Haddad écorche Rebrab à Laghouat : vers une confrontation ouverte ?

Haddad
Haddad a visiblement voulu lancer un message. PPAgency

Par Kamel M. – «Nous ne sommes pas de ceux qui insultent et critiquent leur pays à partir de l’étranger», a asséné le président du Forum des chefs d’entreprises, dans un discours prononcé à Laghouat et retransmis en direct par sa chaîne de télévision Dzaïr News. Ali Haddad n’a pas cité Issad Rebrab nommément, mais son allusion au magnat de l’agroalimentaire est on ne peut plus claire.

Le patron de la plus puissante organisation patronale du pays a effleuré le sujet sans s’attarder sur les dernières déclarations du PDG de Cevital qui vient d’ouvrir une usine dans l’Est de la France, à l’inauguration de laquelle a participé le président Emmanuel Macron. Ali Haddad a visiblement voulu lancer un message en direction du richissime homme d’affaires qui dénonce un blocage systématique de ses projets en Algérie.

Ali Haddad a, à ce propos, annoncé la tenue d’ateliers sur les secteurs agroalimentaires et agricoles dans les semaines à venir. Une annonce qui résonne comme une réponse à Issad Rebrab qui vient, par ailleurs, d’affirmer qu’il ne nourrissait aucune ambition présidentielle. Le FCE suspecte-t-il l’homme d’affaires de vouloir briguer la fonction suprême ? En tout cas, Ali Haddad a tenu à renouveler son soutien ainsi que celui de l’organisation qu’il dirige au président Bouteflika qu’il a appelé à se présenter pour un cinquième mandat.

Il est difficile de ne pas entrevoir les signes d’une confrontation plus ouverte entre le patron du FCE et Issad Rebrab à l’approche de l’échéance de 2019. Ce dernier semble, en effet, s’appuyer sur le soutien de Paris pour contrecarrer ce qu’il qualifie de campagne visant à l’étouffer en Algérie à travers des mesures bureaucratiques qui le cibleraient particulièrement. Le déplacement du chef de l’Etat français en personne à Charleville Mézières pour assister à l’ouverture de l’usine de l’industriel algérien de production d’eau ultra pure, n’est pas vide de sens. Emmanuel Macron s’adressait ainsi indirectement aux autorités algériennes à qui il signifie qu’il épaule l’investisseur qui a débarqué d’Alger pour créer des postes d’emplois en France et fructifier dans l’Hexagone son argent gagné en Algérie.

K. M.

Comment (120)

    Anonyme
    26 novembre 2018 - 18 h 36 min

    Pendant ce temps là Kouninef doit bien rigoler !!!

    povbled
    26 novembre 2018 - 18 h 06 min

    Chamaillez-vous le bateau coule…
    Nos hommes politiques sont à revoir !!!
    On vous demandera des comptes même à l’étranger même dans des années.

    Kahina-DZ
    26 novembre 2018 - 14 h 41 min

    À qui profite le blocage de REBRAB ? C’est quoi l’après pétrole pour nos responsables ??

    Comment peut-on offrir une technologie révolutionnaire à la France. Une technologie relative à la purification de l’eau.
    Comment peut-on bloquer un grand projet sur la trituration et l’extraction de l »huile d’olive ??

    C’est incroyable, du jamais vu dans le monde ??

    13
    3
      SoyonsLogiques
      26 novembre 2018 - 15 h 17 min

      @Kahina-Dz
      Vous avez tout compris.
      Ca ne se passe qu’en Algérie.
      Tout comme le pauvre élève qu’on arabise à outrance pour qu’il se retrouve à l’université confronté à une autre langue pour ses études.Et personne ne parle.Pas même benghebrit qui est rentrée dans les rangs pour conserver son poste et ses privilèges au détriment de tout l’avenir de notre pays.Et elle ose se poser des questions sur la désaffection des élèves aux mathématiques.
      Quant à Haddad qui joue les patriotes.Il oublie
      ses acquistions immobilières en espagne et ailleurs ,au lieu d’investir dans son propre pays comme le fait Rebrab en dépit de tous les blocages.Un changement est nécessaire.Seuls les milliardaires qui sont une infime partie du peuple veulent le statut co pour préserver leur interet au detriment de l’interet du pays tout entier.

      9
      3
    Trappeur
    26 novembre 2018 - 12 h 12 min

    Un combat entre un bourricot et un maitre de la manipulation,et le perdant c’est bien l’Algérie et son peuple

    8
    7
    Kif Kif Bouricco
    25 novembre 2018 - 19 h 48 min

    Pile ou face, 2 faces de la m^me pièce avec derrière leurs parrains qui tirent les ficelles. Le peuple n’est pas dupe.

    6
    23
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 19 h 19 min

    Les luttes des Oligarches Rentiers, à couteaux tirés,à la veille des échéances, agendas, et rendez vous
    Electorales de 2019 , pour l’appropriation, et la réjouissance du pouvoir bureaucratique confortable
    Et la rente pétrolière à profusion appelée à disparaitre, que reste t il après, ?,.
    Hypothéquer les richesses, et la souveraineté du pays ,?,…
    Pour une poignée d’argent, de promesses, et Désert, et Désolation économiques du pays?,…
    Seul Dieu le sait, pour ce qui est de l’avenir économique sombre du pays

    4
    10
    la tribune
    25 novembre 2018 - 18 h 57 min

    Intéressant match Derby entre KUINEF et TLIBA.
    Pour plus d’équité je propose Teboune avec sa GOLDEN CARTE qui ete atribuer par Mister KHALFA pour service rendu, comme arbitre central,BETCHINEetBOUCHOUEREB comme arbitres de touché etZATCHI et RAOURAOUA comme Délégué de match.
    Enfin dommage que ce match derby se joue à huis clos et donc sans aucun intérêt.

    9
    2
    Bozscags
    25 novembre 2018 - 17 h 35 min

    2 opportunistes qui ont bien profiter du système Haddad un (…) finit et l’autre un (…) de première .

    7
    10
    La verite qui blesse.
    25 novembre 2018 - 16 h 54 min

    @Messaoud, Tu devrais nous dire ou aura lieu cet interessanr derby. lol

    3
    4
    Ganov
    25 novembre 2018 - 14 h 49 min

    Y a rien à insulter..l’Algérie est vidée de sa substance..

    12
    4
    Ponce (s) Pilate (s) !!!
    25 novembre 2018 - 14 h 39 min

    @Messaoud (Réponse commt. 25/11/18 de 12h13
    Tous les pseudo arabes tombent à bras raccourcis sur les kabyles de services (quoi-que c’est bien fait pour leurs pommes) en oubliant délibérément ceux des leurs qui jouent les Ponce (s) Pilate (s) tapis dans l’ombre et ce, bien avant l’indépendance (des historiens, politologues et économistes intègres pourront le confirmer). Mais on vit dans une époque de « Haf wa Taïche ». Merci de me publier pour répondre à ce caricaturiste de Messaoud.

    66
    7
    Bien mal acquis
    25 novembre 2018 - 13 h 54 min

    Une plainte devrait être déposée par une association en Espagne, en France et autres pays ou ce spoliateur et ces amis ont des avoirs et des biens. Ces gens là ne comprennent que la force, la pression car ils n’ont pas de limite dans la prédation. Nous les citoyens avec l’aide de notre diaspora, des associations anti corruptions nous devons porter plainte contre tout ceux qui accumulés des biens mal acquis. Soyons sans état d’âme, il y va de la survie de la Nation Algérienne. Les médias étrangers commencent à bouger comme le Financial Times, Le Monde,… la pression commence à monter et elle va se faire crescendo. Le changement doit se faire coûte que coûte. Nous ne pouvons plus accepter que nos enfants se noient dans la méditerranée, soient emprisonnés ou ont pour seul espoir de fuir le pays qu’ils aiment. Le Président, la gérontocratie, les mafieux oligarques et les corrompus de l’Etat / Administrations doivent DÉGAGER!

    16
    11
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 13 h 53 min

    Ils se valent ma aadak fi ouled el kelba ma takhtar

    9
    80
    BENKALFATE
    25 novembre 2018 - 13 h 48 min

    Ya Si HADDAD vous êtes très très mal placé pour donner des leçons de nationalisme à la personne que vous n’avez pas le courage de nommer. Vous savez pertinemment que vous n’avez ni son éloquence et encore moins son génie et sa classe. Vous pensez bien également que si les pouvoirs publics de son pays ne lui avaient pas mis délibérément « les bâtons dans les roues », ce capitaine de l’industrie algérienne n’aurait pas investi en France. Alors de grâce taisez vous et ne dites plus rien de ce Monsieur qui continue à ce jour de se battre pour créer de l’emploi et de la richesse dans son pays.

    42
    15
    laissez-le
    25 novembre 2018 - 13 h 44 min

    Oui mais empêcher Rebrab d’investir en Algérie n’est pas la bonne solution !
    La France est contente que nos responsables bloquent les machines au port…
    Ne mélangeons pas les politiques et les investisseurs bosseurs.

    39
    4
    ALIPLUS
    25 novembre 2018 - 13 h 38 min

    Mr Haddad, le patron des patrops;en dix ans,il devient l’un des plus riche patron du continent,soit il a trouvé le trésors de nos ancètres;soit le trésors des faux moudjahid;soit le trésors du l’état Algérien;Monsieur le vendeur de nos femmes aux Chinois;Monsieur le réalisateurs des routes de la mort;n’a pas la conscience tranquille depuis l’accueil réservé a son Maitre Mr Rebrab par son le tuteur la France;il ne fallait pas choisir l’Espagne Monsieur Haddad

    78
    1
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 13 h 35 min

    « Haddad écorche Rebrab à Laghouat : vers une confrontation ouverte ? » ce minable n’atteindra jamais Rebrab , aucune ressemblance , tout les sépares , ce minable est un trabendiste , Mr Rabrab est un créateur de richesses et d’emplois

    39
    19
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 13 h 14 min

    Ce monsieur et son rebrab sont tombés des escaliers vers le haut

    62
    10
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 13 h 00 min

    Genie n est l un ni l autre, car un genie n a aucune chance de reussir tellement le systeme est verrouille a ceux-la. Tous les deux ont profite et profitent encore des coups de pouce des hommes au pouvoir. Il est vrai que l un d entre eux a perdu ses soutiens puissants qui lui ont permis de devenir milliardaire en un temps record et que maintenant il doit compter sans eux et c est pour ca qu il a les problemes que tout autre Algerien a sans les soutiens a la bonne place.
    Il est quand meme regrettable qu un Algerien qui a fait son argent aussi facilement en Algerie investisse dans la haute technologie ( fruit du travail d ingenieurs allemands, voila des genies) dans un pays ou on a aucune sympathie pour les Algeriens.

    62
    15
    Tinhinane-DZ
    25 novembre 2018 - 12 h 58 min

    Les seules victime sont l’Algérie et le peuple.

    Il ya un article très intéressant publié par un journal électronique Algérien sur ceux qui bloqueraient REBRAB.

    Haddad n’est pas le bloqueur direct de REBRAB, mais il est dans le camp du vrai bloqueur de REBRAB.
    Et à travers ses déclarations, il prend la défense du bloqueur.
    Le bloqueur aime rester dans l’ombre, il envoie ses satellites…

    75
    1
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 12 h 49 min

    Genie n est ni l un ni l autre, car un genie n aurait aucune chance en Algerie. tous les deux et encore d autres ont profite du system dz

    37
    9
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 12 h 22 min

     »Ali Haddad a, à ce propos, annoncé la tenue d’ateliers sur les secteurs agroalimentaires et agricoles dans les semaines à venir »

    On aura droit à un autre Label stérile.
    un constructeur des autoroutes de tous les dangers veut devenir un expert en agroalimentaire. On aura des pierres dans nos assiettes.

    46
    7
    Messaoud
    25 novembre 2018 - 12 h 13 min

    Intéressant match Derby entre Rebrab et Haddad.
    Pour plus d’équité je propose Ouyahia comme arbitre central, Sidi Saïd et Toufik comme arbitres de touché et Chétif Mellal comme Délégué de match.
    Enfin dommage que ce match derby se joue à huis clos et donc sans aucun intérêt.

    10
    67
      Les Ponce (s) Pilate (s)
      25 novembre 2018 - 14 h 37 min

      @Messaoud (Réponse commt. 25/11/18 de 12h13
      Tous les pseudo arabes tombent à bras raccourcis sur les kabyles de services (quoi-que c’est bien fait pour leurs pommes) en oubliant délibérément ceux des leurs qui jouent les Ponce (s) Pilate (s) tapis dans l’ombre et ce, bien avant l’indépendance (des historiens, politologues et économistes intègres pourront le confirmer). Mais on vit dans une époque de « Haf wa Taïche ». Merci de me publier pour répondre à ce caricaturiste de Messaoud

      111
      5
      ayweel
      25 novembre 2018 - 16 h 32 min

      Continuez à caresser les fesses de ta ELOUADA ya mess- ouada. si tu as quelque chose contre les algériens, et bien, sur le dos de ta ELOUADA retourne au pays de tes ancêtres et espérant que tu sera accepté…..!!!!!!.

      5
      1
    Le Vrai Patriote
    25 novembre 2018 - 12 h 04 min

    En tout état de cause, la décennie noir à tué 200.000 algériens, ruiné le pays fait des centaines de milliers d’orphelins mais elle a permis à certains de devenir des milliardaires en Dinars et en Euros en si peu de temps et ce, grâce à une administration de pourris et de corrompus et ce n’est ni Haddad ni Rebrab qui peuvent me contredire ni apporter la preuve du contraire.

    23
    8
      Moi
      25 novembre 2018 - 21 h 52 min

      A celui qui se prend pour le vrai patriote. Rebrab est dans l’industrie depuis années 60!! Son 1 er job années 60 il a exigé en tant que comptable un salaire plus élevé que son dg et il l’a obtenu!! Et il a pris le risque de monter son affaire!! C pas tout le monde qui a ce courage,quitter un salaire confortable garanti pour risquer. Dans tout investissement Ya le risque que la plupart n’osent pas. Slts. C dans son livre écrit par l’expert tayeb hafsi de saida.

      8
      3
    AAA
    25 novembre 2018 - 11 h 56 min

    PIERRE ET MARIE CURIE DEVRAIENT NOUS DIRE S’IL Y’A UNE DIFFÉRENCE SYMPTHOMATOLOGIQUE ENTRE LE CHOLERA ET LA PESTE.

    9
    10
    Belkacem
    25 novembre 2018 - 11 h 49 min

    Les deux faces de la même pièce d’un système oligarchien qui a mis l’économie du pays à genoux.

    14
    8
    Algerian
    25 novembre 2018 - 11 h 09 min

    Il est regrettable pour l Algérie d engraisser une expression française qui une fois a l etranger font les zouaves.

    5
    64
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 10 h 47 min

    «Nous ne sommes pas de ceux qui insultent et critiquent leur pays à partir de l’étranger»

    Vous êtes ceux qui pillent et qui rongent le pays de l’intérieur.

    60
    3
    1commentaire
    25 novembre 2018 - 10 h 32 min

    Ali baba et les grands voleurs devrez ce la mettre en veilleuse car les élections arrive et la récupérations de tout la masse de milliards dérober il va faloirs qui la restitue de force sa ne serez que justice

    19
    5
    Vérité
    25 novembre 2018 - 10 h 02 min

    Dans les vraies République lorsque une personne ou le jour ou le lendemain;acquit des biens et des fortunes;le Fisc enquète sur la provenance de cette fortune;mais chez nous c’est tout à fait le contraire;il se pourrait la présidence elle est associé à l’un ou à l’autre voir les deux;après l’indépendance très peu d’Algériens qu avaient des moyens pour dire des patrons;juste artisans ou commerçant quelques années plus tard,on à les plus riches du continent,certainement aux miracles des Zaouia de Tlemcen et environs

    18
    3
    karimdz
    25 novembre 2018 - 9 h 46 min

    hadad Rebrab, c est du pareil au meme, ce sont tout deux, des personnes qui ont profité du système et qui ont accumulé de la richesse grace au pays.

    Maintenant il faut arrêter cette guéguerre, il est navrant de voir de l argent algérien être investi à l’étranger, et d’un autre côté de bloquer des projets d’investissements en Algérie.

    Il faut que tous ces hommes d’affaires puissent investir en Algérie, il est indispensable, que l’Algérie récupère le fruit de cet argent, et que cela profite à des milliers d’algériens qui sont sans emploi.

    18
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.