CSA/CRB : l’AGEx reportée à mercredi faute de quorum

CRB
Le CRB traverse une mauvaise période. New Press

L’Assemblée générale extraordinaire du Club sportif amateur CR Belouizdad (CSA/CRB), prévue lundi matin au complexe sportif Aït Saâda (Alger) pour débattre de la situation du club qui traverse une période difficile, a été finalement décalée à mercredi (14h), faute de quorum.

Sur le nombre global de 95 membres que compte l’Assemblée générale du Chabab, seuls 25 se sont en effet présentés et, constatant vers 11h que ce nombre n’était pas prêt de croître pour atteindre le quorum exigé, les représentants de la Direction de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya d’Alger ont annoncé que les travaux ne pouvaient se tenir.

Celle-ci a donc été reportée à mercredi, toujours au Complexe sportif Aït Saâda, et cette fois, elle se tiendra quoi qu’il arrive, puisque les règlements en vigueur permettront son déroulement, même si le quorum n’est pas atteint.En football, le CRB, un des clubs les plus titrés en Algérie, est en proie à une crise aiguë depuis plusieurs saisons, ce qui a fini par se répercuter négativement sur ses résultats techniques.

Cela fait longtemps, en effet, que le Chabab se contente de jouer les seconds rôles, et cette année, la crise a atteint son paroxysme, au point où le CRB se retrouve tout bonnement lanterne-rouge de la Ligue 1 professionnelle et avec le sérieux risque de descendre en Ligue 2 à la fin de la saison en cours.

Le CSA, actionnaire majoritaire de la Société sportive par actions CRB (SSPA / CRB), a donc décidé de provoquer cette AGEx, pour débattre de la situation avec l’espoir de trouver des solutions à même de contribuer au redressement du club.Parmi ces solutions, l’ouverture du capital de la SSPA et la cession de 67% des actions au groupe Madar Holding, qui deviendra ainsi l’actionnaire majoritaire au Chabab. «Le groupe Madar Holding va s’investir dans le développement du club, à travers ses cadres, ses compétences et son savoir-faire, alors que le CSA sera là pour l’accompagner dans ses actions, jusqu’à l’aboutissement et la réussite de ce grand projet», avait indiqué un communiqué, signé par le président du CSA/CRB, Karim Chettouf et le Président-directeur général (P-dg) du groupe Madar, Amara Charaf-Eddine, à l’issue d’une «réunion décisive» tenue lundi dernier.Sur les 67% des actions qui seront détenues par le groupe Madar Holding, «47% seront issues des actions du CSA, appelées à être entérinées par l’Assemblée générale du CSA/CRB, alors que 20% représentent le bloc des autres actionnaires, lesquels sont sollicités à l’effet d’accepter la proposition de libérer cette quote-part au profit de Madar Holding», explique encore la même source.

Le groupe Madar Holding n’est autre que l’ex-Société nationale des tabacs et allumettes (SNTA), qui a été créée le 4 novembre 1963. Elle a été transformée, en 1990, en entreprise publique économique, avant d’être restructurée en groupe et rebaptisée Madar Holding, en 2017. Dotée d’un capital social de 18 000 MDA, la société opère notamment dans la fabrication de cigarettes, de tabac à priser et à mâcher, ainsi que des filtres. Son patrimoine de production et de commercialisation et de soutien est représenté par 13 unités, réparties à travers toute l’Algérie.

R. S.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.