Comment l’Algérie a «inspiré» la réforme du système éducatif marocain

etudes Aourid
Des étudiantes marocaines. D. R.

Le politologue et chercheur marocain, proche du Makhzen, Hassan Aourid estime que «la guerre civile» en Algérie durant les années 1990 «était la raison directe ayant incité le Maroc à entreprendre la réforme de son système éducatif afin d’éviter les conséquences désastreuses engendrées par le système éducatif algérien, et notamment par l’arabisation».

S’exprimant, jeudi, dans la ville marocaine de Salé, lors d’une conférence consacrée à la question de l’éducation «Entre la gestion technique et le projet de société», Hassan Aourid croit avoir compris de «la sonnette d’alarme», tirée par l’ancien roi du Maroc en 1995, et suivie de la désarabisation de certaines filières d’enseignement, que «la guerre civile» qui endeuillait alors le voisin de l’Est était la conséquence directe de l’arabisation de l’école.  

Selon le conférencier, l’arabisation du système éducatif algérien «a provoqué une certaine fracture entre les différentes couches sociales, dans un sens où ceux qui avaient été formés en arabe ne trouvaient pas de débouchés sur le marché d’emploi, ce qui a fait d’eux la chair à canon de la guerre civile, avec des massacres qui ont fait des dizaines de milliers de victimes», renchérit-il.

Tournant autour du même sujet, avec un cynisme qui transparaît dans chaque articulation, le conférencier dira encore qu’il était clair que l’enseignement au Maroc était médiocre, mais «je crois que l’une des raisons qui avait poussé la plus haute autorité du pays (autrement dit Hassan II) à se pencher sur la question de l’éducation et à s’interroger sur l’arabisation et ses retombées morales, c’est ce qui s’est passé en Algérie, et ce dans le but de se ressaisir et d’éviter une régression fatale», conclut le conférencier marocain.

R. M.

Comment (54)

    Sidali
    5 octobre 2018 - 22 h 26 min

    Il faut consulter le Rapport 2018 du PNUD traitant des IDH pour comprendre la réalité du système éducatif actuel du Maroc.

    7
    4
    RasElHanout
    5 octobre 2018 - 22 h 06 min

    L’essentiel est que l’Algerie ne s’inspire du Systeme educatif du Regime MakhNazi afin d’eviter de faire du pays du Million et demi de Matyrs un pays du Haschich, du Tourisme Sexuel, de la Prostitution Exotique, de la femme-Hulet et j’en passe et de meilleurs.

    10
    8
      Othmane
      6 octobre 2018 - 0 h 35 min

      @RasElHanout. Excellent commentaire. Plus rien rajouter du moment que vous avez tout dit.

      4
      4
    Hamid
    5 octobre 2018 - 21 h 37 min

    To the commentators, these morons who make plain their aversion to the use of Arabic .I remind them that the love for knowledge is evident in the Muslims’golden age that thrived for six centuries , that passed all their contributions ( mathematics, science, medicine , architecture…) along to Europe , and thanks to the Arabic language .Arabic is constantly being loved in the world. The Austrian foreign minister’s speech to the UN is an example.Arabic is a beautiful, important language , she said .On the other hand , our foreign minister delivered his speech in colonialist language .This inferiority complex shows what he and other officials are like : they are just hypocrites who frequently talk about patriotism on our Tv channels .As for the Makhezen , we know what they are like , ignore them .If late King Hassan 2 calls for a plan to restrict Arabic in the school curriculum is to teach kids how to kneel before his son when he goes.That ‘s all from me for now .Take care .As always , tahia ElDzair !

    3
    9
      Mourad
      6 octobre 2018 - 0 h 38 min

      Thank you so much for your precious contribution my dear.

      1
      3
    Salah DZ
    5 octobre 2018 - 21 h 07 min

    La langue Arabe ouvre une grande avenue à l’intégrisme religieux…..elle est prisonnière des dogmes et paradigmes du charlatanisme religieux du VIIe siècle. Toute Arabisation enfermera ou mieux « formattera » irrémédiablement les esprits.
    Un exemple? interrogez un élève moyen de la génération de l’École arabisée (façon Pavlov)? vous en serez fixés!!!
    Pour le bien et le futur de nos enfants, sortez cette langue figée et inadaptable de nos écoles!!! sinon nous enfermons leurs esprits pour des générations…..

    20
    7
    ALGERIE
    5 octobre 2018 - 20 h 42 min

    Les baathistes sont tellement abrutis qu’ils comprennent tout de travers. Cet article n’est pas contre l’arabe mais contre l’exclusion des langues du savoir. Même les vrais arabes sont bilingues et ont fait de l’anglais (langue de leur istiimar et des ennemis de l’islam) une langue d’enseignement et une langue parfaitement maîtrisée par tous les arabes lettrés. Les ennemis de l’Algérie veulent nous couper du savoir et nous rabaisser au rang d’animaux. … monologues.

    17
    2
      PEDATOR
      5 octobre 2018 - 22 h 27 min

      Pauvre abruti (je te renvoie la balle) , c’est bien toi qui lit tout à travers, l’article mentionne bien ceci:
      …tirée par l’ancien roi du Maroc en 1995, et suivie de la désarabisation de certaines filières d’enseignement, que «la guerre civile» qui endeuillait alors le voisin de l’Est était la conséquence directe de l’arabisation de l’école.

      Comme quoi que c’est la langue arabe qui est la cause de la guerre civile au pays

      3
      7
    صالح/ الجزائر
    5 octobre 2018 - 20 h 31 min

    C’est vrai que le défunt roi du Maroc, Hassan II, souhaitait voir l’Algérie se transformer en laboratoire d’expérimentation du pouvoir islamiste pour tirer des leçons .
    Ce politologue et chercheur ( émérite ?!) nous ne dit pas pourquoi des jeunes , d’origine marocaine , nés en France , en Belgique ( Molenbeek ) et ailleurs en Europe … , qui ne maitrisent que des langues européennes ( le Français entre autres ) , sont devenus de grands terroristes .
    Ce politologue makhzeniste ( émérite ?! ) n’explique pas pourquoi « la guerre civile » n’a frappé , et ne frappe , que les régimes républicain en général et les pays du « Front de fermeté et de confrontation » composé de l’Algérie , de la Lybie , de l’Irak , de la Syrie , du Yémen ( du sud ) et de l’OLP , en particulier .
    Si l’Algérie , la Lybie , l’Irak , la Syrie , le Yémen et de l’OLP ont connu « la guerre civile » ou le « printemps arabe » c’est pace que ils menaient une politique nationaliste contraire aux intérêts américains-franco-britanico-sioniste .
    Si la « la guerre civile » a frappé l’Algérie c’est parce que elle a osé nationaliser les biens vacants , le pétrole rouge , les Mines , les Banques … , or la monarchie alaouite a toujours un statut de protectorat .
    Pourquoi « la guerre civile » , ou le « printemps arabe » , n’a pas touché les monarchies du golfe , le RH de Jordanie et la monarchie alaouite ? c’est parce que elles sont aux services de l’oncle SAM et d’ Israël ( l’Arabie et ses sœurs ainsi que le RH ) ) , de la France et d’ Israël ( le Makhzen ).

    25
    11
    pomme
    5 octobre 2018 - 19 h 43 min

    Vive la langue arabe!

    13
    21
      Salas
      5 octobre 2018 - 19 h 56 min

      L’Arabe ouvre la bibliothèque du charlatanisme religieux. C’est 80% de son fonds documentaire. Vous irez où avec ça?

      20
      8
    Ch'ha
    5 octobre 2018 - 18 h 51 min

    Je rajoute que tous les diplomates russes et experts russes du Moyen-Orient parlent l’arabe couramment.
    Apparemment en Russie ça ne pose pas de problème à la différence du makhnaz.
    @Ziad Alami encore✌👍

    16
    17
      PREDATOR
      5 octobre 2018 - 19 h 42 min

      Leur dada favori ces derniers temps c’est s’attaquer à tout ce qui a une connotation arabe
      Laisse aboyer

      12
      15
      Anonyme
      5 octobre 2018 - 20 h 21 min

      Ya elhabas, ces russes parlent leur langue, l’anglais et l’arabe. Le problème de ton école c’est qu’elle s’enferme dans l’arabe en excluant toute les langues du savoir.
      C’est pourquoi il faut revenir aux langues étrangères pour arracher un peu de fhama et te faire plaisir bâche tetbaghal en arabe, comme les dépités et clowns de ton parlement.

      17
      4
        PREDATOR
        5 octobre 2018 - 22 h 20 min

        Anonyme
        5 octobre 2018 – 20 h 21 min

        Ya elhabas, ces russes parlent leur langue, l’anglais et l’arabe. Le problème de ton école c’est qu’elle s’enferme dans l’arabe en excluant toute les langues du savoir

        Ya el mokh ravale ta langue de vipère puante , je n’ai jamais dit d’interdire d’autres « langues vivantes » bien au contraire j’y suis pour
        Bien d’autres langues sont enseignées dans nos écoles, sinon d’où sortent tous ces profs de français, d’anglais, d’espagnol et autres

        4
        5
      Blakel
      5 octobre 2018 - 23 h 28 min

      @ Ch’ha
      Quel argument !!! Les diplomates russes au Portugal, au Brésil, ou en Angola parlent Portugais, Espagnol en Espagne, et dans la majorité des pays d’Amérique latine, Anglais dans les pays anglophones, Chinois en Chine, etc…
      Quoi de plus normal. La maîtrise des langues étrangères fait partie d’une des première compétence que l’on est en droit d’attendre d’un diplomate.
      Maintenant quel pourcentage des Russes maîtrise l’arabe (0,1 % ???).

      3
      1
    salim31
    5 octobre 2018 - 18 h 30 min

    Qu avons nous recolter de cette arabisation depuis 40 ans ; avons nous de meilleurs scientifiques artistes ou diplomates , que peu trouve un jeune ou meme des enfants arabise sur le NET que des sites islamique ou des debelites sur youtube _pour plaire aux arabes le pouvoir a sacrifie plusieurs generations en experimentant l arabe a 100% sur les ecoliers algeriens qui seront franciser 13 ans pluq tard a l universite un massacre ;
    Arretons de faire ce panarabisme suicidaire il faut faire un bilan objective ne soyons pas complexe devant les arabes ni devant les francais seul l interet du pays et de nos enfants compte _il faut revenir en urgence au systeme bilingue cette ecole fondamentale a fait trop de degat ; il faut revenir au francais et a
    l anglais , bien sur il y aura opposition de ses meme pure arabe dont les enfants suivent un enseignement a la sorbonne (ses trucs d arabisation c est pas pour leur enfants c est pour les autres ..)

    25
    5
      LeilatElKadr
      5 octobre 2018 - 20 h 05 min

      @Salim1
      Il n’y a qu’en Algérie où la langue officielle « L’Arabe classique n’est pas parlée par l’ensemble de la population sauf les officiels qui se voient contrains de le faire.
      Il n’y a qu’en Algérie où il y a absence totale de coordination entre le ministère de l’éducation et celui de l’enseignement supérieur sur la langue d’enseignement.Le malheureux bachelier totalement arabisé arrive à l’université utilise le français dans beaucoup de filières notamment scientifiques.Résultats: beaucoup de décrochages et des excellents bacheliers ne trouvant plus leurs voies ..L’ideologie et la politique ont sacrifié plusieurs générations et mis des obstacles à notre developpement et .mancipations.Les pays africains ont adopté le francais et l’anglais comme langues de travail et d’enseignement.Ce n’est pas pour autant qu’ils aient perdu leurs identités.
      Cependant contrairement aux marocains nos officiels n’ont jamais reconnus publiquement l’échec de l’arabisation.car leurs enfant n’ont en cure,ils étudient à l’étranger.n’est ce pas? et ils continuent de plus bel à enfoncer le clou.On en a pour preuve Benghebrit qui,sans conviction,seulement pour rester en poste declare vouloir un enseignement de qualité …avec la langue arabe encore fortement liée à la religion.Benghebrit devrait visiter les ecoles éloignées dans les douars de l’algérie profonde.Elle changera peut-etre de discours

      11
      3
        Salim31
        5 octobre 2018 - 23 h 06 min

        @leilat el kadr
        Exact les pays du golf et surtout le maroc des pays qui n existait pas intellectuelement par rapport a l algerie des annees 70 ‘ , maitenant on les voient parle les langues et occuper des places a l i ternationale _alors que notre jeunesse est perdus ne sait pas quel langue il faut parle l arabe ? francais? darija ?..en plus la complementarite islamisme et arabisation complique les choses on entend  » adam parlais arabe  » ou » la langue arabe c est la langue du paradis .. »par ou commence?

        5
        4
    Peter
    5 octobre 2018 - 17 h 24 min

    Les salafistes algérien on était formée et envoyer par l’Arabie Saoudite par ordre des états unis de la déstabiliser pour éviter que les russe soit allié a l’Algérie c’est un complot .quant a l’arabisation et c’est problème ça aurait put s’arranger d’une manière plus simple

    19
    4
    omar
    5 octobre 2018 - 17 h 09 min

    Il y a trop de Kabyles qui critiquent les Arabes et la langue arabe dans AP c’est malheureux.

    15
    30
      Vector
      5 octobre 2018 - 17 h 46 min

      Il y a trop d’arabe qui critiquent les kabyles et la langue kabyles dans AP c’est malheureux…

      21
      10
    Ch'ha
    5 octobre 2018 - 16 h 20 min

    PS : le makhnaz a eu un rôle non négligeable dans la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire sans parler de l’immigration massive actuelle.
    MAK = mossad BHL, formation directe par le mossad chez le makhnazi à Meknès…etc etc etc..
    TARTUFFERIE MONUMENTALE.
    Fermeture HERMÉTIQUE des frontières.

    18
    20
    Ch'ha
    5 octobre 2018 - 16 h 06 min

    J’ai failli tomber de mon tabouret en lisant cet article !!
    Donc la « guerre civile » qui est en réalité une guerre terroriste sioniste par procuration serait donc due selon cet érudit et éminent chercheur (de ??) makhnazi sioniste…à l’éducation arabisante bla bli bla.
    Les terroristes FIS GIA et cie… DAECH AL QAÏDI FRONT AL NOSRA et cie…sont le fruit de l’éducation arabisante et non de l’axe occidentalosioniste.
    Il oublie un point essentiel que la narcomonamerde pédophile makhnazi sioniste en vassal de la France et annexe de l’entité sioniste ne risque pas de subir UNE GUERRE TERRORISTE SIONISTE PAR PROCURATION comme en Algérie en Syrie en Irak, Libye actuellement…
    Sans oublier que le makhnaz ne dispose pas de pétrole et hydrocarbures.
    Quelle PROPAGANDE ! C’est sûr que les rifains emprisonnés et torturés sans parler des sahraouis traqués et assassinés auraient de quoi répondre sur la politique sioniste du makhnaz et son système éducatif d’une performance hors norme et d’une exemplarité sans faille AU ROYAUME ENCHANTÉ.

    19
    23
      Moh
      5 octobre 2018 - 20 h 30 min

      C’est ton arabisation abrutissante et le charlatanisme qu’elle a véhiculé qui a permis que ces jeunes soient manipulable à merci.

      10
      9
    Les intrusifs
    5 octobre 2018 - 16 h 06 min

    Bientôt l’Espagne et la France seront marocains.
    Ces invités savent acheter des postes et des positions et créer des filières de consolidation. Des milliers de mineurs et de femmes anonymes SVP! en plus des mâles s’incrustent tous les jours. Tous amnésiques pour ne pas être expulsés. Malin le rey.
    Regardez, Ces deux pays semblent muselés face aux actions négatives de ce royaume.
    Avant quand on voyait un foulard on reconnaissait l’origine…aujourd’hui tout le monde, disons les zarabettes, en portent hélas, préssées de se marier, de faire des enfants pour repeupler et de rester à la maison toucher les droits… !

    15
    6
    Anonyme
    5 octobre 2018 - 15 h 34 min

    Kateb Yacine disait « le français est notre butin de guerre ». Il fallait en user et abuser pour une croissance rapide du pays et rattraper les retards post-indépendance dans tous les domaines. Non, les islamo-bathistes en ont décidé autrement par une arabisation effrénée, tout azimut au point de marginaliser toute la génération francisée qui constituait le socle intellectuel, technique et scientifique hérité de l’indépendance et qui aurait permis le décollage du pays. Les cadres des années 60 et 70 s’en rappellent parfaitement, poussés à l’émigration ou à la retraite anticipée. L’école fut alors livrée aux salafistes préparant la décennie noire.

    23
    3
    Abou Langi
    5 octobre 2018 - 14 h 01 min

    Iben moua, malgré elqawsayni j’ai cru comprendre que c’est notre réussite en matière d’éducation qui les a conduits à faire comme nous. Et qu’il étaient jaloux tellement on était plus zarabes qu’oeufs . En rappelant qu’Adam parlait arabe, et que les arabes étaient là avant oeuf.

    Ya3ni ontarnous, qu’est-ce qu’ils font comme nous ?

    9
    6
    CHERIF
    5 octobre 2018 - 13 h 46 min

    Bravo monsieur le chercheur vous ne ratez jamais l’occasion d’égratigner le voisin. si seulement le Maroc feras mieux ou avoir la liberté de faire du bien à ces enfants. Tout d’abord la crise des années 90 en Algérie ce n’est dû à l’arabisation et le manque de débaucher au diplômés en arabe. Secondo la langue n’est pas responsable sur la médiocrité des programmes éducatifs. Et enfin copier plutôt l’Algérie a ce que vous n’en avez pas et vous ne l’aurai jamais. EL NIF.

    19
    26
    Ziad ALAMI
    5 octobre 2018 - 13 h 33 min

    Les sbires du Régime MakhNazi excellent dans la manière de louer leur système de l’éducation nationale qui a fait du marocain le synonyme de «dealer» et de la marocaine le synonyme de « prostituée» tout en générant des concepts innovateurs tels que la «femme-mulet», «la soumission consentante», le «terrorisme made in Morocco» etc…etc…etc…

    24
    18
      Ch'ha
      5 octobre 2018 - 18 h 34 min

      @Ziad Alami
      Excellent commentaire je contrecarre tous les pouces vers le bas makhnazis sionistes😉👍✌

      12
      7
    lamari mehd
    5 octobre 2018 - 13 h 21 min

    L’arabisation est non pas un,mais la seule et principale cause de régression intellectuelle et d’apparition du phénomène islamiste en Algérie…
    Vous devez connaitre l’aberration flagrante qui caractérise le système scolaire Algérien…c’est a dire,le jeune Algerien suit un cursus scolaire complètement arabisé jusqu’a l’obtention du BAC…quand il arrive a l’université,toutes les filières ou spécialités importantes et indispensables au développement d’une nation,sont enseignées en langue Française…et là,l’étudiant se trouve piégé par le système..et démunie devant cette situation..c’est un crime………..surtout lorsque l’on sait,que tout les enfants des tenants du systeme ou du regime,inscrivent leurs enfants dans des Etablissements d’enseignements privés ou a l’etranger ou la seule langue d’apprentissage est soit le Francais ou l’Anglais!!!!….l’Algerie et les Algeriens subissent en silence un véritable génocide éducatif et culturel..en lus de celui identitaire…tout est mensonge

    37
    5
    M'hamed HAMROUCH
    5 octobre 2018 - 12 h 54 min

    Il suffit de lire le dernier rapport du Pnud sur les IDH (Indices de Développement Humain) notamment le volet sur l’analphabétisme, ou bien le nombre de terroristes marocains et marocaines ayant rejoins Daech en Syrie, en Irak et en Libye ou encore mieux de voir les centaines de milliers de jeunes marocaines qui exercent le plus vieux métier à travers le monde entier pour se faire sa propre idée sur le système éducatif du Régime Allaouite au Maroc et éviter ainsi les effets trompeurs de la presse propagandiste inféodée au Makhzen.

    18
    12
    salim31
    5 octobre 2018 - 12 h 22 min

    Tout ca on le sait Le makhzen ne nous apprend rien _la preuve , Il n ya pas de terroristes bilingues francisants mais 100% des terroristes sont des arabisants du pur produit du dogme de l arabisation utopique

    34
    12
    Kahina-DZ
    5 octobre 2018 - 12 h 16 min

    Ces m…. marocaines ont une maladie qui s’appelle l’Algérie. Incroyable !! C’est devenu une pathologie chez ces makkaks.
    Le makhzan a transformé son système éducatif en un système de la formation d’élites réservée à la classe des riches. Ses élites sont formés dans des écoles privées où l’arabe n’a pas de place. Il y a même un système éducatif américain où l’Anglais est la langue utilisée.
    Ce que vous voyez sur la photo, c’est pour les misérables qui mangent la religion et l’obscurantisme.

    44
    15
    Tarass Boulba
    5 octobre 2018 - 12 h 09 min

    Waouh , qu’est-ce qui se passe ! Je ne connais pas bien le Maroc, je ne l’ai jamais visité, mais je lis ou entend sur les médias que c’est un pays ouvert, moderne, touristique, progressiste , à l’avant garde etc… etc… donc mieux que l’Algérie sur tout les plans. Mais d’après cette photo, il ne semble qu’il n’y a qu’une seule étudiante dans toute la classe qui ne porte pas de foulard …. musulman et qui , courageuse, laisse ses cheveux … découverts !

    16
    12
      Hercule
      5 octobre 2018 - 18 h 28 min

      la modernité, l’ouverture et le tourisme ne profitent pas aux sujets soumis et misérables mokokos.
      ce qui se passe réellement au marokistan, c’est que ce royaume enchanteur est le refuge de tous les obsédés sexuels, pédophiles et trafiquants de tous bords de la france et de l’espagne en particulier.
      ce qui est illicite ou haram en france et licite ou halal au royaume du plus grand bordel a ciel ouvert.

      11
      1
    ben bey
    5 octobre 2018 - 12 h 02 min

    le système éducatif marocain est inexistant dans_les_campagnes études de l onu et plein d autres organisations , juste une façade comme Marrakech pour séduire les_gogos et la France dévie n’y pareille , réservée à une élite

    17
    15
    Anonyme
    5 octobre 2018 - 11 h 48 min

    L’arabe porte dans ses strates l’idéologie daeschiste ,mais les islamo-baathiste persistent dans leur furie de l’arabisation à outrance.

    30
    11
    Anonyme
    5 octobre 2018 - 11 h 22 min

    La langue arabe porte dan ses strates l’idéologie daeschiste mais les fanatiques islamo-baathiste persistent dans leur furie.

    24
    11
    rira
    5 octobre 2018 - 10 h 15 min

    Çà cache les cheveux frisés et l’ignorance interne.
    Pas un grain de spiritualité dans la boite crânienne.

    20
    16
    Anonyme
    5 octobre 2018 - 9 h 54 min

    L’arabe exclusive est un danger mortel car elle vous ferme les portes sur l’universalité et vous confine dans un monde en régression dans les seules perspectives sont la radicalisation religieuse.
    C’est vrai que ce n’est pas la langue en elle-même car ce n’est qu’un vecteur de communication, mais le fait qu’elle ne produit aucun savoir où savoir-faire et qu’on n’y traduit presque rien excepté une littérature religieuse extrémiste.
    C’est pourquoi, le bilinguisme est vital, il permettra d’être au diapason et au fait de l’évolution scientifique et technologique, ouvrir les esprits et faire, chacun, nos propres traductions pour ensuite les exprimer en arabe ou en zoulou à notre convenance.

    41
    11
    Sprinkler
    5 octobre 2018 - 9 h 49 min

    Du coup, pour parer aux risques insurrectionnels qui pouvaient emporter le trône chancelant de son narco-monarque, le très visionnaire Hassan Aourid lui préconisa de confiner l’écrasante majorité de ses dociles sujets dans l’analphabétisme ! De ces légions d’illettrés Gloui III puisera plus tard les milliers de  » candidats  » au djihad ( DAECH) qu’il expédiera à ses mentors du Golf pour bénéficier de leur  » divine protection « .

    20
    14
    bougamouss
    5 octobre 2018 - 8 h 56 min

    Le problème du Maroc, ce n’est ni la langue Arabe , ni autre chose.Son vrai problème c’est qu’il est le pays
    qui compte le plus d’analphabètes, en Afrique!!!Loin derrière le…Mali!

    29
    24
    Lyes Oukane
    5 octobre 2018 - 8 h 35 min

    Eh ben dis donc , heureusement que le maroc a été inspiré . En attendant ,je vous livre un classement sur le taux d’alphabétisation sous nos contrées en 2011. Trouvé chez wiki .

    maroc classé 146 ème avec un taux de 70,1% . Il est entre le Soudan ( 70,2% ) et l’Angola ( 70% tout rond )
    Tunisie classée 130 ème à 77,7%
    Algérie ,94 ème à 89%

    en 2015 :
    Maroc à 69% . Algérie à 83% et Tunisie à 81% . La Tunisie a fait un sérieux progrès , l’Algérie traine la patte et le maroc progresse vers l’arrière ( ils ont dû s’inspirer de notre fameux  » avanci l’arrière  » ).

    21
    18
      Blakel
      5 octobre 2018 - 23 h 11 min

      @ Lyes Oukane
      Il ne faut pas confondre, le qualitatif et le quantitatif.
      Il y a un siècle de ça, seule une minorité d’individus accédaient à l’instruction. Le niveau d’instruction de ces privilégiés était-il moins bon que celui des gens d’aujourd’hui. Le problème du système éducatif algérien, n’est pas un problème quantitatif. La massification de l’enseignement s’est bien réalisée. La proportion d’individus accédant au système éducatif s’est considérablement accru depuis 1962, personne ne le conteste. Par contre la qualité de l’enseignement s’est indéniablement dégradée. A quoi ça sert d’avoir des millions de jeunes mal formés ? Et c’est là le sujet de cet article.

      2
      2
        Lyes Oukane
        6 octobre 2018 - 5 h 34 min

        @ Blakel . Merci de me donner la réplique . Seulement ,J’ ai le regret de te dire que je ne confonds rien du tout .

        1) Je parle du taux d’alphabétisation . Un peu comme si je te donnais le nombre de véhicules dans un pays et toi tu me réponds par le nombre de permis de conduire et la civilité des conducteurs .
        Définition d’alphabétisation : enseignement de l’écriture et de la lecture aux personnes analphabètes d’une population . Pas plus pas moins et tu le sais .

        2 ) si j’ai bien compris l’idée principale de l’article du dessus ( après mes deux cafés matinaux ),il ne s’agit nullement de citoyens bien ou mal formés en Algérie . Il semblerait que l’auteur nous explique que le maroc s’ouvre aux langues étrangères , à l’instruction à marche forcée et à la diplomatie d’apaisement pour ne pas sombrer dans l’islamisme radical comme en l’Algérie ,en Irak ,en Syrie .En clair le maroc ne fait pas la même erreur que les pays cités tellement ils sont plus clairvoyants .

        3)  » …Il y a un siècle seule une minorité d’individus accédait à l’instruction … » . Oui ,il y a un siècle nous étions sous colonisation et à la sortie de la 1er GM . La France n’a apporté que misère et abrutissement . Tout le monde sait ça .
        Par contre un siècle auparavant ( 1833 ) … je cite :
         » … en Algérie tous savent compter , lire et écrire . Nous avions moins d’instruction que les vaincus . A notre arrivée ,il y avait plus de cent écoles primaires à Alger ,86 à Constantine ,50 à Tlemcen . Alger et Constantine avaient chacune six ou sept collèges secondaires et l’Algérie était dotée de dix Zaouias ( universités ) . Chaque village ou groupe d’habitants avait son école . Notre occupation leur porta un coup irréparable . » Campbell 1835

        Mgr Dupuch rapporte  » …en 1840 ,je ne trouvais plus que 3 ou 4 instituteurs pour toute la province d’Alger. En 1880 ,on ne trouvait encore que 13 écoles franco arabes pour toute l’Algérie…  »
        Rovigo rajoute « … notre seule supériorité sur eux c’est notre artillerie et ils le savent . Ils ont plus d’esprit et de sens que les européens …  »
        Enfin Tocqueville  » …il faut donner des livres à ce peuple curieux et intelligent . Ils savent tous lire .Et ils ont cette finesse de comprendre qui les rend si supérieures à nos paysans de France …  »
        Source : Michel Habart . histoire d’un parjure PP 137- 139 .

        Merci d’avoir pris le temps de me lire jusqu’au bout . J’ai été long et exhaustive mais il me fallait ,je crois , rappeler d’où nous venons et ne plus entendre les poncifs du genre  » les Algériens sont idiots ,l’arabe est dépassé , l’anglais est meilleure ,les européens sont intelligents et les marocains encore plus  » . Nous devons copier ,améliorer ,tout réapprendre pour innover chacun dans sa discipline ,selon ses intuitions ,selon nos besoins .Nous avons un long long chemin et beaucoup de réformes à faire dans l’ Education Nationale . Nos augustes le veulent-ils vraiment ? pour moi ,là est la vraie question . Au plaisir .

        2
        3
    Norebi
    5 octobre 2018 - 8 h 23 min

    Je suis francisant, je ne vois pas en quoi l’arabe peut faire peur ? Et que vient faire l’éducation dans l’arabe?

    20
    30
      Anonyme
      5 octobre 2018 - 12 h 05 min

      L’arabe structure le cerveau pour aboutir au schéma mental de Daesch et sa logique.

      19
      15
      Anonyme
      5 octobre 2018 - 16 h 56 min

      Je mettrais ma main au feu que tu es arabisant jusque dans les moelles et le cervelet .

      4
      4
    anonyme
    5 octobre 2018 - 8 h 05 min

    il y a une réelle volonté … à effacer tout ce qui a trait à l’arabe
    Même le système éducatif en France est aux abois je suppose que c’est à la faute à la langue arabe

    19
    40
      Vector
      5 octobre 2018 - 10 h 14 min

      Je ne connais pas votre profession et vos loisirs, mais je suis sûr qu’ils ne sont pas en arabe…

      26
      13
    larbi
    5 octobre 2018 - 7 h 57 min

    le Maroc à entreprendre la réforme de son système éducatif afin d’éviter les conséquences désastreuses engendrées par le système éducatif algérien, et notamment par l’arabisation».

    Et paf
    encore cette histoire imputée à l’arabe
    Au prochain feuilleton

    28
    24
    awrassi
    5 octobre 2018 - 6 h 54 min

    Si ce monsieur est chercheur, il doit l’être dans un pays qui s’est trouvé ! Je peux vous dire, par contre, que c’est Hassan II et sa peur des Imazighen qui a permis au berbère de retrouver ses titres de noblesse à l’Université Mohammed V. Depuis, Tamazight et Tamazgha se rapprochent de la réalité !

    26
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.