Maroc : les inégalités sociales et la corruption dénoncées à travers les réseaux sociaux

pauvreté Maroc
Le bidonville Aïn-Sebaa, à Casablanca, Maroc. D. R.

Les inégalités sociales, l’injustice et la corruption au Maroc sont continuellement dénoncées à travers les réseaux sociaux, notamment par des dizaines de pages Facebook, dont le contenu exprime l’insatisfaction des populations, leurs besoins et leurs droits, a écrit le site d’information, La Libre Afrique.

Des dizaines de pages sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, ont dénoncé «corruption», «inégalités» et «injustice», qui sont apparues ces derniers mois au Maroc, a indiqué récemment le site d’information, repoussant au – grand malheur du gouvernement – des lignes rouges à la faveur de ces canaux d’expression.

Selon un récent rapport officiel, cité par la même source, «l’intolérance par rapport aux inégalités devient de plus en plus élevée», les Marocains sont «plus conscients de leurs droits et expriment davantage leur insatisfaction, leurs besoins et leurs attentes», en liant ce «changement majeur» à l’essor du digital et de son «espace libre d’expression et de débat».

Soulignant que «la confiance dans les institutions d’encadrement et d’intermédiation s’est affaiblie», La Libre Afrique, s’appuyant sur un rapport du Conseil économique et social marocain (CESE), souligne que «l’ouverture accrue sur internet, les réseaux sociaux, la presse électronique (…) a énormément facilité (…) la mobilisation de l’opinion publique».

Réseaux sociaux, porte-voix des laissés-pour-compte

Avec son poing levé en guise de logo, la page Facebook Kifaah  (lutte) seveut le porte-voix des laissés-pour-compte, avec ses témoignages de familles marocaines délogées de leur bidonville à Casablanca ou ses images de jeunes Marocains décidés à quitter leur pays dans des embarcations de fortune, lit-on également.

«Les publications de cette page qui totalise un demi-million d’abonnés suscitent des flots de commentaires, souvent indignés, parfois injurieux», regrette l’auteur de l’article.

En écho aux statistiques officielles sur le creusement des inégalités sociales, la page Achaab Yourid (le peuple veut, 1,2 million d’abonnés) fustige aussi la classe politique et parle de la «misère» d’une partie de la population.

Sur Youtube, nombreux sont ceux qui publient des vidéos pour commenter l’actualité. Certains critiquent le roi Mohammed VI, en dénonçant ses «choix politiques» mais aussi parfois son «train de vie» ou ses «longs séjours» à l’étranger.

Pour le politologue Aziz Chahir et le chercheur Abdelwahab Errami, spécialiste des médias, ces «protestations 2.0» sont des «expressions légitimes de certains (…) marginalisés, des minorités actives qui n’arrivent pas à s’exprimer sur la place publique». «Le propre des réseaux sociaux, c’est de permettre à chacun d’être membre à part entière dans la société virtuelle, à défaut de l’être dans la société concrète».

Ces pages, a expliqué La Libre Afrique, ont vu le jour – ou gagné en notoriété – dans le sillage d’une vaste opération de boycott lancée en avril contre la «cherté de la vie», campagne virtuelle qui, selon une récente étude publiée par IDS Partners, une agence parisienne spécialiste de l’analyse des réseaux d’influence, a marqué «un tournant dans l’activisme digital au Maroc».

Ce boycott faisait lui-même suite à plusieurs mouvements de protestation sociale dans des régions marocaines déshéritées, comme celui du Hirak (Mouvance) dans le Nord.

R. I.

Comment (16)

    Vroum Vroum
    17 octobre 2018 - 11 h 40 min

    Non , mais faut arrêter!!..Y’a une Famille Royale .Roi..Des Princes..Princesses..qui pour rester au pouvoir sont prêt à vendre leur peuple ou le combattre…Un Roi est par nature Égoïste qui ne pense qu’à lui et sa Richesse en Palais , Luxe…Pouvoir Héréditaire..Égoïste est le Roi..

    3
    3
    ZIAD ALAMI
    16 octobre 2018 - 23 h 45 min

    Vive l’Algérie vivre ANP……..26 milliards de dollars à l’export,4,5 de phosphate ,6 à 7 des mre,8 de tourisme,4,5 des ide,l’industrie et l’agriculture avec l’automobile et l’aéronautique font le plein .Notre élite,ingénieur,architecte,cadres supérieurs et notre ouverture sur le monde font une très grande différence.Tu as tout sur internet.

    7
    6
      Anonyme
      17 octobre 2018 - 12 h 20 min

      Est oui nous devons remercier dieu pour notre eldorado à ciel ouvert . Et seul les fous ou les ennemis de la nation peuvent nier les pas de géants que nous faisons tout domaine confondus , alors que les pays voisins meurent de faim et de misère .l Algerie avance à vitesse grand V
      Vive l algerie , vive l Anp , vive les algériens !

      2
      6
    Le Rifain
    16 octobre 2018 - 17 h 13 min

    Voici le dernier message de Nasser Zefzafi à tous les braves du RIF pour eviter la division orchestrée par le Makhzen.

    Je me suis efforcé de rester à distance des conflits bilatéraux qui ont éclaté après notre enlèvement, mais lorsque ces conflits et ces divisions ont semé la discorde et ont nui au mouvement impliquant des militants sur lesquels nous fondions nos espoirs pour contribuer aux côtés de nos frères rifains séquestrés, à libérer la région du siège politique, économique,social et militaire, je me trouve obligé, en tant que citoyen du RIF, de dire ma parole et d’exprimer mon point de vue, peut-être que cela trouvera son écho, en particulier à ce stade particulier où le RIF et le Maroc souffrent de tragédies et de calamités, si nous ne soucions pas pour notre RIF et pour le Maroc, qui le fera à notre place ?

    Si vous savez à quel point je suis triste et que mon cœur se déchire de douleur et de chagrin lorsque je vois la crème de nos militants se faire invectiver par le Makhzen, ou lorsque j’entends dire que la femme rifaine, qui a impressionné le monde par sa détermination et son courage, celle qui a toujours soutenu son frère et son mari sur le terrain, lutte contre la barbarie du makhzen et sa politique esclavagiste, soit exposée aujourd’hui à la diffamation et à la diabolisation, et son honneur remis en question par ses frères sans que personne n’intervienne contre ce crime odieux pour la soutenir. Si nous sommes incapables de protéger l’honneur de nos femmes en lutte, contre ce qu’elles subissent, il vaut mieux ne pas se vanter de notre Histoire Rifaine tant que nous la respectons pas, quant à la défense par les ancêtres de l’honneur de nos femmes. Cette femme-là, qui était connue pour son courage quand elle mettait un terme aux conflits tribaux ou familiaux, dès qu’elle agitait son foulard , et tout le monde s’arrêtait de se bagarrer, par respect et considération. Aussi, faisons de nos femmes une ligne rouge à ne pas dépasser, ou faisons une autocritique avant que l’Histoire nous juge . Celui ou celle qui leur porte atteinte, porte atteinte au RIF et à son Histoire, et je me dissocie totalement de lui/Elle

    Je vous appelle fraternellement au nom du peuple Rifain et au nom de ceux qui vous sont chers à vos cœurs, de faire de la mémoire du martyr héros Mohcine FIKRI, le 28 Octobre, un stade de renouvellement du serment et du pacte et pour mettre fin à tous les différends et les conflits qui sont de nature à disperser notre rassemblement et tuer les espoirs de tous les braves : Sommes-nous ceux qui ont connu l’esprit de solidarité et de l’action collective?

    Soyons frères et soeurs donc , pourvu qu’on parvienne à ce à quoi nous aspirons. Laissons de côté tout ce qui est de nature à tuer notre combat, et à gommer notre Histoire , permettez moi de profiter de cette occasion pour rendre hommage aux soldats de l’ombre et à tous les braves, qui ne se fatiguent pas et ne se lassent pas, et soutiennent fermement et fidèlement leurs frères.

    Je vous aime autant que j’aime le RIF.
    Que Vive le RIF et que ne vive celui /Celle qui le trahit

    34
    10
    Paris 75011
    16 octobre 2018 - 16 h 54 min

    Pourtant la presse du Palais n’arrete pas de nous réciter au quotidien et a tous les temps que « le Maroc est un pays qui avance sans gaz ni pétrole » meme si paradoxalement, une récente enquete d’un bureau francais disait que le Maroc détient le record africain en matiere de nombre de mendiants particulierement dans les principales villes du Maroc.

    46
    12
    Felfel Har
    16 octobre 2018 - 16 h 52 min

    J’ai de la compassion pour ces pauvres hères qui voient se pavaner un roitelet qui chante à ses sujets la chanson de Charles Aznavour (C’est fini!) où il déclare « A deux pas de mon coeur, tu es déjà si loin ». Qu’il prenne bien garde car son peuple peut lui rétorquer en reprenant le passage du succés de Johnny Haliday où il est question « d’allumer le feu ».
    S’agissant d’incendie, je me fais un plaisir de leur faire lire ce passage de Mouloud Mameri : « Quand on bâillonne trop de rêves, quand on rentre trop de larmes, quand on ajoute bois sur bois sur le bûcher, à la fin il suffit du bois de l’esclave pour faire dans le ciel de Dieu et dans le coeur des hommes le plus gigantesque incendie ».
    Il leur appartient de décider, seuls, de leur destin. La monarchie alaouite a trop duré, elle appartient à une époque révolue. Qu’ils adoptent la devise de l’État du New Hampshire « Live free or die »!

    47
    10
    Ahmed ADDOU
    16 octobre 2018 - 16 h 39 min

    Mais qu’est-ce qu’attend ce peuple pour décider de prendre son destin en main comme le fait si bien aujourd’hui le peuple du Bahrein qui est tout comme le peuple marocain dominé par une féodale famille venue de l’Arabie Yahoudite.

    44
    8
    Anonyme
    16 octobre 2018 - 16 h 34 min

    Que Dieu vient en aide a ce peuple qui mérite tout le bonheur.

    18
    20
    Med Benhamou
    16 octobre 2018 - 16 h 30 min

    Il faut reconnaitre tout de meme que le peuple marocain n’a que ce qu’il mérite quand on sait que cette prédatrice famille allaouite lui a été imposée par la France sans qu’il ne puisse dire quoique ce soit et ce, depuis 1956,

    44
    7
    ALI
    16 octobre 2018 - 16 h 18 min

    PAUVRE PAYS ET PAUVRE PEUPLE QUI NE LUI RESTE QUE LES RESEAUX SOCIAUX POUR PLEURER.

    45
    5
    Ziad ALAMI
    16 octobre 2018 - 16 h 03 min

    Rien d’étonnant quand on connaît la réalité du quotidien misérable du peuple marocain d’en bas, alors qu’entre temps l’auto-proclamé « Chef d’Etat» M6 :
    1/- passe, lui et sa famille, 8 mois de vacances VIP/an à l’étranger et aux frais du contribuable marocain.
    2/- ait pu devenir en 19 années la 7ème fortune mondiale et la 1ère en Afrique.

    49
    8
    BabElOuedAchouhadas
    16 octobre 2018 - 15 h 48 min

    A croire que le marocain lambda n’a plus le choix entre le choléra (Bled Es Siba) et la peste (Bled El Makhzen).

    43
    8
    M'hamed HAMROUCH
    16 octobre 2018 - 15 h 43 min

    Si le peuple marocain préfère utiliser les réseaux sociaux pour crier sa misère économique et l’injustice sociale tout en dénonçant la gestion chaotique de leur pays par cette féodale prédatrice famille Allaouite allochtone, c’est très simplement pour éviter ce qu’ont subit les gamins des différents hiraks (Rif, Jerada, Zagora. Essaouira, Errachidia, Bouarfa, Figuig etc..) à savoir : la prison sans aucune forme de procès.

    47
    7
    Anonyme
    16 octobre 2018 - 14 h 06 min

    comme chez nous ou pire

    15
    58
      RasElHanout
      16 octobre 2018 - 16 h 10 min

      @Anonyme. Ton post pue tellement le Makhnez que je te conseille d’aller te laver si tu veux que ton commentaire passe mieux et ensuite aller consulter les derniers Raports 2018 du Pnud et de la Banque mondiale traitant des IDH (Indices de Développement Humain).
      Ça va certainement te rafraîchir les idées forgées par la presse propagandiste inféodée au Régime MakhNazi.

      53
      14
        Anonyme
        16 octobre 2018 - 16 h 36 min

        QUOI ??? y a pas la corruption ? y a pas de voleurs ? y a pas escroquerie ?y a pas d injustice ?y a pas la chkara ? a moins que t en fasse parti , je comprend que tu possède une brosse (chita) a reluire ,, prend soin de toi va

        15
        47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.