57e anniversaire de la mort de Frantz Fanon

Franz Fanon
Franz Fanon. D. R.

L’ancienne maison d’un des acteurs majeurs de la Révolution algérienne, Frantz Fanon, sera prochainement transformée en musée. C’est ce que révèle un communiqué de presse transmis par l’Association des amis de Frantz Fanon, à l’occasion du 57e anniversaire de son décès, le 6 décembre 1961.

Le psychiatre martiniquais Franz Fanon,fortement impliqué pour l’indépendance lors de la guerre d’Algérie, est devenu l’un des maîtres à penser des intellectuels tiers-mondistes.

L’initiative, qui aura lieu à Blida, entend rendre hommage au personnage historique et à son œuvre, aussi bien dans le domaine de la pensée que dans celui de son engagement.

Rappelons que Frantz Fanon, qui a consacré sa vie à la libération de l’Algérie, est aussi l’auteur des célèbres ouvrages Les Damnés de la terre et Peau noire, masques blancs, une analyse profonde de l’aliénation coloniale et des guerres de libération.

R. C.

Comment (3)

    UMERI
    20 décembre 2018 - 14 h 13 min

    Un Révolutionnaire, qui a pris parti et cause, pour l’Algérie,cet ancien médecin, qui avait dit » les Antillais, attendent que la France, leur donne un coup de pied, pour réagir » a été également Rédacteur du journal El Moudjahid, édité pendant la guerre de libération nationale. Paix a son âme, que Dieu l’accueil dans son vaste paradis

    Anonyme
    15 décembre 2018 - 1 h 03 min

    C’est lui qui a dit dans ses livres:

    « Le grand succès des ennemis de l’Afrique, c’est d’avoir corrompu les Africains eux-mêmes. »

    « Pour le colonisé, la vie ne peut surgir que du cadavre en décomposition du colon. »

    « Le colonialisme n’est pas une machine à penser, n’est pas un corps doué de raison. Il est la violence à l’état de nature et ne peut s’incliner que devant une plus grande violence. »

    « Le peuple colonisé est idéologiquement présenté comme un peuple arrêté dans son évolution, imperméable à la raison, incapable de diriger ses propres affaires, exigeant la présence permanente d’une direction. L’histoire des peuples colonisés est transformée en agitation sans aucune signification et, de ce fait, on a bien l’impression que pour ces peuples l’humanité a commencé avec l’arrivée de ces valeureux colons. »

    « Les nations européennes se vautrent dans l’opulence la plus ostentatoire. Cette opulence européenne est littéralement scandaleuse car elle a été bâtie sur le dos des esclaves, elle s’est nourrie du sang des esclaves, elle vient en droite ligne du sol et du sous-sol de ce monde sous-développé. Le bien-être et le progrès de l’Europe ont été bâtis avec la sueur et les cadavres des Nègres, des Arabes, des Indiens et des Jaunes. Cela nous décidons de ne plus l’oublier. »

    « Quittons cette Europe qui n’en finit pas de parler de l’homme tout en le massacrant partout ou elle le rencontre, à tous les coins de ses propres rues, à tous les coins du monde. »

    A méditer!
    Un grand homme. A Dieu nous appartenons et A Lui nous retournons.

    Chaoui
    10 décembre 2018 - 15 h 05 min

    Il est aussi louable que heureux de rappeler et perpétuer le souvenir de l’un des plus brillants enfants de la Révolution Algérienne.
    On corrigera en disant que Non ! Frantz FANON n’est pas « martiniquais ». Il est…ALGÉRIEN. Qu’il soit d’origine martiniquaise n’ôte rien à son sacrifice comme à son âme Algérienne. Et c’est sur SA terre d’Algérie qu’il repose en paix.
    Gloire et repos éternel à Frantz FANON !

    21
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.