Les messages codés du président Abdelaziz Bouteflika au roi du Maroc

Le Président Bouteflika recevant Saâdeddine El-Othmani en 2012. New Press

Par Karim B. – Le président de la République s’est limité aux formules protocolaires de routine dans son message de félicitations qu’il a adressé au roi du Maroc à l’occasion du 63e anniversaire de l’indépendance de son pays.

«L’occasion est (…) pour moi de vous réitérer notre détermination à œuvrer de concert avec vous pour consolider les relations de fraternité et de solidarité qui unissent nos deux pays et ancrer les relations bilatérales basées sur le respect mutuel, au mieux des aspirations de nos deux peuples au progrès, au développement et à la prospérité», a affirmé le président Bouteflika qui ne fait, ainsi, aucune référence à l’appel de Mohammed VI dans son dernier discours.

Bouteflika ignore de ce fait la «main tendue» par le souverain marocain qui avait tenté de piéger l’Algérie en l’appelant à un «dialogue franc», à quelques semaines de l’importante rencontre de Genève. Des sources autorisées avaient indiqué à Algeriepatriotique que l’Algérie avait toujours été la première à ouvrir la porte du dialogue avec le voisin de l’Ouest, mais Rabat a de tout temps saboté tous les efforts de rapprochement entre les deux pays.

La tentative de Mohammed VI d’impliquer l’Algérie dans le processus de décolonisation du Sahara Occidental sous l’égide des Nations unies, et dont une des étapes décisives consiste en la tenue des pourparlers directs entre le Maroc et le Front Polisario, a lamentablement échoué. Et la réponse tiède du président Bouteflika est une preuve, s’il en faut, que l’Algérie a bien compris le jeu malsain du Maroc, d’autant plus que ce dernier a appuyé sa démarche par une série de déclarations officielles de ses alliés, notamment la France, les monarchies du Golfe et des pays africains dont la politique étrangère est placée sous le giron de Paris, saluant l’initiative du roi du Maroc et appelant indirectement l’Algérie à y répondre favorablement.

Cette approche sordide laissait entendre insidieusement que l’Algérie serait derrière le blocage de la construction du Grand Maghreb et empêcherait le rapprochement entre les deux pays voisins.

En filigrane, le président de la République «glisse» un message codé au Maroc, à savoir que la situation entre les deux capitales est au point mort et que rien ne justifie un changement de cap de la part de l’Algérie tant que le Makhzen n’abandonne pas son attitude arrogante et ses coups de Jarnac.

K. B.

Comment (50)

    zzin
    20 novembre 2018 - 16 h 13 min

    tout le monde sait la réponse de l’Algérie =pas de réponse car le président est malade allah ichafih d’autre par les responsables d’Alger ont un complexe « le Maroc prend l’initiative »
    Pour nous marocains , les gens passent (avec leur haine)mais le Maroc et l’Algérie restent à leur place des frères voisins

    El Che
    20 novembre 2018 - 12 h 30 min

    L’Algerie et l Afrique du nord ont 3200 ans d histoire Amazigh reconnu, juba1 juba2 Massinissa Jughurta Kahina ….etc
    les Arabes ont debarque il ya 1250 Ans leurs armee etait concu de 30,000 soldats dont la moitie a quitte apres le Fat’h du Maghreb (qui a mis 70 ans) , la population Amazigh etait qqs Millions , la question : que sont devenu les Amazighs !? ont ils fondu dans la minorite Arabes !? je vous laisse mediter. Salam

    Felfel Har
    19 novembre 2018 - 19 h 30 min

    Momo et ses acolytes voulaient une reponse, ils l’ont eue, mais ce n’etait pas celle qu’ils attendaient. Le message a soigneusement evite de donner de l’espoir: aucun engagement serieux, aucune promesse, que des salamalecs! C’est une facon de dire aux Marocains que tant qu’ils ne repondront pas aux conditions posees par l’Algerie pour apurer le passif, il ne peut y avoir de dialogue serieux. Les obstacles sont encore nombreux pour envisager une quelconque reconciliation, surtout que de nombreux pyromanes (etrangers a la region) attisent le feu entre les deux pays.

    3
    1
    ripper
    19 novembre 2018 - 2 h 55 min

    Rabat n’est pas propriétaire de ses décisions, un peu à la manière des Saouds protégés par les GI’s le Maroc avec sa pseudo famille Alaouite est sous les bottes de la France. Si Trump avait vendu pour quelques centaines de milliards $ d’armements Macron leur a fourgué une place orchestre payée à coup de millions $ lors de la cérémonie d’armistice à Paris et un train à quelques 2,5 milliards $. Pas mal pour une mamlaka surendettée !

    Si vous voulez que la France (et affiliés) voient rouge dites juste  » Maghreb arabe » .

    10
    6
    Anonyme
    18 novembre 2018 - 21 h 08 min

    Le message est trop gentil. Il aurait fallu ne rien souhaiter, ne rien répondre, ne rien dire et annuler un RDV important avec eux à la dernière minute comme eux en 2005. Ce pays nous intoxique rien en prononçant son nom. Vivement la république au Maroc ! Les français ont bien fait 1789, ils n’ont qu’à soutenir la redite de la chose chez leurs meilleurs amis marocains.

    39
    10
      Le Berbère
      19 novembre 2018 - 0 h 31 min

      Une monarchie ou une république marocaine, ce n’ai pas notre problème ! …Qu’ils nous foutent la paix une fois pour tout . Nous exigeons un moratoire sur l’UMA et sa grande soeur ka league des kharabes .

      11
      4
    Anonyme
    18 novembre 2018 - 20 h 57 min

    momo n est pas très diplomate et a force de gaffer il est devenu très prévisible

    22
    9
    Anonymeplus
    18 novembre 2018 - 20 h 56 min

    On a parlé de tout, sauf de l’essentiel, du plus important, j’ai nommé le peuple algérien.
    Est ce que le peuple algérien veut de cette intégration maghrébine ???
    Je suis sûr que non.
    Non, il ne veut pas de faux frères qui lorgnent uniquement sur nos matières premières.
    Non, il ne veut pas de frontières passoires qui feront le bonheur des trafiquants de drogue marocains.
    Non, il ne veut pas que l’essence algérienne se retrouve à l’est et à l’ouest de nos frontières pendant que l’algérien se rationne pour en avoir.
    Non, il ne veut pas que son pays soit envahi par des morpions sans scrupules, venus le concurrencer dans son propre jardin.
    Non, il ne veut pas que la tunisie et le royaume du mirage se développent sur le dos de l’Algérie pendant qu’ils complotent derrière notre dos justement pour nous affaiblir.
    L’uma, ce machin créé uniquement par coquetterie politique à omis de demander l’avis du principal concerné, le peuple algérien qui est le coeur et le poumon de cette Afrique du Nord, l’erreur de la création de cet ensemble mort-né est là.
    Quand l’ue a été créé, la volonté des peuples européens a porté à bras le corps le projet jusqu’à en faire une puissance économique mondiale.
    Ici, en Afrique du Nord, nous avons des crabes, des morpions, des va-nu-pieds qui nous entourent, aucune intégration, aucune union n’est possible, c’est mathématique.
    Chacun chez soit et Dieu pour tous.

    59
    12
    Le Mythe
    18 novembre 2018 - 20 h 20 min

    @Anonyme (ne le prenez pas, mal !)
    La réalité dépasse la fiction. Le mythe du monde arabe a vécu. Tous ceux qui se disent « arabe » ou « amazigh » doivent se ressaisir et se demander d’abord, s’ils ont les qualités pour mériter d’être de bons « Musulmans ». C’est la seule chose qui importe à mon humble avis. Car notre maladie vient de là. en 56 ans de rabibochage avec les pays dit arabes, l’Algérie a fini au banc des accusés de la ligue « dite arabe » ! Cherchez l’erreur ?

    28
    6
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 21 h 45 min

      Donc pour vous si le monde arabe a perdu sa place parmi les civilisations nous devons nous en séparer. C un peu lâche vous ne trouvez pas. Ne vous laissez pas endoctriné et ne perdez pas foie qu’un jour on regagnera notre place نحن خير امة اخرجت للناس c pas pour rien que notre prophéte nous a dit ça

      9
      15
    MELLO
    18 novembre 2018 - 20 h 15 min

    Dans les damnés de la terre » Frantz Fanon , écrivait :  » la phase bourgoise dans l’histoire des pays sous développés est une phase inutile .Quand cette caste sera anéantie , dévorée par ses propres contradictions, on s’apercevra qu’il ne s’est rien passé depuis l’indépendance , qu’il faut tout reprendre, qu’il faut repartir à zéro.  »
    Malgré les traités signés entre les cinq pays ,pour en faire l’UMA , la complexité des relations entre l’Algérie et le Maroc reste tributaire de la résolution du problème Sahraoui. Tant que le Maroc persiste dans sa position , l’Algérie ne se sent pas continuer dans cette hypocrisie arabe. L’Union du Magheb Arabe est un non sens pour cette contrée de Jughurta et de Kahina, Vouloir une union arabe , c’est comme demander à un mouton de fêter l’aid El adha .

    28
    11
    mouatène
    18 novembre 2018 - 19 h 55 min

    excusez moi mes amis, je vais etre très bref :  » quand on ne sait pas d’ou on est venu, on va n’importe ou  » ouel fahém yafhéme.

    21
    7
    Anonyme
    18 novembre 2018 - 19 h 24 min

    Le seul message codé que l’Algerie devrait envoyer à Homo6 est:
    G VTFF.
    Jvous laisse chercher un peu et je cherche vous le décoderai plus tard.

    17
    12
    karimdz
    18 novembre 2018 - 19 h 09 min

    La construction du grand maghreb, non merci, tant qu il y aura un makhzen aux ordres de tel aviv et de paris. On s’en passe royalement excusez du peu votre médiocrité mimi 6.

    C est le grand (…) à ciel ouvert isolé, qui aurait le plus à gagner, nous n’avons pas vocation à enrichir ce pays de l’ouest dont tout appartient aux sionistes. L’Algérie a une place stratégique, c’est la porte de l’Afrique.

    Ils peuvent toujours tantot aboyer, tantot se baisser bien bas, comme il est de coutume chez eux, mais la caravane Algérie, ignore et passe…

    37
    13
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 21 h 11 min

      Très bien dit! J’y adhère complètement

      11
      8
    Moskosdz
    18 novembre 2018 - 19 h 08 min

    L’Algérie félicite le Maroc pour la fête de son indépendance,lui choisi un premier novembre pour profaner notre emblème national,même habillé en peau de mouton,un loup restera un loup,d’ailleurs depuis la fermeture de notre frontière ouest en 1994,le terrorisme n’existe plus en Algérie,niet à la réouverture de cette maudite frontière qui nous a apporté que du malheur.

    38
    15
    Tredouane
    18 novembre 2018 - 18 h 32 min

    J »estime qu’auparavant nous avons fait beaucoup de concessions à notre voisin de l’ouest,malgré que le problème de l’auto détermination du peuple Sahraouis n’a pas évolué vers une solution équitable et durable, dont le combat contre l’Espagne étais engagé depuis 1973 faut le rappeler;nous avons concrétisé la création d’un Maghreb unis en 1989, la question qui ce pose sommes nous forcer de construire un Maghreb unis,et d’autre part sommes nous à mème de construire ce dernier amputer d’une composante essentiel à savoir les Sahraouis;mais nous fument surpris par une décision unilatérale de la fermeture des frontières par notre voisin de l’ouest en 1994.
    Aujourd’hui dans une conjoncture géopolitique qui à changer notre région ,à savoir l’instabilité regrettable de la Libye,la fragilité interne des pays voisins,nous obligent à reconsidérer avec énormément notre démarche et nos priorités vis à vis notre voisin de l’ouest.
    Un dénouement rapide en faveur de l’autodétermination du peuple Sahraoui par des négociations entre les deux belligérants qui sont le Front Polisario et le Maroc serais un grand pas dans le sens de l’apaisement de notre région et de ces peuples,l’entraver serais condamnable par les nations unis.
    N B à mon humble avis c’est juste un seul dossier et non pas l’unique.

    17
    13
    quivivraverra
    18 novembre 2018 - 17 h 34 min

    le 5 et 6 décembre et élection de 2019 approchent a grand pas, et là rira qui rira le dernier, et on verra les grands perdants de toutes ces gesticulations stériles et ces insultes émanant des esprits tordus des mal élevés
    les polisariens ici ou là qui changent de pseudo et essayent à passer pour des algériens contre toute union avec le MAROC n’aurons que les yeux pour pleurer

    20
    88
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 19 h 23 min

      Non si pendant deux jours il y a une rencontre entre deux partie forcement vous avez déjà perdu et vous allez pleuré pour longtemps et notre délégation a prévu a cet effet des paquets de lotus ou kleenex pour votre délégation marocaine conseillé par Azoulay André juif sioniste plus France Espagne indirectement ; la RASD a déjà gagné le faire que vous soyez présent a cette réunion de deux jours et on sait tout les deux moi je suis algerien par compte au cas ou tu ferais croire le contraire et les vrais vous reconnaissent sans vous voir c est comme ca ne s explique pas ;donc on va pas régler un conflit qui dure depuis 1975 e deux jours mais vous êtes obligé de vous asseoir et de négocier voir sauver les meubles devant l ONU et deux observateurs sous l égide des USA qui ont fait pression pour faire cette table au MAROC et ses soutiens Français espagnols pas a la RASD et a l Algerie meme si nous la soutenons ; l Algerie du coté de l occupé et la France et l Espagne deux pays colons au coté d un occupant et donc anciens occupants de ses pays en questions alors je préfère de loin le rôle de l Algerie et nous sommes seulement observateur sur ce sujet ; pour revenir a ceux que tu a dis sur les faux algériens hé non tu te trompes complètement ou tu veux noyer le poisson plutôt la deuxième me concernant est plus proche ; les polisariens ne se font pas passer pour des algériens car c est leurs combats depuis 1975 ils dénoncent et pleure leurs proches violentés embarqué sans jugement par un occupant , les seuls qui se font passer pour des faux algériens ; tt d abord les marocains ensuite les juifs sionistes ; ensuite les pieds noirs nostalgique de l Algerie française ; l extrême droite française mais pas le Harkis car sa haine envers les algérien(nes) pas de l Algerie est éternelle ; et parfois on trouve aussi les tunisiens mais seulement qd il pleure eux aussi c est la faute de l Algerie en se faisant passé par un algerien pour être crédible ;ca arrive mais les pires c est vous les marocains ;y a pas comme vous . Enfin l Algerie en tant qu observateur est neutre ; elle conseillera pour le mieux le Sahara Occidental due a son manque d expérience diplomatique car elle n existait pas a cause d un pays voisins voleur de terres qu est chez eux depuis 1975 après le départ des espagnols et a essayer de faire la meme avec l Algerie après le départ de la France ;le Maroc ; mais pendant la présence française et espagnol ils se sont tuent ; meme chez eux les marocain(es) avaient accepter le dicta Français mieux que la guerre d indépendance idem pour la Tunisie ; pas le voisin algerien , c est ce qui explique le soutien Français indéfectible à votre égard.
      On est la hier , on est la aujour dhui et on sera la demain pour la RASD comme pour la Palestine ; au fond c est meme pas contre vous c est contre votre injustice , on a rien contre vous ou les juifs , c est votre injustice ;vos violences sur les plus faibles qu on ne peut supporter car nous l avons vécu et ressenti au plus profond de nous meme algerien( nes) et ceux ci pour ne jamais oublié nous fêterons toujours notre indépendance contre le joug du colonialisme Français le plus pervers et le plus violent. Les vrais algériens transmettent de générations en générations justement pour ne jamais oublié ; les autres qui ont oublié ou qui pense que ce n est pas leurs histoires ceux ci te ressemble et on s en fout complètement. Vive l Algerie ; pas la RASD pas le Maroc pas la France pas la Palestine et ni les autres ; Vive l Algerie!

      28
      14
        Anonyme
        19 novembre 2018 - 5 h 25 min

        Yaatik essaha ! Un message qui vient du cœur.

        5
        3
    Wahid Mokhtar
    18 novembre 2018 - 16 h 35 min

    Nous sommes en 2018 c’est à dire au 21ième siècle et des deux côtés les attitudes politiques n’ont pas changé d’un iota, or, les problématiques d’hier doivent évoluer avec des solutions des temps modernes.

    1) Les paradigmes de références doivent changer et le premier est l’appellation de la région. Cette appellation a été donnée par le Machrak avec une connotation péjorative… Le Maghreb doit devenir, si nous gardons l’arabe comme langue Chamel Ifriqia et en Tamazight Tamazgha… avec tous les effets sut l’identité recouvrée et les cultures locales revisitées.

    2) Le Sahara Occidental doit être libre de s’autodéterminer.

    3) Le Maroc devra penser à rejeter l’aliénation au monde arabe et à la France d’où il reçoit ses ordres.

    L’Algérie devra revoir sa gouvernance de fond en comble.

    26
    33
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 17 h 01 min

      Vous on dirait que tous ce qui vous dérange et le mot arabe المغرب العربي .
      Votre commentaire reflète votre débilité et d’ailleur il n’a rien a voir avec le sujet c’est juste pour dire encore une fois  »on est amazigh »

      26
      20
        Anonyme 2
        18 novembre 2018 - 17 h 44 min

        Si tu te sens arabe personne ne te retient dans Tamazgha. Ardhou allahi (et le moyen orient) ouassiha.

        16
        18
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 17 h 36 min

      Un amazigh de plus qui veut nous dire qu’il est amazigh.
      Le mot maghreb n’a rien de péjoratif la seul insulte pour l’algerie c al amazighia qui a été fabriquer de toutes piéces par jacques benet pour combattre la culture arabo musulmane. Votre commentaire n’apporte aucune solution c juste pour vous venter de votre fausse identitée.

      19
      15
        Anonyme
        18 novembre 2018 - 19 h 00 min

        Tamazgha en tant qu’ensemble géographique est un mot réinventé pour instiller le conflit entre berbérophones et non-berbérophones dans notre pays notamment
        Mais le mot Maghreb aussi, c’est le nom du Maroc et on ne sommes pas une partie du Grand Maroc/Maghreb mais bel et bien un pays singulier qui s’appelle Algérie.
        Non à Tamazgha et non à Maghreb grand, petit, rétréci ou javellisé. Le seul nom qui nous va est Algérie.

        24
        7
          Anonyme
          18 novembre 2018 - 20 h 49 min

          Je suis d’accord avec vous sur le premier point, tamazgha n’as jamais existée. Et المغرب العربي ne m’inportes plus car j’ai perdu foie en une union arabe. Tous ce qui m’interesse c l’algérie et je n’ai pas envie que amazight soit une carte dans la main de nos ennemis. Je m’en fous aussi si il veulent se crèer une culture mais pas au détriment de la mienne et que ça ne soit pas une excuse pour diviser mon pays par des trolles d’internet qui s’est fait endoctriner par facebook
          Ps : je ne pointe personne par mes dires

          8
          6
        Le mythe
        18 novembre 2018 - 20 h 17 min

        @Anonyme (ne le prenez pas, mal !)
        La réalité dépasse la fiction. Le mythe du monde arabe a vécu. Tous ceux qui se disent « arabe » ou « amazigh » doivent se ressaisir et se demander d’abord, s’ils ont les qualités pour mériter d’être de bons « Musulmans ». C’est la seule chose qui importe à mon humble avis. Car notre maladie vient de là. en 56 ans de rabibochage avec les pays dit arabes, l’Algérie a fini au banc des accusés de la ligue « dite arabe » ! Cherchez l’erreur ?

        4
        7
      Wahid Mokhtar
      18 novembre 2018 - 19 h 31 min

      Il ya ceux qui sont complètement paumés et qui sont loin de comprendre les débats sur la géopolitique et ceux qui sont ignares et de leur histoire et de celle de leurs ancêtres.

      Ils le resteront parce que s’il y a une vraie alienation c’est bien celle qui a soumis le Nord-Africain à une arabité qu’il ne sait même gérer et porter.

      L’Algérien, malheureusement n’a plus de repères si ce ne sont ceux qui viennent de la péninsule arabique. Ça c’est le gros problème de l’identité initiale des Algériens en particulier.

      6
      13
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 22 h 30 min

      Pour commencer change ton nom et ton prénom d arabe mec!

      4
      2
    Jazayria
    18 novembre 2018 - 16 h 31 min

    Réponse purement protocolaire. Les Algériens ne sont pas des amateurs. Si eux sont des serpents, nous nous sommes des cobras. Merci à notre président !

    36
    12
    La fourberies
    18 novembre 2018 - 16 h 22 min
    ZORO
    18 novembre 2018 - 16 h 00 min

    Avec ou sans Bouteflika et Mohamed 6, le maghreb des peuples arabes et musulmans se fera. Il etouffera comme jadis les tentatives des tribus separatrices et soumises qui veulent attiser de nouveau le feu de la fitna pour revenir 2000ans a l arriere et livrer comme hier Syphax et l Algerie a Rome et aux peres blancs .
    SIGNEZORO. …Z….

    22
    38
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 21 h 21 min

      Mais pour arriver à ce but il faut d’abord se débarasser de notre cancer, cette carte piège que la france et israel attendent le bon moment pour jouer. Ils veulent nous arracher de nos racines arabo musulmans et ils le payeront cher, leurs moutons de service aussi. Il profitent d’un moment de faiblesse mais ça passera ان شاء الله

      5
      7
    Anonyme
    18 novembre 2018 - 15 h 58 min

    La racaille mekhzénite qui sévit sur ce site sous une fausse identité algérien, et qui se reconnaitra doit disparaitre de nos sites. Cette racaille lâche, vile, sournoise tente d’influencer, vainement heureusement, l’opinion algérienne. Il n’y aura pas d’union du Maghreb kharabe avec cette vermine marocaine, l’Algérie seule compte et ses intérêts ne sont pas dans un espace imposé par les sionistes, la France dont le but de faire disparaitre l’Algérie dans ses frontières, et ce à l’avantage du Maroc fabrication de la France. La France et Israël sont derrière ce forcing marocain pour noyer l’Algérie dans une mer de drogue, de vice, de produits sionistes français. Les juifs marocains sont très actifs dans ce makhreb kharabe, et la France bien entendu défend et protège sa prostituée marocaine. Les mokokos doivent savoir que les algériens n’ont rien à voir avec eux ni historiquement, ni culturellement, ni du point de vue valeur, identité et j’en passe. Ap laissez passer merci

    85
    21
    Tinhinane-DZ
    18 novembre 2018 - 15 h 36 min

    Une bonne réponse, courte et sèche !
    Mais le makhzan va jouer sur les mots pour la rendre longue et humide, comme d’hab.

    41
    15
    Sabrina-DZ
    18 novembre 2018 - 15 h 30 min

    La diplomate du makhzan ressemble à la danse de  »KIKI do you Love me ».
    C’est quoi cette diplomatie des adolescents immatures.
    En Algérien on dira, WECH BASSIF !!

    51
    14
    M'hamed HAMROUCH
    18 novembre 2018 - 14 h 46 min

    Ce message purement protocolaire a au moins le mérite de mettre fin aux espoirs de M6, de ses sbires du Makhnez et de sa presse propagandiste quant a une éventuelle réponse a la vénineuse « main tendue » d’un Régime dont le niveau de traitrise est inversement proportionnel a sa bonne foi.

    42
    11
    Walou mégafone
    18 novembre 2018 - 14 h 21 min

    Merci au Président, à nos partis politiques et à tous les Algériens…
    Si vraiment cette tentative d’ ARNAQUE nous aurait été bénéfique, Ô combien de pays nous auraient déjà dit – Attention c’est un piège !
    Mais comme cette idée de main tendue veut nous pousser vers une pente savonnée, ces mêmes pays tentent de nous dire en nous applaudissant :- Avancez c’est bien pour vous. bandes de charognards.

    57
    18
    ALI
    18 novembre 2018 - 14 h 03 min

    JE PENSE QUE C’EST LA MEILLEURS REPONSE A LA FAUSSE « MAIN TENDUE » DU PREDATEUR M6 A SAVOIR : L’INDIFFERENCE EN RESTANT PROTOCOLAIRE.

    57
    16
    Anonymous
    18 novembre 2018 - 14 h 00 min

    Dans ce message codé de Bouteflika a Momo6 pour la pseudo fete d’indépendance du Maroc du 18 Novembre ( je dis pseudo parceque le Maroc est toujours considéré comme un Protectorat francais) on notera que Bouteflika a «ZAPANT ROYALEMEN » sa derniere «offre» de dialogue, jugée par Alger ni sincere ni de bonne foi.

    Pour la premiere fois de ma vie de dis «Merci a toi Boutef» pour avoir traite M6 comme il le mérite et surtout pour l’avoir ainsi ridiculisé devant ses sujets.

    60
    13
    Rachid Djha
    18 novembre 2018 - 13 h 49 min

    Ce message semble dire « Dieu gardez-moi de mes ennemis quant a mon traitre voisin de l’Ouest je m’en charge ».

    47
    13
    Ch'ha
    18 novembre 2018 - 13 h 22 min

    Je vais très direct et brève : ne JAMAIS rien attendre du makhNazi (« abandonne son arrogance et ses coups de Jarnac ») : c’est la traîtrise, le caractère vil par excellence…. Que les choses soient claires voir l’Emir Abdelkader qui a parfaitement décrit l’état des lieux déjà à l’époque.
    AUCUN LIEN D’AUCUNE SORTE AVEC CE SUPPÔT DE SATAN.

    58
    21
    Deconnecté
    18 novembre 2018 - 13 h 21 min

    Notre Prédisent est déconnectée à 2 niveaux: 1/ De par son état sa maladie et la vacance du pouvoir, il n’a plus les outils en main pour avoir une analyse pertinente de la situation 2/ De par une vision obsolète de la diplomatie, car il faut savoir découplé les problèmes, entre une affaire de décolonisation et la création d’un grand sous ensemble économique Maghrébin qui deviendrait la 1 ere puissance africaine (économique, militaire). Si les pays de l’Union Européenne, les US, la Russie ou la Chine devaient fermer les frontières à chaque désaccord avec le pays voisin, on serait dans la panade. De part son attitude, il altère gravement à la prospérité du pays et des générations futures. L’Algérie doit être force de proposition ,de dire au Maroc « CHICHE » mais par les voies diplomatiques autorisées, de formaliser la démarche sans pour autant faire sonner le tambour comme pour reprendre les propos d’un brillant MAE.

    30
    75
      Chaoui
      18 novembre 2018 - 13 h 47 min

      Au sieur « Déconnecté » !
      Pour être déconnecté, tu l’es bien. Nous NON.
      Que le Maroc quitte d’abord le territoire du Peuple Sahraoui, et après nous verrons…
      Sans ce premier préalable, rien n’est et ne sera possible.

      55
      25
        ZORO
        18 novembre 2018 - 15 h 08 min

        Ce peuple a un nom il s appelle
        LE PEUPLE ARABE SAHRAOUI .
        Vous n avez aucun droit a le deformer et le raccourcir
        hypocritement.
        SigneZORO. …Z….

        16
        33
      RasElHanout
      18 novembre 2018 - 14 h 21 min

      @Deconnecté, Ton post pue tellement le Makhnez que je te conseille d’aller te laver si tu veux que ton commentaire passe mieux ya espece d’esclave consentant a un Predateur qui a fait du peuple marocain une « Risee Universelle ».

      48
      28
      Anonyme
      18 novembre 2018 - 16 h 05 min

      Tu dégages de ce site ya el mokoko un imposteur qui pue la maladie mekhzéniste. Mettez vous bien dans votre tête d’esclave, que l’Algérie ne se livrera jamais pieds et poings liés à ses ennemis et en tête la racaille marocaine. Nous garderons les frontières fermées à l’éternité et ce rêve du « makhrab arabe » n’est que du délire qui hante les mokokos qui rêvent de déferler sur l’Algérie comme des sauterelles affamées sur une terre prospère. Les mokokos ont changé de stratégie, ils ont tout essayé avec l’aide de la France et des sionistes, mais en vain, il se sont heurté à un mur et ce mur j’espère sera construit tout le long de la frontière avec l’entité satanique marocaine. L’Algérie est terre d’honneur, de valeurs, mais le Maroc est terre satanique, des non valeurs, de la prostitution politique et au sens propre du terme, l’Algérie ne se mélangera pas avec l’ivraie qui s’appelle Maroc.

      57
      15
      Khoubzi
      19 novembre 2018 - 1 h 02 min

      Ou feuille de route pour laquelle il a été instruit quant à une éventuelle lune de miel frontalière avec notre voisin de l’Ouest ? Mystère et boule de gomme.
      Sa sortie, loin d’être impromptue ou anodine, est ornée d’un plan qui préconise de mettre de côté le problème du Sahara occidental et de s’atteler à édifier la « chère » union maghrébine. Union, dit- il, dont l’esprit a été bloqué par la fermeture des frontières entre les 2 pays.
      Ah le Maghreb et la houle syntaxique qu’il déclenche dès qu’on en fasse allusion et illusion : Communauté d’histoire, de géographie, de coutumes, de sang, d’intérêts, d’avenir, de prospérité : Polyphonie qui date de la lampe à huile.
      Et qui revient de temps en temps nous bercer par le doux ressac de l’ode à son unité. Un saut de l’ange dans l’enfer des brouilles à répétition.
      M. Brahimi préconise de mettre de côté le problème sahraoui…le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes mis en veilleuse par un ancien émissaire onusien…On se pince pour voir si on ne dort pas.
      L’odyssée du désenchantement pour un peuple bouté hors de chez lui depuis 40 ans ! Et oraison funèbre pour une cause que même l’Espagne considère comme un droit inaliénabl

      1
      3
      Salim
      19 novembre 2018 - 1 h 12 min

      je suis entierement d’accord avec vous

      2
      2
    Anonymeplus
    18 novembre 2018 - 13 h 15 min

    Plus rien ne nous lie avec cette narcomonarchie de malheur.
    Je me demande pourquoi l’Algérie continue d’avoir des relations diplomatiques avec le plus grand producteur et exportateur de drogue au monde.
    Ce pays nous poignarde dans le dos depuis l’Emir Abdelkader à nos jours, qu’est ce qu’on attend pour arrêter cette mascarade ???
    Il n’y a ni fraternité, ni amitié et nous n’avons aucun intérêt à avoir des relations normales avec cette succursale d’israël, d’autant plus que les frontières sont fermées, c’est un non sens de s’entêter à laisser nos diplomates sur place.

    60
    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.