Le wali délégué aura les mêmes pouvoirs que le wali

wali
Une «promotion» pour le wali délégué. New Press

Par Hani Abdi – Un décret présidentiel sera promulgué dans les toutes prochaines semaines pour doter le wali délégué des mêmes pouvoirs que le wali. Ce décret présidentiel, déjà signé par le président de la République, fait sortir la wilaya déléguée de son statut de pendant direct de la wilaya mère, et affecte ainsi de réels pouvoirs au wali délégué.

Conformément à ses nouveaux pouvoirs, le wali délégué est maître de son territoire. Il n’est donc plus contraint de demander l’aval de la wilaya mère pour prendre des décisions et des initiatives pour le bien de son territoire. En vertu de ce décret présidentiel, le wali délégué aura toute la latitude de concevoir le plan de développement de son territoire et de prendre toutes les mesures nécessaires à sa mise en œuvre. Il aura également tout le pouvoir de prendre les dispositions qu’il juge importantes pour l’attractivité de sa wilaya déléguée. Le wali délégué devra néanmoins coordonner son action avec la wilaya mère pour une politique de développement plus efficiente et pour une complémentarité efficace et bénéfique pour le développement local.

Pour des raisons géographiques, le gouvernement a créé de nouvelles wilayas déléguées. La loi N° 05-140 du 27 mai 2015 a en effet institué 10 wilayas déléguées dans le Sud du pays. L’institution de ces nouvelles wilayas déléguées a été dictée par d’intenables contraintes et aléas climatiques. Le premier souci de la création de ces wilayas déléguées était donc de rapprocher l’administration régionale de la population et des opérateurs économiques. Entre temps, au niveau du pouvoir central, il y a eu une prise de conscience quant à l’impératif d’aller vite vers la décentralisation. Une question qui sera d’ailleurs au cœur de la rencontre Gouvernement-Walis qui aura lieu du 28 au 29 novembre au club des Pins à Alger.

H. A.

Comment (9)

    Action
    26 novembre 2018 - 14 h 11 min

    Les walis délégués ça va pour la wilaya de Bejaia parce que toutes les directions sont ailleurs de l’annexe wilaya de Bejaia soit à Constantin ou bien à setif, d’ailleurs je me demande à quoi sert les élus de Bejaia soit APW et les Députés à titre d’exemple la direction de la caisse familiale retrouve à Constantin et le centre d’Internet retrouve à setif !!!!!!

    Fellag
    26 novembre 2018 - 7 h 52 min

    Tout les moyens sont bons pour placer les proches et les connaissances surtout les plus généreux, c’est de l’argent jetté par la fenêtre et de la corruption en plus

    anonyme
    25 novembre 2018 - 22 h 48 min

    encore plus de dégâts à venir !

    Zaatar
    25 novembre 2018 - 20 h 29 min

    Avec la wali seul aux commandes on avait la valse a trois temps de Brel des logements, seconde d’un wali delegue avec les memes pouvoirs nous avons la valse a mille temps… c’est bon. Et Alger qui bat la mesure…

    MELLO
    25 novembre 2018 - 20 h 01 min

    Wilaya, wilaya déléguée , ce n’est qu’un manque de responsabilité et de courage pour aller directement vers une federalisation du pays. Pourtant le chemin est bien tracé par l’armée qui s’est organisée en six régions militaires, pourquoi ne pas suivre cette voie ?. Rapprocher l’administration du citoyen , c’est permettre à ce citoyen d’elir ses responsables à tous les niveaux.

    Mir
    25 novembre 2018 - 19 h 43 min

    Wilaya Mère de la wilaya Déléguée. Un peu comme le statut de la femme chez nous. Elle peut décider mais il lui faut un tuteur. Wali mais pas à 100%. On a donc créé un nouvel étage dans la bureaucratie. Sans doute pour faciliter la circulation de la tchipa.

    8
    1
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 17 h 29 min

    Il a ete plusieurs fois question de ne plus designer les Walis par le pouvoir mais plutot ce sont les citoyens des Wilayas qui choisiront le Wali de leur region au cours d elections transparentes le meme jour que les legislatives
    l exercice de la democratie passe par le choix souverain des citoyens.Donc la majorite ecrasantes des patriotes democrates sont totalement acquis a une democratie Algerienne participative fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique..Le systeme des designations de complaisance comporte trop de risques d opacites et des dangers de blocage pour incompetences des designes a des postes
    importants comme les Walis qui sont souvent au service du pouvoir qu au service des citoyens des wilayas

    fatigué
    25 novembre 2018 - 16 h 49 min

    s’ils ont le même pouvoir que le wali, pourquoi ne pas les appeler carrément walis et leurs wilayas déléguées carrément wilayas ?
    ne serait ce pas plus logique ?
    wilaya mères …….cékcékça ?

    8
    1
    Linguistique
    25 novembre 2018 - 16 h 06 min

    Dès l’instauration des wilayas déléguées et la désignation des Walis délégués, les wilayas-mères se comportèrent vis-à-vis des nouvelles structures comme des WILAYAS-MARATRES.

    5
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.