Khaled Bentounès : «Les sociétés musulmanes sont fracassées par le radicalisme religieux»

Khaled Bentounès
Le président d’honneur de l’Association internationale soufie alaouyyia, Khaled Bentounès. D. R.

Par Hani Abdi – Le président d’honneur de l’Association internationale soufie alaouyyia, Khaled Bentounès, relève le désastre provoqué dans les sociétés musulmanes, à savoir l’instrumentalisation de la religion à des fins politiques.

Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale à l’occasion de la journée internationale du vivre ensemble en paix, Khaled Bentounès assure que «les sociétés musulmanes sont fracassées par le radicalisme religieux». «On est dans un contexte d’instrumentalisation de la religion à des fins politiques. Quand on voit que des groupes de musulmans qui s’organisent en courants religieux, et s’entretuent, on est bien dans la radicalisation», prévient-il, affirmant que «lorsque la religion se transforme en idéologie, c’est le début de la fin». «C’est le début de la fin de la notion de la verticalité de la religion, donc de cette transcendance. On ramène la religion à l’horizontalité», souligne-t-il pour lequel le bon musulman est celui qui vit sa foi de manière privée et qui œuvre pour la justice et le bel-agir.

La religion, poursuit Khaled Bentounès, soigne le mal intérieur. Elle guide l’être humain pour faire du bien et bannir la violence. «Si la politique est la gestion de la cité, la religion est la cité de notre intériorité. Comment gérer la cité de notre intériorité. L’islam est un message spirituel. Il est venu guérir le mal intérieur», insiste le président d’honneur de l’Association internationale soufie alaouyyia. Il estime ainsi que pour le bien de tous, il faudra apprendre à vivre ensemble.

H. A.

Comment (17)

    En plus où est la liberté de culte ?
    23 octobre 2018 - 17 h 00 min

    Ces islamistes fondamentalistes, salafistes , takfiristes non seulement ils ont fracassé nos sociétés arabo-musulmanes par leur radicalisme religieux et leur intolérance, mais ils sont là aussi pour emmieller les autres citoyens non pratiquants, atéhes ou chrétiens ou boudhistes ! C’est par exemple le cas chez nous en Algérie où même le pouvoir politique est leur complice avéré !

    En effet, en Algérie les chrétiens de l’Eglise protestante d’Algérie (EPA) continuent de subir harcèlement et pression de la part des pouvoirs publics et de la mouvance islmique. Ils sont victimes d’une campagne d’acharnement par la fermeture de ses lieux de culte dans la wilaya de Béjaïa et la menace d’en fermer d’autres à Tizi Ouzou, ainsi que par des procès intentés à l’encontre des chrétiens.

    Ce cri des chrétiens d’Algérie intervient après la mise sous scellés, il y a quelques jours, par la gendarmerie, d’un lieu de culte chrétien appelé «Ville de refuge», rattachée à l’EPA et qui existe depuis 2013 dans la daïra d’Akbou. Cette fermeture est abusive et ne repose sur aucun justificatif valable. C’est du sectarisme, de la non tolérance religieuse et c’est un acte condamnable pour interdiction de la liberté de conscience et de culte pourtant prônée par notre Constitution et même le Coran ! Foutez la paix aux algériens athées, non croyants ou chrétiens ya les islamistes !! Occupez vous de votre gandoura, de vos basket Nike, de votre barbe teintée de henné et de vos voiles islamiques, et foutez la paix aux autres ! C’est leur problème s’ils veulent aller en enfer et refusent votre paradis.

    j'aurais plutot dis : :
    22 octobre 2018 - 23 h 36 min

    «Les sociétés musulmanes sont fracassées par L’OBSCURANTISME ET L’IGNORANCE INTELLECTUELLE MASSIVE  » » : c’est plus juste et cela ressemble mieux aux sociétés arabes avant tout !

    11
    1
    issam
    22 octobre 2018 - 21 h 32 min

    Si les gens avaient un travail ,un logement ils n’auraient plus le temps de jouer les djihadistes de pacotilles

    6
    6
      Chaoui
      23 octobre 2018 - 3 h 43 min

      Avoir un travail et un logement sont des DROITS. Et tout État digne de ce nom à le devoir sinon l’obligation d’y pourvoir. Les politiques d’y tendre dans leurs propositions et/ou programmes.
      Il reste que ces questions ne sont pas à eux seuls des faits qui poussent des individus à verser dans le terrorisme djihadiste mais le dévoiement qu’on font de sournois et autoproclamés « docteur de la foi » – docteur ! rien que ça ! Au lieu de tendre à soigner leur prochain, il l’empoisonne…
      Travail et logement ! Si l’on observe bien, on pourra noter que quasi tous les bédouins du Golfe en sont dotés et pourtant c’est de leurs riches pays que nous vient ce fléau de l’extrémisme religieux, non de notre région qui est économiquement moins pourvue que la leur.
      Lorsque l’on veut construire un pays, il ne suffit pas d’édifier des ponts, des autoroutes, et autres infrastructures mais il faut en même temps « construire » ses citoyens par l’instruction et la culture générale, leur apprendre les règles universelles de base en commençant par leur inculquer la valeur du respect.
      En bref, on ne devient pas terroriste parce qu’on serait dépourvu de travail ou de logement mais parce qu’on se laisse conditionner par les idées des autres au point de ne pas réaliser se faire voler son libre arbitre. Dès lors qu’un être ne pense plus par lui-même, il est réduit à l’état de pantin désarticulé qui ne se meut (agit) qu’en fonction des mots et couleurs qu’on lui a insufflés (imprimés) dans son cerveau tel le disque dur d’un ordinateur. Et comme l’ordinateur, il devient une machine sans…âme quand le terro croit encore qu’il en a une !

    Salim Mouassi
    22 octobre 2018 - 20 h 52 min

    Cher @hakikatoune , barakellahoufik ! Il faut être directe !

    Ou bien on veut changer véritablement les choses ou bien on continue comme avant sans rien changer ! Quand un président d’honneur de l’Association internationale soufie alaouyyia dit une chose aussi importante, on ne se contente pas de rester dans le constat, on doit agir !!

    15
    Anonyme
    22 octobre 2018 - 19 h 14 min

    Ce n’est pas la religion divine qui pose problème à l’espèce humaine elle-même d’essence religieuse, mais bien la façon dont le pouvoir s’exerce depuis que le concept État (territoire, population et politique) s’est dénaturé avec le retour en force d’une certaine idéologie qui prône l’adoration de dieux multiples.

    1
    15
    Abou Langi
    22 octobre 2018 - 19 h 06 min

    «Les sociétés musulmanes sont fracassées par le radicalisme religieux»

    Ayavava ! Isk safidir que l’islam a détruit les sociétés arabo-musulmanes ? Nagh elles ont cassé la baraque avec le religiosisme ?

    Ou alors safidir qu’ils sont arrivés hemdoullah. Sauf kisavi pas qu’ils zont pris une impasse , alors il se sont cassés le kamoum contre le mur de l’évidence.

    Mi sipa janti de votre part de vous moquer d’eux ya Misyou Bentounès. Vous êtes kamim embarqué dans la même galère sasfipas de descendre en route et de critiquer ses compagnons de vouyage.

    6
    10
    lhadi
    22 octobre 2018 - 18 h 45 min

    Au cours des dernières années, le phénomène religieux a fait un retour spectaculaire. Réputé obsolète, au moins à terme, il est apparu curieusement résistant, voire de nouveau conquérant. Loin de reculer, les grandes religions monothéistes -christianisme, judaïsme, islam – ont vu croitre constamment le nombre de leurs adeptes. Ainsi, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le nombre des chrétiens dans le monde a presque doublé, celui des musulmans presque triplé et celui des juifs, malgré le génocide, augmenté d’un quart environ.

    La victoire de la révolution iranienne s’est traduite par une accélération de la montée de la vague islamiste, du Maroc à l’Indonésie. Cette vague est cependant antérieure. Elle coïncide avec la défaite de l’Egypte face à l’entité sioniste dans la guerre des six jours (1967) et la mort de Gamal Abdel Nasser (1970), qui avait combattu durement les frères musulmans. Leur organisation, fondée en 1927, a donné naissance à la plus part des mouvements sunnites et chiites.

    Les causes de ce radicalisme sont multiples. Si l’on ne peut pas écarter l’aspect spirituel, les facteurs idéologiques, politique, économique, social et culturel sont effectivement prépondérants.

    L’islamisme apparait comme une idéologie politique qui s’appuie sur la religion, en réaction contre le matérialisme des sociétés occidentales capitalistes et contre le marxisme. Les islamistes dénoncent également le modèle de développement de type occidental qui a prévalu dans les pays musulmans ayant accédé à l’indépendance depuis 1945.

    La pénétration des islamistes s’appuie sur un discours moral et égalitaire qui met l’accent sur les principes coraniques d’équité, de justice sociale et de solidarité.

    Ce faisant, ils ont réussi à mobiliser les déshérités et une partie des classes moyennes en plein désarroi, notamment en Algérie. Néanmoins, dans les pays où ils ont accédé au pouvoir, les islamistes se sont révélés incapables d’améliorer le sort des populations.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]

    12
    4
    Tredouane
    22 octobre 2018 - 18 h 45 min

    L’équation véritable, comment rendre les agissement de l’individue dans la société pure si nous admettons que son âme est pure, »الايمان في القلب ولكن ما صدقه العمل » الا في الجسد مضغى اذا صلحت صلح الجسد كله »,pour dire que la religion Musulmane donne une importances aux l’actes qui doivent être sur la même longueur d’onde que ce crois le cœur.
    Hélas nous n’avons pas encor su traduire les enseignements de L’Islam par des actes sociétaires,grande est le faussé entre l’Islam religion monothéiste divine et la démarche dans l’application de ces principes par les individues,courants ou tendances musulmane,le sous développement.
    Je crois que nous devons apprendre,et non seulement apprendre mais bien apprendre ,premier verse du Coran commence par le mot « IKRA. » ce n’est pas pour rien,méditons.humblement.

    8
    7
    Hakikatoune
    22 octobre 2018 - 18 h 20 min

    Cher Monsieur Khaled Bentounès, président d’honneur de l’Association internationale soufie alaouyyia, si vous constater que l’instrumentalisation de la religion à des fins politiques provoque des désastres dans les sociétés musulmanes, pourquoi ce ne sont pas vous les représentants des mouvances, de courants islamiques, d’associations islamiques qui vous mobilisez pour l’abrogation des articles dans les Constitutions des pays arabo-islamiques qui disent que l’islam est religion d’État, pour dire qu’il faut séparer le religieux du politique et pour dire enfin qu’il faut interdire les partis politiques créés sur une base idéologie religieuse !

    Nous quand on demande cela on nous traite de harkis, de hizb françà, de sionistes, de vendus, d’ennemi de l’islam et de la Oumma islamya ! Ya si Khaled Bentounès , il faut que se soit vous qui soyez à l’avant garde de cette dynamique car nous on nous rejette, on n’est pas crédible alors qu’on a pourtant raison pour la construction d’une société arabo-musulmane dans la paix, dans la modernité, dans la liberté, dans la tolérance et dans le respect des minorités sans pour cela perdre son âme, sa culture, sa religion, son identité! Faire vous même ce type de combat va aider à montrer que ce n’est pas être contre l’islam, contre la pratique religieuse ou pour instaurer l’athéisme ou je ne sais quoi !! Alors cher Monsieur Khaled Bentounès, vous et d’autres représentants de courants islamiques diverses, soyez conséquents avec vous-même, avec vos arguments et agissez sur l’essentiel et non sur le subsidiaire ! Mais en avez vous le courage ? Désolé , je le pense pas hélas !

    26
    3
    Karamazov
    22 octobre 2018 - 18 h 14 min

    Encore une foua vous me forcer à sollicitationner Abou Stroff sur cette kistyou de savouar s’il existe un modérationnisme religieux . Ou les pléonasmes ça n’igzist pas dans la culture arabomizilmane otarma vous ne l’auriez pas zozé parmi nous . Les sociétés zarabes sont tenté par le radicalisme religieux.

    C’est comme si vous ne saviez pas dans quel sens ils marchent les zarabomizilmans : Innahoum lillahi wa illayhi radji3oun . Isk ils ne jouent pas franc avik ça ? CE retour vers Dieu isk sipa un retoiur aux sources aux racines ?

    C’est vrai, comme aurait dit Pascal, que peu de science éloigne de Dieu beaucoup y ramène.

    Alla khati je ne dis pas ça pour vous Monsieur Bentounès car je ne sais pas dans quel sens igzatma vous allez ni pour quelle paroisse vous roulez.

    C’est juste pour Abou Sroff que je pense accompagner sur son chemin du retour du marxisme vers Dieu.

    5
    6
    Ch'ha
    22 octobre 2018 - 17 h 54 min

    L’instrumentalisation de l’islam à des fins politiques et notamment par l’axe occidentalosioniste via le terrorisme sioniste j’insiste n’a rien à voir avec la religion musulmane.
    « L’ISLAM OEUVRE POUR LA JUSTICE ET LE BEL-AGIR ».

    5
    14
      Anonyme
      22 octobre 2018 - 21 h 13 min

      « « L’ISLAM OEUVRE POUR LA JUSTICE ET LE BEL-AGIR » » Ce mensonge dit le à ceux qui ne connaissent pas à fond l’islam .Nous sommes pas des convertis français pour nous prendre pour des andouilles .

      11
      3
    Vector
    22 octobre 2018 - 17 h 14 min

    Le problème est surtout la névrose des sociétés arabo-musulmanes !
    Un arabo-musulman est persuadé que la civilisation arabo-musulmane était, est et sera la meilleur civilisation de l’histoire mondiale et en même temps sa production technique, artistique ou philosophique n’intéresse personne dans le monde mais le pire c’est que l’arabo-musulman voue un culte à la production occidentale !
    Pour être dans le concret, en France, des arabo-musulmans crachent en permanence leurs haine de l’Occident mais qui en même temps lui réclament divers allocations pour ses 7 enfants pour acheter le dernier gadget à la mode !

    26
    12
      Ch'ha
      22 octobre 2018 - 17 h 41 min

      @Vector
      Merci pour cette caricature j’ai bien ri et j’en ris encore 😂😁😂 encore un imposteur sur AP….
      Les arabosmusulm2ans qui profitent des allocations …
      Que dire des voitures béliers et DROITS BAFOUÉS parqués dans des cités discriminés à l’embauche…bien entretenu par L’État depuis l’origine gouvernements de droite comme de gauche.
      Tout comme le terrorisme sioniste bien entretenu…..
      Avez-vous eu connaissance de l’enquête qui a mené aux fraudeurs du RMI et CPAM et cie….des anglais qui venaient en France dans des villages achetaient de vieilles baraques pas chères à retaper …bénéficiant des aides sociales françaises tout en ayant leur pécule in UK !
      OUI des english PAS DES BOUGNOULES.
      Imposteur.

      11
      17
        Vector
        22 octobre 2018 - 18 h 48 min

        Vos propos sont très contradictoires !
        1) Si les arabo-musulmans sont  » parqués dans des cités et discriminés à l’embauche « , comment font-ils pour vivre si ce n’est par des allocations ?
        2) Les juifs été aussi discriminé mais leurs talents et leurs compétences ont forcés les Occidentaux à les accepter !
        3) Si les terroriste arabo-musulmans sont manipulés, c’est parce qu’ils sont manipulable !
        Je ne pense pas qu’un arabo-musulman puissent manipuler la Ligue de Défense Juive ou le Bétar !
        4) Si vous détestez l’Occident et c’est absolument votre droit ! Quitter le et/ou arrêter d’utiliser leurs technologies…
        5) Votre histoire de quelque centaines d’anglais n’est qu’une banale histoire d’escroquerie, moi je parle de centaines de milliers d’arabo-musulmans vivant d’allocation !

        19
        7
      Ch'ha
      22 octobre 2018 - 17 h 44 min

      @Vector
      PS : n’étant pas des bougnoules ces english ont fraudé le système français en toute quiétude pendant près de 15 ans.

      9
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.