Bouhadja prend un bain de foule : visite d’adieu ou manœuvre politique ?

Saïd Bouhadja
Saïd Bouhadja. New Press

Par R. Mahmoudi – Alors que la crise entame sa troisième semaine et au moment où les députés de la majorité tentent de faire accroire, à travers des déclarations à la presse, que le président de l’APN, Saïd Bouhadja, serait sur le point de déposer les armes, ce dernier a surpris tout le monde en sortant jeudi de son bureau pour se promener à pied dans les rues de la capitale, où, accompagné d’un ancien député du FLN, il s’est mêlé aux citoyens et a échangé des discussions avec eux et même pris des photos avec des jeunes.

Quels messages Bouhadja a-t-il voulu envoyer à travers cette sortie symbolique mais qui n’a rien de spontanée ? Veut-il dissuader ses détracteurs de recourir à un acte de «barbouzerie» pour l’empêcher d’accéder au siège de l’APN, comme l’avait laissé entendre, la veille, Abdelhamid Si Afif dans une déclaration à la presse, avant qu’il soit contredit par le chef du groupe parlementaire du même parti, Mouad Bouchareb, qui a expliqué que ce n’étaient pas les «méthodes» du FLN ? En s’entourant symboliquement de gens dans la rue ou sur une terrasse de café près de la Grand-Poste, Saïda Bouhadja donne, en effet, l’impression de vouloir démontrer qu’il a le soutien du peuple et qu’il est une victime et gagner, ainsi, la sympathie de l’homme de la rue qu’il sait très sensible à la hogra. De cette façon, le président de la chambre basse du Parlement aurait, au moins, effacé cette image d’autocrate que ses adversaires lui collent. Suite à quoi, il pourrait annoncer son départ.

Il faut rappeler que la condition essentielle que le président de l’APN avait posée aux députés, lors des derniers pourparlers, était de retirer de leur motion toutes les accusations dont ils l’ont accablé. Il s’était ravisé à la dernière minute après avoir constaté que l’un des porte-voix du FLN avait, le soir même, remué le couteau dans la plaie dans une déclaration à la presse.

R. M.

Comment (23)

    Anonyme
    13 octobre 2018 - 1 h 57 min

    Apres boutef c bouhadja c pour ca que FLN et RNd on le feu au c…

    Diversion
    12 octobre 2018 - 23 h 04 min

    Il me semble que le débat de l’heure devrait exclusivement tourner autour des futures élections présidentielles.
    Bouhadja fait partie de l’Alliance, alors qu’il parte ou pas, qu’est-ce ça changerait à l’APN?

    Abou Langi
    12 octobre 2018 - 16 h 34 min

    Moua j’ai cru qu’il allait se marier. Parce que chimwa on ne jette pas du riz sur les mariés mais des fèves, ivawène. Et même qu’on bizute la mariée protégée par les femmes du village en la bombardant avec des projectiles en l3arsa ( morceaux de figuier de barbarie) . d’où son nom waqila.

    Un bain de foule, siça non?

    1
    3
      Zaatar
      12 octobre 2018 - 18 h 34 min

      @Abou Langi,

      Moi j’avais pensé à Amor de mis Amores, en équivalence avec la foule d’edith piaf…et je pensais que la foule allait le savonner dans son bain…

      1
      2
        Abou Langi
        12 octobre 2018 - 19 h 15 min

        Comment veux-tu comprendre si on nous splik pas ?

        1
        2
          Zaatar
          12 octobre 2018 - 23 h 00 min

          ça aurait été des splikations dangereuses par le temp qui court. Je ne crois pas qu’il soit allé vers la foule pour acheter un chewingum ni même faire un selfie…

      saadane
      12 octobre 2018 - 19 h 59 min

      Bravo Mr Bouhadja;
      Tenez leur la dragée haute à ces pros de la chitta…..
      Vous avez bien le profil d’un président.Vive le successeur de Boutef

      7
      1
    anti khafafich
    12 octobre 2018 - 16 h 18 min

    il les a tous dénudés car au moment ou il prend son café avec les guellils, eux ils sont entrain de profiter des devises a l’étranger et certainement en france qui pense tenir, a travers ses sous hommes, l’Algérie toute entière.

    10
    1
    Anonyme
    12 octobre 2018 - 15 h 11 min

    Y a rien à discuter à l’APN
    Les députés sont à l’étranger entrain de profiter des vacances de la Toussaint
    Les moustachuts font la tournée des bars et les hallakates denichent les petits jeunots
    Arrêtez ce masscre

    7
    1
    Novembre 1954
    12 octobre 2018 - 14 h 07 min

    Les ripoux et véreux ont confisqué l’histoire du pays et les acquis de Novembre 1954. Ils veulent par la force, installer un gouvernement par ordonnance,qui obéisse à des lois scélérates qu’ils auront eux mêmes légiférées.

    8
    2
    K. DZ
    12 octobre 2018 - 12 h 35 min

    Nos élus n’acceptent de se fotter au petit peuple que lorsqu’ils nous racolent le reste du temps on souffre dans les embouteillages avec leurs allées et venues parfaitement inutiles.

    6
    3
    Anonyme
    12 octobre 2018 - 12 h 04 min

    LES MÉTHODES DU FLN ET DU RND SONT CONNUES DU PEUPLE ALGERIEN ! LA BABOUZERIE DU SYSTÈME N A PLUS D EFFETS AUJOURD’HUI CAR LE PEUPLE A DONNE SON DOS AUX KHOBSISTES DU SYSTÈME ! ET ILS VONT S ENTRETUER SOUS LE REGARD MÉFIANT DE LA POPULATION .TELLEMENT ILS ONT FAIT DU MAL A CETTE ALGÉRIE ET POUR PREUVE LA HARGA QUOTIDIENNE DES MILLIERS D ALGÉRIENS TOUTES CATÉGORIES ! les algériens attendent la chute du systeme comme un fruit mure !

    15
    1
    Anonyme
    12 octobre 2018 - 11 h 52 min

    Bouhadja (qui se met dans la posture du lion ) sait qu’entre lui et les bandits (en posture d’hyènes lui mordillant les chevilles pour le faire tomber), l’Algérien lambda a vite choisi. Alors il les nargue avec un bain de foule à Alger.

    17
    Tredouane
    12 octobre 2018 - 10 h 21 min

    Encore une fois,la démarche de ces députées est dénué de tout fondement réglementaires,ils montrent leurs vraie visage ,je pense que les instances compétentes dois leurs procéder à la levé de l’immunité parlementaires sans pour autant recourir à la dissolution de l’A.P.N,toute fois la dissolution reste une option à prévoir.

    18
    1
    Droit Au But
    12 octobre 2018 - 9 h 48 min

    La motion des partis de la coalition dirigée contre Bouhadja ,à leurs tête, le FLN et le RND est illégale. Ces gens là sont des voyous notoires. Ils ont en tête de créer un vide constitutionnel, pour provoquer un statut quo pour retarder les élections présidentielles,et nous imposer leur candidat. C’est cette même clique qui pousse au pourrissement, et qui a pris tout un peuple et son pays depuis l’AVC du président.

    27
      Droit Au But
      12 octobre 2018 - 10 h 37 min

      Prière lire: tout un peuple et son pays
      en otage. Merci.

      12
    SAÏD BOUHADJA PRÉSIDENT
    12 octobre 2018 - 8 h 19 min

    NE DÉMISSIONNE PAS.
    UN GUERRIER SE BAT JUSQU’AU BOUT ARMES À LA MAIN.
    LE PEUPLE EST EST TON ARME.
    LE PEUPLE ALGÉRIENS EST AVEC TOI.
    LE PEUPLE ALGÉRIENS MÉPRISENT CEUX QUI TE FONT DU MAL GRATUITEMENT POUR S’ACCAPARÉS LES COMMANDES DE L’ALGÉRIE.

    26
    5
    Gatt M'digouti
    12 octobre 2018 - 7 h 07 min

    En tout cas il est courageux ! sans garde rapprochée il s’est mêlé au peuple !
    Depuis le temps que j’appelle Ould Abbés  » l’idole des jeunes » à partir de AP d’en faire autant !!!!
    Je profite pour inviter tous les ministres et autres kyada, du moment qu’ils clament à qui veut les entendre que la sécurité en Algérie est assurée définitivement, de venir habiter avec nous dans des logements AADL, LSP et autres clapiers !!!!!!!

    21
    2
      Yes
      12 octobre 2018 - 13 h 58 min

      Même pas,gatt,je leur demande pas de venir habiter avec nous,seulement au moins faire leur marché àvec les citoyens,se promener comme bouhadja pas à Bab El oued,mais seulement rue didouche!! Qu’ils quittent le club des pains et habitent à hydra où leurs villas sont louées en €.

      11
        Gatt M'digouti
        12 octobre 2018 - 17 h 56 min

        Tout a fait ok avec toi !
        Tu sais quoi? un investisseur français a dit : je n’investirais en Algérie que lorsque le club des pins sera vidé et rendu au peuple ! d’ici là je ne crois en aucune sécurité anti terroriste !

    Zaatar
    12 octobre 2018 - 7 h 07 min

    Bain de foule de Bouhadja…serait ce Amor De mis amores auprès des citoyens? auquel cas le retournement de veste et de cravate est très significatif. La foule va t’elle se laisser prendre au jeu? ou bien lui passera t’elle tout simplement un savon?

    7
    6
    kamel
    12 octobre 2018 - 6 h 42 min

    Ouyahia et Ould abbes avez vous le courage de vous promener sans garde rapproché à la grande poste et prendre un café et des fotos avec les jeunes. hhhhhhhhhhhhhhhhhh

    24
    1
    Yenza w'oulach
    12 octobre 2018 - 6 h 42 min

    Khazzat. Il ne représente personne ni quand il etait ami du fln qui l’a nommé ni quand la fraterie s’est chamaillée. Arreter de nous imposer des discours incensés, les institutions où elles derivent du peuple oubien c’est du teatre de mauvais gout.

    10
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.