Des officiers des services français : «Le DRS nous a toujours mis en garde»

renseignement français DRS terrorisme
Denis Favier, ancien commandant du GIGN. D. R.

Par Hani Abdi – Un documentaire réalisé par France 2 retraçant l’histoire secrète de l’antiterrorisme français est revenu sur les attentats commis par le Groupe islamique armé (GIA) en France. Ce documentaire, qui fait parler d’anciens responsables de divers services de renseignements français, relève «toutes les difficultés rencontrées» pour venir à bout des cellules terroristes du GIA en France.

L’intervention d’une unité d’élite du GIGN (groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) qui a réussi à éliminer le commando terroriste ayant détourné le 24 décembre 1994 un avion d’Air France d’Alger vers Marseille, a été le début d’une déferlante terroriste, selon le documentaire

Denis Favier, chef du GIGN à l’époque, affirme que les services secrets français avaient été avertis maintes fois par leurs homologues algériens de l’existence de projets d’attentats dans des villes français en 1995. «Mais nous ne savions ni quand ni comment», a-t-il dit, en soulignant qu’il était «difficile» pour les services de renseignements français de «faire face à la menace terroriste».

Malgré les alertes à plusieurs reprises des services algériens, «le renseignement était difficile à recueillir en France», a affirmé l’officier français, expliquant que les terroristes «ont beaucoup profité du désordre, du manque de coordination et de concurrence entre les différentes agences de renseignement».

Globalement, le documentaire évoque le rôle central des terroristes algériens revenus d’Afghanistan dans les attentats en Algérie comme en France. Ces attentats ont été analysés et décortiqués par des agents et des responsables du renseignement français, tels qu’Alain Chouet de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), Roger Marion de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), Jacques Poinas, de l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT), Louis Caprioli de la Direction de la sécurité territoriale (DST), Denis Favier du GIGN et de Bernard Squarcini, à l’époque directeur-adjoint des Renseignements généraux (RG).

Les intervenants ont fait état des cafouillages entre les différents services de renseignements. Il a fallu un rappel à l’ordre du président de l’époque, Jacques Chirac, pour remettre la machine en marche et réussir ainsi à démanteler les réseaux du GIA et prévenir des attentats terroristes dans plusieurs villes françaises. Une lutte «sans merci» des services français contre les cellules du GIA avait lieu, alors que des forces politico-médiatiques continuaient à mener leur propagande contre l’Algérie à travers le «qui tue qui ?».

Le documentaire de France 2 a le mérite de rappeler la barbarie terroriste à travers le regard de professionnels qui le combattent sur le terrain.

H. A.

Comment (15)

    Masse critique
    25 décembre 2018 - 6 h 09 min

    Meuh non, c’est Airbus qui commande le totalitarisme depuis 40 ans ! Le reste n’est que structuration du flan républicain.

    Anonyme
    17 décembre 2018 - 1 h 20 min

    Il y a le DRS algerien et puis… y a le reste, c’est comme ça !

    EL Che
    16 décembre 2018 - 9 h 42 min

    France 2 !!? cet outil de Propagande sioniste n’a plus de crédibilité donc une quantité négligeable…..
    Nos services sont patriotique extension des enfants de Novembre 1954 notre fierté et armure contre nos ennemis . Tahya AL Jazayer w Allah Yerham echouhada

    8
    3
    karimdz
    15 décembre 2018 - 21 h 18 min

    C est l hopital qui se fout de la charité, à se demander si les services secrets francais n’ont pas été les commanditaires de certains attentats, hier avec le gia, et aujourd’hui avec bon nombre d attentats « islamistes », le dernier en date à Strasbourg, les gens sont de moins en moins dupes…

    12
    5
    Algerien et patriot
    15 décembre 2018 - 19 h 26 min

    Pourquoi les prevenires car c’est ce qu’ils cherchent…

    2
    3
    Kabylovich
    15 décembre 2018 - 17 h 19 min

    On ce demande des fois si ce ne sont pas eux qui organisent les falses flags et les attentats sous faut drapeau que l’on met sur le dos de jeunes qui ce font piégés à qui on leurs attribut les méfaits, qui bizarrement font assassinés avant qu’ils ne parle et dise la vérité !!

    15
    7
    عفاف
    15 décembre 2018 - 17 h 04 min

    صراحة هم لغموا أنفسهم بأنفسهم بقبول هجرة غير شرعية فليتحملوا مسؤولياتهم و ما دخلنا نحن في إفلاسهم ؟

    5
    6
    Rayah
    15 décembre 2018 - 12 h 33 min

    Que L’algerie les mettent en garde ou pas , les dirigeants occidentaux (USA inclus) tentent toujours d’exploiter le terrorisme a des fins politiques machiavelliques et lorsqu’ils se brulent le doigt, ils viennent se lamenter et pleurer. Il faut cesser de jouer avec les terroristes car c’est une lame a double tranchant.

    34
    2
    Souk-Ahras
    15 décembre 2018 - 11 h 31 min

    Il est avéré que les services français ont reçu du DRS de l’époque, des informations hautement importantes sur les probabilités et possibilités d’attaques terroristes sur leur territoire. Idem pour UK et Germany. Ils n’en tinrent jamais compte sérieusement par trop de suffisance et de doutes sur l’efficience réelle de nos services.
    Mais, après l’affaire Tiguentourine solutionnée efficacement en local et en interne, les services européens et même états-uniens, viennent très souvent en « visite de travail » à Alger.

    29
    4
    Ch'ha
    15 décembre 2018 - 10 h 02 min

    Juste Squarcini un proche très proche de Sarkozy/ Merah un informateur de la DCRI.
    Et pour faire court : Roland Dumas ex MAE français « les israéliens font ce qu’ils veulent en France et mobilisent la police du renseignement comme bon leur semble au nom de pratiques fort anciennes ».
    Dumas a également affirmé avoir été informé de la guerre en Syrie par des diplomates britanniques 5 ans avant que celle-ci ne débute en 2011.
    Qui tue qui ?! Qui a créé et financé le GIA/ FIS ou le Front Al Nosra branche syrienne d’Al Qaïda et cie…?! Pas l’Algérie ni la Syrie.
    Rappel feu le magistrat italien Imposimato Ferdinando a enquêté et dénoncé la franc-maçonnerie le Bilderberg etc…attentats sous faux drapeau.
    Enfin Imran Hosein en parlant des états créateurs du terrorisme et des terroristes DAECH Al Qaïda et cie… »They did not receive their weapons from Santa Claus ».
    Terrorisme sioniste = réalité internationale.

    37
    8
    صالح/ الجزائر
    15 décembre 2018 - 9 h 52 min

    ally yahsab wahdou yafdhallou .
    celui qui creuse un trou pour son voisin tombe dedans .
    On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre .
    «toutes les difficultés rencontrées» , par les institutions concernées afin venir à bout des cellules terroristes du GIA dans l’hexagone , sont dûes au chois des officiels français qui ont , dès le début de la décennie noire , misé sur le mauvais cheval .

    29
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 8 h 55 min

    C’est vous qui avez créé le terrorisme et l’avez couvé en détruisant l’Irak LA LIBYE la Syrie et le sahel allant jusqu’à leur offrir des armes

    38
    6
    M.B
    15 décembre 2018 - 8 h 35 min

    Quelle belle entente, quelle belle reconnaissance qui eussent pu nous profiter en 1830 ! Imaginez le scénario : En Mai 1830, les services français qui avertissent les populations d’El Jazaïr que par mer une déferlante terroriste commandée depuis Paris allaient s’ébranler depuis le port de Toulon… En ce temps là, le mal venait par la mer, l’avion n’existait pas. Désormais, il peut jaillir même d’un égout ! Tout le monde est cerné, tout le monde est concerné. Sauf qu’en 1830, il n’y avait pas d’Islam à Paris, ni d’islamisme, les chiens étaient dressés juste pour la mangeaille, pas pour la pagaille générale qui a fait que on ne sait plus « Qui est qui », « Qui tue qui », au point que personne ne sait plus pour qui et quoi il vit, juste un tsunami de parlotte !
    …Tsunami… Tsunamis…

    17
    3
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 7 h 30 min

    Monsieur ça c une affaire française et qui ne me regarde point. Tes illumines créent les problèmes et essayent de les régler pour justifier leur temps et leurs salaires. Leur politique de majorité sionistes ou de lèche pieds 🦶 sionistes ainsi que leurs média sionistes ont toujours fait de la propagande contre mon pays. Vous dites que le documentaire de france2 a le mérite de rappeler la barbarie du terrorisme…. mais monsieur c est ces même média et leur maître qui ont créer ces problèmes et maintenant vous leur donner le mérite d avoir raconter à leur façon les événements pour trouver une certaine virginité médiatique…moi je dis qu ils aillent en enfer..ils n ont aucun honneur ou crédibilité à mes yeux. Je suis surpris que vous parlez de ces va nu pieds de france2 comme s ils sont ….fair and square… et qu ils sont innocent et qu ils n ont pas contribuer à ces massacre que ce soit en France ou chez moi. Ils ne sont pas innocent …ils étaient un outil de tuerie et ils resteront tous avec les mains mouillés de sangs. Qu ils aillent en enfer… et surtout faites vos propres analyse monsieur…ne me bourrez pas du mérite de ces gens là …sinon tu es aussi un complice…salam

    18
    2
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 6 h 50 min

    Il ne faudrait plus les mettre en garde pour qu’ils sentent la différence. Leur égo et leur arrogance sont énormes. Dire qu’on s’inspire de ce pays dans nombre de choses est stupide et suicidaire à terme.

    16
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.