Les livres controversés du berbérophobe Othmane Saâdi boudés au Sila

Othmane Saâdi
Othmane Saâdi ne fait pas recette au Sila. New Press

Par Hani Abdi  Beaucoup de visiteurs du Salon international du livre d’Alger (Sila) boudent les livres du berbérophobe Othmane Saâdi qui sème la haine et la division au sein de la société. Edités par la maison d’édition Dar El-Oumma, les livres de ce pur produit du courant baathiste sont un condensat de contrevérités et de déni de la réalité historique du pays.

Présent au Sila avec plusieurs livres qui renient les origines amazighes des Algériens, ce courtisan privilégié qui a toujours vécu dans le giron de l’Etat fait grossir les rangs de ceux qui le voient comme un danger pour la cohésion nationale. Bien qu’appuyé par sa maison d’édition qui bénéficie de toute l’intention et de l’aide des pouvoirs publics, Othmane Saâdi n’arrive plus à propager ses idées venimeuses par lesquelles il a tenté de réécrire à sa façon et selon ses intérêts l’histoire de l’Algérie.

Du haut de ses 88 ans, il continue d’œuvrer à semer la discorde entre Algériens en tentant d’effacer plus de 20 siècles d’histoire et en reniant l’existence d’un peuple amazigh et d’une langue autre que l’arabe en Algérie et en Afrique du Nord en général.

Par sa production livresque, Othmane Saâdi a fini par donner une définition quasi-raciale de l’arabité. Loin de la vérité scientifique, Othmane Saâdi a basculé des décennies durant dans le chauvinisme le plus vil. Sinon comment expliquer son entêtement à vouloir effacer les traces bien visibles des Berbères qui ont peuplé l’Afrique du Nord de très longs siècles et subi plusieurs invasions et occupations ?

Le contenu des livres d’Othmane Saâdi porte aujourd’hui atteinte aux constantes nationales qui sont à la fois l’arabité, l’amazighité et l’islamité. En affirmant l’inexistence de Berbères en Algérie, ce baathiste touche donc à l’article 2 de la Constitution qui définit l’identité nationale. Sa présence au Sila est d’ailleurs dénoncée par beaucoup d’internautes et de visiteurs. Parce que ces livres n’ont rien de pédagogique ou de scientifique. Ils constituent une forme de provocation et d’incitation à la haine et à la division.

H. A.

Comment (64)

    Abdelrahmane
    11 novembre 2018 - 23 h 08 min

    Othmane Saadi est un berbere chaoui de la région des nememchas dans la wilaya de tebessa, les authentiques et légitimes descendants héritiers des numides de l’antiquité et des habiles et endurants cavaliers qui ont servi dans l’armée du grand général, le plus grand général de tous les temps, le général Hannibal, le punique carthaginois. Le docteur Othmane Saadi ne peut être un berberophobe. Il donne dans son livre une interprétation de l’histoire antique de l’Afrique du nord et prétend avec force détails, références, sources et arguments que les berberes sont venus du yemen. il a exposé ses arguments dans son ouvrage alors que ces détracteurs n’ont pu lui opposer que des calomnies, des insultes et des mensonges. Il n’a été ni boudé, ni boycotté, bien au contraire il a dédicacé en un seul après-midi plus de 200 exemplaires et a fait salle archicomble et j’y étais. publier svp, c’est un droit de contribution

    9
    12
      Anonyme
      12 novembre 2018 - 6 h 26 min

      Mon pauvre Abdelrahmane…

      8
      8
        Abdelrahmane
        12 novembre 2018 - 10 h 49 min

         »zaatar 7ar ! zaatar 7ar ! » craient les vendeurs à l’entrée de nos souks.
        AP, si ous publiez les attaques personnelles contre moi, vous avez l’obligation morale de publier aussi mes droits de réponse.

        5
        7
          Zaatar
          12 novembre 2018 - 11 h 08 min

          t’en fais vraiment une obsession, tu dois être malade.. sache l’ami que je n’en ai absolument rien à cirer de ce que tu écris… que celui qui t’importune est un autre que Zaatar… mais comme tu es malade tu vois zaatar partout..

          10
          8
      Anonyme
      12 novembre 2018 - 9 h 27 min

      Mon pauvre Abdelrahmane…tu dois être à la masse…

      7
      5
      Anonyme
      13 novembre 2018 - 1 h 57 min

      Petit mythomane, tu prétends avoir été présent au SILA pour contredire ce que rapporte l’auteur de cet article, alors que tu n’habites même pas en Algérie. Ta haine de l’amazighité, te fait perdre le sens de la raison. Pitoyable

      3
      2
        Abdbelrahmane
        13 novembre 2018 - 18 h 01 min

        @ droit de réponse : petite vermine (droit du tac au tac), comment l’as tu su, que j’habite au mont kilimandjaro ? je donne mon avis libre et souverain sans etre sous ton controle. Pathétique !

        3
        2
    Anonyme
    11 novembre 2018 - 9 h 06 min

    J’ai survole l’article pour juger ce que ce bonhomme a écrit ou dit tout en utilisant ma propre jugeote. Je n’ai rien trouvé excepte le portrait de la personne qui franchement ne m’intéresse pas outre mesure. J’ai appris qu’il était un vilain, privilégie, baathiste qui veut diviser les algériens etc… Je suis resté sur ma faim… je ne sais pas ce qu’il a écrit ou dit… si je savais peut être que je l’aurais descendue en flamme ou…..être d’accord avec lui bien qu’il soit sale, répugnant avec des poux partout .

    10
    14
    khalilsadek
    10 novembre 2018 - 23 h 36 min

    Cette homme est un inculte, il fait partie de la horde d’intégriste soit disant intellectuels qui polluent notre IDENTITE, la preuve il renie tout ce qu’a ecrit IBN KHALDOUNE,PLINE, SALLUSTE, HERODOTE ainsi que les Resultat d’analyse ADN de la population algerienne, etc…
    Ces ignorants doivent étre combattu par les vrais intellectuels, et non par des soldats parce que ces derniers on faits leurs travail.
    J’ai pu constaté malgré la médiocrité de mon niveau intellectuel en lisant certains de ses écrits qu’ils raconte des conneries de charlatans qui donnent l’envie de vomir.
    Déja le fait de comparer les Amazighs qui ont éxistés en Afrique du nord depuis plus de 7000 ans aux Arabes qui ont a peine 3000 ans, mis a part les yéménite qui sont presque tous des éthiopiens, cela démontre qu’il s’est taillé dans sa téte une histoire(idéologie) dans son imaginaire qu’il veut nous imposer un peu comme nos Réligieux, c’est un mal dangereux qu’il faut traiter .

    17
    14
      Zaatar
      11 novembre 2018 - 13 h 17 min

      Tu n’es pas dans le tort l’ami, mais on devrait pousser encore un peu plus pour les origines des êtres humains. D’ailleurs le terme « origine » contient en lui le fait qu’il n y ait plus rien derrière lui, c’est à dire remonter le temps jusqu’à l’ultime. Autrement il faudrait employer le terme origine en situant l’époque ou l’ère à laquelle on va remonter et situer cette « origine ». Pour ainsi dire, 7000 ans ce n’est rien, car plus en arrière, on remonte jusqu’aux hommes préhistoriques qui sont nos ancêtres, et ils sont tous « kenyans » et « ethiopiens » (le kenya et l’éthiopie » sont le berceau de l’humanité. Mais il y a encore derrière, on peut aller jusqu’aux premières étoiles qui ont façonné nos atomes qui constituent nos molécules et nos tissus et nos organismes jusqu’à nos consciences…et sinon il faudra remonter au temps zero de l’univers… mais là c’est un autre paire de manche, et on pourrait encore parler du temps d’avant car parait il notre univers serait issu d’un contact entre deux univers parallèles dans un hyper espace multi univers… on s’embrase là l’ami… alors l’arabe et le berbére, le yemenite et consorts…

      8
      5
    كريم
    10 novembre 2018 - 23 h 32 min

    بغض الطرف عن صحة أو خطأ أطروحة الدكتور عثمان سعدي، سواء اختلفت معه أو اتفقت تجد في هذا الكتاب أكثر من 63 مرجعا بمختلف اللغات تؤيد أطروحته.
    الكتاب بحث أكاديمي تقتضي معارضته بحثا مماثلا يرد فيه أصحابه على طرحه علميا، لكن الكذب والشتم والتشويه الذي يطال عثمان سعدي هو ما يجعلنا نقف معه حتى إن كانت لدينا تحفظات تجاه طرحه.
    كتابات مولود معمري وكاتب ياسين مجرد مرويات لكن هناك من يأخذها وكأنها مسلمات لا يرقى إليها الشك، ويمارس وصاية فكرية على كل من يعارضها دون أن تكون لهم الشجاعة على مقابلة الفكرة بالفكرة.
    أملي أن أرى مناظرات تلفزيونية بين الدكتور سعدي أو الأستاذ لخضر بن كولة Lakhdar Benkoula مع من يقترحهم الطرف الآخر ليثبت كل واحد أطروحته بالأدلة العلمية الممنهجة بدلا من رمي الكلام على عواهنه وشتم الخصوم باستغلال وسائل الدعاية المملوكة لأصحاب وجهة النظر الطاعنة في كتابات سعدي وبن كولة وغيرهم.
    من له الشجاعة لينظم مناظرات بين هؤلاء ويضمن لنا حسن تسييرها؟
    هل من صحفي أو قناة أو مؤسسة تفعل ذلك؟

    14
    9
    Abdelrahmane
    10 novembre 2018 - 21 h 19 min

    @ anonyme :  » Il y a des arabophones en Algérie pas des arabes en Algérie ».
    Tout comme il y a des berberpophones en Algérie, pas des berberes en Algérie. ou bien des arabes et des berberes, ou bien des arabophones et des berberophones. pas question de vous laisser décider seuls pour nous. droit de réponse, publiez svp.

    14
    17
    Anis
    10 novembre 2018 - 18 h 10 min

    Les pères blanc ètaient à l’ouest aussi, à Saint Cyprien des Attafs, ils ont rèussi à convertir d’autochtones, avec djellaba et gandour, ils s’appelaient Josef, etc..

    11
    4
    Anonyme
    10 novembre 2018 - 15 h 00 min

    Yeoman
    9 novembre 2018 – 23 h 38 min
    C ‘est vrai, je ne saurais citer « un seul » pour une simple et bonne raison: IL N’Y EN A PAS ». Ce qui au départ est en contradiction avec l’autre article sur le SILA qui relate le droit des « intellectuels » qui fustigent les responsables de ce salon de ne pas exposer d’ouvrages en charabia qu’ils sont les seuls à déchiffrer. Le commentaire ne parlait que des »ACTIVISTES » qui s’allient avec tous ceux qui participent à démolir l’unité du pays.

    7
    7
    Tangoweb54
    10 novembre 2018 - 13 h 16 min

    La langue Arabe est une langue Nationale et Officielle, c est la langue populaire de tout le peuple Algerien à l exception de deux ou trois wilayas sur les 48, conclusion ce n est pas la France et ses relais en Algérie qui pourrons changer quoi se soit, leur racisme leurs insultes, et leur venin distiller à longueur de journée envers tout ce qui est Arabe et Musulman ne pourra pas non plus changer l identité Arabo-musulman-amazigh de l, Algérie.Celui qu n, aime pas cette identité de l Algérie n, à qu, à foutre le camps.

    28
    28
      Anonyme
      10 novembre 2018 - 14 h 27 min

      demandez à ce chantre de l’arabisation où sont ses enfants actuellement. Ils ne parlent pas un mot arabe et ils ont fait tout leur cursus universitaire à l’étranger. Je suis Algérien, retraité, j’ai travaillé en langue Française durant tout mon parcours professionnel ici en Algérie. Je suis imprégné de la culture Française et continue à la lire et même avec des tentatives d’évoluer et d’écrire. Je resterai éternellement ici avec mes convictions. On pourrait dire aussi la même chose pour vous.

      23
      21
    EH BIEN PLEUREZ MAINTENANT ...
    10 novembre 2018 - 11 h 50 min

    « Les livres controversés du berbérophobe Othmane Saâdi boudés au Sila » ….pendant que le charlatan obscurantiste BELLAHMAR fait un tabac avec son livre sur la sorcellerie ….
    vous pouvez commencer à pleurer …

    24
    6
    SEDDIKI AISSA
    10 novembre 2018 - 11 h 28 min

    Salem, ce qui divise et qui va encore diviser, c’est toute cette idéologie nouvelle qui n’est certainement pas importée comme on tente de nous le faire croire, mais bel et bien générée en Algérie, dans nos mosquées. Que fait Mohammed Aïssa ? Le gouvernement, à la bonne heure, constate et confirme des caisses toujours bien pleines en devises. Faites le ménage ! Placez des gens qualifiés au ministère du culte et sur le terrain. Epargnez-nous ces idées obscures. Il faut bien plus d’un modèle de la Direction des affaires religieuses et des wakfs d Alger. Au fait, quelles sont les missions du MARW ?

    14
    7
    Rayés Al Bahriya
    10 novembre 2018 - 9 h 55 min

    Vive Kamal Daoud, qui se revendique fier amazigh.
    He is very very Amazingh…( amasing )…
    Les baathistes sèment le trouble et la honte…
    Ce machin doit être jugé pour apologie du racisme…
    Honteux de le voir roder au salon du livre…

    29
    25
    ZORO
    10 novembre 2018 - 9 h 10 min

    Quand j entend le mot AMAZIGH (homme libre) j ai envie de rire .
    C etait dans les annes 80 que j ai connu ce mot
    je suis alle prendre une photo en souvenir aux abords de mers el kebir
    ,mon appareil fut confisque on a voulu me transferer de la grande prison (le pays) a une petite prison
    j etais pour eux un espion! moi qui venait juste de savoir que j etais amazigh (homme libre).
    Quand j entend le mot amazigh je continue a rire pour mille et une raison.
    SIGNEZORO…Z….

    23
    34
      Bir Djebah
      11 novembre 2018 - 19 h 35 min

      de rire encore depuis toutes ces années de ce mot, c’est que tu dois être bien heureux dans ta petite prison !

      4
      2
    Ayweel
    10 novembre 2018 - 7 h 06 min

    Ce qui est étonnant avec ce monsieur c’est son approche complètement antiscientifique. Sachant que dans toute recherche scientifique le but étant d’arriver à expliquer un fait, un phénomène, de contribuer à améliorer une situation physique ou structurelle, de comprendre le fonctionnement d’un corps ou système biologique. …….Ce ci se fait en appliquant des methodes et protocoles bien établis qui permettent d’aboutir sur des resultats non erronées pour finalement établir une conclusion synthèse de cette recherche. Ce monsieur fait complètement l’inverse, il commence par établir une conclusion absolue qui est pour lui l’inexistence du peuple amazigh, ensuite il essaye de le prouver en piochant dans le faux et les récits de mille nuit et une nuit. Si vous voulez comprendre la personnalité de ce charlatan il suffit de voir son parcours professionnel et les pays où il a vécu comme il est aussi intéressant de connaître le pays qu’il a choisi pour les études de sa progéniture. … un pur produit des baathistes qui ont contribué à la destruction de notre pays en introduisant l’arabisation forcée alors que leurs enfants étudient sous d’autres cieux profitant d’une bourse en livre Stirling et les frais de scolarité payés par le peuple algérien qui lui est sommé à s’arabiser……..à 88 ans on est sensé être sage et clairvoyant et travailler dans le sens de l’unification du peuple alors que ce faux algérien et à son âge il est en train de semer que du poison, …

    31
    17
    Anonyme
    10 novembre 2018 - 6 h 21 min

    Dans tous les files de discussion où l’on trouve @zoro, on trouve presque toujours @Zaatar. Et quand l’un n’est pas là, l’autre se fait tout aussi invisible. Quelle coïncidence ! Ou faut-il dire Quelle bêtise !

    12
    11
      Zaatar
      10 novembre 2018 - 7 h 42 min

      Très bonne remarque. On aura bien avancé le schmiblick.

      10
      14
    ripper
    10 novembre 2018 - 0 h 47 min

    Nonobstant la véracité de sa thèse, la bibliographie est des plus importantes. Avec son livre  » les amazighs  » berbères » des arabes arbisants, l’arabité de l’Afrique du Nord à travers l’Histoire » Dr Saadi jette un pavé dans la marre. Ainsi, les berbères sont les vrais arabes, le tifinagh n’est que l’alphabet  »mesned », du très ancien arabe. Le royaume de Carthage fut avant la Numidie, les ruines qu’on nous disait romaines sont pour la plupart de l’ère phénicienne.
    Il y a de quoi tomber de sa chaise. Mouloud Maameri était superficiel et écrivait n’importe quoi, possiblement induit en erreur par son idéologie anti musulmane, ou simplement épousait la thèse coloniale.

    24
    40
      Anonyme
      10 novembre 2018 - 6 h 50 min

      l’histoire falsifiée, Saadi a fait le plein au sila.

      18
      24
      Blakel
      10 novembre 2018 - 9 h 30 min

      @ ripper
      Tu as oublié de dire que la Terre est plate, que c’est le soleil qui tourne autour de la Terre, que le Paradis se trouve dans les nuages, que les garçons naissent dans les choux, que les éclairs sont des manifestations de la colère de Dieu, et la pluie celle de sa tristesse, que le chiffre 5 éloigne le mauvais oeil, etc….

      29
      16
    Anonyme
    10 novembre 2018 - 0 h 01 min

    Je vous jure qu’il y a des marocains sur ce site. Regardez leurs commentaires. Aucune suite dans les idées et pas la moindre cohérence. Leur seule constante est l’invective et la vulgarité.

    16
    11
    LE NUMIDE
    9 novembre 2018 - 23 h 38 min

    C’est par la Providence , par la justice immanente de l’Histoire Berbère ou la « Malédiction » impénétrable des Opprimés comme les Berbères , que Othmane Saadi a vécu assez longtemps pour assister et voir de ses propres yeux son fameux « monde arabe » et son fantasme Baathiste , islamiste , wahabiste se décomposer sous ses yeux , pourrir et mourir et dans les caniveaux de l’Histoire et de la Civilisation humaine , s’humilier devant les juifs israéliens et ramper sous les souliers des sionistes US , puis se dissoudre dans l’Acide et dans les Guerres civiles abominables ,dictatoriales , tribales , dynastiques et religieuses dont les crimes de masses ( notamment celles de son cher Yemen qu’il brandissait jadis pour insulter les berbères ses frères et dont il ne parle jamais aujourd’hui préférant toujours son joujou de taper sur les algériens Berbères et les Berberistes qui ne veulent pas se soumettre à ses divagations et aux mensonges de ses Rois , Emirs et dictateurs de son monde arabe chéri ) , les horreurs Daeshiennes de son monde , les cruautés insoutenables , les trahisons et les saletés inhumaines qui ont effaré la conscience humaine .. Un monde de mensonges , d’oppression , de fictions , de tortures de génocides , de vilenies … et de fanfaronnades ( ne s’agissant que de s’en prendre aux berbères et aux peuples conquis ) .. Lui qui a passé sa vie à monter les berbères chaouis contre nos frères kabyles , il mourra avec cette image de son monde arabe comme une lèpre sur ses yeux et comme une blessure de sa conscience . Lui qui se prétend nationaliste algerien alors qu’il n’etait qu’un Apologiste Zélé de son dictateur Saddam , et qui durant sa carrière et sa retraite il n’a jamais ecrit un livre ou eu un mot public d’empathie pour les Soldats et les Citoyens victimes de son monde « arabo-islamiste » et Terroriste du FIS .. Juste récompense de la Vérité qui a toujours fini par démasquer les impostures .. Tandis que que chaque jour l’Humanisme Berbère , la juste cause algerienne nationaliste berbère et son corollaire le nationalisme algerianniste et unitaire de 54 ne cessent de croitre et gagner en Lumière et en Universalité dans les Cœurs , dans les esprits et dans les consciences .. (Les dernières décisions sages et historiques du Président Bouteflika en sont la preuve tangible) .. le monde tragique et inhumain de l’idéologie colonialiste raciste et impériale panarabiste et Ommeyade de Othamne Saadi sombre dans les enfers et périt chaque jour dans la honte et dans le malheur de ses peuples .. ce que n’ont pas prévu les idéologues comme Othmane Saadi c’est que dans la conscience berbère des gens qu’ils ont cru panarabiser de force et de propagande dans les Aurés ou ailleurs , il en sortira des berbéristes arabisants encore plus redoutables et plus radicaux que les vieux berbéristes kabyles modérés et démocrates .. car ceux-là qu’on a cru aliéner , liront la Vérité impériale et raciste Ommeyade dans les livres arabes eux-mêmes et verront de leurs propres yeux le dépérissement de ce monde arabe factice et tant chanté … Au lieu en 1980 , Othmane Saadi , qui au fond de lui-même reconnait la Berbérité de l’Algérie car lui-même est un pur berbère , il est allé en Kabylie chercher à connaitre la vérité et rencontrer ses frères et ses pairs comme Mouloud Mameri et les autres berbéristes kabyles pour discuter entre Berbères et algeriens et trouver une synthèse algérienne et universelle et des issues historiques et pédagogiques aux problèmes de la langue et aux modalités de l’Identité .. il a préféré se faire le chantre du Sadamisme et il a même marché dans l’idéologie raciste de ce sale dictature qui gazait et insultait les Perses pour leur race et persécutait les berbères et les kurdes pour leurs races et contre leurs droits .. il a préféré passer sa vie à monter les chaouis contre leurs frères kabyles pour gagner quoi ? pour tirer des dividendes stériles au profit de ses maitres arabes qui ont coulé et rampent sous les babouches de Netanyahou et au détriment de son pays et de son peuple Berbère libre … Non Mr Saadi , nos frères Berberistes kabyles n’étaient pas dans le Faux , ils n’étaient pas pour Rome , puisque ce sont eux qui ont vaincu ( avec tous les algeriens ) la France coloniale . Nos frères Kabyles étaient dans le Vrai et nous ont évité le pire en 92 , avec l’ANP … et toi tu n’as rien gagné ,sauf tes Errements et Tes regrets …. Et les Mirages de Carthage !!! Au lieu d’aller discuter avec les montagnards berbères de Kabylie pour trouver une solution berbere algerienne en 80 ; tu es parti chez ton Calife à Baghdad pour devenir son Agha en Algérie . Une rencontre intellectuelle en 80 avec Mouloud Mammeri et la Synthèse que vous auriez faite , aurait fait de vous un homme historique berbère pour des siècles et des siècles . Mais au lieu d’Être un homme historique et un Prince Berbère Chaoui , tu as préféré être un Chaouch …qui brandit son bâton contre ses frères , les pauvres kabyles persécutés et les pauvres berberes spoliés

    48
    22
    Algerien Pur et Dur
    9 novembre 2018 - 22 h 32 min

    Les brebis galeuses ca existe dans toutes les ethnies. De la part d’un vrai chaoui qui, comme la plupart de ses semblables, ne se renie pas.

    43
    16
    Lecteur
    9 novembre 2018 - 21 h 42 min

    l’époque où la police politique fait rage est révolue . Laissez les gens s’expriment librement. Athmane saadi n’a jamais dit que les berbères n’existent pas. Iui même il est berbère, mais il a son point de vue en ce qui concerne l’histoire de l’Algérie. Vous même vous pouvez dire votre point de vue sans contrainte. Concernant l’identité, l’article 2 parle de l’islam religion d’Etat. C’est la préambule qui définit les composantes de l’identité. Puisque vous reconnaissez l’arabite en sa qualité de composante de l’identité nationale au même titre que l’amazighite et l’islamiste pourquoi vous refusez ce choix aux autres.

    26
    40
    Anonyme
    9 novembre 2018 - 21 h 20 min

    La critique de la langue arabe ne vise oas du tout à favoriser les kabyles mais à dissoudre l unite nationale algérienne.

    21
    18
    ZORO
    9 novembre 2018 - 20 h 26 min

    El hamdoulilah les idees noires des peres blancs n ont pas visité les montagnes de l est et de l ouest!!
    SIGNE.ZORO. …Z…..

    25
    58
      Anonyme
      9 novembre 2018 - 23 h 26 min

      Les idées noires peuvent venir de partout et, malheureusement, au vu de tes commentaires, elles ne t’ont pas seulement visité, mais élu domicile au fond de toi, là oú aucun rayon de soleil ne peut les atteindre. Il ne reste plus qu’à te plaindre et à espérer que nos compatriotes contre qui tu portes tant de haine n’oublient pas que les misérables comme existent partout.

      37
      13
      Azennac
      10 novembre 2018 - 0 h 01 min

      @-Zero: C’est peut-être, je dis bien peut-être, la raison pour laquelle ces régions pullulent, aujourd’hui de djellabas blanches et des khimars noires, ad aγ-inğu Rebbi segsen!
      Azennac

      39
      17
      Azennac
      10 novembre 2018 - 18 h 49 min

      @-Zero: C’est peut-être, je dis bien peut-être, la raison pour laquelle ces régions pullulent, aujourd’hui de djellabas blanches et des khimars noires, ad aγ-inğu Rebbi segsen!
      Azennac

      6
      7
    Iwen
    9 novembre 2018 - 20 h 21 min

    On a tellement désiré cette liberté de penser et de parole que du coup, on n’on prend en plein face les effets secondaires de ceux qui pensent qu’ils peuvent, au nom de cette liberté, nous insulter, nous provoquer, nous humilier !

    Ceci ressemble beaucoup à ces parti d’extrêmes droite qui utilisent les urnes pour que, arrivées au pouvoir, tout détruire de l’intérieur .. .C’est Machiavélique comme plan !

    Les petits subissent !!

    24
    9
      Farid
      10 novembre 2018 - 0 h 41 min

      Les idées des pères blancs sont bien présentes partout dans le monde arabe, bien loin des montagnes du Djurdjura, demande aux Palestiniens, à titre de petit exemple, ils te répondront.

      26
      14
    Anonyme
    9 novembre 2018 - 20 h 01 min

    ce ramses 2 (une grande ressemblance)qui dit que c est un chaoui est un malade mental qui au lieu du faire son hadj et faire du bien il est entrein du faire du mal a la fin du sa vie.il mange tjrs son pain haram sur le dos du ses ancetres braves chaouis.dechets du system.

    33
    21
    Tangoweb54
    9 novembre 2018 - 19 h 48 min

    La liberté d expression doit être valable pour tout le monde y a certains berbères qui a travers des écrits ou des discours passent leur temps a insulter tout ce qui est Arabophones et à les traiter de Baathistes, de nomades de buveurs d urine de chameaux etc… et j en passe, et personne ne trouve à redire mais quand il s agit de quelqu un qui fait une remarque sur les Kabyles c est le déchaînement des médias.c est qu on appelle les deux poids deux mesures

    33
    48
      anonyme
      9 novembre 2018 - 21 h 15 min

      @Tangoweb54
      9 novembre 2018 – 19 h 48 min

      laisse les aboyer ya khouya

      12
      33
      Zaatar
      9 novembre 2018 - 21 h 35 min

      Moi je trouve cela normal, On est en territoire berbère, colonisé par les arabes, qui ces derniers temps se sont rallies aux yahoudis. Ils exterminent même leurs frères de sang au Yémen. Donc c’est tout à fait logique que lorsqu’un arabophone ouvre son clapet à l’encontre d’un berbère il doit y avoir tapage.. C’est un minimum. L’inverse n’étant pas vrai bien sûr… Bien au contraire.

      86
      18
        ZORO
        9 novembre 2018 - 23 h 40 min

        Detrompes toi Zaatar ,jai eu a separer deux mecquois aux sein de la mecque,l un insultait l autre d etre un yehoudi ce dernier fit profil bas et s en alla ,j ai compris que beni sahyoun se trouvaient partout dans le monde meme en arabie et en algerie, leur particularite etre indecent derriere les ecrans ,hair l arabe et le musulman.
        SigneZORO. …Z…..

        18
        26
          Zaatar
          10 novembre 2018 - 7 h 47 min

          Et donc d’après il faut infiltrer son ennemi pour pouvoir le combattre voir le battre. Mais pourquoi donc les arabes n’y arrivent pas alors que le sahyouni arrive à le faire sans problème?

          21
          12
          ZORO
          10 novembre 2018 - 8 h 20 min

          IL faut reconnaître a bani sahyoun, leur strategie a long terme ,ce que les arabes et les berbero arabe et les berberes n ont jamais connu .ihyini el youm wegtoulni ghadwa!! koul ma fe jib rabi ijib ! Alors que le coran a travers sourat sidna youcef incite les musulmans a la planification a long terme.
          SigneZORO. ..Z….

          12
          9
      MELLO
      9 novembre 2018 - 22 h 06 min

      Voilà un plaintif d’une décadence expressive libre. Deux poids et deux mesures, comment ose t’on comparer des anonymes arabophobes sans valeurs à quelqu’un qui fait des « oeuvres literraires » berberophobes pour les mettre sur le marché. Lui ,le harki de la révolution qui se prend pour un chaoui.
      Il ne mérite pas son Algerianite’.

      69
      17
    Linguistique
    9 novembre 2018 - 18 h 27 min

    Beaucoup d’Algeriens ont boudé le Salon International du livre d’Alger (Sila) a cause des activistes séparatistes atabophobes qui sèment la haine et la division au sein de la société. Edités par des maisons d’édition financées par la France, ils sont le pur produit du courant francophile qui prône le séparatisme
    Leurs écrits sont un condensat de contrevérités et de déni de la réalité historique du pays. Ils occultent toute honte bue l’apport indélébile de la langue arabe. Ils sont les seuls à voit encore le pseudo baathidme qui a disparu de la face de la terre. Mais le peuple algérien dans sa majorité n’est pas dupe devant ces nouveaux extrémistes : l’arabe est et restera la principale langue parlée du pays.

    32
    73
      Yeoman
      9 novembre 2018 - 23 h 38 min

      Il se trouve que tous les auteurs (très médiocres, faut-il le préciser) missionnés pour salir l’Algérie moyennant quelques euros s’appellent Sansal, Daoud… Ils ne sont pas Kabyles que je sache. Citez moi un seul intellectuel kabyle, je dis bien INTELLECTUEL qui aurait accepté d’insulter son pays à partir de l’étranger.

      20
      12
        Anonyme
        10 novembre 2018 - 14 h 56 min

        C’est vrai, je ne saurais citer « un seul » pour une simple et bonne raison: IL N’Y EN A PAS ». Ce qui au départ est en contradiction avec l’autre article sur le SILA qui relate le droit des « intellectuels » qui fustigent les responsables de ce salon de ne pas exposer d’ouvrages en charabia qu’ils sont les seuls à déchiffrer. Le commentaire ne parlait que des »ACTIVISTES » qui s’allient avec tous ceux qui participent à démolir l’unité du pays.

        2
        7
    Itri
    9 novembre 2018 - 17 h 58 min

    « … Les livres controversés du berbérophone, [berbèrophobe], Othmane Saâdi boudés au SILA. » Tomber en disgrâce même pour raison de haine de soi, et plaire ainsi à ces maîtres ici bas, ainsi que dans l’au-delà, à cette âge, doit être terrible!
    Mais, c’est le sort réservé aux opportunistes! Cette opportuniste qui prenait les vessies pour des lanternes. Celui que l’Algerie officielle nous présentait, à nous Kabyles, par extension Amazighs, des décennies durant, comme l’exemple à suivre: « un bon Amazigh est celui qui se renie et s’intègre dans la matrice arabo-islamiste » Ce chaoui particulier, – je salue aux passage tous les Chaoui dignes de cet ethninyme – était dans les 80 la source de puisement de Chadli et co., à qui on attribue à tort ou à raison la bêtise du siècle: « Ana amaziγi, εarrabani el islam », « Imaziγen viennent du Yémen », etc. Quelle horreur!

    79
    24
    ramdane
    9 novembre 2018 - 17 h 50 min

    je dirais a ce Othmane Saadi, il faut faire sienne de la citation de Martin Luther King « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ».

    42
    16
      ripper
      10 novembre 2018 - 0 h 29 min

      J’entrevois du chantage, le dialecte de la dechra ou tout le monde coule.

      9
      16
        ramdane
        10 novembre 2018 - 7 h 20 min

        ce n’est pas du chantage, c’est du réalisme, il y a des ARABES , il n y a pas que des berbères en Algérie qu’on le veuille ou non

        14
        14
          Anonyme
          10 novembre 2018 - 11 h 42 min

          Il y a des arabophones en Algérie pas des arabes en Algérie…ne faites pas de confusion svp…

          10
          10
    jughurta
    9 novembre 2018 - 17 h 39 min

    Il y a défois ou je suis presque envouté et aveugler par mon watanisme, c’ est naturel, ma motivation et détermination et il y a défois ou je tombe sur des articles qui relatent des faits de « reniement de soi » comme celui ci ( mais qui sont néanmoins important à éditer) qui démotivent chghol yè3ni tekrah menhom, ils dégoutent ces gens là à force WALLAH, tekrah comme dégouté, ils te démotivent ces gens là. Ils sont en train de faire ce qui ne c’ est jamais vu.

    14
    10
    Karamazov
    9 novembre 2018 - 17 h 33 min

    Et kisk sa signifie? Parce que KD lwi il a fait le plein.

    Ipitite qu’il y’a une thématique galvaudée qui ne paie plus .

    5
    14
      ANONYME
      9 novembre 2018 - 20 h 07 min

      TOUJOURS TOI ET TON STYLE DALPÉ. VAS T’INSCRIRE AU PROCHAIN TOUR DE FRANCE. CYCLISTE, BIEN SÛR. 3 semaines sur une selle, ça te calmera les hémorroïdes.

      13
      13
        ZORO
        9 novembre 2018 - 21 h 03 min

        ANONYME tu dois docteur americain ,ils prescrivent rarement des medicaments.

        8
        10
          Anonyme
          10 novembre 2018 - 0 h 08 min

          @_Zero. Parlez-vous par ouï-dire ou plutôt par expérience ?

          8
          6
        Zaatar
        9 novembre 2018 - 21 h 41 min

        C’est peine perdue, Il va y avoir Chris Froome, Guerain Thomas et toute la bande des SKY…

        5
        5
    Abou Langi
    9 novembre 2018 - 17 h 28 min

    Othame Sadi est berberophone comme je suis imam !

    16
    20
      Anonyme
      9 novembre 2018 - 17 h 42 min

      BerbéroPHOBE

      23
      7
      Zaatar
      9 novembre 2018 - 21 h 29 min

      Et qui est le muezzin ?

      5
      5
    Yeoman
    9 novembre 2018 - 17 h 20 min

    Il s’agit praobablement d’une faute de frappe, l’auteur ayant, à l’origine, écrit BERBEROPHOBE? Sinon, un extrémiste est un extrémiste, quelle que soit l’appartenance.

    23
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.