Le fédéral du FFS de Laghouat condamné à une année de prison ferme

FFS Litim
La dorection du FFS dénonce une énième atteinte aux droits de l'Homme. New Press

Par Hani Abdi El-Hachemi Litim, responsable de la fédération du Front des forces socialistes (FFS) à Laghouat, a été condamné par la cour de cette wilaya à une année de prison ferme pour incitation aux troubles à l’ordre public.

Le FFS condamne énergiquement cette incarcération et exige sa libération immédiate. En plus d’être responsable fédéral du FFS, El-Hachemi Litim est un militant des droits de l’Homme très actif à Laghouat. Le FFS précise que «El-Hachemi Litim est poursuivi dans le cadre de l’exercice de ses activités associatives et syndicales».

Il a apporté son soutien, notamment au mouvement des chômeurs du Sud. La formation de feu Hocine Aït Ahmed dit ainsi «prend à témoin l’opinion nationale et internationale devant toute atteinte à son intégrité physique ou morale». Le plus vieux parti de l’opposition assure de sa pleine «solidarité avec El-Hachemi Litim et sera à ses côtés avec sa famille dans leur combat pour la dignité et la justice».

Le FFS a déjà dénoncé une cabale judiciaire contre ses militants et plus particulièrement contre El-Hachemi Litim. Il juge inadmissible la persistance du harcèlement judiciaire et de l’injustice qui s’abat sur les militants des droits de l’Homme et sur les militants associatifs. «Ces poursuites judiciaires sont une énième atteinte à la liberté d’expression et à la liberté d’exercice associatif et syndical», affirme ce parti qui réitère ses principes fondamentaux de solidarité à tous les mouvements pacifiques qui défendent la dignité des Algériens.

H. A.

Comment (6)

    Anonyme
    24 octobre 2018 - 23 h 00 min

    Aucun parti ne reconnait la faute à un de ses militants quand il est condamné par la justice! Il sautent souvent sur l’occasion pour faire avancer leur « politique »!
    L’incitation à la révolte est punie dans tous les pays!
    On ne pense pas que le tribunal de Laghouat l’a condamné sans preuves flagrantes.
    Le problème est que la plupart des militants de partis – surtout s’ils sont affiliés à une organisation internationale dont des « droits de l’homme » – abusent souvent de leur position!
    Le constat est le même pour les associations professionnelles (à l’exemple des journaliste)
    Ils se permettent des incartades, puis des « dérives » qui finissent par des délits!
    Beaucoup (imbus de soi-même) pratiquent fréquemment une sorte de chantage au pouvoir publique par leur arrogance et l’accès à certains privilèges et priorités,… croient-ils….
    « incitation aux troubles à l’ordre public » est grave et condamnable par la loi.
    Il s’en sort à bon compte avec « un » an de prison ferme…
    Donc aux partis politiques de discipliner leurs militants; car on les connait bien après les avoir côtoyé !!

    3
    4
      Momo
      25 octobre 2018 - 12 h 43 min

      Parce-que tu as une justice indépendante ????
      T’as qu’à voir la réponse de la justice aux actes de voyou de tes députés pour t’en convaincre.

      Moustapha
      25 octobre 2018 - 13 h 58 min

      @Anonyme 24 octobre 2018 – 23 h 00 min , tu parles de l’abus des partis politiques de l’opposition, mais tu ne souffles pas un seul mot sur l’abus de pouvoir outrancier de la part de Ould Abbes, de Ouyahia ainsi que de la part de Bouteflika et de ses partis politiques, dits de l’alliance, à savoir le FLN , le RND, le TAJ, le MPA, l’UGTA, le FCE, etc.. etc.. ! Il y a comme un « déséquilibre » dans ton raisonnement !

    Therminator
    24 octobre 2018 - 21 h 44 min

    Avec que seulement deux commentaires et le mien , on sent que les problèmes du FFS n’intéressent plus personne, ni les internautes, ni les citoyens , ni ammi ali !

    Tant mieux car ce parti politique est devenu un parti du type FLN de 62 avec ses méthodes d’exclusion de ses meilleurs cadres intègres et de marginalisation de ses militants sincères ! Rouh ya Da el Mouloud rouh , repose en paix certes , mais je dois te dire d’ici sur terre que tu n’as rien fait pour laisser après ta mort un parti politique digne de ce nom avec toutes ses valeurs démocratiques et avec toutes ses grandes valeurs de libertés et d’émancipation à partir desquelles il a été créé en 1963 !

    Anonyme
    24 octobre 2018 - 16 h 27 min

    Pire que la justice de Ben Salman d’Arabie saoudite.Tous les mêmes ces arabes !

    6
    5
    Mohand Said
    24 octobre 2018 - 15 h 50 min

    Désolé ya s’hab el FFS , les citoyens démocrates et amoureux des droits de l’homme seront de moins en moins solidaires avec vous car vous même vous portez atteinte à l’intégrité physique et morale de vos propres cadres et militants ! C’est l’effet boomerang !

    11
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.