Louh va-t-il annoncer la candidature de Bouteflika ce lundi ?

Présidentielle Tayeb
Tayeb Louh, ministre de la Justice et garde des Sceaux. New Press

Par R. Mahmoudi – Tous les feux seront braqués ce lundi sur le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Louh, qui sera à Oran, officiellement, pour inaugurer le nouveau siège de la Cour d’Oran mais qui pourrait, selon de bruits insistant qui courent depuis samedi, annoncer, à cette occasion, la candidature officielle d’Abdelaziz Bouteflika pour la présidentielle d’avril 2019.   

Selon le quotidien arabophone El-Khabar, Tayeb Louh pourrait faire cette annonce lors de sa rencontre programmée, à cet effet, avec «la société civile» locale dans la grande salle des conférences de l’hôtel Sheraton. Ce qui accrédite l’hypothèse d’une «annonce importante» que ferait le ministre de la Justice, c’est que les APC ainsi que les différents services administratifs et des structures syndicales affiliées à l’UGTA sont conviés à assister à cette rencontre, alors que les partis politiques de la coalition gouvernementale n’auraient reçu aucune invitation. Certainement pour éviter toute appropriation partisane d’une éventuelle candidature du chef de l’Etat, surtout après la bourde commise par le patron du FLN, Djamel Ould-Abbès, et aussitôt désavouée par la présidence de la République, en croyant détenir l’exclusivité d’en faire l’annonce au nom de son parti.

Considéré comme l’un des hommes de confiance du Président, et membre du FLN sans être impliqué dans les dernières batailles qui ont secoué l’APN, Tayeb Louh semble le mieux indiqué pour porter la parole officielle, en l’absence d’un porte-parole de la Présidence.

On se souvient qu’en 2014 ce fut l’ex-Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a été choisi pour faire l’annonce solennelle de la candidature du chef de l’Etat pour un quatrième mandat. Il l’avait faite, trois mois plutôt, en marge des travaux de la Conférence africaine sur l’économie verte, organisée au Centre des conventions de Sonatrach dans la même ville d’Oran.

R. M.

Comment (24)

    Anonyme
    5 novembre 2018 - 14 h 36 min

    Non seulement il incarne pas la nation et c est au président lui meme de parler à son peuple et concernant tt sujets important idem pr l élection , le garde des sceaux ministre de la justice c est la justice et ses enquêtes , les rebondissements des affaires en Algerie , le limogeage de généraux et leur incarcérations sans que l opinion sache vraiment de quoi on les accuse , l affaire de cocaïne voila de quoi il doit parler ce ministre d état et il ne se prononce pas sur ses affaires bizarrement ; c est au président lui meme de s adresser au peuple pr un éventuel 5 eme mandat en direct ; pkoi ils le font pas ; l opinion attend de voir son président et de l entendre faire son bilan par lui meme et pas une tiers personnes ou par procurations. Vous n y échapperai pas cette fois ci , le monde entier et surtout l opinion algérienne sait que l état de santé de son président est triste à voir et que cet homme que nous respectons doit se reposer ;ca s est vu le 1 er nov. Comment vs allez vs y prendre cette fois en sachant que dans ce pays c est le sommet le pouvoir qui place leur homme à la présidence et pas le peuple et depuis notre indépendance ; la on est en 2018 les temps ont changés; vs pensez le faire a vie ? Le CNT lybien qd les USA et la France avec l Otan vs a demandé de le reconnaitre ; vs l avez fait ; voila ceux qui vs font peur ; le peuple algérien est bien plus redoutable ds ce cas . Les USA ont tjrs suivi les peuples et jamais les gouvernements sauf placé par eux ; voila ceux qui vs ont fais peur après le 11/09 avec Bush et Bouteflika est parti direct a New York pr crée une bâtisse anti terrorisme aux USA j ai plutôt vu cela comme un excès de zèle et de la crainte car surement il avait peur que l Algerie sois ciblé due aux paroles de Bush sur les pays complices ou ayant des terroristes chez eux ;Khelil le citoyen américain était l homme de la situation pr l Algerie et srtt les USA pr le pétrole algerien le texan de bush appréciait Bouteflika pr l aider a lutter ctre le terrorisme et le gaz et pétrole algerien pr les entreprises américaines , après en 2011 le printemps arabes la CIA et l Otan change les choses en Tunisie l Egypte avec la Lybie et les menaces du Qatar envers l Algerie mais cette fois ci c est Obama au pouvoir , on a pas oublié ttes ses entités ne feront jamais peur a l ANP et au peuple algerien seulement le pouvoir algerien en Algerie car il est le maillon faible du pays et ils le savent les occidentaux , c est leur brèche et la faille de l Algerie certains au pouvoir algerien. Trump lui ; ils ne savent pas pr le moment de quel pied dansé les nôtres au pouvoir donc ils vont le cajoler; le caresse et faire tt ce qui demande pr qu il est oubli.

    5 ÈME MANDAT
    5 novembre 2018 - 12 h 02 min

    Oui pour un cinquième mandat.
    Et Saïd Bouteflica doit ensuite prendre la relève de son frère.
    Et ensuite les enfants de Saïd succéderont à leurs père.
    L’Algérie ne sait jamais aussi bien porté que depuis les Boutiflica sont à la tête de l’Algérie.
    Continuons avec eux .
    VOTÉ pour les Bouteflica 1er 2 ème 3 ème 4 ème 5 ème générations.

    6
    3
      Anonyme
      5 novembre 2018 - 20 h 15 min

      Soit tu plaisantes ou alors tu as perdu la raison!

    Mhand
    5 novembre 2018 - 11 h 28 min

    on le sait déjà , pas la peine de l ‘annoncer , vous ^pouvez même ajouter un 6 eme mandat si dieu lui prête longue vie , le peuple est démissionnaire depuis longtemps

    11
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 11 h 05 min

    Il suffit d une declaration de Bouteflika pour annoncer qu en 2019 il ne se representera pas pour que tout se calme…et que le peuple sache enfin ce qui l attend…..Nous avons des hommes et des femmes capables de prendre la releve et de gouverner le pays avec une grande reussite.Notre pays dispose de tous les atouts pour reussir et occuper une place de choix au seins des nations.Nous avons une elite de jeunes hautement qualifies…point barre

    4
    2
    Lghoul
    5 novembre 2018 - 10 h 36 min

    @Gatt M’digouti – Il fut un temps ou les puissances étrangères, pour avoir accès aux ressources des pays faibles, avaient recours a la colonisation militaire pour mettre la main directement sur ces ressources. Aujourd’hui, ces puissances n’ont plus besoin de tirer une balle car ceux sont les dictateurs eux mêmes qui supplient et invitent ces puissances a prendre ces ressources en échange de tolérer et fermer les yeux sur l’intolérable. En quelque sorte, le fauteuil et le pouvoir contre les ressources du pays. La nouvelle Calédonie et je crois Haiti, on court-circuité leurs dictatateurs car s’il voteront pour leurs “indépendance”, ils n’auront rien pour eux. Alors tout simplement, ils ont décidé et préféré avoir le minimum avec la France que rien du tout avec leurs dictateurs. Au moins avec la France, ils pourront chercher librement du travail en Europe et en France, avoir une monaie reconnue et pourront revenir chez eux créer des emplois s’ils ont réussit. Si on nous regarde aujourd’hui, et si les frontières sont ouvertes, combien de jeunes resteront ils en Algérie ? Alors en gros quand on est colonisé d’une façon ou d’une autre, n’est il pas mieux de choisir la colonisation qui nous donnera a manger, qui protégera nos libertés de parler, de bouger, de nous organiser et de culte comme le font ouvertement les autres pays ? Une question: Quelle est la difference entre la colonisation directe par les USA de l’arabie saoudite, (faisant parti des USA) ou indirecte (comme maintenant) ? Dans le premier cas, le peuple pourra bénéficier de l’accès aux USA et a toutes les opportunités et dans le second cas, les 15.000 princes saoudiens rafleront tout mais le peuple aura seulement droit a la guillotine chaque vendredi pour des affaires de pommes et de tomates jugées haram.

    Selecto
    5 novembre 2018 - 10 h 05 min

    Après avoir pillé le Trésor public les Dalton passent à la planche à billets en attendant le cinquième mandat pour exploiter le gaz de schiste, quels goinfres !

    10
    1
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 9 h 58 min

    Après leurs invasion de nos villes en collaboration avec le général de gaull, l’ALN voire le FLN continuer a procéder en toute l’illégalité!je rappel nos villes sont en retard de civilisation suite à l’exode rural de 1962 juste après l’indépendance…sauve qui peut invivable ce pays.

    8
    4
    Marcus Leo
    5 novembre 2018 - 9 h 42 min

    Un peu de dignité messieurs, vous n’avez pas de honte, aucun amour propre, conscience, le peuple est plus que lucide, le monde entier se fout de notre gueule. C’est quoi votre projet ? l’humiliation d’un pays et de son peuple…franchement prenez ce que vous avez à prendre et cassez vous avant que les fantômes du 1er Novembre ne viennent vous hanter et vous rappeler le sens de l’honneur…au cas où vous ne le sauriez pas …le peuple n’as que mépris à votre égard

    19
    Danger
    5 novembre 2018 - 9 h 15 min

    Bouteflika est otage d’ une bande de malfaiteurs protégée par la France qui leur accorde mandat sur mandat.

    15
    5
      Ali-16
      5 novembre 2018 - 14 h 58 min

      Bouteflika il est l’otage de personne;a part de lui meme. Bouteflika il vient du Maroc et les Marocains sont connus pour leur sport favoris; acheter le silence de ceux qui dérangent;et vous avez le pouvoir a vie;ou sont ils les mille milliards de dollars volatilisés;certainement en achetant les Français et les Américains

    Citoyen Karim
    5 novembre 2018 - 9 h 08 min

    Demander aux gens du pouvoir de sortir de leur déni de la réalité est vain et sans effet, ils sont tous piégés par leurs propres casiers judiciaires à remplir.

    Rendre le pouvoir pour eux, c’est quitter les boiseries et meubles à la feuille d’or pour rejoindre la salle où se trouve actuellement le Boucher.

    Personnellement, j’appartiens à tous ceux que ça n’intéresse nullement l’idée de les poursuivre ou de leur demander quoique ce soit quand à leur passé et même présent, s’ils acceptent de se conformer aux nouvelles réalités. Les défis et les enjeux pour notre pays sont sans commune mesure à tel point qu’on aura même besoin d’eux, sur certains volets, pour mieux avancer sur tout ce qui nous attend.

    « La vie est une succession d’expériences, et l’esprit vif est celui qui sait tirer profit des erreurs d’autrui. »

    marri
    5 novembre 2018 - 8 h 50 min

    Ne peut on laisser ce monsieur au seuil de la mort tranquille? honte à sa famille de le traiter ainsi et lui faire subir indignité sur indignité, honte à ses frères qui lui font subir afront sur affront. Nous implorons le Très-Haut pour qu’il le rappelle à lui au plus vite et qu’il le préserve. El moute setra.

    11
    Gatt M'digouti
    5 novembre 2018 - 8 h 33 min

    Pour une fois l’exemple de l’Algérie a été un phare salvateur ! La nouvelle Calédonie ne veut pas d’indépendance et reste Française.
    Ils ont bien réfléchi et se sont dit pourquoi faire une nouvelle monnaie de singe alors qu’on a l’euro, pourquoi supplier à genoux le consulat pour un visa éphémère alors qu’on a la liberté de circuler et pourquoi chasser la France pour lui courir après comme des chi…!

    26
    4
      Lghoul
      5 novembre 2018 - 10 h 03 min

      Il fut un temps ou les puissances étrangères, pour avoir accès aux ressources des pays faibles, avaient recours a la colonisation militaire pour mettre la main directement sur leurs ressources. Aujourd’hui, ces puissances n’ont plus besoin de tirer une balle car ceux sont les dictateurs eux mêmes qui supplient et invitent ces puissances a prendre ces ressources en échange de tolérer et fermer les yeux sur l’intolérable. En quelque sorte, le fauteuil et le pouvoir sont échangés contre les ressources du pays. La nouvelle Calédonie et je crois Haiti, ont simplement court circuité leurs dictatateurs car s’il votent pour leurs “indépendance”, ils n’auront plus rien pour eux car ce seront les dictateurs qui prendront tout. Alors tout simplement, ils ont décidé et préféré avoir le minimum avec la France que rien du tout avec leurs dictateurs. Au moins avec la France, ils pourront chercher librement du travail en Europe/France, avoir une monnaie reconnue et pourront revenir chez eux créer des emplois s’ils ont réussit. Si on nous regarde aujourd’hui, et si les frontières sont ouvertes, combien de jeunes resteront en Algérie ? Alors en gros quand on est colonisé d’une façon ou d’une autre, n’est il pas mieux de choisir la colonisation qui nous donnera a manger, qui protége nos libertés de parole, de regroupement, de mouvement et de culte ? Une question: Est ce que l’arabie saudite n’est pas colonisée politquement et econimiquement par les USA ? Pour le peuple, il serait plus rentable de FAIRE directement parti des USA pour avoir accès a tout, au lieu que ce soit la famille royale seule qui aura acces a tout plus la protection des américains – contre le peuple. Essayons de voir toutes les dictatures du monde et faisons une compararaison. On verra que c’est la même chose. C’est donc soit le peuple qui appelle directement a la colonisation comme a Haiti et la Nouvelle Caledonie en votant pour demeurrer français, ou les dictateurs pour vendre le pays, mais toujours en mettant le masque « nationaliste » décéptif. Ou sont par exemple tous nos « pseudo-nationalistes » ? 90% en France. C’est a dire: ILS NOUS ONT EU !

      7
      2
        Gatt M'digouti
        5 novembre 2018 - 11 h 00 min

        Rien a rajouter ! tu as su bien résumé ! chapeau l’artiste !!!

    Nora
    5 novembre 2018 - 8 h 29 min

    Il y’a loin de la coupe aux lèvres!! Les voies du Seigneur ėtant impėnėtrables, ma foi faut garder la mesure, juste la mesure. On ne sait de quoi sera fait demain! ‘El youm hey’ et debout et demain ‘tayeh’ dans tous les sens! Dieu dans sa misėricorde saurait nous tracer un chemin ‘entaa3 esslek’!
    D’un autre côtė avec cette ‘khachba’ comme ministre de toutes les tares de la justice, ca semble mal barrė!!!!

    Moh
    5 novembre 2018 - 8 h 19 min

    Les traîtres et les naturalisés vont avoir un mandat en plus d’immunité à moins que..

    12
    Zaatar
    5 novembre 2018 - 7 h 41 min

    Que nous reste t’il? y aurait il quelque chose à ajouter? H’mida nous a condamné, et nous sommes apparemment des damnés… faudra voir peut être ce que l’on a fait de malheurs dans nos vies pour nous voir ainsi martyrisés de la sorte… en gujise de réprimande de Dieu…

    15
      Souk-AHras
      5 novembre 2018 - 10 h 32 min

      Dieu ne prend plus en compte les doléances émanant du peuple. Il a emménagé à El’Mouradia depuis le 5 juillet 1962. Les plantons désignés y faisant office de sas angélique, et la carte FLN de visa « diplomatique ».

        Zaatar
        5 novembre 2018 - 12 h 42 min

        @Souk Ahras,

        Wallah qu’il ne reste plus rien. Les destinées de chacun s’écrivent comme tu dis à El Mouradia… et on n ‘a plus besoin de preuves pour cela…

    Salah-Bey
    5 novembre 2018 - 7 h 24 min

    Monsieur, Rouh Ministre de l’injustice et des affaires louche va annoncer la candidature imminente de Mr Pharaon d’Oujda a la candidature de président a vie de la République Orpheline d’Algérie, encore cinq ans d’injustice,de trahison,de pillages,de magouilles,et destruction massive, qu’Allah vient en aide à cette république Orpheline avec une population de soumis et de corrupteurs

    28
    Allah existe et il est arabe
    5 novembre 2018 - 7 h 05 min

    Annoncer quoi et à qui??
    C’est leur colonie depuis 62 et ils n’ont jamais eu besoin de vraies élections. C’est dans la ligne boumediene sadam kadafi….

    18
    3
    Fils de Chahid
    5 novembre 2018 - 6 h 09 min

    Monsieur,l’inventeur de la justice aux plus offrant;va annoncé la candidature de son chef a présidence de la république;des affairistes et des corrompus;nous n’avons plus de nation;ni de fierté;ni d’honneur;ni de patriotisme,tout est parti a l’arrivée des danseurs de ventre

    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.