Pourquoi la situation sécuritaire en Algérie inquiète-t-elle l’ONU ?

Algérie risques
Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans un document adressé à l’Algérie ainsi qu’à un nombre restreint de pays, les Nations unies expriment leurs «vives inquiétudes» quant aux risques d’attentats terroristes dans notre pays, en exhortant les autorités à «renforcer la protection des infrastructures névralgiques», en arguant que des attaques terroristes sur de tels édifices «pourraient provoquer un grand dysfonctionnement dans les secteurs public et privé et avoir des répercussions indirectes au-delà des activités vitales du pays».

Dans ce document, intitulé «Exposé de la stratégie mondiale des Nations unies pour la lutte antiterroriste» et révélé par le quotidien arabophone El-Khabar dans sa dernière édition, l’organisation internationale invite les autorités algériennes à «renforcer la mobilisation générale contre ces risques d’attentats», en favorisant la coordination entre les secteurs public et privé, «en cas de besoin».

Les rédacteurs du document rappellent une vérité éprouvée depuis longtemps par les Algériens, à savoir que «les pratiques du terrorisme, sous toutes ses forces et apparences, visent à détruire les droits de l’Homme, les libertés fondamentales et la, démocratie, à menacer la sécurité et l’intégrité territoriale des pays et à déstabiliser les gouvernements légitimes», tout en appelant à prendre les mesures nécessaires pour renforcer la coopération entre différents pays dans le domaine de la lutte contre ce fléau.     

Par ailleurs, les auteurs du document onusien mettent l’accent sur l’«importance» pour l’Algérie de «suivre une démarche gouvernementale globale», tout en exhortant les autorités à reconnaître un rôle aux organisations de la société civile, eu égard aux «connaissances pertinentes» qu’elles peuvent avoir sur les collectivités locales et aussi sur la mobilisation citoyenne et la lutte contre les germes de l’extrémisme violent dans la société, et notamment chez les enfants.

Or, dans un autre chapitre, les Nations unies rappellent tous les efforts déployés par l’Algérie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, et notamment son engagement «implacable» dans la lutte contre le financement des actions terroristes sur son territoire.

R. M.

Comment (16)

    Farid1
    3 octobre 2018 - 23 h 14 min

    On dirait que ce Monsieur veut nous dire que quelque chose se trame contre l’Algérie sans savoir exactement comment

    bedraham
    3 octobre 2018 - 22 h 03 min

    cette organisation ne pouvait pas un peut tourner la tete vers le proche orient du cote de la palestine ou tous les jours que Dieu fait des enfants, des femmes des palestiniens sont liquides par les tertoristes israiliens , ce type de terrorisme n’est pas reconnu par l’ONU.

    brahma
    3 octobre 2018 - 21 h 02 min

    Le fait d’avoir fait une annonce public pour soit disant nous prévenir d’un éventuel danger cache une mauvaise intention.
    En matière de sécurité, la communication en générale et très discrète pour permettre la mise en place des dispisitifs pour contrer des actions terroristes.
    Donc, du moment que l’onu dispose de l’information , pourquoi dans ce cas ne pas prendre attache avec les autorités au lieu de faire un tapage et chanter sur tous les toits d’une éventuelle menace sur l’Algérie, de cette façon on peut déduire a une manipulation et même pire que ça a une implication,il NY a pas d’autres explications.

    4
    1
    Tredouane
    3 octobre 2018 - 17 h 03 min

    Ne serais t il pas judicieux de ne pas écrire du n’importe quoi;les Nations Unis ,cette institution a t elle le droit légale de nous adresser un tel message.

    5
    3
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 13 h 31 min

    En Algérie c’est pas comme la Syrie ou la Libye nous vivrons la Shoah et nous terminerons avec l’hiver nucléaire tellement le peuple a été abruti et déshumanisé .

    13
    7
    zut
    3 octobre 2018 - 13 h 10 min

    Comme il fallait s’y attendre, après la phase flatterie et étude de la méthode Algérienne de lutte contre le terrorisme, maintenant c’est la phase B. Le danger nous guette !
    Les instigateurs du « printemps Arabe » du mensonge de la démocratie et de la féministation du monde aidés par les larbins habituels, vont tenter et retenter encore d’autres approches…soyons tous prêts au combat !
    Mais une chose est importante : que les collabos ne croient pas qu’ils seront épargnés, bien au contraire leur sort sera pire que le notre.
    Le monde Arabo Islamique est visé et d’une certaine façon, il le mérite!
    Après tout, il y a tant de mosquées pour prier et de foulards pour secher ses larmes.
    Ensuite, l’ennemi trouvera toujours des sous fifres pour diriger les pays ramenés à l’état de désolation et de chaos.
    Car seuls les intéressent les sous-sols.
    Mais avouons-le : quelle joie ce jour où les monarchies réaliseront que c’est fini la comédie !

    16
    2
    Nadjma
    3 octobre 2018 - 13 h 04 min

    Ca ressemble plus à un avertissement qu’à une inquiétude, et puis d’ailleurs pourquoi l’ONU s’inquiéterait pour nous, pourquoi l’ONU n’avait pas montré d’inquiétudes à notre sujet pendant la décennie noire? C’est incompréhensible mais il n’y a rien à comprendre comme ils ne peuvent pas agir en Algérie comme ils le voudraient alors ils sortent des petites phrases assassines et inquiètes. C’est pas joli, joli l’agonie d’un monde.

    14
    4
    Karim
    3 octobre 2018 - 12 h 48 min

    A l’image de toutes les plus importantes organisations internationales qui ont en leur sein au moins un atlantiste, L »ONU est un danger permanent pour le tiers-monde.
    Ses rapports ne sont ni neutres ni anodins, ou sinon ça se saurait depuis longtemps, et ont souvent fait passer un message.
    A lire le foutoir dans lequel nous nous mettons à la veille de nos élections, comme tous les 5 ans d’ailleurs, il est fort probable qu’un avertissement soit lancé aux uns et aux autres de nos khorotos pour plus de modération et/ou de soumission.
    Les sorties de l’ancien diplomate français sont dans la même lignée.

    16
    2
    صالح/ الجزائر
    3 octobre 2018 - 10 h 01 min

    De quel terrorisme les Nations unies expriment leurs «vives inquiétudes» dans l «Exposé de la stratégie mondiale des Nations unies pour la lutte antiterroriste» ? .
    S’il s’agit du terrorisme des groupuscules wahhabites de la décennie noire l’Algérie , qui venait de fêter le 13e anniversaire de la réconciliation nationale , l’eut vaincu .
    S’il s’agit du terrorisme d’Etat , et(ou) des États soutenant le terrorisme comme les USA , la France , la Grande Bretagne , la Turquie , l’Arabie saoudite , le Qatar … il fallait dénoncer directement ces pays qui ont ruiné l’Afghanistan , l’Irak , la Somalie , la Lybie , la Syrie , le Yémen … et sont entrain de détruire l’Iran … .
    Nous saluons la réaction de l’ONU qui a dénoncé ces derniers jours les « crimes de guerre » commis par la coalition commandée par le pétrodollar de l’Arabie saoudite , en bombardant , entre autres , un bus qui transportait des enfants , tuant 40 d’entre eux , et l’aide humanitaire qui a été « prise pour cible » dans la ville stratégique de Hodeida , au Yémen .

    23
    4
    UMERI
    3 octobre 2018 - 9 h 48 min

    Nous remercions, l’ O N U, l’instance internationale, de s’inquiéter pour notre pays, mais le danger réside ailleurs, ou la violence aveugle ravage, les pays, comme la Syrie, la Libye, l’ Irak,Mali, Kenya, Nigeria, avec leurs lots de victimes quotidiennes,de prises d’otages, de viols, résultat du terrorisme international, maintenu, pour asservir les peuples, sans oublier le terrorisme d’Etats, en Palestine, Birmanie,Sahara Occidental. L’Algérie, qui a connu les affres du terrorisme pendant deux décennies, a su se prémunir de tout danger à venir, grâce à son armée, ses services de sécurité et la vigilance de son peuple.

    26
    5
    LOUCIF
    3 octobre 2018 - 9 h 42 min

    C’est à ne rien comprendre !! Voilà qu’il y a quelques jours la première puissance mondiale , en l’occurrence les États Unis d’Amérique, ainsi que le plus puissant pays européen , en l’occurrence l’Allemagne , ont félicité l’Algérie pour son dispositif sécuritaire, pour sa capacité à juguler et même à éliminer le terrorisme, et voilà que l’ONU ouvre sa bouche et vient nous pondre un communiqué pour nous dire « attention , restez sur le qui vive » et « renforcer la protection de vos infrastructures névralgiques  » !!! C’est tout simplement de la mauvaise publicité en direction de l’Algérie. Moi je pense que c’est plutôt à l’Algérie de se méfier de l’ONU.

    De toute façon, l’Algérie n’a pas besoin d’attendre l’ONU pour être vigilante en matière de sécurité et de terrorisme ! Elle sait le faire et très bien et elle n’a jamais baissé les armes, ni négligé ces aspects là surtout depuis depuis l’attaque TiguentourineC’est à ne rien comprendre !! Voilà qu’il y a quelques jours la première puissance mondiale , en l’occurrence les États Unis d’Amérique, ainsi que le plus puissant pays européen , en l’occurrence l’Allemagne , ont félicité l’Algérie pour son dispositif sécuritaire, pour sa capacité à juguler et même à éliminer le terrorisme, et voilà que l’ONU ouvre sa bouche et vient nous pondre un communiqué pour nous dire « attention , restez sur le qui vive » et « renforcer la protection de vos infrastructures névralgiques  » !!! C’est tout simplement de la mauvaise publicité en direction de l’Algérie. Moi je pense que c’est plutôt à l’Algérie de se méfier de l’ONU. Cette façon d’opérer de l’ONU ne vise qu’à augmenter le risque Algérie qui profite aux Assurances et aux banques internationales !

    De toute façon, l’Algérie n’a pas besoin d’attendre l’ONU pour être vigilante en matière de sécurité et de terrorisme ! Elle sait le faire et très bien et elle n’a jamais baissé les armes, ni négligé ces aspects là surtout depuis l’attaque de Tiguentourine !

    22
    7
    Anonyme
    3 octobre 2018 - 8 h 39 min

    L ONU et les grandes puissances savent ou est la source de tout les malheurs mais laissent faire tant que ça les touche le moins possible et demande aux (autres)de combattre avec des armes qu ils leurs vendent ,,,a moins que je louche

    28
    5
    tergui
    3 octobre 2018 - 8 h 07 min

    je croit que la situation securitaite en lybie et plus inquietante que l Algerie . je ne voit pas ce qui inquiete l union des nation desunis en.Algerie

    31
    9
    K. DZ
    3 octobre 2018 - 7 h 39 min

    Je crois qu’il n y a que le dernier chapitre qui nous concerne, les autres pays n’ont qu’à prendre exemple sur nous.

    32
    10
      Bienvu
      3 octobre 2018 - 8 h 02 min

      Bienvu Monsieur K.DZ un dernier chapitre qui se trame contre notre pays. malheureusement ca va s’ecrire pour nous

      14
      7
    Aile brisée
    3 octobre 2018 - 7 h 28 min

    Le machin n’est qu’un outil au service des « grands »

    36
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.