Un dissident saoudien : «Trump était informé de l’assassinat de Khashoggi»

MBS dissident
Mohammed Ben Salmane en discussion avec Donald Trump lors de sa visite en Arabie Saoudite. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le dissident et physicien saoudien Mohammed Al-Mas’ari a révélé que le prince héritier saoudien avait insisté pour couper la tête du journaliste Jamal Khashoggi «dans le but de s’en délecter».

Intervenant, lundi, dans le débat d’une chaîne de télévision américaine, cet exilé saoudien affirme avoir été le premier à annoncer la nouvelle de la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dès sa disparition à l’entrée du consulat de son pays à Istanbul, le 2 octobre dernier.

«Je l’avais appris d’une personne très haut placée, qui a pu écouter, entre autres, des appels téléphoniques entre Mohammed Ben Salmane et Mohammed Dahlan», confie-t-il.

Sur la même question, Al-Mas’ari estime que le président américain, Donald Trump, est impliqué dans l’assassinat de Khashoggi et qu’une copie de la vidéo principale détenue par les Turcs lui a été envoyée en vue de le mettre dans l’embarras et faire pression sur lui pour annuler les sanctions instaurées contre la Turquie et notamment contre sa monnaie.

Poursuivant dans ses confidences, l’exilé saoudien ajoutera que les informations qui parviennent au bureau de Donald Trump depuis fin 2017 mettaient en garde contre la préparation d’un complot visant à éliminer Jamal Khashoggi ou à le kidnapper avec l’aide de parties américaines «mais Trump n’a pas averti Khashoggi», lance encore Al-Mas’ari.

Enfin, le dissident saoudien se dit persuadé que Mohammed Ben Salmane ne se retirerait pas et ne consentirait jamais à l’idée de le faire, même si son frère, Khalid ou un de ses cousins le remplaçait et que, en tous les cas, il ne se retirerait pas sans «se battre», c’est-à-dire sans déclarer la guerre.

R. M.

Comment (10)

    Tredouane
    30 octobre 2018 - 18 h 22 min

    Avenir incertains, tendance vers de grands bouleversements à moyens terme.

    Felfel Har
    30 octobre 2018 - 16 h 12 min

    La boniche oserait-elle faire quelque chose sans la permission du maître? Il est aussi certain qu’Erdogan en sait plus sur cette affaire qu’il ne le laisse penser, mais pour se tirer d’affaires, il va faire chanter les uns et les autres. Attendons donc la suite des évènements!

    les grands hypocrites
    30 octobre 2018 - 14 h 28 min

    Même si les Américains étaient au courant ou impliqués dans l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi que dieu ait pitié de son ame, ni Trump ni Macron ne vont renoncer à vendre des armes à l’Arabie saoudite ou suspendre leur livraison, et ce, d’après les déclarations faites par Trump qui a estimé ce marché à 110 milliards de dollars de commandes militaires destinée à l’Arabie saoudite de peur de voir l’Arabie saoudite se tourner vers d’autres fournisseurs comme la Chine ou la Russie,
    Une fois encore, la raison de l’argent l’emporte et ce n’est pas la mort d’un journaliste qui va changer les choses , dans sa guerre du Yémen des centaines de civils sont tombés par «erreur» à l’aide d’armes achetées aux américains et aucune sanction n’a été prise à l’encontre de ces dérnier
    Excepté Allemagne qui a fait un geste courajeux déclarant suspendre ses livraisons

    Anonyme
    30 octobre 2018 - 10 h 24 min

    les saoud peuvent toujours faire confiance a trump et a moment ou a autre pour un oui ou pour surtout un non ils auront le choix entre les boutons du siège éjectable ou la trappe
    il se fait leur complice juste pour les maintenir sous pression ,,,,, ils s appelèrent RIKO et ls eatait BEAU

    Anonyme
    30 octobre 2018 - 9 h 58 min

    C’EST CERTAIN, ils ne bougent pas le petit doigt sans informer leur parrain. Peut être même que c’est lui qui les a instruit, histoire de les faire chanter encore plus pour lui acheter encore quelques centaines de milliards de $ d’armements. Coup double, faire marcher leur industrie de la mort et exterminer les musulmans. A moins que cela soit pour trahir encore plus la Palestine.

    Anonyme
    30 octobre 2018 - 9 h 30 min

    kituki ???

    6
    1
    Vroum Vroum 😤.
    30 octobre 2018 - 8 h 31 min

    Ça va de soi…Le Parrain Trump..mouillé…Mbs devient très gênant , les coupeurs de Têtes mènent à lui…Choses naturelles chez Wahabites de raccourcir une Personne , Mbs doit partir , il est à son tour là cible….La journée porte ouverte au Palais Royal de Ryad est finie ….le chasseur de lapin est à son tour le lièvre…Tout est a refaire j’avais dit . .Usa y travail ..La journée porte ouverte au Palais Royal de Ryad est finie…Rien ne doit s’opposer à MBS. Pa même les Portes. ..Sauf la dernière..elle était blindée…

    6
    1
      Tredouane
      30 octobre 2018 - 18 h 18 min

      Oh Vroum vroum,et encor tout n’est pas vraiment encor dit enfin je pense.cordialement.

    Anonyme
    30 octobre 2018 - 8 h 26 min

    Se délecter d’une tête coupée, faut vraiment être complètement malade.

    10
    Flicha
    30 octobre 2018 - 8 h 22 min

    C’est vraisemblablement ce qui s’est passé et la prétendue vidéo détenue par les turcs reste un instrument à indices mais qui ne peut pas prouver l’implication du prince héritier dans ce meurtre incroyable. Algérie patriotique ferait mieux de rapporter un peu plus sur ce qui se passe chez nous, voilà presque 57 ans qu’on s’est libéré du joug colonial français, et on arrive toujours pas à donner à notre état un semblant d’un pays avec des assises ordonnées à cause de la corruption et autocratie prononcée depuis des décennies. Faut il rappeler que le déclin d’une civilisation ou une nation forgée dans le droit, commence souvent après quelques siècles? A ce train l’Algérie continuera à vivre grâce à l’exportation de ses hydrocarbures pendant encore quelques années avec helas une partie de la recette dans un quelconque dépôt des îles caiman au profit de ceux qui nous veulent nous inculquer le civisme.

    13
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.