selma
    3 octobre 2018 - 9 h 38 min

    Oh! mais nous sommes la risée depuis belle lurette. Qu’est-ce qui pourrait être plus pire que ce qu’endure actuellement le peuple algérien avec cette cohorte de mafieux, de faux dévots, de pervers et d’incompétents ?
    Citez moi une seule chose qui fonctionne normalement dans un pays qui a vu les plus valeureux de ses fils se sacrifier, pour qu’un Ould Abbès devienne le secrétaire général du parti pour lequel ils ont donné leur vie, mais qui hélas! a été spolié

    26
    1
    salah
    3 octobre 2018 - 9 h 17 min

    La risée du monde?! Mais c’est le cas depuis plus 4 ans avec notre président
    La risée du monde avec les déclarations des députés a 2 balles
    La risée du monde avec les déclarations ould abbés sur sont prophète BOUTEFLIKA qu’il marcherait, vous avez vue Merkel secoué la tète quand notre président parler etc. etc…
    La risée du monde quand c’est le portrait du président qui défile et que les responsable ce mette aux garde a vous, c’est les décorations, les cadeaux offert au portrait du président, la risée du monde quand ces corrompus dise de voté pour lui même mort (ALLAH LUI ACCORDE LONG VIE)
    Franchement y a t-il un jour on as pas était la risée du monde?
    Pour le premier ministre dis( JEUDI TOUT RENTERA DANS L’ORDRE) tous se ci a été orchestré par se clan tous ça n’est qu’une mascarade de plus pour juste humilié le peuple ALGERIEN

    ALLAH YESTORNA

    20
    1
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 9 h 03 min

    L’Algérie joue actuellement sa survie, elle doit impérativement s’affranchir du règne du faux et de l’informel. Faux moudjahidines, fausse élite, faux députés, faux entrepreneurs, faux diplômés, faux miiltants, faux syndicalistes. Aucun pays au monde ne pourrait survivre à une telle décadence. Trop c’est trop ! Le moment est venu de nettoyer les écuries d’Augias. Bonne continuation Colonel Bouhedja !

    17
    icialG
    3 octobre 2018 - 8 h 51 min

    ON SE MARRE BIEN A L OLYMPE (royaume des dieux)
    moi j ai dit ça? non c est pas moi c est lui ,qui lui ? non pas lui ,,,l autre ,,, y dit que c est toi ,,,,,le bac a sable pour adultes

    12
    Karamazov
    3 octobre 2018 - 8 h 41 min

    Et vouala ! Pendant que les dizneufmaghresistes de l’automne hésitaient en attendant voir dans quel sens le vent soufflera, moua et Abou Stroff qui n’avions que la témérité de notre courage et notre humble modestie , nous avions été les seuls à organiser la défense de Bouhadja en attendant que Fakhamatouhou rejoigne notre comité de soutien. Qim din, lui a ordonné Fakhamatouhou.

    Non , on ne recrute pas des tire-au-flanc qui ne savent que médire de la scène qui se joue sans œufs… sans eux , pardon ! devant eux avec des mauvais comédiens qui ne connaissent pas leur texte !

    Mais comme on ne faistpas d’hommelettes sans casser d’eux.. mais qu’est-ce que je raconte ce matin ?

    Pardon , je n’aime pas qu’on m’énerve quand je suis en colère je perds le fil…. et l’aiguille . Que je me ressaississe, bon Dieu !

    Non, mais ! Vouloir pousser à la retraite un jeunot d’à peine 80 ans  en pleine bourrasque comme si des Grands timoniers comme lui il en courrait les couloir de l’assemblée.

    Comme si nous avions besoin de toutes ces em… et que les inondations n’ont en pas assez remonté ces derniers temps pour qu’on en fasse pleuvoir sous le toit de l’assemblée !

    Tiens bon la barre tiens bon le vent , brave timonier !

    9
    1
    Ifri Body
    3 octobre 2018 - 8 h 31 min

    l’APN est une vrai vache à lait dont les députés se gavent en privilèges. C’est un lieu ou ces rapaces se servent au lieu de servir le pays, le peuple. Mon écœurement, mon dégoût le plus total, on devrait les juger pour trahison, conflits d’intérêts, abus de biens sociaux et les bannir de la politique à vie. Un renouvellement de génération par le mérite et les compétences est stratégique et urgent, le pays est au bord du gouffre.

    28
    Zaatar
    3 octobre 2018 - 8 h 31 min

    Un carnaval comme il ne peut pas en exister un autre sur toute la planète…

    14
    1
      Karamazov
      3 octobre 2018 - 8 h 59 min

      Heueu… Pardon Zaatar! Je ne t’ai pas sollicité pour rejoindre notre comité de soutien parce que je savais qu’avec les inondations , la ville d’Alger, aura besoin de toutes tes lumières pour diriger toute la m… qui remonte des égouts vers nos vergers de la Mitidja . Autrement, comme je ne doute pas que tu dois en savoir plus que nous aussi bien sur la m… qui remonte que celle qui pleut, tu nous aurais été d’un grand soutien.

      Pendant ce temps, moua et Abou Stroff on peine à nous dépatouiller en coprologie. Je ne sais pas si Souq Ahras en touche, pardon pas en touche , en sait un brin.

      Sinon bon courage l’ami, nous on continue à touiller!

      4
      3
        Zaatar
        3 octobre 2018 - 12 h 39 min

        Messieurs Karamazov, Abou Stroff, je vous salue…

        L’hiver c’est parti. Les égouts ont suivi. Et par voie de conséquence la m…aussi. Voyez vous ou on en est. Notre agriculture qui agonise alors que le merdier est à proximité. En parlant de merdier, ne sommes nous pas en train de disserter sur un autre? cher Abou Stroff, dans peu de temps l’ascenseur spatial sera fin prêt. Et ne t’inquiètes surtout pas. Tu verras bien du haut du minaret notre fakhamatouhou faire une déclaration en symbiose avec tes inspirations…

      Abou Stroff
      3 octobre 2018 - 10 h 23 min

      mister Zaatar, je te salue!
      si le président de l’apn, le président du sénat, le premier ministre, les ministres, les procureurs, les juges, les walis, les walous, les chefs de daïra, etc. sont tous « élus » par notre bienaimé fakhamatouhou national, pourquoi notre bienaimé fakhamatouhou national ne prend t il pas la décision révolutionnaire de se proclamer émir ou roi des rois ou négus ou …. quelque chose qui leur ressemble.
      ainsi, nous gagnerons du temps et de l’argent et nous passerons à autre chose, comme par exemple nous mettre en rangs serrés pour une « moubaya3a interminable.

      9
      1
        Anonyme
        3 octobre 2018 - 11 h 53 min

        Bokassa l »a bien fait non ?

          Abou Stroff
          3 octobre 2018 - 16 h 11 min

          en effet, bokassa s’est proclamé bokassa 1er et j’espère que notre bienaimé fakhamatouhou se déclarera bientôt em-pireur de l’algéré.
          ainsi, nous arrêterons toute cette hypocrisie ambiante et ces discours creux sur la démocratie, les élections, la république, etc. qui n’ont ni queue, ni tête.
          de toutes les manières, un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation ne peut être géré que par un pouvoir « spécifique » où ceux qui contrôlent la distribution de la rente contrôlent et l’algérie et les algériens. quant aux citoyens qui formeraient une société civile, il faut être aveugle pour voir ce genre d’animaux exotiques en algérie

    Apache
    3 octobre 2018 - 8 h 29 min

    Je crois que c’est la fin de la « vie politique » du super chayate et faux Moudjahid Ould Abbès ainsi que la mise au musée du sigle du FLN historique. Ce sera aussi la dissolution de cette APN de malfrats et d’analphabètes. Tayeb Belaïz vient de signifier à Bouhadja qu’il avait le support du Président. Oulkd Abbès et ses députés frondeurs doivent faire dans leurs pantalons après cette sortie deTayeb Belaïz. Un autre signe que Ould Abbès n’est plus en odeur de sainteté avec les décideurs est le fait que Ouyahia a refusé derejoindre la coalition pronée par le FLN en support du 5ème mandat. Les prochains sur la liste de la déchéance, seront Sidhoum Saïd et Ali Haddad à la grande joie des Algériens. Bouteflika veut rester dans l’Histoire et quoi de mieux que de nettoyer cette racaille.

    17
    2
    Mohand
    3 octobre 2018 - 8 h 18 min

    Lâchage de Ould Abbes ?

    13
    fatigué
    3 octobre 2018 - 8 h 02 min

    dans un autre post j’avais écris que Bouhadja les dribblait tous et qu’à ,la fin ………
    ceux qui ont signé la pétition vont sentir leur douleur car il va y avoir des règlements de compte.

    16
      Apache
      3 octobre 2018 - 8 h 32 min

      Tant mieux. Un plaisir de les voir s’entredéchirer comme une meute de chacals.

      13
      1
    Slam
    3 octobre 2018 - 7 h 53 min

    Pourquoi nous fatiguer à supputer sur un 5e mandat ? On devrait juste élire juste un porte parole de Bouteflika. Il parlera en son nom puisque Fakhamatouhou ne veut/peut pas parler directement à ses ouailles.

    11
    2
    K. DZ
    3 octobre 2018 - 7 h 33 min

    La situation se précise dans la déconfiture. Les rapports de force semblent changer d’heure en heure. C’est une véritable partie d’échecs qui est entrain de se jouer…mais aux depends de qui à vôtre avis ?

    Lghoul
    3 octobre 2018 - 7 h 31 min

    Observez maintenant comment tous ces « votants » contre Bouhadja vont changer de veste et vont lui demander des excuses. Pourquoi ? Parce que le décideur en haut n’est pas sur leur longeur d’onde. On doit appeler cela le thèatre des changements de vestes. Une preuve supplémentaire que 95% sont des opportunistes et que le peuple est en train de payer l’irresponsabilité et la médiocrité de ces improvisateurs de fortune.

    17
      Anonyme
      3 octobre 2018 - 10 h 55 min

      Non, ça s’appelle le théâtre des garagouz

    Anonyme2
    3 octobre 2018 - 6 h 26 min

    C’est une cabale au sens propre du mot qui laisse comprendre qu’il y a des gens qui tirent des ficelles dans l’ombre. La preuve, des journaux annoncent que le Président de l’APN a déposé sa démission. Le danger vient du premier responsable du FLN, on se demande comment des gens continuent à faire confiance à cet énergumène.

    22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.