Mise en place de l’Académie de la langue amazighe : la promesse ferme d’Ouyahia

Ouyahia Académie
Ouyahia s’est félicité des efforts de l'Etat dans la promotion de la langue amazighe. PPAgency

Par Sadek Sahraoui – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé ce lundi à Alger que l’Académie algérienne de la langue amazighe sera mise en place «avant la fin de l’année en cours», précisant que le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA) poursuivra normalement sa mission. «Le HCA joue un rôle important dans la promotion de la langue amazighe et continuera à accomplir sa mission en coordination avec l’Académie», a déclaré Ouyahia en marge de l’inauguration du 23e Salon international du livre d’Alger (SILA).

Le Premier ministre s’est félicité, en outre, des efforts de l’Etat et du président de la République dans la promotion de la langue amazighe, qui a été élevée au rang de langue nationale et officielle aux côtés de la langue arabe, appelant, par la même occasion, à encourager l’édition d’ouvrages en  tamazight. Tout en déplorant le fait que certains tentent de semer la confusion au sujet de cette question (tamazight), Ouyahia a mis en avant, selon l’APS qui rapporte l’information, les efforts entrepris par le ministère de l’Education nationale qui a élargi l’enseignement de la langue amazighe à travers 30 wilayas du pays.

La loi organique relative à la création de l’Académie algérienne de la langue amazighe, adoptée en juin dernier par le Parlement, vise rappelle-t-on, à doter la langue amazighe des outils nécessaires à sa promotion et à son développement. La loi définit les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de cette instance, placée auprès du président de la République et dont la création est prévue par l’article 4 de la Constitution, amendée en 2016.

L’Académie est chargée, notamment, de recueillir le corpus national de la langue amazighe dans toutes ses variétés linguistiques, d’établir la normalisation de la langue amazighe à tous les niveaux de description et d’analyse linguistique, et l’élaboration d’un dictionnaire référentiel de la langue amazighe.

S. S.

 

Comment (24)

    anonyme
    31 octobre 2018 - 5 h 52 min

    Mise en place de l’Académie de la langue amazighe : la promesse ferme d’Ouyahia

    Paroles du grand manitou
    Ou va ce pays?

    3
    2
    CHMI3ATE
    30 octobre 2018 - 21 h 18 min

    le plus gros suppositoire …pour faire taire une grand peuple

    3
    6
    MELLO
    30 octobre 2018 - 17 h 13 min

    Le pouvoir Algérien ne doit pas se mêler de l’organisation, des missions ou du programme de l’académie Berbère. Si c’est le cas, puisque rattachée à la présidence, l’échec est garanti. Laissant les spécialistes de la la langue amazigh pour pouvoir bâtir sereinement ce projet. Ouyahia , qui a été le précurseur de la généralisation de la langue arabe, qui un veritable fiasco, puisqu’hormis les documents de l’état civil , d’ailleurs truffés d’erreurs, tant de documents sont restés en français. Petite anecdote, la majorité des ministres prennent note en français au conseil des ministre ,donc devant ce Ouyahia. Aujourd’hui, il suffisait à l’État de faire appel aux spécialistes de cette langue, pour leur donner les moyens de réaliser des travaux conformes.

    12
    5
      Anonyme
      30 octobre 2018 - 20 h 42 min

      Vous revez!
      Une academie sous la coupe de l’ Etat arabe est une insulte a’ l’ histoire. Une dictature ne sait pas faire la difference entre ANP et APN, quelle a cadenasse’ pour mettre son homme de main!

      6
      5
    Anonyme
    30 octobre 2018 - 13 h 16 min

    Les arabes sont resté plus de 7 siècles en Espagne mais ont fini par être chassé par Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon.L’Algérie qui a enfanté Saint Augustin finira bien un jour par enfanter une « Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. » algériens qui nous libéreront du joug arabo-musulman.

    20
    14
      ripper
      30 octobre 2018 - 17 h 01 min

      Sachant que les premiers habitants de l’Afrique du Nord ont un lien direct avec le moyen Orient (voir l’homme de Tafoughalt, vieux de 15 000 ans ) et que les arabes savent d’où ils viennent, la question qui se pose : toi d’où tu viens ?

      8
      23
        Anonyme
        30 octobre 2018 - 17 h 48 min

        Quand tu sauras toi d’ou tu viens, juste 3 grand père ya sidi .Je te dirai d’ou je viens.

        10
        5
        amazigh
        30 octobre 2018 - 22 h 46 min

        je le fils de cette terre, mes ancetre sont de cette terre. le nord africain.

        5
        3
    Rayés Al Bahriya
    30 octobre 2018 - 11 h 34 min

    Rapoelons que L’ALGÉRIE etait , est et le sera amazigh , depuis des lustres, bien avant votre nouvelle trouvaille que vous dites ou appelez
    Académie de la langue amazigh.
    Rappelons que ce Ouyahia , c’est le pire ennemi de thamazighth, lui , qui avait voté la loi de la généralisation de la langue arabe , ce marre à bout à boire le calice, grand arabiste devant l’éternel..
    Yaw fakou…

    14
    14
    JeSaisTout
    30 octobre 2018 - 0 h 48 min

    Très bonne nouvelle. Mais il ne dit pas si l’Etat a formé assez d’enseignants car le chemin ne sera pas un long fleuve tranquille.

    13
    6
    ripper
    29 octobre 2018 - 23 h 45 min

    Les américains et leurs alliés ont du user de bombardements et d’un budget énorme dans le but de faire reculer l’Irak, le Yémen, la Syrie et la Libye à l’age de pierre. Chez nous, les Ouyaya, Benghabrit et consorts opèrent un réel retour à l’ère des dinosaures en effectuant un saut arrière de quelques millénaires et une académie pour les sépultures des touaregs.
    Le très amazigh Docteur Othmane Saadi explique les tenants et aboutissants dans son ouvrage intitulé : Les berbères amazighs, des arabes arabisateurs ( العرب العاربة).

    14
    36
    hmimi
    29 octobre 2018 - 20 h 31 min

    Nous ne voulons pas d’arabe, ni à l’école ni dans les administrations ni qu’un brizidan arabe ni fln arabe. La dictature repose d’abord sur la negation de la propre langue. Nous n’avons pas à apprendre l’arabe qui ne sert qu’à formater les tetes et en faire des islamistes. Ouyahia peut le faire s’il le veut mais n’a pas le droit de nous l’imposer

    35
    23
      Anonyme
      29 octobre 2018 - 22 h 16 min

      tu es entrain de poster de Paris ou de Tel Aviv. Aya dez maahoum.

      14
      35
        Anonyme
        30 octobre 2018 - 15 h 56 min

        Le sionisme est à milles années lumiéres loin de votre chimère arabique. Du reste les vrais arabes vous refusent l’arabité et se RE-unissent à leurs cousins les juifs….

        15
        5
    C'est l'arabe qu'il faut déclasser à langue etrangere
    29 octobre 2018 - 20 h 28 min

    Il y a un probléme politique d’envergure dans ce pays. Le régime a longtemps dominé le peuple en lui infligeant toutes ses ideologies. Comme si le peuple etait le jouet entre les mains de ces fils d’Emirs gatés qui doivent utiliser le peuple comme leur jouet. Ainsi il faudra attendre que prennent conscience les nababs jamais élus pour comprendre que le peuple ne cherche pas une demie-citoyenneté ni une demie-justice ni une demie classe politique semi-légitime.
    Votre academie sous le joug arabe de l’Etat fait dans le paternalisme, alors que le peuple a cèssé de mendier ses droits. Le Tamazight enseignée en caractéres arabes, pour ne pas deranger les seigneurs du pays, outre à etre facultative elle est à la carte comme les sandwichs elle doit s’imbiber d’islam pour se faire une petite niche dans le debarras des assimilés algeriens..
    L’arabisation est une outrance. Le role de chair à canon de l’Algerie au service de l’arabisme est tous les jours ridiculisè par les faits. LIrak n’en veut pas des algeriens l’Egypte vous refuse l’arabité les saoudiens financent les voisins pour s’armer et les lointains amis des arabes promettent de nous envoyer les bombettes islamiques, en defense des monarchies du golfe.
    Mais les dictateurs en prouvette ont appris à decter le peuple et ses valeurs. La synthèse des peuples dans ce magma informe de l’islam est signe juste du dedain colonial, comme les colons concideraient arabes par manque d’interet.

    32
    15
    Qui sommes-nous ?
    29 octobre 2018 - 20 h 26 min

    Je pense qu’avant la création de l’académie de la langue « Tamazight » il serait utile de réunir un colloque d’historiens pour rappeler à tous les algériens nos grandes étapes historiques pour convaincre les sceptiques qui pensent toujours que nous sommes des arabes. Nous sommes algériens musulmans avec notre histoire qui est notre véritable identité. Il faut refuser la mémoire sélective.

    32
    12
      Anonyme
      30 octobre 2018 - 13 h 22 min

      Non Mr, l’ islam n’ est pas une identite’ mais une liberte’ de choix individuelle. Dans votre tombe vous y allez seul! Et on est pas oblige’ e d’ etre musulman, parcontre on est toujours dans sa langue et culture!

      14
      7
      Anonyme
      30 octobre 2018 - 15 h 48 min

      Je suis algérien et j’ai renié l’islam dans quelle catégorie identitaire tu vas me classer ?

      5
      6
    Gatt M'digouti
    29 octobre 2018 - 20 h 19 min

    Ce qui nous intéresse pour le moment c’est l’arrestation et traduction en justice de Naima Salhi pour provocation, atteinte à l’ordre public, tentative de déstabilisation et incitation à la haine.
    Ce n’est pas votre promesse qui va rétablir l’ordre. Tant que cette députée « bel fatha » sortie de je ne sais d’ou, puisse activer avec tous les privilèges de cette APN dial el khorda et encourage le séparatisme sous couvert du religieux, le pays est en danger.

    32
    15
      ANONYME
      29 octobre 2018 - 20 h 49 min

      @Gatt M’digouti
      29 octobre 2018 – 20 h 19 min

      Pour assouvir vos fantasmes et établir le « grand proche orient » kabyliste

      11
      32
        Anonyme
        29 octobre 2018 - 21 h 27 min

        L’ Algerie n’ a jamais ete arabe, une dictature veut imposer sa vision. Pas d’ Etat arabe au nom de ceux qui ne le sont pas ni souhaitent le devenir

        28
        13
        Gatt M'digouti
        29 octobre 2018 - 22 h 11 min

        Au risque de te traumatiser davantage saches que je ne suis pas kabyle, que je suis Algérien arabophone et j’ai horreur des idiots et des cons.
        Dure sera la lutte !!!!

        24
        9
          ripper
          30 octobre 2018 - 0 h 00 min

          Et que vive l’homme des cavernes iol.

          8
          23
          Anonyme
          31 octobre 2018 - 6 h 24 min

          @Gatt M’digouti
          29 octobre 2018 – 22 h 11 min

          ravale ta langue de vipere, c’est dans vos veines les mots grossiers et mensongers
          tu penses quoi de ces débiles ici qui affichent leur haine à tout ce qui est arabe

          2
          6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.