Saïdal nous écrit : «Les informations qui circulent sur le Rhumafed sont fausses»

Saïdal
Chaîne de production d'une usine du groupe Saïdal. New Press

Saïdal a réagi aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux ces derniers jours, selon lesquelles il y aurait eu une erreur d’emballage concernant un vasoconstricteur fabriqué sous licence par le groupe pharmaceutique national. Algeriepatriotique avait alerté la firme et l’opinion publique sur un message partagé sur les réseaux sociaux au sujet du Rhumafed avant de retirer l’article en attendant la réaction du fabricant dont nous publions le démenti. Il s’agissait, en fait, d’une rumeur qui avait été distillée une première fois il y a déjà dix ans et qui a été relancée par des inconnus pour des raisons qui restent à déterminer.

«Nous venons par le présent faire usage du droit de réponse suite à un article intitulé « Mises en garde contre médicament mortel suite à un erreur d’emballage » paru le 25 novembre 2018 dans votre journal électronique Algeriepatriotique.

En faisant prévaloir le droit de réponse consacré dans la loi 12-05 portant loi sur l’information, notamment ses articles 100 et 114, nous vous demandons de bien vouloir publier ces éclaircissements dans la prochaine édition dans les mêmes formes de l’article précité.

Le groupe pharmaceutique public Saïdal, dément catégoriquement le contenu de l’article suscité, et affirme que ses produits sont conformes aux normes régissant l’industrie pharmaceutique.

De ce fait, le leader national de l’industrie pharmaceutique, en l’occurrence le groupe Saïdal, précise que les informations distillées dans ledit article sont dénuées de tout fondement quant aux rumeurs concernant le Rhumafed circulant ces derniers temps sur les réseaux sociaux».

Le groupe Saïdal 

Ndlr : dont acte.

Comment (2)

    imiter
    26 novembre 2018 - 18 h 15 min

    En France pays de froid…on ne prescrit rien pour un rhume et pou manger on privilegie les fruits et légumes de saison !
    Chez nous on s’arrange pour tout importer même l’inutile (ça paye).
    Importer un produit en poudre pour lui rajouter de l’eau et le vendre n’est pas « produire » !
    Au fait, on en est encore avec des sachets de lait, la honte de la planète ! c’est comme s’ils faisaient exprès de nous narguer…
    Je suis heureuse que le peuple semble tout savoir et avoir compris. Bon courage !

    4
    1
    Ckamel
    26 novembre 2018 - 15 h 47 min

    Malheureux qu’un groupe aussi important ne dispose pas d’une personne capable de rédiger un démenti.

    5
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.