Accord d’association Algérie-UE : un rapport confirme l’aberration

UE européenne
Federica Mogherini et Jean-Claude Junker. D. R.

Par R. Mahmoudi Un rapport de la Commission européenne sur les exportations et les importations de produits alimentaires de l’Union européenne révèle que l’Algérie occupe la 14e place dans le classement des 20 pays qui importent le plus de produits alimentaires de l’Union européenne, jusqu’en septembre dernier, avec une facture d’importation de 2, 484 milliards de dollars, en baisse de 12 millions de dollars par rapport à la même période de l’année dernière, où elle atteignait 2, 496 milliards de dollars.

Ces chiffres viennent démontrer de façon éclatante que l’Accord d’association Algérie-Union européenne demeure, trois ans après son entrée en vigueur, à sens unique, puisque seule l’Europe en bénéficie.

Selon ce rapport, les importations algériennes du Vieux Continent ont diminué de 12 millions de dollars par an entre octobre 2017 et septembre 2018. La facture mensuelle pour septembre a augmenté de 34 millions de dollars par rapport au même mois en 2017, pour atteindre 201 millions de dollars, contre 167 millions de dollars à la fin de septembre 2017.

En septembre dernier, les importations algériennes étaient la deuxième en termes d’augmentation après l’Egypte, qui avait augmenté sa facture de 61 millions de dollars, tandis que le Maroc venait à la 20e position en termes d’importations alimentaires de l’Union européenne, avec 1,54 milliard de dollars.

A noter aussi que l’Algérie ne fait pas partie de la liste des 20 premiers pays exportateurs de produits alimentaires vers l’Union européenne, où caracolent le Brésil et les Etats-Unis, avec plus de 11 milliards de dollars chacun. Une liste où le Maroc s’est classé à la 15e place et dont les exportations de produits alimentaires vers l’Europe avaient atteint, jusqu’à la fin septembre, 2,385 milliards de dollars.

R. M.

Comment (31)

    Djamila
    6 décembre 2018 - 9 h 32 min

    Faut arrêter les importations de l’UE pro sioniste. Faut importer de plus en plus de Russie et de certains pays d’amerique Latine mais surtout pas de cette UE qui soutient ces criminels sionistes contre nos frères Palestiniens. Faut les laisser crever et sans notre pétrole et notre gaz et ils verront la différence !!

    2
    8
    El Che
    6 décembre 2018 - 9 h 12 min

    je constate a présent que le nombre de Marocain dans ce site est substantielles , des Marocains bien Evidemment qui se font passe pour des Algériens patriotes tout en injectant leurs venin de façon très soft et en faisant la promotion mensongère du Maroc ! un pauvre Maroc qui coule dans les déficits budgétaires et l’accumulation des dettes et qui subsiste qu’a travers les Dons des uns et des autres par enchantement devient un model pour l’Algérie ! c est vraiment une insulte a l’intelligence Humaine Non Non , en Afrique le seul modèle a suivre c est celui de l’Afrique du Sud tout le reste ils sont pires que Nous .

    4
    3
    Anonymeplus
    5 décembre 2018 - 23 h 41 min

    Un accord de dupes !!!
    Comment est ce que 27 loups européens, tous ayant des dents aiguisées, peuvent signer un accord « équitable » avec une Algérie dont l’expérience des accords économiques se limite à 3 fois rien ?
    Il est grand temps de stopper l’hémorragie en annonçant un moratoire concernant cette escroquerie nommée accord d’association.
    Tout le monde aura compris qui sont les escrocs qui forcent la main à l’Algérie pour voler ses matières premières et lui vendre de la camelote.

    Iwen
    5 décembre 2018 - 22 h 51 min

    Avec l’Union Européen, on a que ce que l’on mérite !

    3
    1
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 21 h 55 min

    Avec l Europe il n y a qu une seule solution c est le gagnant/gagnant c est a dire nos exportations vers l Europe doivent couvrir nos importations de l Europe ….il faut en finir avec le deficit en faveur de l Europe.Nous avons des terres non exploitees…il faut les ceder aux agriculteurs et aux jeunes diplomes des ecoles d agriculture et leur fournir toutes les facilites.point barre

    9
    1
    Sprinkler
    5 décembre 2018 - 19 h 37 min

    En un mot, de ce marché nous sommes les dupes…

    6
    1
    Felfel Har
    5 décembre 2018 - 17 h 06 min

    La poursuite du développement soutenu de notre potentiel industriel, amorçé par les premierrs plans triennaux, quadriennaux et quinquennaux nous aurait épargné ce massacre. On a bradé des entreprises publiques au lieu de les réhabiliter, de mettre à leur tête de vrais managers (non pistonnés), d’imposer la rigueur dans l’acte de gestion en appliquant des sanctions (positives ou négatives). L’excuse de leurs faibles résultats financiers a été invoquée pour justifier une stratégie perdant-perdant, en recourant massivement à l’importation, offrant ainsi une mine d’or à tous ceux que le pays recèle comme aventuriers anti-nationalistes.
    Le résultat est là: on importe presque TOUT et on ne produit RIEN et on exporte PEU! Nous sommes donc condamnés à vivoter tant que nous avons du pétole à vendre des quantités et avec des prix qui sont décidés ailleurs par d’autres.
    Que devient la stratégie mise en place par Boumédienne de faire de notre pétrole/gaz le vecteur de notre développement industriel? Les réformateurs-baltaguias inspirés par le FMI et plus tard par des ministres incompétents, igares de la chose économiques sont passés par là. Si nous ne changeons pas maintenant de stratégie, l’Algérie sera bientôt contrainte de vivre des aides humanitaires que d’autres pays voudront bien nous consentir.

    6
    5
    Rayan/shainese...
    5 décembre 2018 - 13 h 58 min

    1/2 euro le ver de pêche à la ligne importé d’Arabie et du jus de mandarine!
    Honte d’êttre Algérien .
    Qui contrôle les importateurs amis du système?
    Amateurs de « coups » du genre j’importe 50.000 trucs que je revends de10 à 30 fois plus et l’affaire est close ! Tel ami haut placé me protège…
    Ils sont tous devenus « import-export » c’est à dire des …silence !

    13
    3
      Bebbouche bey mustapha
      5 décembre 2018 - 17 h 03 min

      L’Algérie importe de l’Union Européenne pour environ 2,5 milliards de dollars de produits agricoles et le Maroc exporte vers l’UE pour également 2,5 milliards de dollars de ces mêmes produits ; ne serait-il pas judicieux que l’Algérie importe ses produits agricoles du Maroc ? Ce serait une aubaine pour nos deux (2) pays que sont le Maroc et l’Algérie si le Sahara Occidental recouvre sa souveraineté par l’autodétermination de son peuple : nos peuples l’espèrent !

      10
      10
    صالح/ الجزائر
    5 décembre 2018 - 13 h 15 min

    S’il y a aberration c’est bien El « Djazair el izza wa el karama » qui est responsable de ce déséquilibre . les régimes de gouvernance respectables promeuvent et encouragent , si ce n’est l’export c’est l’import/export , mais le régime de gouvernance algérien a laissé dominer , pour des raisons claires et comprises par tous les citoyens , l’import/import , car « la mafia politico financière » , qui avait liquidé le défunt Si Tayeb El Watani , qui accapare le gouvernail du bateau Algérie , ceci depuis le plan anti pénurie « PAP » et « pour une vie meilleure » , toutefois cette situation s’est aggravée quand le prix du pétrole a atteint 150 dollars le baril , quant une délégation algérienne, menée par le FCE d’Ali Al goudron et le ministre de l’Industrie et des mines , des « Panama Papers » , s’est rendue aux États-Unis et a promis d’investir 260 milliards de dollars dans ce pays d’ici 2019, quand le directeur de campagne du Président-candidat se moquait des algériens en disant : «Nous ferons de cette wilaya un pôle agricole par excellence. Mascara sera la Californie de l’Algérie !» , quand et quand d’autres moqueries comme « si j’étais plus intelligent ».
    La plus grande puissance économique mondiale encourage l’exportation de ses produits et impose des restrictions à l’importation des produits européens et chinois , tandis que l’Algérie , esclave du prix de pétrole , faisait le contraire . Mais pour exporter il faut produire et El « Djazair el izza wa el karama » ne produit , depuis bien longtemps ( plus de 56 ans) , que du gaz et du pétrole , destinés à l’exportation .

    18
    8
      Vector
      5 décembre 2018 - 14 h 05 min

      Votre théorie de la « mafia politico-financière » n’est qu’un bouc émissaire !
      La « mafia politico-financière » contrôle selon vous les circuits de distributions d’import et d’export de l’Algérie donc son intérêt serait de favoriser la production algérienne et son exportation pour avoir plus de devises pour ensuite la transférer sur ses comptes à l’étranger !
      Mais selon vous, elle préfère importer des marchandises contre des devises pour ensuite toucher une misérable commission en devises !
      C’est absurde !

      10
      5
    Hamrouch
    5 décembre 2018 - 11 h 41 min

    Quand on voit l´algérie qui critique tous ses voisins et donne des leçons á droite et á gauche, on a l´impression que c´est le Japon ou la Sud-Corée, mais quand on regarde la réalité en face, on n´arrive même pas á exporter quelques patates bourrées de pesticides, il n y a pas de vision, même á court terme, aucune stratégie á long terme… heureusement qu´il y a le pétrole et le gaz…

    33
    15
    Pleuré à volonté
    5 décembre 2018 - 10 h 52 min

    Pour la millièmes fois l’europe est un boulet dont il nous faut couper toutes coopération et partenariats ou association bidons.
    Mais vous ne voulez pas divorcé avec cette Europe arrogante .
    alors ne vous plaignez pas .

    20
    15
    anonyme
    5 décembre 2018 - 10 h 31 min

    pourquoi blamer l’union européen regardant le maroc il importe pour 1,54 milliards et il exporte 2,385 donc sur cette balance le maroc et largement gagnant
    et pourquoi ne pas dire la vérité que notre voisin de l’ouest a bien organiser son agriculteurs a tel point que le maroc est devenue un leader en afrique
    pourquoi nos dirigeants ne prenne pas l’exemple du maroc pour gérer notre agriculteur et le pire de tout ça c’est que notre pays fait 3 fois plus grand que le maroc
    donc le probléme est un probléme de dirigeants algerien et pas de l’union européen
    et même si on détésete momo 6 mais il faut dire la vérité même si ça nous déplaise le maroc a fait de bon boulot en tout cas mieux que nos dirigeants pour faire avancer leurs pays
    malgré les richesses de pétrole et de gaz et malgré la taille géographique de notre pays on’arriva pas a avancer parce que tout simplement y’a pas un pilote dans l’avion algerie

    63
    18
      Vector
      5 décembre 2018 - 11 h 29 min

      Le Maroc est en déficit commercial donc l’économie marocaine n’est pas rentable !

      25
      37
      EL Che
      5 décembre 2018 - 12 h 48 min

      @Anonyme , a t’entendre dire le Maroc est un pays développe avec une économie croissante en voie de développement ! la vérité est que le Maroc est au bord de la faillite avec un ratio Dette/pib a 82% (dette publique seulement) ce ratio était a 65% en 2017 donc une dégringolade de 26% !! le Maroc survie avec les dettes seulement et les Dons des pays du Golf (l’Algérie n’a pas de dette mais une réserve de USD 200 Milliards) –
      comme tu voit sans rentre dans trop de détails Economique le Maroc va droit vers la faillite puisque sa seul croissance est le niveau de dette ………alors STP ne compare pas l’incomparable , tu peut donne l’exemple de l’Afrique du Sud Ok mais le Maroc Non c’est certainement pas le bon exemple

      15
      56
      Bebbouche bey mustapha
      5 décembre 2018 - 16 h 52 min

      Ce n’est pas l’Europe qui soit un boulet attaché aux pieds de l’Algérie mais bien la France prédatrice, criminelle et sioniste qui bloque le développement de l’Algérie par l’entremise de ses harkis incrustés dans toutes nos institutions ! Il nous faut couper avec la France pour recouvrer pleinement notre souveraineté !

      8
      50
    K. DZ
    5 décembre 2018 - 10 h 28 min

    Même Trump s’est plaint du déséquilibre des échanges commerciaux avec l’UE en défaveur des USA, alors l’Algérie qui ne produit presque rien, ou de mauvaise qualité n’a pas, pour l’heure, droit au chapitre. Cet accord n’aurait jamais dû avoir lieu.

    32
    6
    nadim
    5 décembre 2018 - 9 h 23 min

    Es-ce une surprise?lorsqu’on sait qu’on exporte vers l’Arabie Saoudite pour 12 millions de $ de produits et qu’on y importe pour 400 millions $….. du jus de mandarine et du miel entre autre.Consulter les bilans annuels de la Douane Nationale…des eaux minérales ( pourtant il existe une cinquantaines de marques différentes en Algérie) à la viande de phoque, au ver marin réservé à la pêche à la ligne vendu 600 da la boite de 12 vers !

    24
    1
      Anonyme
      5 décembre 2018 - 11 h 36 min

      C est grave !!!
      si ces informations sont vraies….Gaspiller des devises pour des produits non nécessaires c est qu il y a à boire et à manger dans les dessous de ces importations inutiles…

      22
      1
      elhadj
      5 décembre 2018 - 18 h 44 min

      et avec ces produits de pacotille importes a coup de devises,on se propose de leur accorder des autorisations pour investir ,tenez vous bien, pour la fabrication de produits hygiéniques,du jus,et autres produits chimiques déjà qualitativement fabriques en quantité que nos opérateurs nationaux.ces créneaux doivent être réservés exclusivement a l investissement prive national et Eviter donc que ces cupides étrangers puisent sur le trésor pour transférer des bénéfices .

    bebel
    5 décembre 2018 - 9 h 07 min

    L’adhésion à ces accords, qui ne pourront jamais profiter à l’Algérie, restaient cependant la solution ultime pour sauver notre pays d’un printemps arabe. Rappelons nous le contexte de l’époque.

    8
    15
    EL Che
    5 décembre 2018 - 8 h 49 min

    L’union Européenne est subversive envers ces propres pays membres comment voulez vous qu’elle soit envers l’Algérie !!? la révolte en France et les autres pays Européens qui vont suivre ainsi que le Brexit contribueront a la destruction de l’UE plus vite que prévu…

    22
    6
    karimdz
    5 décembre 2018 - 8 h 33 min

    L agriculture algérienne a fait de grands pas, dans peu de temps, nos besoins alimentaires seront couverts, et nous allons meme exporter.

    Il faut sortir de cette association, qui ne profite qu’à certains états, comme isra hell ou le marouk, nous n avons rien à y gagner.

    29
    14
      Anonyme
      5 décembre 2018 - 11 h 40 min

      Les produits agricoles algériens sont très appréciés à l étranger,il suffit de respecter les normes internationales pour exporter..
      c est un excellent créneau d exportation et je pense qu on est compétitif…

      17
      6
        anonyme
        5 décembre 2018 - 12 h 27 min

        ces infos sont bel et bien vrai tu n’as qu’a lire l’article sur les échanges entre l’algerie et l’arabie saoudite sur ce journal AP

        5
        3
    Rabah
    5 décembre 2018 - 8 h 01 min

    Ce n’est quand même pas la faute à l’UE si les exportations algériennes hors hydrocarbures sont insignifiantes mais plutôt celle de la mafia qui dirige notre pays par la force et la fraude massive.

    44
    24
      Vector
      5 décembre 2018 - 10 h 15 min

      Quel serait l’intérêt d’une « mafia » d’empêcher des exportations ou la réduction des importations ?
      Elle pourrait racketter les entreprises algériennes ou même les contrôler directement!
      Cette « mafia » gagnerait encore plus d’argent que maintenant !
      L’Algérie n’exporte pas car elle ne produit pas et ne produit pas car elle n’a pas d’avantages concurrentiels !

      23
      9
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 7 h 47 min

    « l’Accord d’association Algérie-Union européenne demeure, trois ans après son entrée en vigueur, à sens unique » Que pouvons nous exporter vers l’Europe à part le gaz richesse naturelle,des CD sur l’art technique de la roqia … ?

    17
    13
    Mohamedz
    5 décembre 2018 - 7 h 19 min

    Il faut demander à Ali Benflis si cet Accord est une arnaque ou une trahison de sa part même s’il continue à dire qu’en tant que Chef de Gouvernement, il n’avait fait qu’exécuter les ordres de son Président Bouteflika alors qu’il aurait pu démissionner à ce moment précis s’il avait une once de dignité et un zest de patriotisme.

    45
    6
      K. DZ
      5 décembre 2018 - 10 h 23 min

      Merci de rajouter le négociateur en chef de ses accords, l’illuminé Boukrouh.

      13
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.