Rendez-vous d’affaires algéro-français dans le domaine de la santé en 2019

Algérie France santé
Alger et Paris renforcent leur coopération dans le domaine de la santé. D. R.

La mission économique Business France en Algérie prévoit d’organiser, au second semestre 2019, la première édition d’Ambition Santé. «Cet événement économique sera une plateforme privilégiée réunissant les entreprises et acteurs français et algériens du secteur de la santé, qui pourront ainsi échanger entre professionnels et partager les dernières innovations de leur secteur», note l’ambassade de France à Alger dans un communiqué parvenu à la rédaction. «Cet événement, ajoute le communiqué, doit permettre de nouer des partenariats pérennes entre acteurs économiques des deux pays.»

«Ambition Santé prolongera ainsi, en 2019, le succès des troisièmes rencontres algéro-françaises de la santé qui se sont tenues mi-novembre à Alger, en partenariat avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière», note-t-on.

Les deux événements portent le label French Healthcare, comme le prévoit la convention signée avec l’association du même nom qui porte cette marque collective lancée par l’Etat français «pour promouvoir l’excellence et le savoir-faire français dans les technologies de santé», explique le communiqué.

L. S.

Comment (7)

    Rayés Al Bahriya
    13 décembre 2018 - 16 h 53 min

    Le malade algérien est un cobaye de la médecine
    Française.
    Les médecins formés en Algérie sont interdits d’exercice en france , là où le français malade jouit de sa dignité humaine la plus absolue.
    Mais, leurs médecins, viennent se pratiquer sur le malade cobaye algérien, comme des apprentis sorciers ou des barbiers de belle ville… Là où le citoyen ne jouit d’aucun droit élémentaire.
    Là france a des serviteurs tapis dans nos ministères de la santé malade de ses gestionnaires sans foi ni loi… li matkhafch Allah…

    Ils transfèrent ensuite la devise forte pour leur honoraires de services et de sévices….

    Ensuite ils viennent insulter l’immigré algérien qui ne verse pas de devise au trésor algérien, que régentent les voleurs au pluriel du mot voleurs, dévalisent…

    Yaw fakou bikoum

    Ch'ha
    13 décembre 2018 - 3 h 28 min

    Il faut viser l’international et les USA qui en matière de technologie médicale et avancée ne sont pas en reste. Les grands labos pharmaceutiques sont américains.
    La matière grise au pays est présente et les compétences des médecins algériens ne sont plus à démontrer ils ont une excellente réputation.
    Cuba non plus n’est pas en reste inutile de le préciser vu les relations existantes dans ce domaine entre l’Algérie et Cuba.

    socrate
    12 décembre 2018 - 11 h 29 min

    SI les riches algériens viennent se faire soigner en France et PAYENT pour cela, c’est très bien même si cela ne doit pas se faire au détriment des malades français. La vocation du services sociaux français n’est pas de suppléer aux défaillances des systèmes de santé de ses ancienne colonies. Quant aux pauvres, c’est à l’état algérien de s’en occuper.

    1
    1
    Bibi
    11 décembre 2018 - 17 h 56 min

    l’Algérien moyen n’a pas les moyens financiers pour se nourrir convenablement donc forcément, il tombe malade. Les 3/4 se nourrissent de café, sucreries, produits avariés donc ce n’est pas avec 18 000 dinars par mois que l’on peut se nourrir convenablement. Ces gens vont donc servir de cobayes aux médecins.

    8
    3
    Dalton Naturalisé
    11 décembre 2018 - 16 h 05 min

    Dans le cadre du cinquième mandat accordé par la France a la bande des Dalton ces derniers financeront les hôpitaux français a travers l’envoi des malades Algériens se soigner en France au lieu de leur construire des hôpitaux dignes de ce nom en Algérie et économiser des devises en ces temps de vaches maigres.

    11
    4
      Algerien Pur Et Dur
      12 décembre 2018 - 3 h 04 min

      Les traites ne peuvent comprendre la porte de ton message vu les pouces bas.

      3
      2
      Anonyme
      13 décembre 2018 - 8 h 52 min

      L’ėtė passė, j’avais rencontrė une mère ayant eu une prise en charge pour sa fille, elle pleurait de rage. Il semble que les militaire bėnėficient d’une prise en charge totale y compris l’hôtel et tout le toutim pour les accompagnateur mais pour le peuple, la prise en charge s’arrête aux frais de l’hôpital!! Des son arrivėe, on lui pose la question cruciale à savoir famille militaire ou non! Et là commence la diffėrence dans le traitement des cas!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.