Affaire du meurtre de Jamal Khashoggi : l’Arabie Saoudite se cherche une échappatoire

Jamal Khashoggi
Le journaliste Jamal Khashoggi et sa fiancée turque Hatice Cengiz. D. R.

Par Sadek Sahraoui – L’Arabie Saoudite serait-elle sur le point de changer de ligne de défense dans l’affaire du journaliste Jamal Khashoggi disparu il y a deux semaines après avoir pénétré l’enceinte de son consulat à Istanbul ?

Fort possible ! D’après des sources citées par le New York Times et CNN, ce lundi 15 octobre soir, Riyad se préparerait à défendre une nouvelle version des faits à même de disculper le pouvoir en faisant porter la responsabilité de la disparition à des éléments individuels accusés d’avoir agi de leur propre chef.

Le secrétaire d’Etat des États-Unis, Mike Pompeo, dépêché par Donald Trump, est arrivé ce mardi 16 octobre à Riyad pour faire la lumière sur cette affaire. Il rencontrera aussi l’homme fort du royaume, Mohammed Ben Salmane, prince héritier de la dynastie des Saoud.

La veille, Trump avait lui-même admis que la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi «pourrait être le fait d’éléments incontrôlables».

Trump a fait ces déclarations après s’être entretenu dans la journée, par téléphone, avec le roi Salmane d’Arabie Saoudite.

Plus tôt dans la matinée, Trump avait évoqué cet échange dans un tweet : «Je viens de parler au roi d’Arabie Saoudite qui dit tout ignorer de ce qui a pu arriver à “notre citoyen saoudien” (…). J’envoie immédiatement notre secrétaire d’Etat pour rencontrer le roi.»

Les autorités turques ont fouillé dans la nuit de lundi à mardi 16 octobre le consulat saoudien à Istanbul dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Jamal Khashoggi. Des responsables turcs affirment que le journaliste a été assassiné par des agents saoudiens dans l’enceinte du consulat, ce que Riyad dément.

Un convoi de six voitures est arrivé dans la représentation diplomatique sous haute sécurité, lundi 15 octobre peu après 19 heures. Les policiers, certains en uniforme et d’autres en civil, sont immédiatement entrés dans le bâtiment. Un groupe de Saoudiens censés participer à la fouille était arrivé sur place environ une heure plus tôt.

A l’issue d’une perquisition sans précédent d’une durée de huit heures, les membres de l’équipe turque ont regagné leurs véhicules et ont quitté les lieux. Ils ont emporté des échantillons, notamment de la terre du jardin du consulat. Cette fouille survient au lendemain d’un entretien téléphonique entre le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, et le roi Salmane, au cours duquel ils ont évoqué le cas de Jamal Khashoggi.

L’éditorialiste saoudien, critique du pouvoir de Riyad et qui s’est exilé aux Etats-Unis en 2017, s’était rendu dans la représentation diplomatique le 2 octobre pour des démarches administratives en vue de son prochain mariage avec une Turque, Hatice Cengiz.

Si la nouvelle version que s’apprêterait à livrer Riyad peut augurer d’une sortie de crise après une montée des tensions entre l’Arabie Saoudite et ses partenaires occidentaux, elle risque de se faire au prix du maintien de zones d’ombres autour de la disparition du journaliste saoudien.

De fait, des responsables turcs ont fait émerger au cours des deux dernières semaines des éléments pointant vers la préméditation du meurtre, mettant notamment en évidence certaines précautions prises en amont par «un commando de tueurs» en vue de faire disparaître le corps.

S. S.

Comment (16)

    Anonyme
    17 octobre 2018 - 6 h 19 min

    Les innocents affamés,assassinés au Yémen,et et toutes les victimes de cette famille régnantes sans aucun scrupule ni aucune éducation tiennent leur vengeance. Les criminels paieront ça ne sera que justice.

    Alfa
    17 octobre 2018 - 0 h 00 min

    « Tout individu est considéré comme innocent jusqu’à preuve de sa culpabilité » à l’exception de la France qui stipule que: « Tout individu est considéré comme coupable jusqu’à preuve de son innocence.
    C’est enchâssé dans la charte Onusienne des droits et libertés.
    je ne porte pas les Al-Sahioun dans mon cœur mais ce n’est pas le moment de spéculer sur des suppositions d’assassinat dans les locaux du consult.
    Jusqu’à présent il n’y aucune preuve relative aux tergivigations de part et d’autre sinon des spéculations et des non sens concernant l’affaire en question.
    Mr. BMS est ou bien un pur génie qui veut ridiculiser les USA et le reste du monde par cette machination diabolique de meurtre ou bien le pire des cancres avec une cervelle d’oiseau en voulant imiter ses cousins germains, pour ne pas dire qui, en commanditant à partir de Ryad l’assassinat d’un citoyen de surcroit saoudien.
    C’est une affaire qui me semble un peu tirée par les cheveux et les scénarios envisagés de part et d’autres des antagonistes sont plus ou moins crédibles mais non vérifiables dépendamment de quel coté on se positionne.

    les minables bédouins du désert
    16 octobre 2018 - 23 h 32 min

    ce qui est certain c’est que les usa vont severement punir les bédouins saoudiens au pouvoir. et ça sera bien fait pour leurs gueules et d’autres pays dictatoriaux apprendront à ce tenir à distance des personnes qui ont le droit de critiquer la dictature qui leur sert à se maintenir au pouvoir…

    2
    1
    TARZAN
    16 octobre 2018 - 21 h 01 min

    NOUS MUSULMANS ON REFUSE QUE LES DEUX LIEUX SAINTS DE L’ISLAM SOIENT ENTRE LES MAINS D’UN CRIMINEL QUI COMPLOTE CONTRE LES MUSULMANS AVEC DES SIONISTES (selon les propos même de BMS). ILS SALISSENT L’ISLAM

    15
    1
    Nasser
    16 octobre 2018 - 20 h 35 min

    La Saoudie s’est mise dans un vrai marécage!
    Se rapprocher de l’Iran et de la Russie en guise de chantage pour se tirer d’affaire est une insulte à l’Iran, aux russes,(dans le sillage aux syriens et aux yéménites qui meurent chaque jour par leur faute).
    En somme, cela veut dire que ces pays ne luttent pas pour des principes!…..
    passons!
    Cette affaire Khashoggi arrange bien les occidentaux pour soutirer plus d’argent aux saoudiens!
    Ils trouveront certainement des chairs à canon à condamner qu’ils présenteront comme « éléments incontrôlables » (dixit Trump par MBS)

    CEPENDANT:
    Difficile de viser les 15 personnes venus par avions de la Saoudie qui ont pénétré dans l’ambassade dont parle la Turquie pour les sacrifier comme éléments  » incontrôlables » ayant assassiné Khashoggi….Ils devront donc être arrêté, jugés, ils doivent parler tous avant d’être condamné mais par…. la Turquie ….. Qui chercher?
    Que dira et pensera la Turquie?
    N’y a t-il pas risque que Erdogan se fasse « acheter » pour des milliards de dollars? Tel qu’on le connait ….c’est possible, mais très risqué et dangereux pour Erdogan et la Turquie!!
    A suivre donc!

    « C’est très chaud d’un côté et brûlant de l’autre » (disent les maghrébins)
    Ils tombent  » de Charybde en Scylla’…..

    Abbas
    16 octobre 2018 - 18 h 54 min

    Pourquoi? Pourquoi?. Il demande l’asile aux states, il part en Turquie, il se rend au consulat alors qu’il sait qu’il a des chance de se faire dessouder . toute l’histoire est louche du début a la fin.

    3
    3
    Flicha
    16 octobre 2018 - 17 h 02 min

    A Messahel et autres officiels algériens de déclarer ne pas vouloir s’immiscer dans les affaires internes d’un pays! Qu’en est il maintenant des rapports et déclarations à qui veut l’entendre sur l’injustice sociale au rif maroquin?
    Vous êtes répugnant dans votre méthode de faire croire aux gens que l’Algérie est démocratique.

    3
    8
    Felfel Har
    16 octobre 2018 - 13 h 28 min

    Il est à peu près certain que les Occidentaux vont mettre autant de zèle à disculper MBS qu’ils ont mis à accuser Poutine de crimes que seule leur imagination fertile et débile a pondu. Il est aussi certain que Trump va traire ces chameliers en échange de son silence et de sa clémence. Attendons-nous à une extension du contrat mirifique d’achat d’armes qui vaut des centaines de milliards de $! Pov Saoudis qui aiment se comparer à des aigles royaux; ils nous prouvent qu’ils ne sont que des pigeons qui se font plumer docilement comme le dindon que nous avons comme voisin. Ezzoukh walekhsara!

    20
    1
    Kenza
    16 octobre 2018 - 13 h 13 min

    Mike Pompeo va s’assurer de la soumission encore plus grande de l’Arabie Tayhoudite aux américano-sionistes et de sa politique anti-iranienne, donc pro-israélienne, le tout accompagné de gros contrats commerciaux ( notamment des armes qui doivent être utilisées principalement à mettre le chaos dans les pays arabo-musulmans comme l’exige Israël) et accessoirement de gros chèques…et l’échappatoire que cherche la famille royale lui sera toute trouvée….

    PS: Les larbins européens vont cesser de s’indigner à partir du moment que le maître daignera leur accorder de tirer quelques avantages (même si ce ne sont que des miettes) de cette entourloupe à laquelle, à mon avis, Kushner le gendre de Trump , travaillant pour Israël, n’est pas étranger….

    11
    1
    Apulée de Saldae
    16 octobre 2018 - 12 h 18 min

    Un tissus de mensonges made par Trump et le roi des bédouins. Ils considèrent le monde comme étant peuplé de cons qui vont croire à leurs mensonges XXXXXL. Lorsqu’il y’a du Fric en jeu , il n’ ya ni DIEU ,ni TAROUF. que l’on soit président des USA ou des Iles caca ou bien gardien des 2 lieux saints de l’islam ou bien gardien des Latrines de l’aéroport de DJEDAH. C’est KIF KIF , » IN THE DOLLARS WE TRUST  » Amen ( lire en tamazight )..

    14
    2
    Vroum Vroum 😎😎😤..
    16 octobre 2018 - 12 h 03 min

    ….Vroum Vroum mène l’enquête !..Éléments de l’enquête : MBS , Usa , Consulat..et Kashoggi…et mobile du Crime..Car y’a bien eu un Crime et substitution du Corps !!!…Et un Tribunal Pénal
    pour juger le Crime . .Donc après enquête minutieuse il s’avère que Mr Kashoggi est entré en infraction dans le Consulat général des Saouds en Turquie et tenté de voler une grosse Photocopieuse qui ne passait pas la Porte trop petite quand la Sécurité le prit en flagrant délit avec la Grosse Photocopieuse dans l’escalier…s’ensuivit Une course poursuite dans le Consulat et Kashoggi rata une marche et cogna le mur qui n’aurait jamais dû être là …son corps fut mis dans une Caisse et renvoyé par Colis Express en Arabie…Donc lors du Jugement de l’affaire au Tribunal Pénal dont le Président est un Juge Fédéral Âmericain et l’avocat du défunt Kashoggi est un certain MBS dit Saouds ont étudié l’enquête et déclaré coupable la Marche d’escalier qui devra et détruite comme sentence .et Mr Kashoggi pour tentative de vol d’une Grosse Photocopieuse…Ainsi Vroum Vroum à résolu l’affaire de la Photocopieuse. .Mais que vient faire Don Pompeo à Ryad , lui qui arrive de Palerme en Civile…quel est le lien entre Kashoggi et Ryad et Palerme en Civile !!!…Après enquête aucun lien mais juste pour des Conseils ? Au Roi Salman MBS pour l’acquisition d’un Casino à Las Vegas. .Mon intervention est simplement au niveau intellectuel de ceux qui semble être les Rois du monde , Usa…

    11
    2
    Zemmour-dz
    16 octobre 2018 - 11 h 38 min

    L’affaire du meurtre de Jamal Khashoggi est une occasion en or pour Trump pour traire la vache saoudienne jusqu’au sang . Dans la foulée même le führer Erdogan a fait passer sous silence son aplatissement devant Trump en libérant le prêtre américain .

    15
    1
    Oliane
    16 octobre 2018 - 11 h 19 min

    Je n’ai vu personne dire que c’était des sionistes, comment ça se fait ??

    8
    6
      Lghoul
      16 octobre 2018 - 11 h 43 min

      Réponse: Parce qu’un arabe peut tuer un autre arabe et ca ne pose aucun probleme car ils sont des freres. Et puis la vie chez un arabe est des fois importante et des autre fois pas tellement importante selon la météo du jour.
      Ou est Madame CH pour nous faire sortir de ce charabia ?

      12
      2
      Kenza
      16 octobre 2018 - 12 h 09 min

      De toutes les façons, quand il s’agit de politique étrangère américaine et notamment celle relative au Moyen-Orient, c’est principalement le lobby sioniste qui est derrière. Et indépendamment du président, la position des états-unis c’est d’être le principal allié d’Israël. Actuellement, derrière Trump il y a son gendre Jared Kushner et derrière ce gendre il y a les sionistes et bien sûr Israël qui tire les ficelles. MBS, comme ses prédécesseurs, est une marionnette entre leur main….

      13
      1
    Yeoman
    16 octobre 2018 - 10 h 53 min

    Les occidentaux se moquent de ce qui peut arriver à un journaliste, à un opposant, ou même à un lauréat du prix Nobel s’il est d’origine arabe. Ils ont mis la pression sur l’Arabie Saoudite pour qu’elle paie et elle va payer. Pour le reste, il y a des méthodes qui ont déjà fait leurs preuves avec les gouvernants arabes. Dans l’affaire Lockerbie, Kadhafi s’en est sorti moyennant un bouc émissaire et, sans doute, quelques belles poignées de dollars Les saoudiens vont faire de même.

    14
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.