Opep-non Opep : l’Arabie Saoudite appelle les producteurs à ménager fiscalement les consommateurs

Opep
Le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh. D. R.

L’Arabie Saoudite a appelé vendredi les pays producteurs Opep et non Ope, à l’issue d’une réunion où il a été décidé de réduire la production pour soutenir les cours, à «y aller doucement» avec leur fiscalité sur les hydrocarbures. «Beaucoup de consommateurs souffrent du coût élevé de l’énergie», a reconnu le ministre saoudien de l’Energie, Khaled al-Faleh, à l’issue d’une réunion de l’Opep et de ses partenaires dont la Russie à Vienne. «Je profite de l’occasion pour appeler les nations consommatrices à y aller doucement avec les taxes», a-t-il ajouté, alors que la fiscalité représente plus de la moitié du prix des carburants dans la majorité des pays.
L’Opep et ses partenaires, une alliance qui assure la moitié environ de la production mondiale, ont décidé vendredi une baisse commune de leur production de 1,2 million de barils par jour dans l’espoir de redresser les cours, qui ont chuté de 30% en deux mois dans un contexte de surproduction chronique. Cet accord vise à «aider le marché à atteindre un équilibre plus tôt», a indiqué le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak.
Le prix pivot du baril, passé sous les 60 dollars cette semaine, est généralement évalué autour de 70 dollars. M. al-Faleh a assuré que Ryad n’avait pas pour objectif de faire flamber les cours et était prêt à ouvrir les vannes si une catastrophe affectait la production mondiale. «Nous ne resterons pas inactifs et ne laisserons pas le monde sans approvisionnement», a-t-il souligné.
Le prix élevé des carburants à la pompe a provoqué un important mouvement social en France, dit des «gilets jaunes», contraignant le gouvernement à renoncer à une hausse de la fiscalité. Le président américain Donald Trump avait de son côté exhorté mercredi l’Opep à maintenir un niveau de production élevé, estimant dans un tweet que «le monde ne veut pas voir, et n’a pas besoin, des prix plus élevés du pétrole».

R. E.

Comment (7)

    Brahms
    10 décembre 2018 - 6 h 30 min

    Ces Saoudiens font le jeu des américains et européens. Ils bradent le prix du pétrole et en plus les capitaux tirés du pétrole sont laissés et placés chez ces mêmes américains et européens. Après 50 ans d’extraction de pétrole, il n’y a aucun avantage pour les pays musulmans qui sont tous sous développés attendant sans arrêt le biberon des américains et européens. A côté de ça, les européens prennent 62 % de taxes sur chaque litre de gasoil ou d’essence ce qui suffit à prouver que le pétrole est bradé. Enfin, ces idiots de Saoudiens redonnent des milliards de dollars aux américains qui ensuite finance la sécurité de l’Etat d’Israël de sorte que sur chaque baril de pétrole vendu, il y a environ 12 dollars qui repart dans les poches d’Israël via des contrats commerciaux (chèque de 389 milliards de dollars des Saoudiens aux américains + 450 milliards de contrat commerciaux). Les Saoudiens c’est le cancer du monde arabe. Ah oui, arrêtez de vous rendre à la Mecque pour éviter de donner votre argent aux Saoudiens mais aussi pour éviter d’être complices des crimes commis au Yémen, Syrie, Irak, Libye.

    Ch'ha
    8 décembre 2018 - 0 h 53 min

    PS : le Venezuela en est un exemple parfait d’où sanctions à tire larigot.

    Ch'ha
    8 décembre 2018 - 0 h 49 min

    Les pays OPEP doivent se soucier de leur population.
    Ça me rappelle la vidéo AP « un africain en colère contre la France » qui est dans le métro parisien qui dit que s’il n’y avait pas la Françafrique et cie pour faire court qu’il n’émigrerait pas ici qu’ils resteraient chez eux que le prix du cacao ne serait pas fixé par les occidentaux etc..qu’en France ils le paieraient bien plus cher, que le prix du carbu ne serait pas de 1€ et des bananes/l mais beaucoup plus et bien plus que 4€…etc…

    2
    2
    Anonyme
    7 décembre 2018 - 23 h 06 min

    Viens plus souvent en Algerie MBS ; Vive l Algerie ; ben oui faut assuré d abord nos arrières ; Trump a beaucoup de réserves lui aussi aux USA ; il a oublié gros malin: il préfère le garder pour ses américains en cas de situation difficiles ou de guerres ; qu il ouvre ses pompes dans ce cas au Monde . Les gilets jaunes c est un problème franco Français et c est que des patriotes identitaires et bien blindés pour la plus part ; c est justement ce système qu il veulent changer ; donc baisser la production ; ils épargnent beaucoup les Français ; la dette d état équivaut a environ 3000 milliards d euros et ses mêmes Français particuliers ont en épargne presque l équivalent 3000 milliards d euros . ils ont souvent deux 3 voitures et deux résidences , allumez les svp; meme 2 euro le litre c est pas assez ; 2 50 serai un très bon prix à la pompe juste le temps que l Algerie fasse ses réserves et élevé sa croissance quelques mois tiens ; le Maroc sera le premier à tomber.

    3
    3
    K. DZ
    7 décembre 2018 - 22 h 47 min

    Le  »tape5 » entre Poutine et MBS à eu son effet. Devons-nous dire merci à l’un ou à l’autre ou bien aux Deux ? Comme quoi la redjla mal placée est parfois….. tres mal placée.

    3
    1
    HOUMTY
    7 décembre 2018 - 22 h 44 min

    SALAM L’KHAWA…. Pour résumer trump ordonne au pays producteur de pétrole comme l’ALGERIE d’augmenter la production pour que le baril de brut frôle le prix le moin cher, genre 20$ le baril pour que le monde occidental puisse payer son carburant le moin cher possible, et de l’autre côté les pays producteur plongé dans la misère noir comme le venezuela et la guerre civile…. leur but c’est d’inverser la situation et voir notre économie plongé dans le rouge….. Un plan machiavélique pour nous faire coulé économiquement…. QU’ALLAH nous protége et protége la MÉRE PATRIE L’ ALGERIE ET NOTRE A.N.P

    2
    1
    Anonyme
    7 décembre 2018 - 22 h 02 min

    Fiscalite ou pas..c est la Saoudie qui est instrumentalisee par le regime aux USA pour noyer le marche de sa surproduction de petrole et faire degringoler les prix du baril tout juste et sur ordre de Trump pour mettre en difficulte l economie des pays producteurs dependant des hydrocarbures mais en premier lieu ces idiots causent le plus grand mal a leur propre economie et celle de la production du petrole de chiste aux USA.La Russie et l Iran ont deja reussi a diversifier leur economie et peuvent se passer des prix de 40 ou 50 $ le Baril..alors que le petrole de chiste aux USA n est plus rentable avec un prix de moins de 70 $ le baril.L Algerie accuse un grand manque a gagner a cause du comportement de la Saoudie.Nous sommes candamnes a diversifier notre economie et surtout a combattre la corruption a nos frontieres douanieres et controler davantage l octroi des marches publics et la surfacturation en generalisant les appels d offres et l ouverture des plis sous controle d une commission noatariale tout en interdisant l octroi des marches de gres a gres et controler le train de vie de tous les responsable qui doivent faire une declaration de leur patrimoine avant le debut de leur mission……et creer une instance nationale de lutte contre la corruption sous la presidence d une personalite juridique de premier plan et disposant d un budget convenable qui doit imposer la declaration ecrite du patrimoine des personalites dont elle doit dresser la liste ……

    5
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.