Le Club de la presse de Dubaï décerne le prix d’excellence à Abdelkader Messahel

Ligue arabe
Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. PPAgency

Le Prix d’excellence et la mention d’honneur des pionniers arabes des réseaux sociaux dans la catégorie «politique» 2018 seront décernés ce mardi, à Dubaï, au ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, par le Club de la presse de Dubaï, a appris Algeriepatriotique.
Le prix du Club de la presse de Dubaï a été institué en 1999 à l’initiative de Cheikh Mohamed Ben Rached Al-Maktoum. Le premier prix a été décerné en 2001. Le jury est composé de membres indépendants issus de l’Union des journalistes arabes et de personnalités arabes du secteur de l’information. Le conseil est présidé par le président de l’Union des journalistes arabes. La gestion exécutive du prix est confiée à un secrétariat général dont le siège est sis à Dubaï.
L. S.

Comment (27)

    Rayés Al Bahriya
    10 décembre 2018 - 23 h 23 min

    Lui aussi il avait fait école dans le club presse durant les années 1970…
    À tout seigneur, tout honneur …

    Anonyme
    10 décembre 2018 - 23 h 22 min

    Et dire qu’il est mécanicien auto de son état (pas l’etat Algerien) mais son origine sociale !! Ainsi en DZLAND le louvoiements mène à tout!! Drebki est passé par là, il a fait des émules… après le communisme le socialisme le capitalisme… nous en génies nous avons inventé le concept de RKHISSISME

    1
    2
    Makayne walou
    10 décembre 2018 - 21 h 31 min

    Tout est dans le titre….un non évènement

    ZORO....Z...
    10 décembre 2018 - 14 h 31 min

    le jour ou il parlera en tamazight au lieu du francais a l onu je saurais qu il est enfin homme libre comme certains le pretendent

    4
    6
    Ext
    10 décembre 2018 - 12 h 36 min

    Mr Abdelkader Mesahel est un grand orateur qui maitrise parfaitement,les rouages de la diplomatie internationale. Cette reconnaissance du monde de la presse vient s’ajouter a une réputation bien établie d’un fin diplomate.

    10
    5
    NEKKAA
    10 décembre 2018 - 10 h 21 min

    Abdelkader Messahel en tant que Ministre des affaires étrangères, je trouve que c’est une fierté pour le pays et la diplomatie de notre terre Algérie.
    Quant au diplôme de l’ENA, ce n’est pas du tout une référence sérieuse pour briguer des responsabilités, tout simplement c’est un diplôme au même titre que les autres décernés par l’université algérienne.

    Merci Monsieur le Ministre, personnellement, je suis très fier de vous.

    10
    5
    عفاف
    10 décembre 2018 - 9 h 15 min

    مكان معالي سيد الوزير مساهل لن أتسلم مثل هذه الجائزة المسمومة كل ما يأتي من إمارات البذخ و العربدة مسموم

    2
    5
      Anonyme
      10 décembre 2018 - 21 h 14 min

      Votre arabe nous étouffe !!

      2
      5
    Anonyme
    10 décembre 2018 - 7 h 45 min

    La reconnaissance de la competence diplomatique d un excellent ministre merite toute notre admiration et notre respect pour Mr Messahel.C est l image de la force et la puissance de la diplomatie Algerienne qui milite pour la paix et la defence du droit universel .Felicitations Mr Messahel…qu importe qui delivre le prix …c est le geste et la reconnaissance qui valent.

    11
    7
    Aqil2
    9 décembre 2018 - 20 h 43 min

    Les autres font des efforts pour écarter tous ceux qui ne sont pas sous leurs bottes , comme émir elmaztoline

    13
    2
      Aqil2
      9 décembre 2018 - 21 h 28 min

      Pardon erreur d’article. .pour l’effort de mieux vivre .ensemble .
      Total respect à ce grand patriote

      7
      4
    Anonyme
    9 décembre 2018 - 20 h 08 min

    « le prix d’excellence » de Dubai une monarchie féodale,un prix de singe comme la monnaie de singe .Ce prix ne vaut même pas le papier sur lequel il est imprimé .

    7
    21
      Karim
      10 décembre 2018 - 9 h 23 min

      Par contre si un tel prix était décerné par Paris, Londres ou DC, ces grandes et belles démocraties responsables de pillages sans limite, de génocides et de déculturation, vous diriez que l’Algérie a payé pour un tel prix, de toute façon!
      Aux gens de votre espèce, vous en devenez comique.

      12
      7
      Mohand
      10 décembre 2018 - 21 h 00 min

      entièrement d’accord avec vous anonyme 20h08 , venant des khorotos , ça vaut des clopinettes

      4
      3
    Anonyme
    9 décembre 2018 - 19 h 40 min

    Tout ce qui est khaliji est insignifiant au même titre que bawle al ba3ir.

    10
    17
    IMAZIREN
    9 décembre 2018 - 18 h 36 min

    Il vaut mieux qu’il soit décerné à Monsieur Messahel, qu’au sinistre des affaires étrangères du petit pays de l’ouest.

    29
    12
      Chiatte
      9 décembre 2018 - 19 h 59 min

      C’est le Chiatte habituel.

      5
      20
      Anonyme
      9 décembre 2018 - 20 h 25 min

      Tu usurpes ce pseudo de « IMAZIREN » le vrai pseudo qui conviendrait à ta mentalité c’est « I3RABEN »

      8
      19
        IMARIZEN
        10 décembre 2018 - 8 h 01 min

        (….) avant de vous adresser à un chorafa, il faut que vous soyez tahère.

        12
        2
          Anonyme
          10 décembre 2018 - 13 h 01 min

          C’est ce que je disais ton lexique est celui de « I3raben » : Achorfa, la3ebide; lahratine; atahara, anajassa etc…Comme vous l’a appris l’islam : Coran (2:178) – « Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave,, femme pour femme. »

          11
        IMAZIREN
        10 décembre 2018 - 15 h 49 min

        @ anonyme 13:01,Votre logorrhée n’amuse plus personne, le fait que vous ayez changé de pseudo démontre votre lâcheté.

    Yiwen
    9 décembre 2018 - 16 h 59 min

    es pays de ce coté là, interdisent l’entrée à des Libanaises, Marocaines, et Tunisiennes et de l’autre je remettent un prix d’excellence à un Algérien!
    Si ça, c’est pas de la manipulation, je me demande ce que c’est alors !

    8
    22
    Confidentiel
    9 décembre 2018 - 16 h 42 min

    Dubaï est une base arrière de nos corrompus où il cachent les capitaux volés au peuple et c’est bizarre de voir décerné ce diplôme a un ministre des Affaires étrangères qui n’a jamais mis les pieds a l’ENA en dehors du Centre de Formation Administrative d’Alger qui délivrait des diplômes niveau BEM souvent en cours du soir.
    J’ai connue la responsable Emiratie de ce Club qui est une proche d’un Cheikh.

    14
    22
      Abou Stroff
      10 décembre 2018 - 16 h 24 min

      je confirme: notre ministe des ZAE n’a aucun diplôme à brandir, étant donné qu’il n’a même pas fréquenté un quelconque lycée.

      3
      5
    K. DZ
    9 décembre 2018 - 15 h 37 min

    Un prix en papier carton décerné par un club qui n’a pas vocation à promouvoir
    promouvoir le journalisme au sens noble du terme. Notre ministre n’en a que faire de cette distinction à moins que…

    10
    9
      Nationfirst
      9 décembre 2018 - 22 h 26 min

      @Confidentiel Le portefeuille de Ministre des AE en Algérie ou ailleurs n’a jamais exigé d’avoir fait l’ENA sauf dans votre tête à vous…On peut être un excellent ministre sans avoir fait l’ENA, il y en a beaucoup et un très mauvais ministre en ayant fait l’ENA.

      8
      3
    En colere
    9 décembre 2018 - 15 h 35 min

    Dis moi avec qui tu marches , je te dirais qui tu es.

    14
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.