Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain

Lalmas
Lalmas peu avant son décès. D. R.

Le meilleur footballeur algérien de tous les temps, Ahcène Lalmas, décédé le 7 juillet dernier, a été classé par France Football à la tête des dix icônes oubliées du football africain.

L’ancien international algérien figure aux côtés des joueurs Jomo Sono (Afrique du Sud), Karim Abdul Razak (Ghana), Jean Manga Onguéné (Cameroun), Serge-Alain Maguy (Côte d’Ivoire), Paul Moukila (Congo), Godfrey Chitalu (Zambie), Mahmoud al-Khatib (Egypte), Olusegun Odegbami (Nigeria) et Peter Dawo (Kenya).

«S’ils ont marqué l’histoire sur leur continent, ils n’ont pas eu la notoriété qu’ils méritaient hors d’Afrique», a écrit le magazine du football dans sa dernière livraison.Pour Ahcène Lalmas, le magazine a considéré que pendant une belle décennie, juste après l’indépendance de l’Algérie, le capitaine du Chabab Riadhi Belcourt (CRB) «a incarné un football technique et inspiré», soulignant qu’à la tête du club algérois, il a tout conquis sur le plan local et même dans les Coupes maghrébines.

France Football se remémore que lors de la première participation de l’Algérie en Coupe d’Afrique des nations (Ethiopie-1968), Lalmas avait réussi un triplé contre l’Ouganda sans pour autant parvenir à qualifier son pays pour le dernier carré.

«Longtemps considéré comme le meilleur joueur algérien, il a hésité à franchir le pas du professionnalisme, alors qu’il ne manquait pas d’offres», a écrit le magazine.

«Grand dribbleur, il brille avec la sélection en 1964 à l’occasion d’un match amical contre l’URSS (2-2) où il avait marqué un but à Lev Yachine», a-t-il encore rappelé.

R. S.

Comment (4)

    PREDATOR
    15 novembre 2018 - 20 h 09 min

    Ahcene Lalmas (El kebch) restera une icone du foot ball mondial quoi qu’on pense
    Oublié par les siens comment voulez vous qu’il soit reconnu par les autres
    Hacene Lamas restera le meilleur joueur algérien de tous les temps
    Paix à son âme meurtrie

    MELLO
    15 novembre 2018 - 19 h 42 min

    Hacene Lalmas – Allah irahmou- était le moteur du foot de l’Algérie poste independante. Une Algérie florissante, des supporters éduqués que seule une barrière en bois lesur séparent du terrain . Le stade El annasser recevait un public en or qui se mettait juste derrière la touche, venu voir la grande idole qu’était le grand Lalmas. Le départ en Europe ? Pourquoi partir puisque l’Algérie avait tous les atouts, des atouts perdus à jamais depuis la révolution culturelle qui a abruti des générations jusqu’à oublier feu Hacene Lalmas.

    6
    1
    abdelka
    15 novembre 2018 - 18 h 25 min

    Je me souvient de son but magnifique contre les f.a.r du Maroc en finale de la coupe d’Afrique-du-Nord son tir a pris a contre pieds la défense Marocaine plus la caméra qui filmé le matche on l’appelé Hassane el kebche. Une fois l’équipe Algérienne ses déplacée pour jouer un matche contre une équipe Africaine leur supporteurs on menacer de quitté les tribune si Lalmas ne joue pas.

    LALMAS
    15 novembre 2018 - 17 h 28 min

    posez la question au roi medouar 1er s’il connait LALMAS ALLAH Yerahamou ??

    10
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.