Le nouveau patron du FLN corrige le tir : «Bouteflika n’a pas encore décidé»

patron
Bouchareb rattrape la bourde de Djamel Ould-Abbès. PPAgency

Par Kamel M. – Le nouveau patron du FLN a déclaré lors de l’installation du directoire du FLN suite au départ forcé de l’ancien secrétaire général, que le président Bouteflika ne s’est pas encore prononcé au sujet de la présidentielle de 2019. Mouad Bouchareb rattrape ainsi la bourde de Djamel Ould-Abbès qui lui a coûté sa place à la tête de l’ancien parti unique.

Algeriepatriotique avait annoncé, il y a plus d’une semaine déjà, que le FLN cheminait vers la constitution d’une direction collégiale sous la conduite du nouveau président de l’Assemblée populaire nationale, Mouad Bouchareb, élu suite à l’éviction de Saïd Bouhadja après un bras de fer avec Djamel Ould-Abbès qui aura poussé les deux hommes vers la porte de sortie.

Aussi bien le FLN que l’APN se retrouvent néanmoins avec deux responsables à leur tête, ni Saïd Bouhadja ni Djamel Ould-Abbès n’ayant officiellement démissionné de leurs postes respectifs. L’installation du nouveau directoire au lendemain du démenti fait par l’ancien secrétaire général du FLN qui s’entête à affirmer qu’il demeure le premier responsable attitré du FLN, en dépit de ce qu’il qualifie de «désinformation» propagée par l’agence officielle APS, résonne comme le coup de grâce qui enterra politiquement d’une façon définitive l’omniprésent Djamel Ould-Abbès dont le zèle a fini par agacer le président de la République et son entourage immédiat.

La direction collégiale du FLN semble, par ailleurs, concentrer tous les pouvoirs au sein du parti entre ses mains. Selon les premières déclarations de Mouad Bouchareb, une sorte d’«état de siège» a été instauré, si bien que le comité central continuera d’être écarté de la prise de décision jusqu’au prochain congrès du parti, tandis que le bureau politique a été carrément dissous. Mouad Bouchareb et les membres qui siègent à ses côtés au sein du directoire provisoire poursuivent, ainsi, la politique de Djamel Ould-Abbès qui n’a pas réuni les instances dirigeantes du parti depuis sa désignation en remplacement d’Amar Saïdani, imposant une chape de plomb aux cadres et aux militants et allant jusqu’à sanctionner des membres influents au sein de la formation politique pour s’être exprimés sur des questions dont il jugeait qu’il était le seul habilité à en parler en public.

K. M.

Comment (40)

    HAFID
    26 novembre 2018 - 17 h 10 min

    Rabhoum wahed !

    HOUARIF
    26 novembre 2018 - 10 h 09 min

    Pauvre pays on prends les memes et on recommence ils viellent le pouvoir et l’argent aucune avancé démocratique aucun respect pour la constitution, elle est bafoué par le pouvoir et les partis en place
    aucune vision aucun changement ,c’est un malade qui est chef du parti …
    Dormez braves gens tout va bien ,sauf que le réveil sera douloureux ….

    Nora
    26 novembre 2018 - 9 h 20 min

    J’ai toujours pensė et mordicus, qu’il ne fallait lui accorder aucun mandat, ni 1 ni 50!!!
    L’histoire retiendra qu’on a eu un planquė aux mains habiles avec les reliquats. Partant de ce postulat, il ne pouvait constituer sa cour que de son propre vivier. Le pessimisme aidant, tout est foutu, lui, ouyaya ou un autre, les mêmes causes engendrent les mêmes tracas. Ils ont massacrė l’ėcôle, fermė les portes au Savoir avec l’arabisation, une mosquėe par quartier, une Economie agonisante, des importateurs de leur serail comme hommes d’affaires et politicards ( pneu Michelin comme exemple), des va-nus-pieds aux parlement, la justice du plus nanti, la clochardisation de toute la nation avec comme fond des sommes astronomiques ayant pris le large! Eux- même ne croient plus en ce pays, après l’avoir dėpecė!! Ouyaya a eu ‘l’intelligence’ de construire plus de prisons, ca tient leur route!!!
    La peste verte ou nous, comment s’en ėchapper?

    Farida
    26 novembre 2018 - 8 h 43 min

    Peut il vraiment décider ? Et puis que dit la CONSTITUTION sur le nombre de mandats et surtout sur la santé du candidat ? Si elle ne sert a rien alors disons au moins qu’on n’a pas encore de constitution pusique PERSONNE ne la repecte.

    CHAOUI-BAHBOUH
    26 novembre 2018 - 7 h 39 min

    Tous ceux qui disent et se contredisent sont des Pantins du Clan, ils sont utilisés comme les piles wonders, ils ne s’usent, que lorsqu’on les utilises pour mentir au peuple Algérien, la France avec ses divers services, secrets et le 2ème bureau, avec les tortures, les assassinats, jeter les prisonniers vivant des Hélicoptères au pays des droits de l’homme utilisant toutes méthodes répressives sans réussir et ce n’est avec ces PANTINS et militants de la dernière minute que le peuple va se mettre à genoux, non jamais, nous préférons la mort que de se soumettre ! Si par malheur, notre pays aux Millions de Martyrs, reçois cet assassin et criminel de guerre contre le Brave peuple du Yémen, c’est une profanation et une insulte à nos glorieux Martyrs et un alignement et une bassesse du pouvoir et du Clan aux criminels, ces ARABOS TAYHOUDITES, trop de mal et de magouilles et de sang coulé, ont été commis sur le dos de notre peuple, M.B.S, (Minable, Bassesse Sioniste), Il faut que tous les lecteurs dignes de notre Révolution et de nos Glorieux Martyrs, de dire HALTE à cet accueil et cette basse besogne, nos glorieux Chouhadas, sont mort et ayant sacrifié tous ceux qu’ils avaient de plus chère, pour nous donner cette liberté et ne pas se taire de dire haut et très fort HALTE AU CRIMINEL ET DEHORS, s’il foule notre sol, il va souiller nos martyrs avec le sang des innocents du Yémen !!! NON et NON et NOOOOOOOOOOOOOOOOOON, au criminel, M.B.S LE SIONISTE. Cordialement: Un Algérien et Chaoui !!!

    15
    2
      Anonyme
      26 novembre 2018 - 13 h 11 min

      Hors sujet…. vous vous tromper de page et de sujet…ça explique que tu es chaoui..peut être bahbouh..salam

    Un mot
    26 novembre 2018 - 6 h 10 min

    Môquet vous du peuple lui et conscient le président et plut aux commande arrêter de jouer de mentir de manipulé la symphonie on la connais ce nouveau pantin n’a pas honte pour une poigné de dinars il a vendu son Âme

      CHIBOUB Moussa
      26 novembre 2018 - 9 h 14 min

      On a pas besoin de lui …

    La TribuneAlgerienne
    26 novembre 2018 - 6 h 03 min

    Celui la aussi il si mes qu’il se met en veilleuse totale bien mieux pour lui car le fln a trop de sang dans les consciences et normalement il devrez pas plut exister

    Anonyme
    26 novembre 2018 - 5 h 39 min

    Décidément, il y a dans la tradition FLN comme une génétique de la dissidence, lui qui est né d’une sécession de militant PPA-MTLD/OS qui ont fait du « saute-mouton » à toutes les instances, du grand zaïm, au comité central, etc… La première fois, cela a débouché sur l’indépendance du pays, et les autres sur la dépendance au système rentier…
    Ou bien aurons-nous une surprise avec Mouad Bouchareb ce jeune loup de la politique?

      Anonyme
      26 novembre 2018 - 13 h 04 min

      Aucune surprises…aucunes..mais plus de la même chose….l exil est la solution car le bout du tunnel on le verra jamais..ces gars là n ont pas d expérience de gestion des affaires de l état. Mettre un costume et parler sans rien dire…est équivalent à un suicide lent mais un suicide quand meme…vous avez été averti ….le ballon est dans votre camps…

    anonyme
    26 novembre 2018 - 4 h 29 min

    rajeunissement de la classe politique dirigeante? Dites vous???? C’est pour mettre en orbite un autre B…. sur la tète du pays…..La machine est mise en branle…….

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 23 h 39 min

    Svp rendez nous notre rigolo ould abbés … notre grand moujahid..
    Notre cirque amar…vive ould abbés notre rigolo
    Rendez nous nôtre amuseur
    Merci

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 22 h 51 min

    J exige le retour du comédien ould Abbas…au moins avec lui on aura pu rire et rire jusqu à pleurer. Salam.

    14
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 22 h 23 min

    La pièce théatrale, à plusieurs épisodes, continue, avec ses metteurs en scènes, et ses comédiens,…
    Seulement la question est de savoir si cette pièce est une pièce théatrale de comédie…..FLNiste, ?,…
    Où pièce théatrale de tragédie,….. Algérienne ?,…
    Le peuple assistant, ne comprend pas encore, la mauvaise interprétation du texte de cette pièce FLNiste
    Où les décors, les gestes, les paroles, et les roles contredisent avec l’esprit du texte de la pièce
    Sous entendre (les actes ne sont pas concordants avec les règles, et les textes fondateurs du parti ?!,…)
    Les luttes pour le pouvoir, et les luttes de générations continuent de plus bel, au FLN, prenant, parfois,
    L’allure de règlements de comptes, et de soldes de reliquats, et de passifs de malentendus
    A la veille des agendas, et des échéances de 2019, où tout les coups sont permis,
    Pour sortir « vainqueurs » ?!,…

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 20 h 38 min

    Écoutez moi bien et ne prêter aucune attention à ce que ce gars sur la photo en haut dit…je viens d écouter une déclaration sur YouTube… il aurait pu ne rien dire..,au fait il parlait du programme du président qui s étalé a l horizon 2030. Vous voyez 2030…un programme c a dire un plan de travail à faire jusqu a 2030…pauvre nous … un plan jusqu’à 2030..2030…2030..la maladie de 2030…on est incapable de gérer un plan de travail de 18 mois et on me parle de 2030…ce gars là est ….more if the same… il est juste un amplificateur de ses maîtres..et il fera ce que ses maîtres lui diront de dire et le faire avaler à un peuple sans élites….wellah j ai cru qu il avait quelque cellules grise mais fait c une copie de ould Abbas..juste du khorti..les meme gesticulations..les meme manières..les meme stupidités…que dire …Allah yen…koum.. salam

    12
    1
      Anonyme
      26 novembre 2018 - 20 h 03 min

      Le gars qui m as donner thumbs down..le baltaji du feline…tu verras un jour ou tu n aura rien et tu sera sur les trottoirs avec ta bouteille de rouge pour te conseiller… comme au temps des colons …tu verra bien…et ces meme gens que tu défends se laveront les mains de toi et tes semblables…

    anonnyme
    25 novembre 2018 - 20 h 34 min

    Arretez de nous berner avec Bouteflika dit ceci dit cela
    Arretez de salir cet homme

    9
    3
    le terroir
    25 novembre 2018 - 20 h 15 min

    Rendez-nous Sir Abbes ! Quelle tristesse ce nouveau, du pur réchauffé ses phrases, aucune imagination. Le cirque n’est plus le même, dommage. J’irais voir les autres théâtres.

    elbazga
    25 novembre 2018 - 19 h 45 min

    encore une diversion pour mieux entretenir le suspense en attendant les dernieres retouches…

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 19 h 05 min

    La politique de la tromperie, éluder, fausser les pistes, dérouter les soit disant « adversaires »,…..de l’heure
    La fuite en avant des faussaires continue,…, avec sa déstabilisation des institutions, et de l’économie du pays

    10
    Trappeur
    25 novembre 2018 - 18 h 56 min

    Mr le nouveau patron de l’Assemblée et aussi du parti qui a confisqué le pouvoir aux Algériens, trouvez vous juste et normal que vos gens humilient la Nation et son peuple,le monde entier à visionner la vidéo surtout nos ennemis, comment voulez vous qu’on puisse respecter les Algériens et l’Algérie, votre patrie c’est l’argent et les magouilles et rien d’autre Honte à vous et ceux qui vous ont placé la ou vous êtes

    14
    Zaatar
    25 novembre 2018 - 18 h 49 min

    Wallah que le clown et son cirque vont nous manquer. Je reclame une petition pour qu’on nous rende notre clown…

    11
    1
    Kif-kif
    25 novembre 2018 - 18 h 24 min

    Nous voulons Mr Ould Abbes le vendeur des sièges a l’APN,il est plus drôle que ce pistonné de Bouchareb

    13
    1
      Anonyme
      25 novembre 2018 - 20 h 39 min

      Nous exigeons le Retour de notre condamné à mort sans jamais était excité,le mythomane humouriste, l’ami intime de notre président imposé de force avec les voix des morts et les disparus

    Citoyen
    25 novembre 2018 - 18 h 13 min

    Non sincerement arretons de se ridiculisé de la sort .
    ca suffit les anneries
    le president n a pas prie la decision.
    De quoi ?
    le pauvre homme.

    9
    1
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 17 h 42 min

    ..Malheureuse fin de pouvoir d un homme lourdement handicape qui est incapable de s adresser sincerement a son peuple et lui expliquer qu il est incapable de poursuivre sa mission dans ses conditions d handicape physiquement et mentalement,ce ne sera pas lui qui nous imposera un candidat..c est le peuple qui choisira.

    13
    Le Duc
    25 novembre 2018 - 17 h 35 min

    La première nouvelle depuis 2013; notre grand président; il parle,il décide;il donne les ordres à évincé ses compagnons de combat;nous devons fèté ce jour comme un cinq juillet;un peu de retenus Messieurs les ingrats;les tricheurs, les hors la loi,respectez ou moins une population désorientée et affamée;vous devriez avoir honte,meme vous falsifiez l’histoire avec vos faux moudjahid,vous serez jugé tot ou tard,par le peuple; par Dieu tout puissant d’avoir menti et manipuler un peuple innocent

    17
    1
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 17 h 14 min

    Ah bon.!! les bouteflika ne sont pas encore decides,….et bien le peuple est decide a refuser la candidature de Bouteflika pour incapacite physique d exercer la fonction de President de la republique,nous esperons qu a la fin de son mandat actuel,il prendra sa releve…L Algerie ne peut plus supporter plus qu elle a supporte jusqu a ce jour au cours de ce 4 eme mandat.Le president est gravement incapable physiquement et mentalement de s exprimer et de s adresser au peuple…c est une veritable mascarade et une ignominie que son entourage le pousse ou l oblige a se maintenir au pouvoir malgre tous ses handicaps,une humiliation extreme pour lui et pour le peuple Algerien.A tous ceux qui veulent decider pour le 5 eme mandat.que le peuple se levera uni contre ce 5 eme mandat coutera ce qu il coutera,car au stade ou on est,l Algerie est beaucoup plus importante que ces opportunistes egoistes profiteurs qui rodent autour de la presidence par interets personnels pour sauvegarder des privileges qu ils n ont jamais merites.Sachez que le peuple est le seul souverain en Algerie et c est le peuple qui decidera qui le gouvernera.Qassaman point barre

    23
    2
    Bouzorane
    25 novembre 2018 - 17 h 04 min

    « ….qui enterra politiquement d’une façon définitive l’omniprésent Djamel Ould-Abbès…. »
    à défaut de l’enterrer physiquement, 84 ans quand même, nous nous contenterons donc d’un enterrement politique.
    Pour ce qui est du vrai enterrement, je pense que c’est lui qui nous enterrera tous!
    Il existe en effet des êtres dont l’unique mission sur terre est d’éprouver la patience et la constance des hommes… sauf que dans notre cas, ce n’est pas seulement quelques hommes mais toute une nation qui est éprouvée!
    Peut être que le Bon Dieu veut justement nous inculquer la patience et la constance, deux tempéraments qui, avouons-le, sont quasi inexistants chez les Algrériens.

      Bouzorane
      25 novembre 2018 - 17 h 12 min

      Bonne chance et bon vent au nouveau président de l’APN, né en 1971, 47 ans donc…ça change!

      2
      9
    Metek
    25 novembre 2018 - 16 h 49 min

    Ce Mr Bouchareb illustre inconnu sorti du chapeau du cabinet noir doit lui meme se pincer pour y croire, en moins de 2 mois, on lui organise 2 putchs successifs pour l’installer au perchoir et a la tete du FLN, a ce rythme en Avril prochain c’est surement lui le brizidane qui sortira du sendouk el 3adjib de la djoumloukiate el heggarine-beggarine et des gininars

    14
    2
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 16 h 47 min

    Tres bonne nouvelle …adios ouldabassa et son acolyte l analphabete boumehdi ……et le bp non elu….

    7
    1
    Chibl
    25 novembre 2018 - 16 h 43 min

    il est juste nouveau, dans quelques mois il nous dira qu’il a fait des études avec Theresa May, un FLN est un menteur né.

    13
    2
    Brakna
    25 novembre 2018 - 16 h 31 min

    Bouteflika n’a pas encore decide.
    Qui d’entre les Bouteflika n’a pas encore encore decide ?????
    ————————

    15
    1
    ayweel
    25 novembre 2018 - 16 h 15 min

    La nouvelle marionnette du Front de Lapidation Nationale se fait bouger les lèvres……………..

    18
    1
    Ifri Body
    25 novembre 2018 - 16 h 07 min

    Le Président ne peut pas légitimement postulé à un 5ème mandat pour les raisons suivantes 1/ Il devra violer encore une fois la constitution a/ la limite des 2 mandats b/ son incapacité physique et intellectuelle à tenir la fonction c/ son incapacité à faire campagne et parler à son peuple. Le nouveau patron du FLN si c’est un patriote, doit faire émerger un talent pour la participation à la prochaine élection présidentielle en compétition du RND et des autres formations au deuxième tour, les alliances se feront naturellement. Le peuple attend et veut ce scénario afin de redonner du contenu politique et de l’espérance at minima (même si nous ne sommes pas dupes du résultat§). Il doit redonner de l’oxygène à la machine politique, au pays et au peuple Un 5ème mandat est inenvisageable, risible, dangereux et contre productif. La page doit se tournée.

    16
    1
    Vangelis
    25 novembre 2018 - 16 h 05 min

    L’Algérie est  » gérée  » depuis la nuit des temps par des directions collégiales, c’est pour cette raison qu’elle n’est pas capable d’avoir une seule voix en tous les domaines. Chacun y va de sa vérité qui s’avère trop souvent décalée, corrigée et/ou rejetée par une autre partie.

    Tout le monde sait que fakhamatouhoum est incapable de décider quoi que ce soit vu l’état dans lequel il est.

    Il y a alors une direction collégiale qui enfume les citoyens pour dire que le concerné existe toujours et qu’il serait en train de réfléchir à son avenir qui, pourtant est bien dans son rétroviseur vu son grand âge.

    Les dindons de la farce sont exclusivement les algériens qui doivent accepter cet état de fait, l’inertie dans laquelle se trouve le pays à cause d’un individu plus mort que vivant et qui sert de paravent à ceux qui tirent les ficelles.

     » Un homme politique pense à la prochaine élection. L’homme d’État à la prochaine génération.  » James Freeman Clarke

    N’est-il pas temps pour lui de réfléchir plus à rendre son tablier qu’à rempiler ?

    13
    Mazouzi
    25 novembre 2018 - 15 h 48 min

    Un officier nationaliste de 1er plan, pur et dur et voilà le pays débarrassé de cette faune vorace et sans moralité. Il y en a marre sinon avec tout ce qui se passe autour de notre pays ne plaide pas pour une transition tranquille. La vigilance est de mise et ceux qui peuvent remettre les pendules à l’heure sont ceux qui portent l’uniforme et il faut quelqu’un de cet institution. INCHALLAH.

    5
    11
      Birkhadem
      25 novembre 2018 - 16 h 24 min

      Un autre corrompue qui vient se remplir les poches .
      il y a surement des patriotes au sein du système mais ne pourront jamais atteindre ce genre de fonction au sein de l’état. le corrompue ne gouverne qu’avec des corrompues et la corruption est un mode de gouvernance chez nous.il faut un changement globale de mentalité au sein de la société notamment à travers l’éducation de notre jeunesses pour que l’espoir revient.
      tôt ou tard l’Algérie dominera complètements la région en plus d’être un acteur majeure du continent africain et surtout dans son monde Arabe à qui elle appartient.

      10
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.