Le MAK affronte les services d’ordre : risque de dérapage en Kabylie

Kabylie police gendarmerie MAK
Qui cherche à déstabiliser la Kabylie ? Archives/New Press

Par Saïd N. – Des émeutes ont éclaté dans la journée de vendredi en Kabylie, dans la région de Makouda, wilaya de Tizi Ouzou, lorsque des voitures de police et de gendarmerie se sont approchées d’un village pour interpeller, selon certaines sources, des membres du MAK poursuivis pour attroupement illégal.

Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux montre un groupe de jeunes jetant des pierres en direction du convoi de police et de gendarmerie, pour essayer de les repousser hors du village.

Ces scènes de violence, en plus d’être un signe inquiétant de la situation dans les régions de Kabylie où règne un climat délétère sur tous les plans, renseigne sur une tendance à la radicalisation du mouvement séparatiste conduit par Ferhat Mehenni. En juin dernier, le chef du MAK avait annoncé la mise en place de milices chargées de la protection des membres de son organisation dans les villages et de se substituer aux forces de l’ordre, appelées «corps de contrainte», contre d’éventuelles «incursions» de la police ou de la gendarmerie dans ces villages.

Dans une mise au point rendue publique six jours plus tard, le porte-parole du MAK avait tenté d’édulcorer l’annonce belliqueuse de son chef, en accusant les «milieux politiques anti-Kabyles» de surinterpréter ses propos, en se défendant de toute intention de créer ou d’encadrer des milices armées en Kabylie.

Sur le terrain, l’étau ne cesse de se resserrer sur les activistes du MAK. Leur drapeau qui les distingue lors des manifestations publiques se fait de plus en plus rare, leurs réunions sont étroitement surveillées et tous leurs regroupements sont, désormais, systématiquement réprimés, à telle enseigne que, pour la première fois, les dirigeants de cette organisation clandestine trouvent, en ce moment, d’énormes difficultés pour tenir leur «congrès».

S. N.

Comment (165)

    ben
    17 décembre 2018 - 1 h 05 min

    le mhenni est un agent d Israël qui parle de colonisation alors qu il défend les sionistes
    Israël a trouvé le parfait nigaud pour promouvoir la division en ALGÉRIE comme elle l a fait en Syrie soudan Libye……

    10
    11
    Anonyme
    17 décembre 2018 - 0 h 10 min

    le president du MAK avec un passeport diplomatique algerien , qu’en dites vous???

    1
    9
    Anonyme
    17 décembre 2018 - 0 h 06 min

    cette minorite qui se veulent plus francais que les francais et plus chretiens que les chretiens en realite se ne sont que de pauvres egares et qu’il faudrait une prise en charge psycholigique et sociale pour une reinsertion parmis la societe.

    9
    8
    Algero-berbère
    16 décembre 2018 - 21 h 25 min

    ….Tous les opportunistes du mak se reconnaîtront, tu as tout résumé franchement tout a été dis et encore merci beaucoup pour cette vérité…tannemirt

    6
    11
    azoule
    16 décembre 2018 - 17 h 57 min

    vive les algériens tout court ils ya pas de race supérieure chez nous nous sommes un peuple multip culturel

    9
    9
    karimdz
    16 décembre 2018 - 16 h 38 min

    Toute cette agitation démontre que quoi qu’a fait l Etat algérien, certains continuent à s agiter dans cette région d’Agérie, qu’est la Kabylie, cela démontre clairement, qu’ils sont instrumentalisés depuis l’étranger.

    Les algériens demeureront vigilants, ces agitateurs, s’ils ne sont pas contents, qu ils rejoignent le néo harko sioniste mehenni, si la France veuille bien leur accorder des visas… et s ils cherchent à affronter les forces de sécurité, ils en assumeront toutes les conséquences et ils seront les seuls responsables.

    23
    14
    Le Patriote
    16 décembre 2018 - 14 h 05 min

    On n’est ni arabe ni kabyle, on est tres simplement des Algériens Amazighs

    15
    14
    Anonyme Dz
    16 décembre 2018 - 13 h 27 min

    Au lieu de s’occuper a repondre au Roitelet M6 et a ses sbires du Regime MakhNazi qui passent leur quotidien a insulter l’Algerie, son peuple et son histoire.. ces voyous du Mak nous font perdre notre temps a leur expliquer qu’ils font fausse route s’ils pensent pouvoir perturber l’Algerie rien que pour servir le Makhnez afin d’avoir une augmentation de leurs emargements.

    16
    10
    AAA
    16 décembre 2018 - 13 h 18 min

    LA SEULE QUESTION QUI MERITE D’ETRE POSEE AUJOURD’HUI PAR CHAQUE PATRIOTE C’EST LE POURQUOI DE LA PERSISTANCE DES GROUPES TERRORISTES DU FIS ET DU GIA EN KABYLIE OU PARAIT-‘IL Y TROUVENT GITE ET COUVERCLE.

    16
    8
    hans
    16 décembre 2018 - 11 h 18 min

    en réponse à Rachidz, on appelait « un travail arabe » un travail parfait, mais ça, c’était avant, c’était durant la période « civilisationnelle ». De nos jours, c’est l’inverse. juste pour mettre les choses dans l’ordre.

    16
    4
    Hannibal le Punique
    16 décembre 2018 - 9 h 28 min

    @ algerien pur et dur, qui dit: » vos stats, qui me semblent tres exagerees d’ailleurs, sont correctes, il fallait dire 85% arabophones (pas arabes) et 15% berberes. Je parle francais, ca fait de moi un francophone et surement pas un francais. « .
    Oui, mais avec cette difference de grande taille : nous sommes arabophones, certes, (comme toi) mais nous notre arabophonie est NAITIVE, c’est à dire que notre langue maternelle est l’arabe, arabe que nous avons acquise déjà à l’état de foetus dans le ventre de nos mères, en plus de notre culture arabe acquise dans notre premier milieu humain, et notre civilisation de réference et d’appartenance la civilsiation arabe musulmane. et çà depuis des générations, plus de 60 poour certains, tous cela à travers les siècles a fait que nous avons senti (nos ancetres, bien sùr) notre communauté par ces valeurs et dénominateurs communs, nous nous sommes rapproché et nous nous sommes soudés en communauté à travers les siècles (14 siècles, 60 générations), nos ancetres ont produit et multiplié un patrimoine dense, riche, profus et dominant de langue arabe, de culture arabe et de civilisation arabe musulmane et qui constitue 99, 99% de tous ce qui a été produit et pratiqué dans notre pays profond, notre terroir depuis 14 siècles. et nous sommes devenus arabes tout court (sans reference et sans adhésion au baathisme), par la force des faits, des développements et des lois de la sociologie. voilà la difference entre un arabophone tout court et un arabe. mais nos zamis berberistes tardent à comprendre et intégrer dans leur mental cette réalité.

    19
    13
      Anonyme
      18 décembre 2018 - 8 h 58 min

      Alors le petit Abdelrahmane, on n’aime plus son ancien pseudo, pourquoi ce changement ??

      2
      2
    Le Berbère
    16 décembre 2018 - 3 h 22 min

    Tous mes hommages à notre peuple .c’est aussi avec eux que j’ai appris ce qu’est un engagement propre et solidaire, être intègre et disposer de ces principes,le combat pour la démocratie et la reconnaissance des droits fondamentaux de la culture et de l’identité nationale Amazighe en doit beaucoup à la grande Kabylie ( Tizi ouzou. Tuviret et Bgayet ) et à tout ceux qui ont bravé le froid ,la misère, la peur et la souffrance pour qu’en fin le soleil de la libèrté puisse éclairer ses fins fond des collines . Nous serons toujours là pour cette Algérie debout, vivants comme des hommes libres éternelles, des bougies illuminant l’obscurité résistant aux turbulences. De la Soummam au Djurdjura,de l’Aurès au Hoggar et au delà, tous unis ,solidaires et frères, sans oublier toute la Numidie authentique..Tahya El Djazaïr !

    33
    8
    Anonyme
    16 décembre 2018 - 1 h 13 min

    Pauvre Kabylie des 11 colonels qui a donne plus de troupes que la somme des autres regions sans oublier les groupes de choc du colonel Ouamrane envoye dans les autres willayas pour les reveiller et leur faire prendre le train de la revolution.

    Pauvre Kabylie de 63, apres avoir ete laminee par la plus grande operation coloniale , nommee operation jumelle, ose comme meme reprendre les armes presque seule contre l’armee des fontieres dirigee par le « colonel » Boumediene qui n’a jamais tire une balle. Et depuis ce temps une caballe anti-Kabyle a ete menee par le regime de Boukharouba. Je me souviens que meme les rencontre dans les annees 70 et 80 les rencontres de la JSK contre les clubs etrangers (ESSahel, CAfricain) se jouaient avec un stade plein ou la moitiee des tribunes adverses sont contrela JSK. Pour eux c’est pas la JSK qui joue c’est une equipe de Tel Aviv.

    Pauvre Kabylie qui a voulu eveiller les consciences algeriennes au printemps berbere 1980 sous la chape de plomb du regime mais les Algeriens n’ont rien a cirer de la democratie car ils etaient bien dans leur manteaux arabo islamique. Les eveilleurs de conscieuse se sont fait tabasses seuls, filles universitaires comprises.
    Pauvre Kabylie qui a essaye un fois encore en 2001 de briser les chaines en faisant une marche grandiose de plus d’un million a Alger. L’Algerie a rate le coach de rejoindre la marche des hommes libres. Au contraire on les a acceuillis avec des armes legeres pae des energumenes endoctrines par les medias, sans compter cette mobilization des forces repressives. La tuerie sanglante des 121 jeunes en pleine fleure d’age a ete une grande claque au premier chanteur progressiste Ferhat en Algerie. Chantant des chansons nationalistes pour toutes les causes justes du tiers monde. nationalisme herite de son pere chahid tue sur le champ d’honneur. Sur le chemin de la lutte de son pere il a continue son combat a sa facon. Ca lui a value plusieurs differentes peines de prison sans abondonner malgres un atmosphere hautin de la part de la majorite de algeriens. Vient la tuerie des 1 qui sera suivit par le MAK. Depuis ce mouvement fait son bonhomme de chemin qui est alimente par de millions de Naima Salhi.

    A titre personnelle je suis en observation car je me sert d’un instrument de mesure de haine: les stades.
    Comme je le disais a l’epoque des annees 80, la moitie du stade supportait l’equipe etrangere adverse a la JSK. Mais quelques annees apres , la grosse majorite du stade est acquise a la JSK. Ce qui est un tres bom signe. Maintenant le mot democratie et Tamazight est sur la bouche de la majorite et c’est prometteur.
    Qui sont donc ces ingrats qui tapent sur la Kabylie , qui essaye toujours meme de montrer le chemin de la liberte en organisant et invitant a des evenements culturels ( nourris et blanchis pour les invites),des cafes litteraires, racontArts, reorganization du club phare JSK fierte de l’Algerie pour donner l’exemple aux autres clubs; etc..
    Qui sont donc ces ingrats online qui cherchent des poux sur la tete chauve Kabyle ?

    14
    25
      Abou tamtam
      17 décembre 2018 - 7 h 14 min

      Ces onze colonels sont-ils sortis des grandes écoles américaines par exemple. La réponse évidente est NON. Ils avaient le grade de colonel, commandant et autres parce qu’ils étaient de la région et que personne d’autres venus d’ailleurs ne pouvaient prétendre au rang de colonel commandant la katibat. Il y avait des saint cyriens qui étaient commandés par des gens qui savaient à peine manier les armes. Alors Messieurs de la région à laquelle tous les autres ALGERIENS lui doivent beaucoup, même l’air qu’ils respirent peut-être, arrêtez car vous devenez de plus en plus RIDICULES.

      7
      7
    ALI
    15 décembre 2018 - 23 h 54 min

    ON NE VA SURTOUT PAS ACCEPTER AUX VOYOUS DU MAK CE QU’ON A REFUSE AUX TERRORISTES DU FIS A SAVOIR : DESTABILISER NOTRE CHERE ALGERIE IRRIGUEE PAR LE SANG DE NOTRE MILLION ET DEMI DE MARTYRS.

    30
    16
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 8 h 42 min

      Le terrorisme est le fruit du régime qui t’a mis dans ta bouches les quelques paroles que tu sais utiliser.

      10
      24
        Ch'ha
        16 décembre 2018 - 12 h 21 min

        @Anonyme 8h42
        Le terrorisme sioniste c’est le FIS GIA le MAK = mossad.

        16
        10
    Hamidouche
    15 décembre 2018 - 23 h 47 min

    Je remercie les Patriotes Algériens pour leur ferme réaction vis a vis de ces voyous du Mak qui ont pris notre silence pour de la faiblesse tellement ils ont été encouragés par la complaisance du Pouvoir en place composé par le Clan d’Oujda et le Clan de Tizi.

    27
    12
    Rachidz
    15 décembre 2018 - 23 h 25 min

    Moi et mon entourage on a toujours appris par le passé d’appeler un travail baclé de « Travail Arabe ». Mais depuis quelque temps on n’appelle plus ce travail baclé de « Travail Arabe » mais plutot de « Travail Kabyle » et pour des raisons que tout le monde connait maintenant.

    27
    9
      slim
      16 décembre 2018 - 11 h 16 min

      en réponse à Rachidz, on appelait « un travail arabe » un travail parfait, mais ça, c’était avant, c’était durant la période « civilisationnelle ». De nos jours, c’est l’inverse. juste pour mettre les choses dans l’ordre.

      16
      5
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 23 h 15 min

    « BHL-MAK : liaison dangereuse » (R.Benasseur, 17 avril 2016..)

    « C’est bien une mauvaise nouvelle. Le sinistre théoricien du «printemps arabe» qui a détruit la Libye, la Syrie et le Yémen, Bernard Henri Lévy, compte bien calquer son horrible schéma sur l’Algérie. Comment ? En s’appuyant sur le mouvement dit d’autodétermination de la Kabylie (MAK) dont il vient de relayer l’appel pour une manifestation d’aujourd’hui à Paris.
    Le dernier numéro de sa revue, «La règle du jeu» comporte un long sujet sur la célébration du printemps berbère mais pas dans la sa dimension commémorative. BHL est un homme de guerre, il est donc génétiquement incapable d’encourager la paix. Son instinct destructeur l’amène naturellement à appuyer des mouvements et des sectes visant à provoquer le chaos dans leurs pays.
    Et c’est bien ce qu’il tente de faire en Algérie via le MAK auquel il offre, non sans plaisir, ses colonnes pour relayer l’appel de son «gouvernement provisoire» à manifester à Paris.
    Intitulé «Kabyles : un peuple sans reconnaissance en Algérie», Bernard Henri Lévi publie un texte de soutien à la manifestation du MAK pour «l’autodétermination de la Kabylie» parce que, écrit-il «les kabyles manifestent pour la reconnaissance de leurs droits en Algérie et pour une société laïque». «Des amis kabyles nous ont demandé de relayer l’appel du gouvernement provisoire kabyle à manifester à Paris ce dimanche 17 avril. Nous le faisons d’autant plus volontiers que les thèmes de la manifestation, tels qu’ils sont précisés dans le bref texte qu’ils nous ont adressé, nous paraissent légitimes», souligne BHL .

    Quel humanisme ! Il y a lieu de se méfier de cette liaison dangereuse entre le MAK et BHL tant ce va-t-en guerre dispose de puissants relais dans les rouages de l’Etat français et même en dehors. Le MAK de Ferhat Mehenni est pour lui un «bon client» pour s’approcher de l’Algérie qu’il ne désespère pas de la voir rejoindre la liste des pays soumis comme l’est la Libye.

    Le soutien de BHL au MAK est assurément une mauvaise nouvelle pour la Kabylie et pour l’Algérie. Ce ne sont pas les idéaux du mouvement de Ferhat Mehenni qui le font bouger, mais l’idéologie sioniste et raciste contre les musulmans en général. Il suffit de jeter un coup d’œil sur le comité éditorial de sa revue pour se convaincre des desseins macabres de l’homme à la «chemise blanche»… tachetée de sang.

    Un guerrier pour faire la… paix

    On y retrouve tous les sionistes qui écument les médias français à l’image d’Armin Arefi, Hélène Brenkman, Eric Dahan, David Gakunzi, Raphaël Haddad, Patrick Klugman, Patrick Mimouni, Yann Moix entre autres. BHL qui a été invité en VIP en Algérie durant les années 90 pour soutenir l’Etat contre le terrorisme, en arrive aujourd’hui à prêter main forte à un mouvement séparatiste qui s’oppose à l’Etat algérien…

    Ce chef de guerre qui s’en fiche pas mal des ses contradictions pour verser des larmes de crocodile sur ces «ce peuple Kabyle sans Etat comme le sont les Kurdes, contre ce qu’ils nomment le colonialisme algérien». BHL qui s’engage à «revenir sur le combat du peuple Kabyle», relaie dans sa «règle du jeu» l’appel du MAK aux «Kabyles de France et tous les Kabyles» à marcher pour «rendre hommage aux civils kabyles tués lors du printemps berbère de 1980» et «aux 128 civils kabyles tués lors du printemps noir de 2001».

    Preuve de son envie maladive de semer le désordre en Algérie et pas seulement en Kabylie, BHL s’apitoie aussi sur le sort des «prisonniers politiques mozabites enfermés dans les geôles algériennes depuis neuf mois dans l’indifférence internationale générale». En parcourant ce soutien de BHL au MAK, on ne peut s’empêcher de conclure que la vigilance doit plus que jamais rester de mise pour mettre en échec ces tentatives réelles de déstabilisation qu’il faudra prendre au sérieux. »

    Mais le peuple Algérien est Amazigh (arabo-musulman) et les kabyles font partie de ce peuple alors pourquoi tout ce tintamarre? Si ce n’est pour des desseins inavoués de la part des vendus en connivence avec leurs maîtres….La vigilance s’impose.

    24
    10
    Ch'ha
    15 décembre 2018 - 21 h 20 min

    Et de 2 j’insiste le MAK = mossad BHL une fois que l’on a dit ça on a tout dit !
    Je reprends le tweet de KrimoZ3 du 12/11 à propos du raptor (prosioniste français sans intérêt) en réponse à panamza et raptor : « le raptor est une merde de berbériste, mouvement pro-sioniste, Saïd yahia cherif en faisait la promotion sur beurre FM. Leur rêve est de créer un état au coeur de l’Algérie qui accueillerait les Algériens séfarades et provoquer le KO autour. Ma source est interne à ce mouvement ».
    Relire l’excellente contribution de Youcef Benzatat sur AP « Le Mossad : c’est avec le MAK que nous ferons exploser l’Algérie » du 14/12/17, quand BHL soutient l’indépendance de la Kabylie et qu’il marche même avec ceux qui manifestent à Paris pour l’explosion de l’Algérie…
    NE L’OUBLIEZ PAS LÀ OÙ BHL PASSE LA DÉMOCRATIE TRÉPASSE ET LE SANG COULE À FLOTS.
    Alors inutile de palabrer : MAK = mossad = SIONISME.

    26
    10
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 8 h 46 min

      Le mossad avait son siège à Alger, mais il n’en a plus besoin, parce qu’il a ses hommes au sommet.
      Vous avez assez joué le nationalisme de la 25 eme heure…

      8
      20
        Ch'ha
        16 décembre 2018 - 12 h 28 min

        @Anonyme 8h46
        Du n’importe quoi. Je dirais que le mossad a son siège au sommet de votre narcomonarchie.
        Oui au sommet et dans votre tête effectivement y’a le mossad.
        Des cellules du mossad ont été démantelées à Ghardaïa.
        Je suis factuelle ne vous en déplaise MAK = mossad.
        Le reste n’est que palabres inutiles.
        Allez faire votre propagande à 2 balles ailleurs.
        Le pays est un et INDIVISIBLE ne voys en déplaise.

        13
        8
    karimdz
    15 décembre 2018 - 21 h 14 min

    Toutes les forces de sécurité et l ANP doivent demeurer vigilantes et pretes à contrer tout plan de déstabilisation orchestrée depuis tel aviv ou paris.

    Le mak doit être interdit, toutes ses manifestations également, et il ne doit pas avoir de vitrine en Algérie. C est un peu, la complaisance de nos autorités, qui a permis à des groupuscules, de néo harkis de se croire tout permis.

    Le peuple est derrière l armée et les forces de sécurité, notre souveraineté nationale et notre indépendance pour lesquels des millions d algériens ont été sacrifiés, nous sont chères, et nous serons la 2ème colonne de l armée.

    24
    12
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 8 h 48 min

      Force de sécuritè qui assassinent ceux qui sont contre le régime…

      8
      17
        karimdz
        16 décembre 2018 - 16 h 33 min

        Les forces de sécurité hamdoulilAh, qu ils sont la, sinon les terroristes seraient à Alger…

        3
        7
    Hannibal le Punique
    15 décembre 2018 - 21 h 11 min

    anonyme : »boumediene a servi Nasser ».
    pour ta gouverne boumediene et nasser ne se sont jamais entendus et il y a eu toujours rivalité entre eux. tous ce qu’il y a eu c’est des relations normales fraternelles entre deux peuples arabes freres mais il y avait une rivalité entre dirigeants comme il y en a aujourd’hui. les deux peuples algérien et égyptien sont freres et le resteront pour l’eternité, n’en déplaise aux haineux jaloux.

    19
    11
      Apache
      16 décembre 2018 - 5 h 42 min

      Les Algériens et les traitres Egypchiens ne seront jamais frèreset ce, depuis une certaine rencontre de football en tre nos deux équipes au Caire, et où notre équipe fût maltraitée, son bus caillassé, notre drapeau brûlé par leur élite et nos chouhadas et notre peuple insulté.

      19
      6
        Hannibal le Punique
        16 décembre 2018 - 13 h 22 min

        @apache:
        une renconte de football de 90′ ne peut détruire les liens et affinités charnels, séculiers, solides, fraternels, solidaires, multigénérationnels, entre le peuple arabe algérien et le peuple égyptien. bien sùr il y a des rivalités, bien sùr il y a des incidents et des chahuteurs à l’affut tapis dans l’ombre pour saboter et détruire ces liens, mais vous etes une minorité insignifiante et incapable de faire bouger un brin de fétu.

        12
        8
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 8 h 51 min

      T’es trop naif. Il a offert les soldats algériens en chair à canons puis l’Egypte fait les accords et voilà flotter le drapeau d’Israel au caire. T’es ridicule….L’importation d’enseignants est le signe de la volonté de soumission. Il est agent du caire tout comme benbella

      7
      16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.